SRFC / PSG (1-3) – LA PORTE DE SAINT-CLOUD FAIT SA MEA CULPA

Six matchs, six victoires, une balade sur ce TDF, même s’il a fallu se mettre en danseuse pour se défaire des morpions bien accrochés aux shorts ce dimanche.

Des retrouvailles aussi, avec le plus bel emploi fictif assumé jamais vu.

sfrc/psg

Hamdoulilah, la cantine était bonne.

 

Au final, sauvés par un grand blond aux yeux bleus, un argentin, et un camerounais, une tournure très germanophone, pour une bataille hors des tranchées.

Après des journées à me manger le poing, et à insulter mes collègues, je tenais à présenter mes excuses. Trop d’emballement pour la défaite du match précédent, mais faut me comprendre, c’est le genre de match qu’on pond en février/mars ça… Y a plus de saison mon bon monsieur.

Pour reprendre le rythme de la victoire, rien de tel que la Bretagne, son air, sa météo clémente, et surtout sa bonne bouffe, Nasser, ex-designer, désormais critique gastronomique a régalé ses poulains de crêpes (galettes ?) caramel, pendant de Choupo s’offrait son premier en L1 (#LigueDesTalents).


DIE MANSHAFT :

Sérieux c’est quoi cette obsession du 4-3-3 ? C’est Nasser qui dans son fantasme barcelonais l’impose dans le contrat des gars ?

Bon, Tuchel veut chambouler les choses en douceur, on l’a bien compris, mais ce serait bien de passer en mode action, et pas attendre de se faire bastonner pour secouer l’équipe. Ça attendra encore, alors place au classique, avec Silva au repos, pour remettre Marqui dans son élément, Verratti qui retrouve son bien, ce qui offre un retour en sentinelle à Adrien, le tout accompagné de l’homme à la raie, pour soutenir la DCN (ouais, pourquoi pas).

Ah, et Gigi La Classe garde les cages, on sait pas pourquoi, mais c’est lui aujourd’hui.

Au rayon emploi fictif :

    • Lass’ est absent pour cause de blessure, sûrement une tendinite du coude à la cantine.
    • Jesé… il est où Jesé d’ailleurs ?

srfc/psg

DAS SPIEL :

Ça a bien changé Rennes, plus moyen de venir en balade tranquille sans se faire sauter dessus de partout, soit par des mecs en rouges (ça rappelle de mauvais souvenirs), soit par des sales gosses qui chialent dès que ça se fait attraper.

Mine de rien, ils ont bien entamé le match ces cons, on sent l’effet Hatem sur ce groupe, les gars ont appliqué une méthode simple, et efficace, attaquer par la droite, et mettre dans le rouge l’ami Bernat.

Voyant que ça sentait pas bon, Presnel est venu filer un coup de main, mais il n’avait pas enlevé sa muselière, alors il a subi la puissance de Niang, la vitesse de Sarr, et les tacles de André.

Le milieu, un peu léger physiquement, et pas spécialement fan de bagarre laisse de grands boulevards colmatés par Marquinhos et sa coupe à l’huile.

Bon, fallait bien que ça s’arrête, à un moment donné, ben finalement non, vu que Draxler est venu pour s’embrouiller, Cavani pour rien et N… ah non, lui aussi, probablement traumatisé par le dernier mec en rouge qu’il a croisé.

Her Tuchel décide de bouger les choses à la mi-temps : Exit le 4-3-3, place au 4-2-3-1, avec Neymar en 10, et Angel à gauche, pour soulager l’ami Bernat. Pas bête, quand on voit le pressing rennais qui laisse des boulevards entre la défense et la paire André/Gourcuff Grenier.

Neymar trouve sa « zone de confort », et son repli inexistant est compensé par le quator Marco/Adri/Drax/Angel. La grande gueule belge, pas bête, voit que ça fatigue en face décide d’amener ses grandes enjambées côté bretons, et forcément ça plait à la rampe de lancement qui régale à la construction, et envoie la Grande Gueule calmer les bretons d’un joli tir croisé.

Pas con, l’ami Thomas appuie où ça fait mal en installant un 4-4-2 losange offrant boulevards aux latéraux, et un maximum de création au milieu avec Drax/Angel en piston, pour soutenir Ney. Bis-repetita, le Brésilien lance le Belge, qui centre vers Chicha Pudding pour conclure cette balade dominic’anale sur un coup de canons.

 


DIE NOTIZEN :

BUFFON (3/5) : Mine de rien, malgré sa beauté et son élégance, il a eu du boulot l’ami Gigi, imperméable, sauf face aux siens. Guardiano del Tempio.

MEUNIER (5/5) : Le combo but + passe D ne laissent pas beaucoup de place au reste, surtout quand t’ajoutes une défense solide en dessert. Toujours plus à l’aise dans la moitié adverse.

MARQUINHOS (2/5) : Dans son élément lorsqu’il est en dernière ligne, habile dans la lecture des trajectoires, mais en galère au corps à corps et lorsqu’il faut diriger les troupes.

KIMPEMBE (2+/5) : Tuchel a oublié d’enlever la muselière en 1e mi-temps, d’où la galère pour croquer Niang, plus à l’aise en 2e lorsqu’il a pu choper tout le monde à la jugulaire. « Presnel a dit meurt ».

    • srfc/psg

      Œil pour œil

BERNAT (2/5) : Le numéro de Blaisou, le nom qui commence comme celui de Yuri, fin de la comparaison. Il serait temps d’ajuster la tactique pour soulager le nain en défense, parce que les adversaires ont déjà compris. Comme pour son pendant, plus à l’aise avec la balle, et plus en difficulté en défense, faute de puissance.

RABIOT (2/5) : Le petit CSC qui accompagne son premier acte joué en 56k. À l’aise dans les passes latérales, plus compliqué pour aller de l’avant.

DI MARIA (3/5) : Prêt à t’insulter encore une fois, jusqu’à cette belle reprise. Beaucoup d’activité pour énormément de balles perdues, mais une belle régularité dans La Raie.

VERRATTI (2/5) : Petit match pour Marco, toujours en reprise, et forcément dans le dur face à l’activité des paysans. Le petit jaune sur la faute intelligente qui prouve bien qu’il est sur le retour.

DRAXLER (3/5) : Une bonne mi-temps passée à se chauffer avec son latéral, avant de régaler Di Maria. Utile dans l’équilibre de l’équipe, et dans les enchaînements.

NEYMAR (0 puis 2/5) : Une mi-temps entre passes de merde et nonchalance, une autre à (se) régaler entre les lignes. Syndrome Rabiot, il boude le côté, je le sens bien.

CAVANI (-/5): C’est pas bon signe si t’as pas de note.

NKUNKU (5/5) : Forcément.

CHOUP’ (NN) : TOOOOOOOOOOOORRRRR

KEHRER (NN): Une prime de +.


REMARQUES:

  • On est reparti pour un manège du FPF.
  • Kyky a encore ramassé ses trophées à « The Best ».
  • Idriss Elba vient de dégringoler dans mon estime avec cette cérémonie de merde.
  • Dani Alves dans le meilleur XI…j’ai pas compris non plus

Papus Camarade

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.