Saint-Etienne – Orhei (3-0) : la Forez Académie livre ses notes

 

 Les stats de l’institut Patrick Caïazzo :

En alternance avec Notre Président, l’institut Patrick Caïazzo (frère de, les relations ça aide) viendra vous livrer les clefs chiffrées concernant l’adversaire du jour. Aujourd’hui, le FC Milsemi Orhei. Extrait :

3 – C’est donc la 3ème participation du FC Milsami Orhei à un tour préliminaire en Europa League (après 2011 et 2012), mais c’est la 1ère fois qu’ils arrivent aussi loin. 3 c’est aussi le poids en kg de la quenelle qu’a enfilé Romeyer à Mounier sur son transfert avorté #Sodomie.

D’autres stats sont à retrouver sur la page de la Forez Académie, à cette adresse.

 

Le match résumé en 1 phrase : « Logique, mais ça fait du bien »

Bon, voilà, une belle victoire 3-0, qui aurait largement pu être 5-0 mais aussi 3-1. Les Verts ont fait le boulot et c’est bien le principal. Avant le match, je demandais au minimum une victoire par 3 buts d’écart pour éviter les mauvaises surprises au retour. Mission accomplie, avec en plus un expulsé en face : le match retour devrait normalement bien se passer. Face à une opposition très, très faible (les Moldaves n’ont jamais passé la moitié de terrain balle au pied en 1ère mi-temps), les Verts ont déroulé, sans jamais prendre ce match à la légère néanmoins.

Tout n’a pas été parfait, mais, au-delà du score, je retiendrai surtout le sérieux avec lequel les Verts sont rentrés dans ce match. Il ne faut pas oublier que c’est leur 1er match officiel, et que normalement à cette période, ils sont plutôt en train de disputer leurs derniers matches amicaux. Pour un match de reprise, j’ai trouvé qu’ils étaient plutôt bien en jambes, appliqués sur le replacement et proposaient beaucoup de solutions avec notamment un Clerc très offensif en 1ère période. La défense a été très peu inquiétée sur l’ensemble du match, mais il a quand même fallu que Ruffier s’emploie à 2 reprises sur des frappes puissantes de Guilherme. On a aussi droit à une petite revue d’effectif avec la présence de Tabanou dès le coup d’envoi et la rentrée de Corgnet en 2ème mi-temps. Baysse n’a pas joué, Sissoko n’était pas dans le groupe (trop juste physiquement). Instant émotion « sortez les mouchoirs et chialez votre mère » avec la rentrée de Clément, 5 mois seulement après sa terrible blessure. Il paraît que le staff médical de Sainté s’est rapporché de celui du Barça pour que ce « miracle de la médecine » se produise. Enfin, dernier point, je tenais à souligner l’aisance technique de nos ailiers. Que ce soit Hamouma ou Tabanou, toutes leurs prises de balle (souvent amorti poitrine après 1 transversale de l’aile opposée) étaient parfaites ou presque. Si on peut leur reprocher d’avoir péché dans la finition, avec un peu plus de lucidité et de calme ces 2 joueurs pourraient faire très mal.

Et pour finir, last but not least, comment ne pas souligner la grosse performance de la Brandade. 2 buts, 1 passe décisive et même 1 barre. Il a été dans tous les bons coups sur ce match et sa volonté de marquer était évidente. Malgré les tentatives de déstabilisation de certains journalistes (coucou Bernard Lions), le Brésilien ne donne pas le sentiment de vouloir partir, bien au contraire. Aubame parti, Hamouma et Tabanou n’étant pas forcément des buteurs, le Brésilien va avoir encore plus d’importance dans le jeu que la saison passée, et il est impératif de lui trouver une alternative ou un joueur de complément rapidement. Après, on ne va pas s’enflammer non plus : la relative faiblesse de l’adversaire ne permet pas non plus de tirer trop de conclusions sur le nombre de buts que va nous mettre la Brandade cette année. J’en profite pour passer le bonjour à Pierre Ménès.

Brandade

Tiens Pierrot, je mime l’état de ton trou de balle après le match que je viens de faire.

 

La compo :

compo

Un aperçu de ce qui sera proche de l’équipe type de cette année. A part quelques doutes sur la titularisation de Lemoine (qui, je pense, cédera rapidement sa place à Corgnet), et l’absence de Zouma, ce sont probablement ces 11 joueurs qui devrait démarrer la saison à Ajaccio. Clément étant encore trop juste pour jouer un match en entier, Guy Lavogui devrait normalement assurer l’intérim en 6 encore quelques matches. 1ère titularisation pour Tabanou qui va découvrir un Chaudron à guichets fermés (même si le Kop Sud est toujours en travaux) : qu’il en profite puisque, je le rappelle, les Verts joueront leurs 3 premiers matches à domicile à huis-clos partiel (fermeture du bloc 34 qui accueille les Green Angels).

 

Les faits de jeu :

Saint-Etienne   2ème : but de Brandão, 1-0. Fallait pas arriver en retard. Longue transversale de Bayal vers Tabanou qui contrôle intérieur du pied côté gauche. Double passement de jambes face à 2 défenseurs et centre fort à ras de terre. Hamouma ne peut reprendre au 1er poteau mais Brandão rode au 2ème, fait un pas en arrière et reprend sans contrôle du gauche. Sa balle vient raser le montant du gardien moldave trop court.

Saint-Etienne   6ème : Coup-franc pour les Verts, côté gauche, à la limite de la surface de réparation mais proche de la ligne de sortie de but. Hamouma tente de le frapper directement, c’est bien vu, mais sa balle enroulée file juste au-dessus de la lucarne opposée.

Saint-Etienne   15ème : après un coup-franc pas très bien tiré, 2ème chance pour Tabanou qui revient dans l’axe depuis le côté droit et tente une frappe du gauche. Trop écrasée et à côté.

Saint-Etienne   22ème : but de Cohade, 2-0. Superbe coup joué par le Brésilien. Touche côté gauche de Brison. Brandão part dans le dos de la défense et profite du fait qu’un hors-jeu n’est jamais sifflé sur ce genre de remise en jeu. Il contrôle de la poitrine dans la surface en se levant la balle et a déjà enregistré l’appel et la position de Cohade dans son dos. Grâce à une chandelle retournée, il trouve le milieu stéphanois qui ajuste le gardien d’une tête lobée parfaitement placée en lucarne.

Saint-Etienne   23ème : oh putaaaaaaaaaaain ! Guilavogui récupère au milieu et possède un peu de champ pour avancer. A 30m, il décoche un boulet de canon qui vient percuter la barre du gardien moldave archi-battu sur ce coup. S’il marque, c’est déjà le but de l’année côté stéphanois.

Saint-Etienne   29ème : oh ma Brandade… Sur un service 3 étoiles venu de la droite de Hamouma (qui a de nouveau permuté avec Tabanou), le Brésilien décroise sa tête qui passe de peu à côté des buts.

Saint-Etienne   40ème : le rythme est clairement retombé depuis quelques minutes, mais sur une longue balle en profondeur, Hamouma tente de reprendre en extension, mais ça file à côté.

Saint-Etienne   45ème : ohlalalala… Sur une balle qui passe par-dessus la défense depuis la gauche, Brandão est encore à la réception et place un plat du pied puissant pour éviter la sortie du gardien. Son ballon s’écrase sur la barre. Putain, juste avant la mi-temps, ça aurait été parfait.

=======================MI-TEMPS=======================

Saint-Etienne   50ème : Un coup-franc bien placé et 3 hommes autour : Hamouma, Tabanou et Lemoine. Hahaha, la bonne blague Fabien, on sait bien que ce n’est pas toi qui va frapper. Ah ben si tiens… Bon, ben comme pour tes frappes dans le jeu, c’est largement au-dessus. Les pigeons ne te remercient pas.

FC Milsami   55ème : alors qu’ils n’avaient quasiment jamais passé la ligne médiane en 1ère période, les Moldaves y parviennent cette fois-ci avec Guilherme qui reçoit un bon ballon dans la surface. Il tergiverse un peu et se fait enfermer sur le côté droit, mais arrive à décocher une frappe puissante au 1er poteau. Ruffier, bien sur ses appuis, repousse la balle que Brison dégage ensuite en touche.

Saint-Etienne   57ème : les Verts répondent immédiatement avec Hamouma qui déborde côté droit et centre à ras de terre au 2ème poteau. Tabanou se voit déjà mettre le plat du pied et ouvrir son compteur but à Geoffroy. Seulement un défenseur moldave s’arrache pour tacler et détourne en corner juste devant lui.

FC Milsami   65ème : coup-franc côté droit pour les Moldaves. C’est tiré au point de penalty et Rassulov, libre de tout marquage, peut tenter une madjer acrobatique. Heureusement il la loupe et la balle sort en sortie de but.

FC Milsami   67ème : rouge pour Rassulov. 2ème tacle rugueux du capitaine sur Tabanou et 2ème jaune donc rouge. Les Moldaves finiront à 10, ça sent la correction.

Saint-Etienne   70ème : Tabanou, décidément très actif, déborde encore côté gauche et centre au point de penalty vers Corgnet. Le neo-stéphanois tente de reprendre sans contrôle mais sa frappe est contrée au dernier moment. Le corner derrière ne donnera rien.

Saint-Etienne   72ème : les Verts poussent pour marquer ce 3ème but, et sur un centre venu de la droite, Brandão envoie un enchaînement parfait contrôle orienté-frappe. Mais le gardien de Milsemi est sur la trajectoire et capte le ballon.

Saint-Etienne   73ème : putain… Sur un double corner d’Hamouma, c’est par 2 fois que les Moldaves vont se sauver in extremis. Tout d’abord sur une frappe de la Brandade repoussée par un défenseur sur sa ligne. Ensuite sur une tête de Sall, arrivé lancé en mode « train de Saint Jacques de Compostelle » et qui percute le ballon à pleine vitesse. Il faut un arrêt reflexe du gardien pour empêcher la balle de rentrer.

Saint-Etienne   75ème : Tabanou très bon dans les petits espaces aux abords de la surface, décale Corgnet. Le milieu stéphanois met toute sa patate dans sa frappe qui forcément, au lieu de casser la cage, envoie un pigeon dans l’au-delà. Dommage, c’était plutôt bien vu.

Saint-Etienne   82ème : but de Brandão, 3-0. Lemoine reçoit la balle à l’angle droit de la surface. Il n’est pas attaqué et prend tout son temps pour déposer la balle au 2ème poteau. La Brandade prend une belle impulsion et smashe sa tête côté opposé. Le gardien ne peut rien faire, joli but.

FC Milsami   90ème +4: histoire de se faire peur et de claquer du fessier, Sall concède un coup-franc dangereux à 20m, plein axe. Guilherme le frappe en force, le mur est en mode gruyère et laisse le ballon le transpercer, mais la Ruff’ veille sur sa ligne et repousse tant bien que mal la frappe qui est ensuite dégagée par la défense.

=====================FIN DU MATCH=====================

 

Les notes :

Ruffier (présent !, 4/5) : il a dû toucher le ballon 2 fois en 1ère mi-temps, un peu plus en 2ème mais il a passé un match relativement tranquille. Il a bien fait le boulot sur les 2 seules véritables occasions moldaves (si on exclue la madjer loupée), repoussant bien à chaque fois les frappes sèches de Guilherme. Pour son tout 1er match européen, la Ruff’ ne s’est pas loupée.

Clerc (formule offensive, 3/5) : très présent aux avant-postes en 1ère mi-temps, il a beaucoup combiné avec l’ailier devant lui, que ce soit Tabanou ou Hamouma. Derrière, peu de boulot, il a su suppléer Ruffier pour dégager la balle quand il le fallait. A donné l’impression d’être bien en jambes, tant mieux.

Bayal (portier, 3/5) : basket ou pas, avec Mouss tu rentres pas. Impressionnant de puissance derrière, il a muselé Guilherme la plupart du temps même si c’est sa faute débile qui amène le coup-franc dans les arrêts de jeu. Il aurait aussi pu marquer sur sa tête de mammouth que le portier moldave sort au prix d’un sacré réflexe. A noter que c’est lui qui décale bien Tabanou sur le 1er but grâce à une belle transversale.

Perrin (à l’aise, 3/5) : serein et calme, le capitaine l’a joué tranquillement derrière. Interceptant quelques ballons qui trainaient devant lui, il s’est appliqué à ne pas faire de faute et à relancer propre. Une reprise toute en douceur.

Brison (l’arroseur arrosé, 3/5) : il s’est bien fait découper en 2ème mi-temps, et a compris ce qu’il faisait endurer à ses adversaires. Sinon, un match sans relief pour notre rouquin, face à une opposition faiblarde. C’est quand même lui qui joue bien le coup de la touche sur le 2ème but.

Guilavogui (commando, 4/5) : crâne rasé, on avait du mal à le reconnaître. Par contre, dès qu’il s’est mis à jouer, plus aucun doute. Des ballons grattés dans les pieds, des relances balle au pied (qui amènera sa frappe surpuissante) ou par de longues passes, il a joué juste. Gros match de Guy qui démarre bien la saison, pourvu que ça dure. Remplacé à la 75ème par Clément (non noté) qui a reçu une ovation dantesque du stade (et de la Divette) pour son entrée en jeu. Prudent dans les contacts, il n’a pas eu grand-chose à faire. En tout cas, ça fait plaisir de le voir sur un terrain.

Lemoine (Platini du très pauvre, 2/5) : déjà l’année dernière je le trouvais moins bon, il ne me fera pas changer d’avis sur ce match. Pas vraiment milieu défensif, pas vraiment relayeur, Fabien est un peu partout, mais surtout nulle part et n’a aucune influence sur le jeu. Et son coup-franc était une belle blague : pitié, faites tirer quelqu’un d’autre que lui, il n’arrive déjà pas à cadrer ses frappes dans le jeu.

Cohade (bronzé, 4/5) : le blanc le plus bronzé sur le terrain, c’était lui. A croire qu’il n’a pas fait que s’entraîner au Portugal. Dans le jeu, il est toujours aussi intéressant, proposant beaucoup au porteur de balle et orientant souvent de manière judicieuse le jeu. Il marque de la tête sur un service parfait de Brandão, mais son but n’est pas si évident que ça à mettre. De bon augure. Remplacé à la 62ème par Corgnet (non noté) qui m’a bien plu même s’il a manqué de réussite. Il évolue dans un registre différent de Cohade (moins de pressing, plus de présence aux abords de la surface), mais qui pourrait bien être complémentaire de l’Ardéchois. A revoir à ses côtés.

Hamouma (manque la finition, 3/5) : techniquement, c’est très fort. Ses amortis de la poitrine ou ses contrôles en pleine course valent le détour. Les caviars qu’il délivre sur ses centres aussi. Maintenant, il lui manque encore un peu de lucidité devant la cage pour pouvoir marquer plus de buts. Son gros travail de course devant ouvre pas mal de brèches, que ce soit pour lui ou ses partenaires. A très bien tiré les corners (ça a failli payer par 2 fois d’ailleurs).

Brandão (he’s back, 5/5) : alors que je ne pensais pas le revoir cette année (encore plus quand il préférait s’enfiler des caïpirinhas au Brésil au lieu de venir s’entraîner), il est finalement là. Et heureusement : 2 buts, 1 passe décisive, 1 barre. Même si c’était faible en face, la Brandade a eu le mérite de se créer ses occasions et surtout de les convertir. Gros match du Brésilien qui prouve encore qu’il sera un des hommes forts des Verts cette année. Avec Tabanou, Hamouma, Cohade ou Corgnet à la passe, il devrait se régaler et pourquoi pas battre son record de buts de l’année dernière (11 buts) ?

Tabanou (prometteur, 4/5) : seulement 2 séances d’entrainement, et déjà décisif. On a fait pire comme entrée en matière. Très présent en début de match, il a progressivement baissé de pied, conséquence d’une préparation pas adaptée pour jouer aussi tôt. Malgré cela, il a déjà démontré de belles qualités balle au pied et notamment une capacité à jouer en une-deux dans de petits espaces très intéressante. Allez, encore quelques séances, et dans pas longtemps, Franck va nettoyer toutes les lucarnes de France. Remplacé à la 80ème par Nicolita (non noté) qui, comme à son habitude, a fait preuve de beaucoup d’envie sur le terrain. Parfois un peu brouillon.

 

Le coach (1ère réussie, 4/5) : 1er match européen pour Galtier en tant qu’entraineur principal, et victoire 3-0. C’est bieng. Le contrat est rempli avec ce large succès sans encaisser de but, et permet aux Verts d’aller en Moldavie avec une confiance maximale. Attention à ne pas croire que le tour est déjà passé : on ne sait pas comment on sera reçu là-bas, alors méfiance. Mais ça, je pense que Galtier le sait.

 

Les adversaires : très, très faibles. Le numéro 2 est une blague en défense centrale, entre air-marquage et dégagement du tibia directement en corner. Seul leur avant-centre Guilherme semblait avoir un peu de ballon, mais malheureusement pour lui, il ne l’a pas trop vu.

 

La question minitel : la question est moins bronzée que Cohade.

Les Verts reviennent en Europe par la petite porte, humblement mais sûrs de leur jeu. Face aux modestes Moldaves, Sainté a déroulé et s’impose largement, même si le score aurait pu être plus lourd. Au final, on en retient quoi de ce match ?

 Question minitel

Premièrement, la présentation a changé, mais ce n’est pas de ma faute (jaipastouchéo) : c’est Facebook et ce connard de Zuckerberg qui a décidé de supprimer l’option « Questions » pour les pages et les profils. Une belle bande de FDP. L’inconvénient avec ce nouveau sondage (fait sous Google Docs), c’est qu’on peut voter plusieurs fois (l’UMP likes this). Si vous avez des sites pour faire des sondages en ligne, pas trop prise de tête, balancez moi les adresses en commentaires.

Sinon, visiblement tout le monde (Kamel) oualide la préparation « clubbing-retard à l’entraînement » de la Brandade. S’il nous fait régulièrement des matches comme ça, le prochain stage d’avant-saison, c’est pas au Chambon-sur-Lignon qu’il faudra l’organiser, mais à Copa Cabana. Sinon, le bronzage de Cohade vous a moins marqué que la gueule de tomate trop mûre de Tabanou après 5 minutes de jeu ou que le style tout en finesse de Bayal (en mode « coupé-dégagé »). Mais c’est comme ça qu’on l’aime.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match, un retour qui se fête.

Pas d’avis d’en face, faut pas déconner : le jour où le FC Milsami Orhei aura un académicien, Aulas sera de bonne foi.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland te conseille vivement d’écouter l’excellente émission Tapis Vert, pour faire le tour de l’actualité de ton club préféré. C’est tous les jeudis sur Escape Station, de 20h à 22h. Reprise début septembre, patiente encore un peu jeune, y’aura des surprises.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

8 commentaires

  1. Pas grand chose en face quand même, notamment quand on voit le marquage sur Brandao. Sinon ça fait plaisir de revoir GG et les verts
    Sinon, il ne manque plus qu’un avant-centre et l’effectif sera pas mal

  2. Guilavogui va prendre le banc ou va être monté d’un cran ?

    La titularisation de Corgnet risque de déséquilibrer votre milieu non ? Parce que Lemoine même si tu trouves son placement un peu trop haut ou trop bas, pas où il faut, c’est pas Corgnet qui va faire le travail de récupération…

  3. @Mèch : dans l’idéal, Clément reprend sa place de titulaire en 6, Guy monte en 8 aux côtés de Cohade, Lemoine et Corgnet sur le banc.

    Je suis d’accord sur le fait que Corgnet ne fera pas autant de taf que Lemoine niveau récupération. Mettre Corgnet titulaire c’est prendre un risque offensif, mais contre certaines équipes, ça peut aussi être intéressant d’avoir un mec capable de planter ou de faire la bonne passe aux abords de la surface. Galtier dispose d’une nouvelle corde à son arc, un peu comme avec Bodmer l’année dernière. J’espère par contre que Corgnet fera mieux que le gros.

  4. Hahaha ! « Franck va nous nettoyer toutes les lucarnes de France » Très bon ! Très drôle ! On vous a re-refilé Ebondo et vous n’y avez vu que du feu.

  5. Le meilleur coup, c’est quand de vous avoir refilé Emmanuel « je viens pour franchir des paliers » Rivière. Y’avait aussi Machado dans le genre « je joue 1 match sur 5, et je plante un joli coup-franc histoire d’enfumer les gens ».

    Ebondo, ça a pas été flamboyant, mais il a fait le taf. On verra avec Tabanou, mais sa 1ère sortie était plutôt encourageante.

  6. Corgnet, joueur offensif capable de planter des buts ? Faudrait qu’il attrape le cadre et qu’il soit plus adroit devant le but. Meme si on l’a vu jouer pendant seulement un quart d’heure, je l’ai trouvé décevant. J’espere franchement qu’il va s’ameliorer car le cout du transfert est quand même élevé.

  7. J’aurais mis un 4/5 pour Bayal, rien que pour la transversale réussi et un joli centre en 2nd période. C’est pas tous les jours qu’on verra ça ;).

  8. @highway : laissons lui le temps de s’adapter avant de le descendre. On peut lui reprocher d’avoir croquer une belle occasion (sa frappe « Taye Taiwo » n’était pas nécessaire), mais au moins, il sait se mettre en position d’avoir des occases et c’est déjà un bon point. Je pense qu’il peut nous apporter plus que Bodmer l’année dernière. Après, on verra si j’ai eu raison d’y croire.

    @Rikou : sa faute dans les arrêts de jeu de la 2nde période peut nous coûter cher. Donc j’ai pas voulu non plus trop l’encenser.

    Un petit bons Foot365 : http://imagesia.com/foot365_afmi

    Donc pour eux, le match est terminé MAIS NON Y’A UNE FRAPPE TERRIBLE DE GUILHERME QUE RUFFIER REPOUSSE !! Ah si maintenant c’est terminé. Et aussi, Sainté n’a pas « 9 doigts de pieds » dans le tournoi final de l’Europa League, puisqu’il reste un barrage derrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.