Nantes-Guingamp (1-0), la Paysan Breton Académie livre ses notes

On dit de vous en ville que vous avez perdu.

Salut les cancéreux, ça baigne? Z’êtes sur? La famille tout ça? Et toi là, cette mycose pénienne, elle sent toujours aussi fort? Ouais sinon pas de quoi taper de la bite contre la table, cette semaine n’était pas fameuse. Faut l’avouer on s’est pas mal fait chier sans match de Guingamp. Ne pleurez pas trop les résultats Européens Français de cette semaine, ça ira beaucoup mieux quand l’En Avant jouera la Ligue Europa la saison prochaine. Mais en attendant, s’agirait de se maintenir en Ligue 1. Pour cela, il faut aller faire un résultat à la Beaujoire car entre les six derniers adversaires des paysans il n’y en a pas énormément à la portée. Les Ligériens ne possèdent que deux points de plus que les Bretons et une victoire allégerait la pression de la relégation avant une demi-finale de coupe de France.
Après un bon début de saison, les Canaris tirent un peu la langue depuis début 2014. Février catastrophique, ils ont récemment rectifié le tir avec un mois de mars à zéro défaite. Pas vraiment d’individualité dans l’effectif et une attaque pas flamboyante actuellement, l’équipe compte sur le courage du collectif pour remporter les matchs. Sur la force du collectif et l’absence de grande individualité, les Nantais ressemblent aux Guingampais. Mais pour avoir vu quelques bouts de matchs des jaunes, les Bretons me semblent quand même meilleurs cette saison.
Côté paysans, il y a eu un peu de mouvement cette semaine puisqu’un gardien est à l’essai. Il s’agit de Danijel Petkovic, un Monténégrin de 20 ans et je ne pourrai pas vous en dire d’avantage car je ne le connais pas. Cet essai est sans doute effectué pour combler la fin du prêt de Ndy Assembé dans deux mois. Profitons de l’absence de leur attaquant vedette et de la forme du notre pour ramener les trois points. Pour ce match Jocelyn doit se passer de M.Pereira et Diallo tous deux suspendus. Il peut compter sur Lévêque de retour de blessure et de suspension et sur Alioui préféré à Mandanne.

Les paysans

fcn-eag

Les nantis face aux paysans :

3ème : Cissokho trouve Audel, le Gourcuff blanc, qui remet sur Veretout. Il perce et sert Bedoya. L’Américain cherche à servir Shechter mais Kerbrat intervient. Veretout arrive à pousser de la tête vers Gakpé qui frappe. C’est hors de porté de Samassa. FCN 1-0 EAG.

10ème : La ligue 2, c’est par où?

15ème : Et c’est bien?

17ème : C’est grave si on vient alors qu’on a pas prévenu?

21ème : Le coup franc d’Atik est mal tiré mais Giresse récupère la balle et centre fort. Vizcarrondo dégage loin.

22ème : Pas si loin en fait, la balle revient sur la tête de Sorbon qui décale Alioui. Son petit centre vers Yatabaré est renvoyé par Vizcarrondo et Alioui reprend mais Dupé dégage aux poings.

24ème : Sur un centre, Shechter remet de la tête vers Deaux qui reprend mais ne cadre pas.

27ème : Mauvaise relance de Kerbrat qui dégage dans Bedoya, la balle file jusqu’à Audel qui frappe fort. C’est contré par Kerbrat qui lève la main et baisse la tête pour s’excuser de son ballon perdu.

29ème : Sur une sortie de Samassa, Bedoya est allé un poil trop loin. Rien de mal, mais jeu dangereux et carton jaune.

36ème : Veigneau récolte un jaune pour un tacle par derrière sur Beauvue.

41ème : Centre de Veigneau repris de la tête par Shechter. Samassa capte sans problème.

Mi-temps Mille feuilles aux framboises – Leffes : Je suis détestable. Ça ne sert à rien d’insulter Jean-Alain Boumsong et l’autre boutonneux à côté de lui, mais ils débitent de la merde. Quand il s’agit d’anus d’hippopo je ne dis rien mais là c’est trop.
Aucun des paysans n’est à la hauteur et c’est bien dommage. Peu de mouvement au milieu, des attaquants qui ne comprennent même pas leur propre cerveau et une défense fébrile. Heureusement que je commence à être attaqué, sinon je serai tombé dans une sieste. Le but ? Bah comme bien souvent, le match a commencé mais les joueurs, à l’image de leur académicien, sont en train de régler l’antenne afin de mieux capter et loupent les premières minutes. METTEZ LE REVEIL !

52ème : Dites m’en plus sur cette « Ligue 2 », il paraît que des gens ont aperçu des fantômes cette saison, Gaël Givet, Nenad Kovacevic , Nicolas Fauvergue… Ça fait froid dans le dos nan?

56ème : Alioui est remplacé par Doudou.

57ème : Long ballon de Kerbrat que ni Yatabaré ni Djidji ne reprend. Ça rebondit et Doudou effleure le ballon de la tête mais ça ne dupe pas Dupé. (rire)

63ème : Shechter est remplacé par Pancrate.

64ème : Pancrate dévie un ballon aérien vers Gakpé qui se fait reprendre par Kerbrat. La balle file jusqu’à Bedoya qui prend sa chance mais ne cadre pas.

65ème : Langil remplace Giresse.

66ème : Bedoya trouve Cissokho qui centre vers Audel qui ne cadre pas.

68ème : Coup franc de Veretout et tête de Bedoya. C’est un poil de luc trop décroisé et ça frôle le potal.

70ème : Touche de Dos Santos. Beauvue lui remet et le jeune Guingampais centre dans le paquet. Dupé repousse et Langil reprend, Dupé repousse que je te dis.

71ème :
– Mmh, j’ai déjà vu ça.
– Qu’est ce que tu viens de dire ?
– Rien, une impression de déjà vu.
– Qu’est ce que c’était ?
– Un premier centre repoussé par Dupé et Langil qui reprend mais bute sur le portier. Et j’ai vu un deuxième Steeven Langil buter sur le goal Nantais suite à un centre repoussé.
– Et tu penses que c’était le même Steeven ?
– Possible, je suis pas sûr. Qu’est ce que c’est ?
– Ça peut provenir d’un bug dans la matrice, ça arrive quand ils l’a modifient.

77ème : La balle circule bien et rapidement entre Deaux, Gakpé, Pancrate et Bedoya qui lance Gakpé dans la profondeur mais Samassa sort dans ses pieds.

82ème : Toto Mandanne remplace Beauvue côté Guingampais et Touré remplace Gakpé côté Nantais.

85ème : Bangoura remplade Audel.

Earwax_on_swabIsmaël Bangoura foulant la pelouse de la Beaujoire.

88ème : Langil centre au second poteau et Doudou remet de volée. Sankharé reprend de la tête mais ne cadre pas.

90ème : Centre de Pancrate repris par Bangoura de la tête. À côté.

92ème : Pancrate trouve Bedoya qui frappe dans la niche à Samassa.

95ème : Défaite logique dans ce qui est, peut-être, le plus mauvais match des Guingampais cette saison. Enfin, des mauvais matchs il y en a eu cette saison, mais là quand on regarde individuellement, il n’y avait personne au niveau. Une première mi-temps chiante à tous les niveaux, et une deuxième à peine meilleure. La réaction a été tardive et est venue des entrants. L’entrée de Langil a été la plus évocatrice. On voyait assez facilement ce qu’il a manqué aux Guingampais pendant 70 minutes : Du mouvement. Même si les paysans ont réussi à se procurer quelques occasions en fin de match, ils continuaient à en concéder un certain nombre. Des milieux trop loin du porteur dans l’entrejeu ou en retard sur les offensives, les Guingampais étaient dépassés dans tous les domaines, et l’absence de Mathis commence à se faire méchamment ressentir. Malgré les quatre défaites d’affilées en championnat, l’équipe possède encore cinq points d’avance sur le premier relégable. Il faudra essayer de ramener un point à Bordeaux le week-end prochain, mais en attendant il faut se faire plaisir et se lâcher, mercredi, pour la demi-finale de la coupe de France face à Monaco. L’occasion d’envoyer la Paysan Breton Académie au stade de France.

Les paysans notés :

Samassa (2/5): Un début de match peu rassurant. Un mauvais contrôle par-ci, un renvoi dans les pieds Nantais par-là et puis un air-plongeon sur le but Nantais. Passé les premières minutes du match, il a été meilleur et a sauvé les siens sur quelques sorties.

Lévêque (3/5): L’un des meilleurs Guingampais. Son retour fait du bien et a permis d’avoir un peu de largeur sur un côté qui en manque depuis plusieurs mois. Des approximations sur certaines transmissions ou certains contrôles mais un abattage défensif intéressant et de très bon retours. Il a quelques fois suppléé une défense centrale à côté de ses pompes.

Sorbon (2/5): Trop de passivité en début de match face à une attaque jaune pressante, et des hésitations inhabituelles dans son placement. Peu aidé par le faible repli des milieux.

Kerbrat (2/5): Il a souvent joué les pompiers de service sur certains ballons chauds mais avec moins de réussite que d’habitude. Dans le sens que ses renvois étaient souvent rapidement récupérés. Beaucoup de transmissions ratées.

Dos Santos (1/5): Les sauts vrillés de patineur artistique sont éliminatoires à la Paysan Breton Académie. De plus quand il s’agit de concéder un but. Constamment bouffé dans son couloir, il a réussi ses premiers gestes défensifs à la 80ème et a livré dix bonnes dernières minutes.

Sankharé (2/5): On peut râler, comme je l’ai fait, et dire qu’il n’y avait pas beaucoup de mouvement sur le côté ou devant lui mais ça n’a pas toujours été vrai. Et j’en veux à Younousse d’avoir trop usé du jeu long et oublié certaines passes courtes. Beaucoup de mauvais choix et aucune influence dans le jeu.

Atik (2/5): Un peu noyé dans l’entrejeu, il était souvent mal placé, à savoir trop haut. Pas beaucoup de travail défensif, il n’a pas brillé non plus dans la construction. Il a pourtant la vista pour trouver les décalages mais il était peu inspiré.

Giresse (1/5): J’ai rapidement réclamé sa sortie, tant c’était voyant qu’il n’arrivait pas et qu’il n’arriverait pas à faire la différence sur son côté. Peu utile, car difficilement jouable, ses appels n’étaient pas intéressants. Par conséquent il n’a pas du tout pesé et sa sortie fut bénéfique.

Beauvue (3/5): Par intermittence il se montrait. Quelques débordements et centres qui ont fait illusions mais quand même moins en forme que ces derniers temps.

Alioui (1/5): Très peu courageux, il a déçu. Aligné pour augmenter la puissance de frappe des paysans, il n’aura pas eu l’occasion de se montrer dangereux. Battu dans beaucoup de duels, il excellait dans le mime du plot.

Yatabaré (2/5): À peine meilleur que son acolyte, il n’a pas frappé une seule fois au but. Transparent.

Les paysans qui épluchaient les patates :

Douniama : Il a apporté du mouvement, de la profondeur, de la percussion comme il le fait à chaque fois. C’est bien, maintenant faut que ça soit décisif.

Langil : Et oui. C’était ce qu’il fallait : de la vitesse et des débordements. Parfois c’était tout droit mais au moins ça a secoué le couloir de Cissokho. Deux occasions franches, il méritait mieux. Qu’on le relance en coupe mercredi et/ou à Bordeaux le week-end prochain, même si je sens que je finirai par réclamer qu’il retourne sur le banc.

Mandanne : Toto achète une paire de lacets.
– Et avec ça, dit le vendeur ?
– Avec ça je vais lacer mes chaussures.

Gwen Tagrenmer

4 thoughts on “Nantes-Guingamp (1-0), la Paysan Breton Académie livre ses notes

  1. Même si en début de saison je trouvais que vous méritiez pas de descendre, c’est différent maintenant, heureusement pour vous qu’il y a des équipes aussi faibles que Brest l’an dernier pour rester derrière vous.

  2. Mis à part ce week end, l’équipe est en panne de réussite. Personne ne baisse les bras c’est pas une dynamique de futur relégué

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.