Le Onze Anal de la semaine.

Un Onze Anal défensivement erratique et offensivement fantomatique.

Entre purges et branlées, les candidats à une sélection au Onze Anal étaient assez nombreux. Même chez les vainqueurs, certains sont passés à travers, enrichissant encore les possibilités. L’équipe a failli porter les couleurs du Stade Rennais, mais même ça ils ne l’ont pas gagné puisqu’au final c’est le Porto de notre Portugay préféré qui emporte la mise après une prestation bien sale dans une coupe inutile. La lose comme on l’aime.


Oukidja, 2/5 : 

Deux alertes slipométriques sur ses prises de balle, un poteau sale comme une vieille chatte. On mettra peut-être en cause la qualité du terrain, mais pas que.

Telles (1/5) :

Offensivement un ailier,  défensivement j’ai vu moins d’espace dans Star Wars que dans son dos

Mustafi – 1/5 :

Dégage.

Perrin (1/5 sur le banc) :

Pas au niveau sûr et en dehors du terrain. J’ai halluciné de sa déclaration d’après match : “On a fait ce qu’on voulait faire”. T’es sérieux ? Tu repars avec 4 buts et tu sors ça ? Il va falloir qu’il comprenne qu’il n’a pas le totem d’immunité parce qu’il est capitaine. Fautif notamment avec le penalty concédé sur Cavani. Début de saison raté, remets toi vite en question.

Zeffane : 0/5.

J’étais prêt à l’insulter sur dix générations, mais au lieu de ça je suis vraiment interrogatif : comment ce mec peut encore être titulaire en Ligue 1 ? Même Danzé cramé est meilleur que lui. Il a passé son match à laisser 10 mètres à Saint-Maximin et à se faire ouvrir comme une huitre, tout en étant parfaitement inutile devant. TU. ES. NUL.


Danic 1/5 :
Ça commence vraiment à devenir inquiétant.

Otavio (1/5) :

L’été touche à sa fin, comme sa saison.

Corona (1/5) :

Sur la lancée de sa reprise, ne finira pas l’année comme un littéraire pris par hasard en Math Spé.


Aubameyang – 1/5 :

A chier de chez chier. Ca va devenir problématique. QI foot limité, on le sait, mais même sa vitesse et sa qualité de finisseur ne fonctionnent pas. La question ne va plus être de savoir comment l’associer avec Lacazette mais plutôt de savoir comment il peut revenir (ou se maintenir) dans le onze titulaire. Il va falloir rapidement régler la mire.

Del Castillo : 1/5.

D’accord, il est à l’origine du but rennais. Mais 26 ballons perdus et un nombre de mauvais choix hallucinants. T’avais fait bonne impression jusque là, on t’a sans doute vu un peu trop beau.

Delort (1/5) :

s’est rappelé à son bon souvenir mexicain en aboyant très fort sans faire peur à personne, hey, chihuaha !


Futebol Clube do Porto - SAD 4-3-3 football formation

Franck Ripoux

Fondu de l’eTG, je porte ma Croix de Savoie académie dont je suis le papa, en relation ambiguë avec Pascal Diot-Maid avec qui j’ai trouvé la Tomme crochue. Je suis adepte du pragmatisme, et même Dupraz tique.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.