PSG-Bordeaux (2-2) : La Porte de Saint-Cloud consent à laisser des miettes

Mes chers gilets jaunes,

Face à votre gronde, face à votre colère, face à votre violence, face à vos débordements, votre Roi a décidé de vous répondre.

Conscient que les raclées hebdomadaires distillées aux quatre coins du Royaume peuvent user votre mental de nécessiteux, on a décidé de baisser le pied pour le mois de novembre (Non, ce n’est pas une crise), pour offrir en décembre. Comme tout bon marcheur, on donne, mais pas trop, alors on a décidé de suspendre les raclées pour vous amadouer, pour mieux vous fourrer quand vous ramasserez la savonnette.

La distribution a commencé face aux Violaids, à qui on a offert un espoir, à défaut de points. Et comme les Gigis, est un enclave parisienne en territoire pauvre, fallait bien leur offrir ce point au goût de trophée.

Analement,

Le club exonéré d’ISF, et bientôt de FPF.

PS: on est sympa, on laisse le club à Loulou tranquille ce week-end.

 

DIE MANSHAFT :

La formule est toute trouvée, seuls les pions changent suite au petit match du milieu de semaine (toujours en érection devant le GIF de Tallal/Monstro), on fait plaisir au gardien remplaçant (ouais ça va, on a été sympa 5 minutes, tu vas arrêter de te foutre de nous), Nsoki remplace Kimpembe, Thilo continue de faire son trou.

Au milieu, Marquinhos continue sa formation accélérée tandis que Julien remplace le beau Marco. Sur les côtés c’est Jean, et Dani sont embauchés pour filer un coup de patte à Kyky, NeyNey, et… RaieRaie.

Kyky et NeyNey donc, les mecs sont blessés, puis plus blessés, enfin on ne sait plus trop, mais y a un Brésilien qui force pour partir en vacances plus tôt, je vous le dis.
psg


DAS SPIEL:

Bon, pour être honnête, la Scap’Académie n’a presque pas voler son match nul (non, je parlerai pas de l’arbitre, Eric a dit qu’on avait déjà beaucoup de chance).

En même temps, on n’était un peu fatigué à cause des enculés d’Anglais, donc les Gigis ont commencé le match bien chez nous, sans avoir à forcer (suffisait de passer le ballon sur les côtés, et de s’amuser face à Alves ou Bernat, sans pour autant conclure).

Neymar pas très au fait des consignes est le seul danger à gérer pour les autres, et il n’est pas loin d’offrir la passe D à Angel, qui est trop emmerdé avec son fric pour savoir quoi faire de son pied droit (30e). Quatre minutes plus tard environ, il décide de faire le boulot tout seul, en demandant à Dani de participer. Et comme le garçon est un peu bête, il double la mise sur penalty, juste avant la mi-temps.

Allez, hop, retour au vestiaire, Thomas met tout le monde au parfum, et Stan s’exécute, en anticipant comme Kimpembe, pour laisser Karamoh faire briller Jimmy.

Neymar agacé, décide de s’échapper, car trop fort pour faire un nul face aux pauvres.

Cet évènement donne plus d’allant aux autres, et donc de l’espace à Kyky. Julien, seul génie encore présent sur le terrain, l’aperçoit au loin et l’envoie punir froidement la rébellion, pour leur rappeler que malgré les consignes, c’est nous qu’on commande. Angel donne un signe de vie (enfin, à la barre surtout), tandis qu’Alphonse exécute la consigne, en simulant un arrêt, sur une tête au ralenti.

Bref, une balade en gironde pour respirer, et distiller de l’espoir, avant de continuer sa campagne près du territoire germanophone.


DIE NOTIZEN:

Les notes sont faites (presque objectivement), faut pas éveiller les soupçons, faudrait pas que la FDJ me demande de rembourser mes gains.

AREOLA (1/5): Un match bien commencé, puis il a décidé de merder sur une tête au ralenti. Vu la bordel que les Bordelais ont mis chez nous, il aurait été bien de rester concentré jusqu’au bout. Même le vieux de 40 ans qui te pique ta place pour les gros matchs a la main plus ferme, tu m’étonnes que Canal nous les brise avec des gros plans sur lui.

KEHRER (2/5): Y avait du mieux (même beaucoup mieux) ces dernières semaines, puis syndrome Presnel oblige, il a fait du grand n’importe quoi, frôlant le rouge en première mi-temps (n’est pas Simon Pheonix qui veut).

SILVA (3/5) : Requinqué mentalement suite à sa prestation XXL de la semaine, il est à l’aise dans son corps, frais d’esprit, donc régale par ses interventions, et sa lecture du jeu. Monstro.

NSOKI (2/5) : A bien débuté, mais s’est vite essoufflé, pour se faire malmener le reste du temps par de méchants scapulaires. Comme pour Thilo, il peut dire merci à Silva qui a sauvé les meubles.

ALVES (2/5) : Devant tout roule, précis, technique, intelligent. En galère quand faut courir après les jeunes cons d’en face. En gros, comme l’an dernier, en moins rapide, mais surtout en reprise.

MARQUINHOS (3/5) : C’est qu’il commence à être bon au milieu le con. Du volume, beaucoup de ballons récupérés, et un match complet (2 sauvetages dans les 5 dernières minutes, ça compte). On le sent ravi depuis que le Cameroun s’est fait retiré la CAN 2019.

DRAXLER (3/5) : La belle berline allemande, celle dont la courroie régale à la distribution. Mais comme toute belle allemande, la marche arrière n’est pas son fort.

BERNAT (2/5) : Souillé par Karamoh. Et puis comme le match n’est pas important, ça ne sert à rien de marquer.

DI MARIA (2/5) : Je dis pas que j’avais dit qu’il ferait de la merde maintenant qu’il a « mis sa famille à l’abri », mais c’était pas jojo non plus. A été dangereux sur 2/3 frappes, mais n’a toujours pas trouvé le bouton passe.

NEYMAR (3/5) : Trop bon pour finir le match. Le seul a surnagé devant, et à foutre le bordel, mais cette manie de jouer arrêter est excessivement énervante (pour toi Claudy). A riquelmisé Plasil, mis un nouveau (joli) but, puis a décidé qu’il était l’heure d’aller au Light.

psg

Juan Neymar Riquelme

MBAPPE (1/5) : 1, pour le but.

NKUNKU (NN) :

CHOUPO (NN) : Pas VARnis, c’est cadeau.

VERRATTI (NN) : En le voyant rentré, je me suis dit qu’on ne perdait pas ce match, il allait stabiliser le bordel. Puis il a perdu tous ses ballons.

 

PAPUS

Papus Camarade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.