Rennes-Reims (0-2) : la Breizhou Académie s’inquiète

Trêve internationale et vacances finies, la Breizhou Académie est de retour et le Stade Rennais aussi. Enfin, plus ou moins.

Le mercato s’est achevé avec plusieurs mouvements chez les Rouge et Noir : kenavo Soppy, Del Castillo, Nyamsi, Léa Siliki, Maouassa, Guitane et Camavinga. Degemer mat Lovro Majer, Dogan Alemdar, Baptiste Santamaria et Gaëtan Laborde.

Concernant les départs, tous sont logiques, même si on pourra regretter que Maouassa ne se soit finalement pas réellement imposé chez nous. Beaucoup de choses ont été écrites sur Camavinga, la Breizhou Académie se contentera de dire que le club l’a bien vendu, tant mieux il voulait partir. On aura été heureux et chanceux de le voir débuter sous nos couleurs, on pourra regretter ses derniers mois franchement moyens, cette fin d’histoire ne l’honore pas tellement. Ainsi va la vie dans le football.

Côté arrivées, elles sont cohérentes et intéressantes. Majer devrait apporter de la créativité, Santamaria fait déjà ses preuves tandis que Laborde semble être un bon renfort offensif pour nous. Seul point noir et incompréhensible : le non-recrutement d’un défenseur central, ce qui laisse l’équipe avec seulement trois joueurs à ce poste pour l’ensemble de la saison, sachant qu’Aguerd partira normalement à la CAN. Plus généralement, cela faisait longtemps que l’effectif n’avait pas été à ce point chamboulé à l’intersaison. Il faudra attendre pour savoir s’il a gagné en qualité, mais l’on peut s’inquiéter du temps que mettra ce groupe pour bien jouer ensemble.

 Sur le plan sportif, après s’être tranquillement qualifié pour le tour principal de la Conference League face à Rosenborg, le SRFC a connu sa première défaite de la saison en Ligue 1 à Angers (2-0). Autant dire que la victoire est nécessaire face à Reims pour engranger des points et de la confiance avant les rencontres face à Tottenham et l’OM.

Le Stade Rennais étant le Stade Rennais, on se retrouve avec notre gardien titulaire en isolement Covid après ses matchs internationaux. Comment est-ce possible qu’un joueur pro ne soit pas entièrement vacciné mi-septembre ? Et là, tout le monde est à blâmer, le joueur comme le club. Badé est suspendu, Meling blessé. On se retrouve donc avec seulement cinq défenseurs dans le groupe. Bien.

Le match :

La Breizhou Académie a passé sa pire heure et demie depuis bien longtemps, et pourtant elle a déjà vu plusieurs films de Fabien Onteniente.

Face à une équipe de Reims qui n’a même pas eu à forcer son talent, on a vu un Stade Rennais apathique, nul offensivement, fébrile défensivement, sans agressivité, sans idée. C’est bien simple, hormis une barre de Bourigeaud sur coup franc, la meilleure occasion aura été une frappe de Traoré, au-dessus évidemment. On pensait Genesio déjà dans le bain la saison dernière, peut-être se contentait-il de surfer sur les restes de l’ère Stéphan tandis que le Stade Rennais 2021/22, qui ne prend que cinq points face à Lens, Brest, Nantes, Angers et Reims, est celui de Bruno ? La Breizhou en fait des cauchemars.

Les joueurs :

Salin : 2/5. Pas spécialement fautif, mais il en prend deux.

Truffert : 2/5. Espérons que la blessure de Meling ne soit pas trop grave. Remplacé par Assignon (69e, non noté), histoire que Traoré aille faire de la merde sur l’autre aile, pour changer.

Aguerd : 1/5. Patron d’une défense « ligne Maginot ».

Omari : 1/5. Pas de volonté de l’accabler ici, mais que c’est mal défendu sur le deuxième but.

Traoré : 0/5. Allez hop, c’est cadeau : médiocre offensivement, cataclysmique derrière notamment sur le deuxième but, capitaine d’une équipe sans orgueil.

Tait : 2/5. Pas le pire. Une occasion sur laquelle il bute sur le gardien plutôt que de servir Guirassy. S’il pouvait arrêter de se rouler par terre à chaque fois qu’on l’effleure, ça nous ferait gagner quelques années d’espérance de vie.

Santamaria : 2/5. Il ne pourra pas tout faire tout seul. Remplacé par Sulemana (69e, non noté), qui a couru vite, mais pour rien.

Bourigeaud : 2+/5. Un beau coup franc qui aurait masqué la misère. Au moins, il ne se cache pas. Remplacé par Tel (74e, non noté).

Terrier : non noté. Pourquoi est-il resté aussi longtemps sur le terrain après sa blessure, mystère. Reims en aura profité pour marquer à ce moment-là, tiens donc. Remplacé par Ugochukwu (27e, 2/5), loin d’être le plus mauvais. Genesio a expliqué en conf d’après-match qu’il a fait ce choix tactique car Sulemana ne pouvait pas jouer plus d’une période. Vraiment super, ces trêves internationales.

Guirassy : 1/5. Cette fois, pas de but pour contrebalancer son apport proche de zéro dans le jeu. Comment fait-il pour être à la fois costaud et mou ? Remplacé par Abline (75e, non noté). Tel et lui entrent régulièrement pour gagner en expérience, mais vu celle que propose le reste de l’équipe, pas sûr qu’il faille l’engranger.

Laborde : 2/5. Il arrive quand ?

Une telle constance dans la médiocrité depuis le début de la saison force à la fois l’admiration et commence à devenir franchement inquiétant. En conf’ d’après-match, le coach a gueulé, c’est déjà bien. Mais il a déjà l’air sans solutions et c’est flippant. Avec un recrutement aussi onéreux et donc ambitieux, Pep Genesio va devoir trouver le moyen de faire jouer cette équipe, sous peine d’avoir chaud au cul rapidement.

ALLEZ RENNES

————————————————————-

Horsjeu.net a besoin de toi pour exister. Tu as envie d’aider ou de participer ? Alors clique sur les boutons ci-dessous pour que vive l’Alterfoot.

Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

Marco Grossi

Marco Grossi

2 commentaires

  1. On s’en fout de Reims. L’important, c’est de battre l’Olympique de Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.