Pandurii – Dnipro (0-1), la Tuica Académie livre ses notes

Ah Pandurii, mon Pandurii ! Je crois vous l’avoir déjà dit mais c’est vraiment mon club en Roumanie, les mecs que je supporte. L’histoire du Pandurii, c’est un peu comme si Guingamp finissait dans les 4 premiers de Ligue 1 d’ici deux saisons en grandissant de manière incroyable.

Si le Pandurii demeure un petit club de province (va voir mon voyage à Targu-Jiu de l’an dernier), il se distingue avant tout par sa capacité à recruter de manière superbe et en revendant de manière tout aussi remarquable. Le Pandurii, c’est le FC Porto de l’ouest roumain ! Pour vous expliquer un peu mieux, voici l’équipe que le Pandurii pourrait aligner actuellement s’ils avaient gardé tous leurs joueurs des 3-4 dernières saisons :

Mingote (Pandurii) – Djakpa (Francfort, ouais le mec qui a calmé Bordeaux), Viera (ah mon Ousmane parti en Turquie), Chiriches (Tottenham), Vlad (Dnipro) – Pintilii (Steaua), Nistor (Evian), Voiculet (CFR) – Eric (Pandurii), Matulevicius (Pandurii), Maxim (Stuttgart)

Ca aurait de la gueule, non ? Mais si le Pandurii a perdu de nombreuses perles ces dernières années, le recrutement est toujours aussi bon comme le démontrent les performances de ce début de saison et notamment cette victoire à Braga !

L’équipe de cette saison est un savant amoncellement de joueurs venus de divers horizons avec un Serbe, un Monténégrin, un Lituanien, un Chypriote, quelques Brésiliens, un Chilien, un Néerlandais, deux Portugais et bien entendu quelques roumains.

L’équipe alignée hier soir donnait Stanca – Ungurusan, Erico, Paraskevas, Momcilovic – Anton, Breeveld – Buleica, Eric, Nicoara – Adrovic. Bien entendu, le Pandurii pour sa première campagne européenne se pointait très modestement pour affronter un des ogres du groupe, le Dnipro.

Pour vous donner une idée de la différence entre les deux clubs, un remplaçant actuel du Dnipro était un titulaire indiscutable de l’équipe du Pandurii la saison dernière Alexandru Vlad. C’est notamment grâce à l’argent de son transfert (800K€) que le Pandurii a pu recruter cette saison.

LE MATCH

Globalement le Dnipro a très bien géré son match. On sent une équipe très expérimentée qui sait très bien gérer temps fort/temps faible. Le jeu s’est articulé principalement autour de Rotan, le capitaine, et Konoplyanka, la vraie perle de l’équipe.

587863-pandurii-dneprEric et Konoplyanka, la rencontre de deux artistes

En première mi-temps, les Ukrainiens ont globalement dominé même si les Roumains ont bien tenu défensivement grâce au gros travail de Breeveld notamment. Malheureusement, c’est sur un corner à la 38è que les Ukrainiens ont ouvert le score suite à une mauvaise défense du Pandurii. 1-0 qui aurait pu se transformer en 2-0 très vite, si Ungurusan n’avait pas sauvé sur sa ligne une frappe de Matheus.

La deuxième mi-temps sera plus timide de la part des Ukrainiens. Le Pandurii a le ballon sans vraiment réussir à perforer la défense adverse. L’activité réduite d’Eric, bien pris par les milieux ukrainiens, est une des raisons de ce manque de percussion. Malgré tout, la fin de match est plus décousue. Cela va d’un but à l’autre. Les Ukrainiens ont deux-trois occasions pour tuer le match alors que le Pandurii croit jusqu’au bout en sa chance mais une frappe trop croisée de Buleica et un ciseau contré d’Adrovic seront les dernières occasions pour les locaux.

Le Pandurii perd 1-0 contre une belle équipe. Malgré tout, les Roumains ont fait montre d’une belle solidarité et de quelques qualités collectives. On regrettera l’absence de Matulevicius devant, qui aurait vraiment pesé. Autre regret : le fait que le match se joue à Cluj. Je ne comprends pas comment le stade de Targu Jiu peut être assez bon pour la Liga I ou les tours préliminaires d’Europa League mais pas la phase de groupe. Au final, en jouant ses matchs à domicile à 400km de son bastion, le Pandurii est condamné à une campagne européenne avec uniquement des matchs à l’extérieur.

LES NOTES

Stanca (3/5): Un bon match de la part de Stanca, qui a gagné pas mal de duels et a été rassurant.

Ungurusan (3/5): Face à un gros client comme Konoplyanka, le latéral droit a vraiment tenu la route. Ça fait plaisir.

Cristou et Erico (3/5): Le capitaine chypriote et son acolyte brésilien ont bien tenu derrière avant de finir le match sur les rotules, en laissant pas mal d’espaces aux vifs attaquants ukrainiens.

Momcilovic (4/5): Putain de trouvaille. Le mec arrive de Javor, en D1 serbe et c’est un sacré latéral. Excellent hier et toujours aussi enthousiaste dans le jeu.

momci

Breeveld (4/5): Le Néerlandais est un monstre au milieu. Très bon dans la récupération et le harcèlement, efficace dans le jeu de passes.

Anton (3/5): A également bien bossé défensivement mais moins de qualités techniques qu’à l’accoutumée.

Eric (3/5): Juande Ramos avait bien analysé le danger du Pandurii. Toujours pris par un ou deux joueurs, le Brésilien n’a pas pu s’exprimer autant que d’habitude mais putain, il se passe toujours quelquechose quand il touche le ballon !

Buleica (2/5): Décevant sur son côté droit. Une seule bonne action en 90 minutes.

Nicoara (2/5): Pareil que Buleica mais à gauche.

Adrovic (2/5): Alors oui passer du championnat monténégrin à l’Europa League, c’est pas facile ! En l’absence de Matulevicius, Adrovic a fait ce qu’il a pu et a beaucoup couru. Mais il est encore léger physiquement.

Le Pandurii jouera son prochain match au Portugal contre Pacos. Ce groupe semble promis aux deux ténors le Dnipro et la Fiorentina mais j’ai bon espoir que le match retour en Ukraine soit décisif.  Allez, et ce week-end, y a Dinamo – Petrolul samedi à 20h30.

La bise.

Tristan Trasca

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

  1. Je vois que l’ancien lillois Marius Baciu a été l’entraîneur du Pandurii. Ça me donne envie de voir un de leurs matchs prochainement, faudra que je guette !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.