Rennes-Strasbourg (1-1) : La Breizhou Académie livre ses notes

1

Salut tout le monde,

Ca fait un petit moment que je n’avais pas commenté les prestations de nos Rouge et Noir, la faute à un savant mélange d’impossibilité de voir les matchs et de flemme.

Pendant ce temps, les hommes de Genesio nous gratifiaient d’un magnifique bilan de 2 victoires en 9 journées de L1, tandis qu’en Europe c’était à peine mieux avec une défaite à Villareal qui laisse un goût amer mais une victoire au panache au Pana (prends ça, Grand Corps Malade).

Le début d’une série ou une simple éclaircie à travers les nuages ?

Suspense.

La compo :

Notre gars Bruno continue avec son truc à moitié bancal et réitère sa confiance la paire Omari/Belocian au détriment de Theate. Le Fée blessé, c’est Doué qui est aligné. Et oué.

Mandanda – Truffert, Belocian, Omari, Assignon – Matic, Bourigeaud – Gouiri, Doué, Blas – Kalimuendo

Le match :

Rennes a le ballon, Rennes ne sait pas trop quoi en faire, Rennes marque sans que l’on comprenne trop comment, Rennes se contente de ça, Rennes n’est pas capable de tuer le match, Rennes prend un but à dix minutes de la fin, Rennes s’en mord les doigts.

Ce qui est bien avec ce club, c’est que depuis le début de saison j’aurais pu copier/coller ça dans 90 % des académies.

Ce qui est un peu moins bien en revanche, c’est qu’au-delà des résultats et des analyses, on se fait copieusement chier à regarder les matchs du club qu’on aime et vu l’effectif et les ambitions, c’est très triste.

Après, on peut essayer d’aller un peu plus loin ; je ne suis ni pour ni contre Genesio, bien au contraire comme dirait l’autre, mais le constat est de plus en plus clair : après quasiment un tiers du championnat, notre coach ne sait toujours pas vraiment comment faire jouer son équipe. Les soucis défensifs de début de saison sont moins préoccupants, mais c’est maintenant l’animation offensive qui pose problème. Ce 4231 ne semble convenir à personne : Bourigeaud joue à l’envers, le milieu dans son ensemble n’est plus dominateur malgré la présence rassurante de Matic. Le problème est peut-être là : certes, le Serbe (r)assure et fait parler son expérience. Mais son manque de vivacité explique possiblement le besoin de ce milieu renforcé là où le 433 marchait bien mieux par le passé.

Au-delà de ça, on a des attaquants qui ne se trouvent pas, qui tentent des frappes histoire de faire bonne figure mais sans intérêt (20 tirs tentés pour 3 cadrés dimanche). Le tout face à une équipe franchement faiblarde. Il semble loin le temps où Rennes c’était le Breizhil.

Sans oublier le coaching qui, sur un match comme celui-ci, s’est révélé inefficace pour enrayer la perte de contrôle rennaise.

C’est pas encore la cata mais ça pourrait vite le devenir. L’enchaînement Nice/Pana/Lyon qui arrive sur 7 jours devrait être parlant.

Les notes :

Mandanda : 2/5. Pas eu grand-chose à faire sauf sur la frappe de Gameiro qu’il semble vouloir capter mais qu’il repousse dans les pieds de Mothiba. On l’a connu plus inspiré.

Truffert : 4/5. Dans un match comme ça, il fallait bien que l’éclair vienne de notre bouc blond préféré et de son mauvais pied. Un but aussi beau qu’improbable et beaucoup d’implication.

Belocian : 3/5. Il confirme.

Omari : 2+/5. Il n’a pas offert de but à l’adversaire, on s’en contentera.

Assignon : 2+/5. Plutôt serein défensivement, mais pas son meilleur match, surtout devant. Remplacé par G. Doué (70e, non noté) qui n’a pas apporté grand-chose.

Matic : 2+/5. Cf ce que je disais plus haut, il est à la fois le boss du milieu et peut-être celui qui empêche de développer le jeu rapide qu’on affectionne. Remplacé par Santamaria (75e, non noté), dont les apparitions sont toujours plus quelconques.

Bourigeaud : 1/5. Son geste d’agacement sur une énième perte de balle résume bien la passe difficile qu’il traverse. Pas aidé par son positionnement, mais malgré tout il doit faire mieux.

Gouiri : 2+/5. Invisible en première période, il a sorti la tête de l’eau en deuxième, sans réussite. Remplacé par Salah (82e, non noté), dont il ne faut pas attendre trop.

D. Doué : 2+/5. Il confirme les changements entrevus dans sa palette : moins de chichis, plus de jeu direct, une volonté d’accélérer et de trouver ses potes, avec un résultat mitigé.

Blas : 2/5. On attend toujours le déclic. Il a envie, c’est indéniable – en témoigne son poing levé sur un geste défensif – mais hormis des frappes en tribunes, c’est trop peu. Remplacé par Rieder (82e, non noté), ni vu ni connu.

Kalimuendo : 2/5. Comme son compère du dessus, on sent qu’il dépense de l’énergie, qu’il essaie de bien faire mais ça ne fonctionne pas. Remplacé par Terrier (70e, non noté) qui a essayé d’apporter un peu de folie et qui a failli réussir. Hâte de le revoir titulaire.

ALLEZ RENNES

Marco Grossi

1 thought on “Rennes-Strasbourg (1-1) : La Breizhou Académie livre ses notes

  1. Il y a vraiment super longtemps, je commentais sur ce site, c’est la première fois que je reviens depuis longtemps. C’est super que tu continues à faire vivre ce truc, d’autant que j’ai atterri dans l’aire d’influence de la Breizhou académie. :) En plus ya des trucs à raconter cette année!^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.