TFC-PSG (0-4): LA PORTE DE SAINT-CLOUD LIVRE SES NOTES

P’tit Louis a ramené un copain.

Wesh les gens, c’est Petit-Louis. Pas pu voir ce nouveau glorieux match du PSG (pour cause de meuf et de soirée avec des amis). Bien dègue d’ailleurs, vu que c’est le seul match de 2013 qui en valait vraiment la peine. Bref, j’ai trouvé un intérimaire. Il préfère pour l’instant garder l’anonymat. Au cas où… Comme ch’uis faignant, j’ai lu en diagonale. J’ai quand même lu une petite vanne sur Bodmer (je l’avais briefé avant). Je serai de retour dès vendredi pour la réception de Bastia, et les débuts de Beckhaaaaaam! Allez, je cède la place le temps d’un match. A noter que je ne touche à aucun de ses mots, et donc pas de censure sur la partie « arbitrale ».

 

Une fois n’est pas coutume, ce ne sera pas P’tit Louis qui vous parlera aujourd’hui trop occupé qu’il est à vaquer à d’autres occupations. Quant à moi, je dois assurer ma première pige avec un putain de syndrome grippal. C’est donc chargé à la vodka et au doliprane que je vais tenter de vous rendre compte du match de ce vendredi TFC-PSG. Mais bon trêve de bla-bla et passons à ce qui nous intéresse, le ballon, les crampons et le pognon, bref le football.

Point Mercato

Après 3 semaines bien calmes et quelque peu embarrassantes quand on souhaite maintenir une réputation de club dépensier, les 2 derniers jours ont été riches comme un cassoulet. Au final côté départ, Rabiot vers Toulouse, Sissoko chez les ritals et enfin les kebabs de St Etienne ont entrepris des travaux d’agrandissement pour accueillir Bodmer.

 

Point Marketing

Mais la grande nouvelle, celle dont tout le monde parle et dont tout le monde continuerait de parler même si on découvrait le vaccin contre le sida, c’est l’arrivée de David Beckham sur les bords de Seine. Cumulant les âges des 3 joueurs partis, on peut dire qu’il les remplace numériquement. Il sera à priori surtout chargé de vendre des maillots et de faire venir des femmes aux stades.

Lors de sa conférence de presse il nous proposa tout de même un joli moment de classe lorsqu’il avoue que son salaire sera versé à une organisation caritative s’occupant des enfants, mâtiné toutefois par un petit moment Pedobear lorsqu’il nous en donnera la raison « parce que j’aime les enfants ».

Bref, David signe pour 5 mois, c’est peu, et ce sera même moins puisqu’il ne débutera l’entraînement collectif que le 13 février.

Et comme si on n’était pas suffisamment détesté comme cela, on annonce la revalorisation du contrat de sponsoring maillot. 25 millions d’euros par saison, c’est la somme que déboursera dorénavant la compagnie Emirates pour apparaître sur le poitrail de fiers joueurs.

 

Point Sécurité Sociale

Sans sa créatine, la préparation physique à l’italienne ce n’est plus ce que c’était. Kévin, Zoumana, les deux Thiago et Alex sont toujours sur le flanc pour des pépins musculaires. Le groupe présent à Toulouse change peu par rapport à celui qui a battu Lille dimanche dernier, ainsi Antoine Conte et Alvin Arrondel viennent faire le nombre sur le banc.

 

Point Enjeux de la soirée

Pour Paname c’est simple il n’y a pas à tortiller, conserver la première place une semaine de plus est l’objectif de la soirée.

En ce qui concerne les mangeurs de saucisses, leur but et de laver l’affront fait 9 jours auparavant en coupe de France et de faire bonne figure. On leur souhaite bien du plaisir.

 

Point 22 gars sur la pelouse

On ne change pas un système qui gagne ; 4-4-2 devenu maintenant classique. Pastore est titulaire au détriment de Ménez, il faut dire que Toulouse est l’équipe contre laquelle il préfère jouer. Verratti prend la place de Thiago Motta au milieu.

Compo de Paris : Sirigu, Maxwell, Sakho, Armand, Jallet (cap), Matuidi, Verratti, Lavezzi, Pastore, Lucas, Ibrahimovic

Chez les Casanova boys, pas de Zébina ni de Vidal ni même de Rabiot, mais un Abdennour revenu le matin même d’Afrique du Sud. Comment ça se dit déjà « couillu » en occitan ? Sinon 4-5-1 avec le seul Ben Yedder en pointe. Comment ça se dit déjà « pas si couillu que ça au final » en occitan ?

Compo du TFC : Ahamada, M’Bengue, Yago, Abdennour, Aurier, Capoue, Didot, Sirieix, Djalo, Tabanou, Ben Yedder

 

Point leçon de remplissage d’antenne

Stupeur dans la cabine commentateur de Bein, Josse et Di Meco craignent un possible forfait de Zlatan suite à un contact à l’échauffement avec Lucas.  Florian Genton est sur le coup, et Fred Godard nous propose un ralenti super loupe de l’action. Zlatan court tranquillement deux minutes plus tard, ouf, on n’est pas passé loin d’une catastrophe. Grand moment de télévision à base de « on a cru que mais en fait non » qui permet aux gars de Bein de parler 15 minutes sur rien.

 

Le match

1’ : Coup d’envoi donné, gros plan placement produits, des chaussettes Kappa, un ballon Nike, et des pompes Adidas, le football comme on l’aime

2’ : Toulouse enchaîne plus de 3 passes consécutives, c’est décidé ce soir ils lavent leur honneur

3’ : Jallet foire sa relance, les effets secondaires de sa dernière séance de chimio sans doute. Trop diminué physiquement pour honorer une sélection, assez frai pour jouer contre Toulouse, Carlo est un taquin

4’ : Même pas le temps d’avoir peur, obstruction sur Zlatan qui parvient tout de même à lancer Lavezzi, avantage laissé par l’arbitre. Lavezzi centre au second pour Javier, reprise dégueulasse mais ça rentre quand même. BUT 1-0

10’ : Lucas a trouvé une méthode pour combattre le froid, courir et le faire vite, M’Bengue n’a pour l’instant vu du brésilien que la nuque

11’ : ça joue déjà comme à l’entraînement, Javier décale Maxwell d’une jolie talonnade dans la course, l’action ne donne rien. On peut déjà craindre le pire si les coups ne sont pas joués à fond dès la 11e minute.

13’ : Frappe cadrée du gauche de Lucas qui vient ponctuer une action qui sera copiée-collée 36 fois au long de ce match. Débordement côté droit de Lucas, dédoublement du latéral, et plutôt que de passer au copain je fais un dribble et je repique dans l’axe.

16’ : Jallet décidément en souffrance ce soir, se fait petit-ponter par Tabanou. Sans conséquence.

26’ : Situation surréaliste, Verratti qui se fait sécher par Didot, ne bronche pas…

29’ : Faute sur Lucas de M’Bengue, il prend son petit jaune, Frédéric Mitterrand est vert de jalousie.

35’ : Lucas ce n’est pas que des dribbles, c’est aussi des ballons donnés au micromètre. Récupération côté droit, débordement et élimination de M’Bengue, centre sur le catogan de Zlatan qui n’a même pas besoin de sauter, but, 2-0. Le suspense est mort, Paris l’a tué.

38’ : M’Bengue qui souffre à priori d’une atrophie grave du cerveau vient caresser les chevilles de Lucas. 2e carton jaune, expulsion. Comble de l’ironie c’est un Cheikh qui sort contre une équipe appartenant à un émirat.

43’ : On distingue un torrent d’insultes en italiens venant du banc de touche à l’attention de Pastore qui vient de foirer une roulette aussi dégueulasse qu’inutile.

45’ : Mi-temps, on mène pépère. Du coup ça joue pépère et les occasions qu’a le public de s’exciter ne sont tout de même pas légion. Le mélange alcool médoc commence à faire effet, je n’ai plus mal nulle part, mais si le match ne s’intensifie pas un peu, je risques de ne pas pouvoir tenir jusqu’au bout.

Anecdote inutile du soir :Tony Chapron se fait remplacer à la mi-temps. C’est la deuxième fois  que l’arbitre du centre ne finit pas un match cette saison quand le PSG joue. La première fois c’était 9 jours auparavant au Parc, mais aussi contre Toulouse.

46’ : Coup d’envoi de la 2e mi-temps, gros plan triple play pour Nike avec ballon, chaussette et pompes de Zlatan. Chaussures qui dixit le géant suédois ont l’air de faire courir plus vite, comme quoi on peut avoir 31 ans et toujours faire preuve de cette naïveté caractéristique des enfants.

 

48’ : Jaja foire encore une relance mais se rattrape quand même en récupérant dans les pieds de Tabanou qui tente sa chance au casting de Splash

50’ : Révélation, je viens de me rendre compte que Ninkov et Akpa Akpro sont rentrés en jeu côté toulousain à la mi-temps, pour ce que ça a changé.

55’ : Ibra est lancé seul dans la surface. Et il goinfre totalement l’occaz. C’est ça de jouer en marchant en même temps.

60’ : Lucas en mode joga bonito repique pour la 18e fois dans l’axe, il élimine 3 joueurs mais fini par buter sur Abdennour. Ibra hérite du ballon, tente un lob. Arrêt de Ahamada qui empêche tant bien que mal son équipe de prendre une grosse fessée.

66’ : ça s’anime en cette deuxième période. Grosse combinaison côté gauche avec une entre aide contre nature brésilo argentine qui se termine par un centre en retrait sur Ibra qui a le but ouvert et vise au seul endroit où il y’a un obstacle. Tir dévié par Aurier fils caché d’une union dysfonctionnelle qu’auraient entretenue Bernard Mendy et Serge Betsen. Le 21e but ne sera pas pour ce soir.

Stat à la con : je reçois un texto de mon ami Geoffroy Charretier footballogue de son état « le PSG n’a jamais perdu un match dans lequel il n’a pas concédé de but ». Merci Geoffroy.

70’ : Corner, mal négocié, le ballon revient tout de même aux abords de la surface. Phase de conservation protection de balle de Lavezzi, talonnade pour Lucas. Tellement seul le brésilien a l’équivalent de l’attente aux guichets de la poste pour ajuster son centre sur la crête de Mamad’. 3e but, merci et au revoir.

73’ : C’est le moment que Zlatan choisi pour se mettre à courir. Il défonce (c’est le mot) la défense toulousaine par sa puissance physique, passe en retrait pour Van der Wiel entré 5 minutes auparavant.  Ibra ne regarde même pas si le ballon rentre, il le sait déjà, il préfère après sa passe continuer de courir vers les tribunes en levant les bras aux ciels et en toisant les supporters adverses.

78’ : Entrée de Conte, avec le numéro 33 et sans  son blaze sur le maillot. Y’a pire comme match pour débuter une carrière en L1.

85’ : Grosse faute semelle en avant sur Ibra dans la surface. L’arbitre fait semblant de l’avoir vu à l’extérieur et feint de ne pas voir la chaussette en lambeaux du suédois. Si les compensations arbitrales commencent, je préfère autant que ce soit dans un match qu’on a déjà gagné à la limite.

90’ : La ballade est finie, tout le monde est contents à Paris. A l’arrivée clean sheet pour Sirigu, et du bon football, que demande le peuple en plus si ce n’est de l’alcool et des putes gratuites.

 

Point notes

Sirigu (3/5) : difficile de lui mettre une note finalement vu le peu de travail qu’il a eu à faire pendant ce match. Il assure quand même un bel arrêt sur une frappe lointaine de Tabanou et se laisse aller à de belles sorties aériennes.

Jallet (2/5) : c’est peut-être un peu sévère, mais je crois qu’il y’a une raison pour expliquer son forfait avec l’équipe de France. Il foire quand même deux trois relance qui amènent des situations délicates et se fait petit ponter par Tabanou le bougre. Il monte tout même à bon escient et se fait souvent oublier par Lucas sur ses dédoublements.

Armand (3/5) : C’est toujours difficile de dire du bien d’un rouquemoutte, même s’il s’agit d’un diurnambule. Mais force est de constater que le footballeur est toujours là et que son expérience comble ses limitations physiques actuelles.

Sakho (4/5) : Infranchissable ce soir encore, il s’est fortement amusé dans les duels aérien contre Ben Yedder. Il passe son match à défendre debout, face au jeu et ça fait vraiment plaisir de le voir à ce niveau. il démontre surtout son envie de ne pas rendre la place une fois les brésiliens guéris.

Maxwell (3/5) : A son arrivée, je me posais de nombreuses questions à son sujet. Et ses 6 premiers mois à sein de l’équipe n’étaient pas vraiment encourageant. J’en venais même presqu’à regretter Siaka. Aujourd’hui, ces questions n’ont plus lieux d’être. Ce soir encore il combine bien avec Lavezzi et Pastore, et se retrouve souvent dans les bons coups offensifs côtés gauche. Niveaux défensif, ni Djalo, ni Aurier ni aucun autre n’a réussi à l’inquiéter dans son couloir. Du beau travail.

Matuidi (3/5) : Encore un énorme match à la récupération. Il est moins monté que lors de ses dernières sorties. Il se prépare peut être déjà à l’arrivée de Beckham.

Verratti (3/5) : Bah putain ça fait du bien. L’italien a enfin joué simple et ça a marché. Miracle du soir, il ne prend pas son carton débile habituel.

Lavezzi (4/5) : Alors lui, il va bientôt devenir mon chouchou à ce rythme. Il ne s’arrête jamais de courir, il essai au maximum de rester debout même quand il y’a contact et surtout il est encore décisif, d’abord sur son centre pour Pastore et après sur la talonnade vers Lucas avant le but de Sakho.

Pastore (4/5) : Depuis qu’il a adopté le look hipster clodo, il a semble-t-il retrouver son niveau de jeu. Il a été partout. A la mène, au centre et à la récupération. Comme dit plus haut, sa frappe sur le but est dégueulasse et il foire encore une fois sa roulette, mais Toulouse est bel et bien son équipe préférée de L1.

Lucas (5/5) : Bon je l’avoue, c’est pas un vrai 5/5 pour lui aujourd’hui. C’est plus un 5/5 d’enflammade de ma part. 2 passes décisives, plusieurs séquences de dribbles improbables. Le mec s’il continue d’élever son niveau de jeu comme il le fait depuis son arrivée a le potentiel pour me faire rêver. Tout n’est certes pas parfait, il oublie ses camarades du couloir lors des dédoublements et il se précipite un peu sur certaines frappes. Mais bordel, un peu plus de folie dans cette équipe, dans ce championnat, c’est quand même sacrement le pied.

Ibrahimovic (3/5) : Le match d’Ibra est impossible à noter de manière objective. Il est par moment complètement monstrueux et irréel. Comme sur sa percée qui amène le but de VDW ou sur certains contrôles qu’il fait avec les pieds à  3 mètres du sol. Mais parfois il est agaçant ; quand il marche sur le terrain sans offrir de solution au porteur du ballon et qu’il goinfre des occas toutes faites parce qu’il veut faire un geste plus dur que sûr.

Ménez (non noté) : la télé nous invente un problème Ménez, info ou intox ? En tout cas il n’a pas fait sa meilleure prestation de la saison, pas totalement concerné.

VDW (non noté) : il a passé les 25 minutes qu’il a eu à jouer dans ce match devant. Il marque un but de renard, et c’est à peu près tout. Ce n’est en tout cas pas sur ce match que la hiérarchie va être bousculée.

Conte (non noté) : Pour une première, à 4-0 il n’a pas trop eu à s’employer. Sérieux dans ses rares interventions.

 

Les adversaires : M’Bengue est bête, Tabanou court vite, et Toulouse sans Sissoko c’est nul. Ahamada a sorti le grand jeu et peut garder la tête haute même en en ayant pris 4. Chapeau l’artiste.

L’arbitre : Heureusement qu’on en met 4 sinon, on en aurait soupé des articles incendiaires sur le hors-jeu de Lavezzi. On dit que sur l’ensemble de la saison, les erreurs d’arbitrages s’équilibrent.  Ça promet un enfer arbitral sur les prochains matchs du coup si on tient compte de ce match et de celui contre Lille. Il a d’ailleurs déjà commencé avec ce pénalty oublié en fin de match. Mais bon, on ne va pas faire la fine bouche. Bon à part ces deux situations qui ne sont pas scandaleuses non plus, pas grand-chose à signaler.

Prochain match, vendredi prochain contre Bastia, deux jours après les rencontres internationales. Les stars vont être fatiguées.

 

Si vous voulez faire de moi une reu-sta au bahut, si vous voulez faire grimper ma cote de notoriété populaire, bah faîtes pas vos crevards : likez mon acad’, googleplussoyez mon article, et followez-oim en cliquant ici ! Il en va de ma réput’! Et puis lâchez des commentaires aussi ! Bitch, please. Vous pouvez aussi me raconter votre vie ou m’insulter à cette adresse : petitlouis.fernandel@gmail.com (je répondrai à tout).

9 thoughts on “TFC-PSG (0-4): LA PORTE DE SAINT-CLOUD LIVRE SES NOTES

  1. Merde j’ai un look hipster clodo :( Sinon c’est pas la télé qui invente un problème Menez mais C+. BeIn n’en a absolument pas parler.

  2. Salut à toi bel inconnu (bon j’imagine). P’tit Louis a du gout. Je suis d’accord avec toi sur Jaja, il pourrait quand même apprendre à centrer un peu mieux mais avec VDW derrière il est tranquille pour l’instant. Par contre, tu t’enflammes un peu pour Sakho je trouve, le niveau des toulousains étaient quand même bien faiblard. Sinon pareil, Lavezzi le morfale I like.

  3. preuve si il en est, le vaccin contre le sida existe et on le teste en ce moment a … marseille (lolilol)

  4. Bonne académie mais il semble que tu sois menteur. Je viens justement d’écouter RMC et en fait l’arbitrage favorise totalement les Parisiens grâce à l’argent du Qatar, champion de la corruption à tous les niveaux.Et défavorise à chaque match l’OM et l’OL évidemment.

  5. @cliquennois: oui, bah ça fait plus de 2 ans que je suis là, donc après une centaine d’acad’ ça peut se comprendre.
    Si mon intérimaire est dispo, il fera son retour début mars pour le match contre Reims (a priori).

  6. « Tir dévié par Aurier fils caché d’une union dysfonctionnelle qu’auraient entretenue Bernard Mendy et Serge Betsen. »

    juste SU-PER-BE

    bravo cette phrase est monstrueuse, le style ne change pas trop par rapport à Petit-Louis les deux styles sont assez homogènes et complémentaires c’est bon à lire !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.