Juventus – Roma (1-0). La Bianconero Académie vous souhaite de bonnes fêtes…

sauf si vous supportez la Roma.

Salut les zèbres,

Après un passage dans les mains calleuses du beau vigneron à l’insurrection facile, la Vieille Dame retourne à ses non moins vieilles habitudes avec le bedonnant de service. Ça a dû vous faire drôle une Bianconero Académie empreinte de lyrisme et de traits d’esprit, c’était plus arrivé depuis la victoire à Manchester. Et c’était Mozerfunker qui avait troussé la Vieille lors de cette douce soirée d’octobre. La Juventus, au travers du prisme anal de Horsjeu, a des airs de vieille pute des campagnes, le genre qui se remonte la peau après avoir fait grincer les essieux de la Caravelair Alouette de 1964 en vidant Roger et Guy (les noms n’ont pas été changés, afin de ne surtout pas préserver l’anonymat des clients) de leur abondante semence. Beaucoup de monde y passe dessus donc, mais elle ne prend vraiment son pied qu’avec le régulier du samedi, le ventru calvitié qui rote la gnôle et l’ail.

La Vecchia Signora mesdames et messieurs.

Et la Roma dans tout ça ? Calmez-vous, on y vient. La Louve se présente au Juventus Stadium avec 22 points de retard. Oui oui, vous avez bien lu. Dixième au classement, on peut raisonnablement dire qu’elle en chie cette saison. On s’attend au poutrage en règle. Ce qui veut dire que ça ne se passera pas comme ça et qu’on va devoir s’en remettre à la providence (comprenez un fait de jeu ou une enculerie arbitrale) pour gagner.

On a joué comme ça au fait.

Pas devin mais presque le Roberto. Nous n’avons pas gagné sur un fait de jeu, mais plutôt sur un beau but de Mario  »big game » Mandzukic, qui trompe Olsen d’une tête à bout portant après un excellent centre de De Sciglio (1-0, 35e). Pas devin du tout, donc. M’enfin, les faits de jeu n’ont pas manqué pour autant. Et pour une fois (non) ce n’était pas en notre faveur. Je vous épargne le paragraphe calimero mais pour résumer : la VAR c’est de la merde. Demandez à Homerc si vous ne me croyez pas. Sinon, un grand bravo à Olsen qui nous a sacrément fait chier tout au long du match, et sans qui Cricri serait sûrement reparti avec le ballon tant il a été écœurant, vous savez comme ce huitième Raffaello que vous mangerez lundi soir et qui vous fera dégueuler tout votre Sauternes/faux gras/huîtres/cognac/poularde/Pommard/cardons/bûche/gibassié (vous êtes libres d’ajouter ou d’enlever des mets, on ne juge pas chez les Bettégras).

On a dû prendre pas mal de recul, mais on a réussi à avoir un (rare) cliché des couilles de Mario Mandzukic.

Enfin, je dirais juste que Chiellini est le défenseur que le monde entier nous envie. Je vois l’Angleterre toute entière s’astiquer sur Virgil van Dijk – un excellent défenseur hein, rien à redire – mais Chiellini c’est le niveau au dessus. Le plus fort, le plus beau, celui qui met des slips et qui s’exhibe le vier à l’air sans pression. Ce n’est pas faire offense à Virgil que de clamer :  »Georges est meilleur ». Et quand bien même, j’en aurais strictement rien à branler. Ouvrez les yeux, merde.

Projection hypothétique des burnes de Giorgio Chiellini. Nous devons nous contenter de simulations car à ce jour, aucun instrument assez puissant n’a été inventé pour pouvoir effectivement les observer.

LES NOTES

DE SCIGLIO (4/5) : Cancelo ne me manque même plus. C’est dire.

SZCZESNY (4/5) : Le sauvetage face à la Roma/le Spyritus pour digérer un gros repas : un classique des fêtes made in Polska.

BONUCCI (3/5) : Même moi je pourrais défendre à côté de Georges. OK j’exagère un peu.

CHIELLINI (4+/5) : On l’aurait foutu au cœur de l’arène du Colisée, il aurait étranglé fauves et gladiateurs sans distinction avec son énorme chibre.

ALEX SANDRO (4/5) : Le joueur préféré de MozHomercfunker (pour les chanceux qui les connaissent, je vous laisse imaginer la fusion de ces deux éphèbes) a été partout. Tout juste prolongé jusqu’en 2023, c’est bieng.

PJANIC ( ?/5) : Puisque je ne suis pas obligé de le noter, je ne le ferai pas. Remplacé par EMRE CAN qui récupère tranquillement son rythme.

MATUIDI (3/5) : Bien aidé par l’analité du milieu giallorosso, il s’est contenté de 28 km ce soir. Il a marché sur le tendon d’Achille de Zaniolo, ce qui a fait annuler un but alors que ça n’a eu AUCUN IMPACT SUR L’ACTION BORDEL.

BENTANCUR (3+/5) : La patience a payé. Rodrigo est devenu indéboulonnable. Comme un paquet de lingettes dans le placard de la Caravelair Alouette.

DYBALA (4/5) : Le levain bordel. Remplacé par DOUGLAS COSTA qui aura tout juste le temps de marquer un but refusé et de se faire découper par Zaniolo.

MANDZUKIC (5/5) : Le tank bordel. Il laisse les doublés contre Frosinone à Cricri. Lui, il marque contre la Lazio, le Napoli, le Milan, Valence, l’Inter et maintenant la Roma. Le puto crack de ta pute au crack.

CRISTIANO RONALDO (3+/5) : Le plus pour la passe décisive pour Douglas Cos… comment ça non ? Ah oui, on s’est fait VARer la rondelle. Sinon, Olsen en a fait sa petite pute (pas celle des campagnes, plutôt l’escort à 5000 balles

La Roma est une équipe de petites salopes. Qui est à 25 points de nous.

Joyeux Noël à tous, même à toi.

Un grand merci à Rav de juvefc.com qui me laisse utiliser les feuilles de match, il ne le ferait probablement plus s’il pouvait comprendre mes articles.

FINO ANAL FINE,

un baccio nel culo.

Roberto Bettégras

Gérontophile lubrico-bakouniniste.

4 commentaires

  1. Bordel je devrais avoir la haine contre toi. Une haine intense issu de mon héritage Croato-Interiste (né à Nîmes, et c’est pas une connerie…)… Mais j’y arrive pas. Car tu es grand !! Enfin un homme qui reconnait son talent à sa juste valeur… C’est pas un guerrier Mario, c’est un croisé entre Ken le survivant et highlander. Bordel Mario, tu es grand, fort, beau. Et je parie que t’as même baisé ma mère. Mais je t’en veux pas Mario.

    • S’il a effectivement besogné votre maman, ça ferait de vous un demi-Mario. Ce qui est mieux que l’humanité toute entière, excepté Mario lui-même bien sûr. Je l’aime tellement que ça me fait mal, c’est l’amour de ma vie…

  2. Alex Sandro est un héros! Je le dis depuis 2014!!!!
    Par contre Chielini c’est bien, mais attention, vous allez un peu vite en besogne il meilleur défenseur de l’univers c’est Pepe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.