Arsenal-Anderlecht (3-3), la Jup’ triomphe

Un prophète

Salut les filles !

Il y a deux semaines, Arsenal est venu s’imposer au Parc Astrid alors qu’Anderlecht menait à une minute de la fin du temps règlementaire. Une fin cruelle pour les Mauves qui concédaient ainsi leur deuxième défaite en trois matchs, auxquelles s’ajoute un match nul en Turquie, après avoir également été rejoint dans les arrêts de jeu. Le Sporting se retrouve avec 1 point après 3 journées alors qu’il n’y aurait pas grand-chose à dire s’il en avait 6. Si Arsenal et Dortmund font le boulot, le match décisif pour la 3ème place se jouera lors de la 5ème journée, quand nos Belges affronteront Galatasaray.

Quelques heures avant le match a lieu la Youth League. Les groupes sont les mêmes que dans la « vraie » Ligue des Champions. Et Anderlecht s’est imposé à Londres 1-2 ! C’est une demi-surprise au vu de la qualité de la formation anderlechtoise. Les U19 sont ainsi en tête de leur groupe avec 3 victoires et 1 défaite.

000
Pendant ce temps, dans l’Eurostar, Mitro’ lit.
image001
A ne pas confondre avec « mitre au lit ».

Les compos :

001Comme au match aller, pas mal de blessés chez les Gunners : Debuchy, Özil, Giroud, Koscielny. Wilshere est malade.

002

A Anderlecht, la Jup’ a beau s’enthousiasmer sur le XI, l’effectif reste limité, surtout pour la Ligue des Champions. On s’en rend compte ici : face aux limites affichées par Heylen en championnat, l’absence de Nuytinck oblige Hasi à replacer Deschacht dans l’axe. Acheampong occupera le couloir gauche.

La grosse absence est celle de Steven Defour. Il est remplacé par Sacha Kljestan, ce qui fait bien peur. En pointe, Cyriac est une nouvelle fois préféré à Mitrovic.

Le match :

2’ Le gros plan sur Wenger pendant qu’il met sa doudoune, c’est un placement de produit de Puma ?

4’ Anderlecht quitte enfin ses 30 mètres…

5’ … ET OBTIENT LE PREMIER CORNER DU MATCH.

8‘ « Deuzarte », « Vanden Bourre ». Ça va être long avec ce commentateur.

9‘ Praet fait une course de 60m. À l’entrée de la surface, après un relais avec Cyriac, il prend sa chance. C’est dévié par Mertesacker. Szczesny est pris à contre-pied, mais ça finit dans le petit filet. Corner.

10‘ Gibbs rend bêtement la balle à Anderlecht alors que beaucoup de ses coéquipiers sont aux avant-postes. Kljestan et Cyriac partent en contre, mais le deuxième oublie le premier, esseulé dans la surface de réparation. Mertesacker s’interpose.

12‘ Acheampong décide de dézoner sans raison. En une touche de balle, Ramsey trouve Oxlade-Chamberlain, forcément seul désormais. Après un petit numéro, son centre en retrait ne trouve personne. Tielemans récupère mais on ne lui parle pas. Welbeck chipe le ballon, et Chambers trouve Ramsey aux 6 mètres. Proto est probablement battu, mais Mbemba se sacrifie !

14’ Acheampong est dépassé côté gauche pour la 4ème fois du match. Ça va être compliqué de tenir avec une telle faille.

16’ Si Platini trouve que la Ligue des « Champions » (il n’y en a qu’un sur la pelouse) n’est pas de plus en plus déséquilibrée, c’est surtout parce qu’il ne voit pas les matchs. 003
17’ KLJESTAN ! D’une petite balle piquée, l’Américain élimine Gibbs et se présente seul face à Szczesny. Il enchaîne avec une reprise de volée plat du pied bien moisie. Le gardien polonais évite l’ouverture du score !

20’ Talonnade de Kljestan. Ovation des 3200 supporters anderlechtois.

21’ Ramsey veut l’imiter, mais n’est pas Kljestan qui le souhaite. Le Gallois rend la balle à Praet, qui préfère donner la balle à Cyriac pris entre trois défenseurs plutôt que d’aller percuter. C’est pas bien joué.

21’ Chambers embrouille Acheampong et trouve Sanchez, qui embrouille tous les adversaires qu’il trouve sur son passage. Excentré, il frappe et trouve l’extérieur du poteau.

25’ BUT POUR ARSENAL ! Anderlecht joue à la baballe et fait tourner au milieu de terrain. Pourtant pas mis sous pression, la passe de Tielemans à destination de Kljestan est trop molle, et le temps de réaction de l’Américain approche de la seconde et demi. Welbeck récupère et, après avoir poursuivi son effort, est retrouvé dans la surface. Mbemba met le coude, ça ne suffit pas, alors il remet le coude. Welbeck a l’intelligence de ralentir. Les jambes des deux joueurs se percutent. Pénalty. Arteta le transforme sans problème. 1-0 !

29’ BUT POUR ARSENAL ! Terrible accélération d’Alexis Sanchez. Vanden Borre essaie de suivre et fait finalement faute. Coup-franc à l’entrée de la surface. Le joueur fauché s’en charge et trouve le mur anderlechtois. Le ballon revient sur lui et le Chilien tente la reprise de volée. Proto est masqué. 2-0 !

34’ Quand les défenseurs d’Arsenal décident de sortir, ils passent généralement au travers grâce aux bonnes combinaisons entre les quatre offensifs. Grâce à un une-deux, Praet est en bonne position. Il choisit de rater son dribble et d’oublier Conté à sa gauche. Corner. Il s’en sort bien.

Mi-temps. Arsenal mène avec deux buts d’écart. Dommage. Les Gunners sont évidemment supérieurs dans le jeu, mais Anderlecht défend plutôt bien, Acheampong excepté. Les deux buts viennent sur coup de pied arrêté. C’est presque rassurant.

Malgré tout, Anderlecht doit mieux gérer ses temps forts. La défense d’Arsenal a régulièrement laissé des espaces incompréhensibles.

46’ Hasi effectue un changement à la pause : Conté est remplacé par Kawaya. Ne me demandez pas qui c’est, j’en sais rien. Je le connais de nom, il a joué 4mn cette saison en championnat, il a 18 ans, mais je ne connais ni son poste, ni son niveau.

53’ Mbemba se blesse. Gros coup dur. Dendoncker le remplace. Deuxième coup dur.

55’ Purée, Dendoncker-Deschacht en défense centrale, Kawaya et Kljestan au milieu de terrain…

58’ BUT POUR ARSENAL ! Kljestan pense être le King of the world. Il fait le malin, puis tombe. Oxlade-Chamberlain récupère, depose Vanden Borre en lui prenant 10 mètres en 2 secondes et trompe Proto facilement. 3-0 !

004

60’ Les supporters belges ne sont pas découragés.

61’ BUT POUR ANDERLECHT ! Vanden Borre veut se rattraper et perce les lignes adverses. Cyriac décale Acheampong, dont le centre est repris par Vanden Borre ! 3-1 !

62’ Troisième et dernier changement pour Anderlecht. Mitrovic remplace Cyriac.

63’ Corner obtenu après une action similaire au but de VdB.

69’ Tielemans et Praet prennent de plus en plus le jeu à leur compte, et Arsenal commence à gentiment s’effondrer.

72’ BUT POUR ANDERLECHT ! Kljestan envoie dans la surface pour Mitrovic, qui est retenu par Monreal ! L’arbitre siffle logiquement un pénalty. Vanden Borre ne se sent plus pisser et inscrit un doublé ! 3-2 !!!

73’ Tu la sens bien, la prophétie de Franck Ripoux là ?

79’ Anderlecht domine désormais totalement la rencontre. Arsenal cumule toutes les erreurs possibles.

84’ LA BARRE ! La frappe puissante d’Acheampong trouve le haut de la latte de Szczesny !

85’ Flamini réussit l’exploit d’être encore plus un enfoiré qu’il y a deux semaines. Sachez qu’un coup de genou dans les côtes n’est pas sanctionnable. On gêne !

006
86’ Vanden Borre se venge et fait une belle obstruction sur Alexis Sanchez.

90’ BUUUUUUUUUUUUUUUUUT POUR ANDERLECHT ! BUUUUUUUUUUUUUUUT ! MIIIITROOOOOOVIIIIIIC ! GOOOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAL ! OUUUAAAAAAAIS ! Tielemans écarte pour Najar côté droit. Son centre est parfaitement coupé par Mitrovic, qui devance Mertesacker et profite de la sortie très szczesnyienne de Szczesny ! 3-3 ! 3-3 ! 3-3 ! 3-3 !

90+3’ Très vilain tacle de Vanden Borre. Il s’en sort avec un jaune mérité.

C’EST FINIIIIIII ! TROIS TROIS ! Incroyable retour des Mauves, menés 3-0 à une demi-heure de la fin et qui inscrit 3 buts avec des joueurs qu’on n’ose même pas aligner en championnat ! Ça devrait valoir plus qu’un point ce genre de match nul.

Et Wenger rentre au vestiaire sans saluer Hasi, c’est la cerise sur le McDo. Alors pour féliciter la petite équipe courageuse qu’on a battu grâce à 2 buts dans les arrêts de jeu y’a du monde, mais y’a personne quand il s’agit de saluer la même équipe qui remonte trois buts à l’Emirates ?

Le boulot de Besnik Hasi paie une nouvelle fois et son équipe lui ressemble de plus en plus. Alors qu’on avait eu des fins de match compliqués sur le plan physique lors des trois premières journées, l’équipe s’est cette fois-ci surpassée pour aller chercher l’égalisation. La progression mentale est bien visible.

Dans l’autre match, Dortmund bat Galatasaray 4-1 et se qualifie pour les 1/8. Si Anderlecht bat les Turcs dans trois semaines, les Mauves seront assurés de ne pas terminer derniers, et donc participeront encore à une compétition européenne en février ! Et pour peu que Dortmund batte Arsenal dans le même temps afin de s’assurer la première place, il n’y aura que 2 points d’écart entre les Gunners et Anderlecht avant la dernière journée. Les Anglais iront en Turquie, tandis qu’Anderlecht ira à Dortmund… On peut rêver !

LE RÉSUMÉ VIDÉO.

Les notes :

Proto (3/5) : comme d’habitude, un match propre.

Acheampong (3-/5) : très en difficulté lors des vingt premières minutes, il s’est montré plus rigoureux dans son marquage par la suite, même s’il ne reste qu’une roue de secours à ce poste. Il touche la barre.

Deschacht (2/5) : un poil paumé devant les déplacements et permutations de Welbeck, Cazorla, Alexis, Oxlade, etc…

Mbemba (2/5) : pas un grand Chancel. Peu de bonnes interventions, un pénalty concédé… Et une blessure pour mettre fin prématurément à une prestation décevante. Remplacé par Dendoncker, qui a cru que la malédiction continuait : il n’a en effet joué que 14 minutes en Ligue des Champions cette saison, mais son équipe a déjà encaissé 3 buts lorsqu’il était sur le terrain. Là, Oxlade-Chamberlain a marqué le 3-0 trois minutes après son entrée en jeu. Globalement une bonne prestation, principalement parce qu’Arsenal ne s’est plus rien procuré dans la dernière demi-heure.

Vanden Borre (4/5) : héros ! Pris de vitesse de manière quasi-comique sur le 3ème but, il se rattrape en inscrivant un doublé dans la foulée. Beaucoup de fautes pour niquer le jeu. C’est détestable, sauf quand c’est un joueur de l’équipe qu’on supporte qui le fait.

Conté (3-/5) : sa sortie est visiblement tactique. Difficile de donner tort à Hasi vu le résultat final, mais je ne l’ai pas trouvé spécialement mauvais sur les 45 minutes disputées. C’était visiblement insuffisant. Remplacé par Kawaya (4/5), qui m’a franchement épaté par sa vivacité et ses prises de risque. Passeur décisif sur le 3-1.

Tielemans (3/5) : j’ai lu beaucoup de commentaires laudatifs sur sa performance. Mais je ne l’ai pas trouvé spécialement bon jusqu’à l’heure de jeu. L’absence de Defour s’est ressentie : il manquait d’indications et ne voulait pas laisser Kljestan seul, ce qui est une preuve de maturité. Il a déjà fait beaucoup mieux. En revanche, ses 20 dernières minutes sont très bonnes.

Kljestan (2/5) : alors certes il a failli marquer, il a lancé 2-3 contres, c’est son ballon qui permet à Mitrovic d’obtenir un pénalty… Mais on a vu pourquoi il n’est plus beaucoup utilisé.

Najar (3/5) : pas très en vue, jusqu’à ce qu’il se décide de faire son seul bon centre du match, repris victorieusement par Mitrovic à la 90’ !

Praet (3+/5) : bigre, les journalistes anglais n’en ont eu que pour lui après le match ! Il a pourtant fait plus de mauvais choix que de bons choix à l’approche de la surface anglaise. Mais, comme Tielemans, il fut irréprochable à partir de la 70’, allant chercher le ballon très bas pour construire. Il va maintenant découvrir les Diables Rouges, puisqu’il est le nouveau venu dans la dernière liste de Marc Wilmots.

Cyriac (3/5) : seul, parfois brouillon, mais toujours volontaire et plutôt bon dans les petites combinaisons. Un boulot un peu ingrat dont son remplaçant a profité : Mitrovic inscrit son premier but en Ligue des Champions et a provoqué un pénalty. Une bonne entrée qui coïncide avec sa récente perte de poids.


Jean-Marie Pfouff.

Retrouvez-moi sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Mon compère Bart Van den Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

4 thoughts on “Arsenal-Anderlecht (3-3), la Jup’ triomphe

  1. La vidéo des fans est vraiment sympa.
    Il fallait joué et pas paniqué car Arsanal derrière c’est fébrile, bravo!

    Faudra faire la même à Dortmund car eux aussi ont des trous d’air derrière!
    ps : Finalement platini avait raison, il le twitté c’est tout !

  2. @Homerc : merci ! Je crains + Dortmund, capable d’être + présent physiquement et d’avoir un pressing + cohérent empêchant toute relance correcte. Comme à l’aller en somme.

    @Géranal : Sorry. Mais c’est tellement beau.

  3. Le plus important, ce sera surtout le match contre le Galatasaray, tellement moyen de gagner. Qu’est-ce que ça aurait été si Defour était sur le pré et pas Kljestan ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.