Tottenham – Newacstle (2-1) : La Spurs academy livre ses notes.

Cette fois, c’est bien contre Chateauneuf.

Mes hommages Madame la Marquise.

Vous êtes à la recherche d’un match où des tacles assassins fractures des tibias ? Où des mares de sangs s’écoulant des corps tordus par la douleur, viennent clairsemer le terrain de leur robe pourpre ? Il vaudrait mieux pour vous, car samedi après midi flottait une odeur de testostérone plutôt prononcée au dessus de White Hart Lane. Et Amélie Mauresmo n’était même pas dans le stade.

Un duel de bonshommes donc, qui opposait Les Tottenham Hotspur d’un côté, un club avec un patrimoine, une culture, une image, une âme, une classe -symbolisée par Scott Parker- ; et de l’autre Newcastle. Un club un peu pareil en somme … Apparu en 1892, le club fait parti du paysage anglais, même s’ils ont parfois fait l’amère expérience du Championship. Allons, je vais me consoler en espérant trouver un truc historique marrant sur eux. Même pas … Newcastle upon Tyne (Puisque c’est son vrai nom), c’est le même combat que Norwich. C’est du même côté d’ailleurs. Une ville industrielle et plutôt pauvre. Newcastle a d’ailleurs la réputation d’être une des villes les moins chères de l’Angleterre. Tu m’étonnes. Et comme si ça suffisait pas, c’est aussi une ville étudiante, ce qui fait d’elle une cité très festive.

Mais impossible de parler des Magpies sans faire référence à la « French touch » qui a fait l’actualité du club lors du mercato hivernal. C’est en effet pas moins de 5 pensionnaires de Ligue 1 qui ont rejoint le comté du Tyne and Wear ce janvier. À savoir : Haïdara, Yanga-Mbiwa, Debuchy, Gouffran et Sissoko.

Autant vous dire, qu’à Tottenham on attend ce match de pied ferme. Surtout qu’on avait l’occasion de monter sur le podium (environ 15 minutes) en cas de victoire, et de mettre la pression à Chelsea. Leur match étant à 16h.

Personnellement, j’attendais beaucoup ce match car c’était l’occasion de revoir la Gouffr’, depuis sont départ de Bordeaux … Je peux comprendre qu’on veuille rejoindre le championnat d’Angleterre pour son challenge. Surtout que c’est quand même le désir de Yoan depuis qu’il est à Bordeaux. Mais là bordel, tu quittes un club qui est 4ème de la Ligue 1 qui est en course pour l’Europe, pour une équipe qui va jouer le maintien jusqu’à la fin de la saison. Et puis, il faut bien avouer que la vie n’est pas vraiment la même dans le Sud-Ouest de la France, que dans le Nord-Est de l’Angleterre. Ne serait-ce que pour la boisson. Le Lillet c’est quand même autre chose que la Guiness non ?

Pour ce match, André Villas Boas doit se passer de Jermain Defoe blessé lors du déplacement à West Brom, mais peut en revanche, de nouveau compter sur deux joueurs de retour de la CAN : Emmanuel Adebayor et son égo, éliminés contre le Burkina-Faso en quart de finale. Les choix du Groupe One seront d’autant plus réduits que beaucoup d’internationaux comme Dempsey, Vertonghen ou encore Dembélé reviennent usés de sélection.

André nous présente donc la compo suivante :

_ Lloris dans les buts, histoire d’aller dégouter ses petits copains internationaux.

_ À gauche, petite surprise déjà puisqu’on retrouve Caulker, qu’on n’avait plus vu depuis la réception des Red Devils.

_ En défense centrale, Vertonghen est laissé sur le banc, remplacé par Naughton, qui n’avait pas laissé un très bon souvenir lors de ses dernières prestations. Il sera associé à Dawson.

_ Walker à droite.

Gérard, dans son bar PMU dirait : « Eux, vu leur nom, tu sais qu’ils viennent pas du Berry. »

_ Le poste de milieu gauche sera occupé par Garethouné. Parce que comme ne le disait pas Desproges, on ne peut pas rigoler de tout. Et le flanc gauche de Tottenham en fait parti.

_ Devant Walker, c’est Lennon qui sera sur la droite pour faire du mal à Chateauneuf.

_ À la récupération, on retrouve Dembélé et Parker comme il est de bon ton en ce moment.

_ Enfin, devant c’est le petit Holtby qui remplace Defoe et qui sera associé à Dempsey. Holtby est un jeune prometteur, car saviez vous que si vous le faites venir dans votre équipe dans Fifa 11, il peut atteindre les 94 de général ? Ça c’est de la stat’.

Ce qui donne nous à peu près ça :

compo new

Du côté des Toons, Alan Pardew nous propose la chose suivante :

                      Krul

Debuchy – Taylor – Coloccini – Santon

       Perch – Cabaye – Sissoko

      Gutierrez – Cissé – Gouffran

J’annonce : Lors de cette académie, je ferai une blague sur le nom de Perch. J’en fait le serment. Il en va de mon devoir.

Here we goooo :

1 -Roy Hodgson présent dans les tribunes, est venu superviser un match de l’équipe de France.

2 – Bale combine bien avec Holtby et le Gallois peut centrer pour Dempsey, légèrement trop court.

4 – Sur une superbe passe de Parker, Dempsey file au but mais est fauché par Coloccini. Ce dernier ne le sait pas encore, mais il vient d’entrainer son équipe dans les fonds abyssaux de l’océan pâle mené par Gareth Bale en tête de proue (Quel champ lexical marin !). Ce dernier frappe un coup franc magnifique qui trompe Krul. Je dédie ce but à mon cher Daron, qui dans ses analyses Jean-Michel-Larquèsques ne manque jamais de rappeler : « Le rebond du ballon devant le gardien : imparable ! ». Tottenham mène dès la 4ème minute de jeu, ça promet.

9 – Suite à une belle percussion de Dembélé dans la défense, la balle revient sur Holtby qui frappe sans contrôle. C’est légèrement au dessus.

11 – Second événement du match : Gouffran réussit un petit pont -involontaire- sur Walker. L’Angleterre peut changer un Homme. La prison anglaise je vous dis pas.

12 – Dempsey vient contrer un dégagement de Krul. Le ballon arrive sur Bale qui, en position de frapper, se fait découper de manière bestiale par Perch. Pas de coup franc. Les hostilités sont lancées.

16 – Parker, tout en contraste, tacle magnifiquement Cissé. Caulker s’empare du cuir et entame une chevauchée solitaire tel un Gareth Bale sauvage. Le latéral sert Holtby qui dévisse sa frappe certes, mais qui est dans toutes les actions dangereuses des Spurs.

18 – Timide réaction des Toons. Cissé reprend de la tête un centre de Coloccini. C’est trop croisé.

19 – Et ça repart, avec Lennon qui centre en retrait pour Holtby à l’entrée de la surface. C’est encore au dessus.

50% de possession de chaque côté.

24 – BUT de Gouffran ! Cissé sert la Gouffr’ en retrait. Ce dernier voit sa frappe contrée par le dos de Dawson et prend un Lloris impuissant à contre pied. Ce mec est un génie. Il maitrise l’art du but raccro.

26 – Bale prend alors les choses en main et déclenche une frappe rageuse. Un défenseur, ce grand fou, tente de s’interposer et se fait exploser le thorax. Le Magpy (?) reste au sol et crache ses tripes. C’est déjà une bonne consolation.

27-45 : Le match s’emballe, Les Spurs poussent de plus en plus, à l’image d’un Garethouné bien parti pour être intenable ce soir. Mais les Toons sont bien regroupés en défense et se projettent vite en contre attaque dès que l’occasion se présente.

C’est la mi-temps à White Hart Lane. Les White Lilliputs peinent dans le dernier geste. C’est dommage car l’animation offensive proposée est très intéressante, notamment grâce à un Garethouné atteint de coups de génies, et à un Holtby qui fait preuve d’une grande maitrise technique. Ce dernier symbolise par ailleurs, bien le profil offensif de Tottenham sur cette mi-temps : Une qualité technique qui permet de se créer une pléthore d’occasion. Mais le dernier geste c’est juste caca-boudin.

La personnification est vraiment foireuse …

Reprenons pour une deuxième mi-temps, mais tout d’abord mettons nous dans l’ambiance. Là ça devient un match pour les mecs.

45 – Les Spurs repartent comme des morts de faim mais se chient toujours dans le dernier geste, à l’image de cette jolie passe de Walker au gardien des Toons.

46-54 : Festival de frappes molles d’un camp à l’autre. C’est Taylor et Cabaye qui s’illustrent dans ce domaine chez les Magpies, et un Dempsey jaloux qui leur répond.

54 – Gouffran se prend une grosse semelle bien baveuse de Walker et se tord de douleur sur la verdoyante mais non moins chatoyante pelouse de White Hart Lane.

gouffran

il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

(Arthur Rimbaud, représente aiiight !)

Quelques instants plus tard, l’attaquant de Newcastle sort sur civière et est emmené à l’hopital pour des soins complémentaires. « Welcome Home Yoan ». Mais désolé que ça vienne de nous … Allez on est reparti.

62 – Grosse percussion de Lennon qui s’engouffre dans la défense des Magpies et qui sert Bale. La défense parvient à se dégager. Tel le bambou de Jean La Fontaine (Je parle de sa fable … répugnants personnages que vous êtes !) la défense plie mais ne rompt pas.

65 – Bale se refait déchirer sur le côté droit. J’aimerais que tout cela s’arrête. Bientôt j’aurais épuisé tout mon vocabulaire charcutier, et là ce sera vraiment désappointant.

68 – Holtby et sa très bonne prestation sortent, et c’est Adebayor et sa tête de caractériel qui rentrent.

On s’emmerde. C’est haché devant. Est-ce une coïncidence avec la rentrée d’Adebayor ? Peut-être. Est-ce que c’est une preuve de mon évidente mauvaise foie ? Certainement pas.

74 – Naughton off / Assou-Ekotto on

78 – BAAAAAAAAAAALE ! God bless you all Tottenham Hotspurs ! Le Gallois intercepte la balle à je sais pas quel défenseur, j’men fous, et par seul chercher son duel contre Krul. Garethouné met ses couilles dans le bénitier et va battre le gardien en inscrivant le but salvateur que tout un club attendait !(Quoi ? Le dénouement est déjà annoncé dans le titre.)

Ce but à le mérite de faire remonter le bloc londonien qui annihile toute tentative de construction adverse. Même Adebayor s’y met en réussissant un contrôle.

priere

Prions pour notre Gallois qui sanctifie un peu plus son nom et celui de son club chaque semaine.

82 – Corner frappé par Bale suite à une jolie percée de Lennon. Krul se troue et la tête de Caulker flirt avec le poteau gauche des Magpies. C’est bien le seul à flirter avec quelque chose.

86 – Jonas off / Ameoby on

87 – Bis repetita dirait André Manoukian dans ses envolées latines. Sur une longue passe d’Assou-Ekotto, Bale part seul et avance vers Krul. Le gallois balance une mine que Krul détourne du bout des doigts (qu’il a d’ailleurs perdu lors de cette intervention) en corner.

90 – Cabaye vient dépecer Dembélé au milieu de terrain. Carton jaune pour l’ancien lillois. L’action est vraiment dégueulasse. L’international belge revient sur une jambe, mais ne peut pas tenir. Il est remplacé par Livermore. Cabaye, classe vient s’excuser une nouvelle fois auprès de Mousa. C’est assez rare pour être souligné. Surtout en Angleterre.

90+4 – Mother of goooooood ! Lloriiiiiis ! Sur un ballon perdu par Assou-Ekotto, Ameoby est lancé dans la surface londonienne. C’est Lloris qui se sacrifie et qui sort dans les pieds de l’attaquant des Toons et qui sauve un peuple, une patrie, une nation. (Oui parce que saviez vous que la nation et le peuple étaient 2 notions différentes ? Si si .. Je vous assure… NE FAITES JAMAIS D’ÉTUDES DE DROIT. ILS VOUS BRISERONT. ILS VOUS BRISERONT…)

Ça part dans tous les sens. Un peu comme quand Catherine Ringer finançait ses études dans ses jeunes années. Sauf que Catherine ici, est incarnée par Newcastle pas mauvais dans son rôle également.

90+7 – Bale … Non … Mais c’est impossible … Le gallois nous gratifie d’un superbe raté. L’Homme qui peut marquer sur une demie-occasion ne semble pas aimer les chiffres ronds. C’était plus qu’une occasion, c’était une offrande … La cage était vide … Non Garethouné n’aime pas la facilité. Et il nous le prouve en nous faisant une spéciale Fernando Torres sur ce mouvement.

90+9 – Ce match devient complètement fou. Garethouné aussi. L’ailier des Spurs semble avoir à cœur de se rattraper et met le feu dans la défense des Magpies. Et l’arbitre siffle la fin du match. C’est la délivrance pour les deux camps. Les Spurs, généreux dans l’effort auront su, grâce à un pressing très haut, perturber le jeu des Toons. Cela aura facilité l’animation offensive londonienne, même si -et c’est le cas depuis de nombreuses journées- on aurait pu payer notre manque d’efficacité. « Et comme un symbole » de la situation des Spurs en ce moment, c’est bien Garethouné qui vient palier nos lacunes offensives en éclaboussant le match (Et non pas Catherine Ringer) de son talent.

Tout de suite, passons aux notes :

Lloris : 4 : Un très bon Hugo une fois de plus. Il sauve tout le monde à la 98 ème en sortant le tir à bout portant d’Ameoby. Je crois même que ses relances n’étaient pas trop sales. Malheureusement il ne peut rien faire sur le but cradingue de Gouffran…

Caulker 3 : Un match propre. Solide dans les duels, à l’image comme son compère. Sans plus. (À lire avec l’accent du Sud-Ouest).

Dawson 4 : Le patron de la défense cet après-midi. Il aura bien muselé Papiss Cissé, ce qui n’est pas chose aisée. Malheureux sur l’égalisation des Spurs puisque c’est lui qui dévie le ballon dans ses propres filets.

Naughton 2 : Globalement, je l’ai trouvé en dessous de ses coéquipiers. Certes il a fait son travail défensif. Mais c’est inexistant offensivement. Il ne se projette jamais. Ne dédouble jamais avec Bale. Ce dernier, s’est d’ailleurs souvent repositionné côté droit sur les contres pour s’offrir plus de solutions offensives.

Walker 2 : Même s’il réalise un match propre, il se prend un petit pont de Gouffran, et ça c’est juste impardonnable. Voir plus, il faut le faire exprès. Oui c’est cruel, mais c’est comme ça. D’autant que lui se projette bien vers l’avant.

Bale 5 : Cet Homme est tout simplement magnifique. Cet Homme ne restera pas longtemps dans le Nord de Londres. Cet Homme est l’animation offensive de cette équipe. Cet Homme est un Dieu.

Dembélé 3 : Solide au milieu de terrain. Il a été généreux dans le duel du milieu de terrain, sans pour autant se la jouer boucher de Séville. Il se fait malheureusement découper par Cabaye et sort sur blessure à la 90ème…. Rien de trop grave espérons.

Parker 4 : Très propre à la récupération, il est si beau à voir jouer.

Lennon 3 : Dans son rôle. Très percutant comme à son habitude. Il a cassé les reins des défenseurs sur 2, 3 actions. Son alliance avec Holtby promet du pâté.

Holtby 3 : Il est tellement juste. On voit qu’il est largement au dessus techniquement. Ce mec a tout pour éclabousser un match de toute sa classe. Il a d’ailleurs failli inscrire son premier but sous les couleurs des Spurs. Prestation très encourageante. En revanche, au niveau de la finition c’était un peu cracra. Je ne sais même pas s’il a cadré un de ses tirs. Remplacé par Adebayor à la 68ème.

Dempsey  2 : De retour de sélection, il avait l’air fatigué le Kylie. Assez inoffensif offensivement, on l’a senti à la traine tout le long du match. Ça devient une mauvaise habitude.

Les entrants :

Adebayor : Ok il est précieux. dans son rôle de pivot. Mais bordel qu’il est lent ! Il rate quasiment tous ses contrôles quand le jeu s’accélère un temps soi peu. Beaucoup « d’observateurs » (Ce mot est juste pourave) l’on trouvé utile car il faisait remonter le bloc en fixant la défense adverse et en conservant le ballon. Pourquoi pas. Mais combien de fois il a réussi à faire ça sur les parpaings qui lui étaient balancés depuis la défense des Spurs ? Pas beaucoup. Son entrée m’a un peu frustré.

Assou-Ekotto : Si je ne m’abuse c’est lui qui balance la brique qui amène le second but de Bale. Et il récidive à la 92 ème, malheureusement sans but à la clé. Très bonne rentrée de Ben’Ben’.

Livermore : Assez discret, il s’est montré dangereux sur une frappe dans les arrêts de jeu. S’tout.

Conclusion d’une académie à caractère philosophique :

drogue

_ La drogue c’est mal les enfants, m’voyez ?

_ Ça y est, ça commence.

_ Et 10ème match consécutif sans défaite pour les Spurs qui harcèlent inlassablement les Blues. On veut cette 3ème place. Écoute ça Arsenal. Écoute ça Everton. Écoute ça Premier League. Écoute ça Benjamin Biolay. Enfin lui c’est moins grave s’il l’entend pas.

_ Je vous prie sincèrement de m’excuser pour le retard. Je dois encore apprendre à bien gérer mon temps journaliste sportif professionnel de la plus haute importance of the world ever (oui oui académicien.) et la Fac de droit : Véritable cimetière des valeurs morales, et sanctuaire d’un individualisme grandissant dans nos sociétés libérales, sous prétexte de « méritocratie ». 

Pour me faire pardonner, je vous mets ma photo de chat préférée pour les 3,4 qui traineraient par ici :

image-chaton-549-1920-1200.php

« Miaou … La Spurs Academy c’est vraiment bien ! Miaou… »

_ Prochaine académie pour le match contre Lyon ce soir, si je peux … Mais cette fois beaucoup plus rapide. Sinon, à dimanche pour le déplacement à West Ham.

_ Si tu veux te rapprocher de moi, critiquer mon style d’écriture douteux, te moquer des fautes d’orthographe de ma précédente acad’ et de la présente, voir mon visage de pré-pubère ou juste parler de Tottenham (ce dont je doute), tu peux « m’add on Facebook », comme disent les jeunes. (Ça fait mec accessible comme ça).

John-John

4 thoughts on “Tottenham – Newacstle (2-1) : La Spurs academy livre ses notes.

  1. Grossière erreur dans cette académie : selon les commentateurs de Canal+ – et je leur fais confiance car eux, ce sont des professionnels – Gareth Bale a marqué son coup-franc contre un « Hugo Lloris surpris ». D’ailleurs, la présence du gardien français dans les cages de Newcastle a été confirmée plusieurs fois au cours du match.

  2. Bonne acad. Holtby l’allemand est effectivement un futur ballon d’or (prends ça CJP). Les etudes de droit (elles) nous briserons? Tout autant que les etudes d’ingenieurs. Et de gestion. Bref, les etudes superieures, ça te brise un homme (et les burnes).

  3. Dans le titre tu peux tu peux voir Shag, que ce n’est pas le match contre Newcastle que je regardais, mais bien celui contre Newacstle. J’ai donc une excuse. Aussi valable que celle des consultants canal.

    CJP likes this.
    Surtout les burnes.

  4. Je suis content pour Holtby qu’il se soit barré de 04. Je serai content s’il réussi à Tottenham, et à ce que je lis, ça semble pas si mal parti. Bien. Très bien. Merci John-John de me tenir au courant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.