ASSE – OM (2-2) : la Forez Académie livre ses notes

L’avis de Notre Président :

Les sardines, c’est un plat que Notre Président aime déguster en avant-mâche. Extrait :

En tout cas, va falloir qu’les pillots soient encore plus vigileuants : y’a jamais plus dangereux qu’une bête blessée. Si on est trop moulachiques sur l’terrain, on va s’faire rouler d’ssus par la poissonnerie, et on aura encore qu’nos yeux pour quiner ! En tout cas, si y’a bien une chose qui m’a mis mon b’naise c’est l’retour du Max-Alain. Fouilla, contre Bordeaux, il a plus croqué qu’un gazier qu’aurait passé 8 jours sous une benne, mais il a envie, ça s’voâ. Il va nous faire du bien le b’let.

Il avait prévenu : fallait marquer rapidement pour espérer quelque chose. Pour découvrir la suite, ça se passe à cette adresse sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « 2 points de perdus »

Ouais, pour moi c’est 2 points de perdus. Tout simplement parce que Marseille n’a pas existé en 1e mi-temps et s’est réveillé uniquement après les 3 changements. Les Verts auraient dû tuer le match bien plus tôt, mais encore une fois, un manque de réalisme criant les a empêchés de mener au score plus rapidement. Avant de détailler le mâche, on va voir…

 

La compo :

Pas de N’Guemo au milieu et retour de Clément  + Bayal en défense centrale. Voilà pour les principaux changements par rapport à la dernière fois. Une compo classique de chez classique. On espère que Ricky va enfin réussir à marquer, lui qui a planté tous ses buts en Ligain dans le Chaudron. Max-Alain toujours titulaire sur l’aile gauche, Hamouma lui aussi malgré des performances décevantes dernièrement. Dommage que Mollo ne débute pas la partie.

Maintenant le mâche. Les Verts démarrent pied au plancher et dès la 6e minute, Ricky se démarque à la dure de Gignac (pousse toi de là, gros lard) et place une tête bien claquée qui file juste à côté du poteau gauche de Mandanda. Déjà, cette tête me fait avoir quelques aigreurs d’estomac parce qu’on sait à quel point le Batave a du mal à se procurer des occasions franches. Alors si en plus il les fout à côté… Bref, 3 minutes plus tard, c’est Gradel qui se signale avec une frappe à 20m qui passe de peu à côté des buts. On se dit qu’il aurait pu décaler Hamouma qui avait fait l’appel sur sa droite, mais dans l’esprit, son tir était quand même bien vu. On joue la 20e minute, le rythme est  plaisant et Ricky sur une touche de Lemoine est à 2 orteils de prolonger la balle dans le but. Encore une fois, mon estomac se dissout de l’intérieur, mais le Hollandais a l’air bien dans le match, je suis persuadé qu’il va marquer (bon, on fait tous des erreurs…). S’en suit une succession d’occasions plus ou moins franches (Ricky trop court encore de la tête, Hamouma repris au dernier moment dans la surface par Morel, coup-franc de Gradel qui plonge bien après le mur mais sans soucis pour Mandanda) sans que jamais les Verts ne trouvent la faille. Pendant ce temps, Marseille a eu une seule occasion : une frappe d’Imbula que Ruffier détourne « à la Alonzo » façon manchette de volleyeur.

C’est la mi-temps, y’a 0-0 et je le sens mal, très mal. On gâche encore une fois trop d’opportunités pour que ça ne nous revienne pas dans la tronche façon boomerang mal maîtrisé. Les Verts poussent toujours mais la défense marseillaise tient tant bien que mal. Comme Morel qui joue les pompiers sur un bon centre (oui oui) de Diomandé pour Ricky. Arrive alors la 53e : Romao, ce génie, relance directement sur KTC  qui sert Hamouma à l’angle de la surface côté droit. L’ailier se retourne et se retrouve face à Morel. Dans le mouvement, il lui glisse la balle entre les jambes, et le meilleur ami des chiens (qui avait taclé) empêche le Stéphanois de poursuivre son action. Penalty logique. Max-Alain transformera la sanction facilement en prenant Mandanda à contre-pied sur sa gauche. Les Verts ont ouvert le score, c’est très bien, mais maintenant il faut confirmer. Chose qui n’arrivera malheureusement jamais. A la 63e, Bielsa tente un coup de poker et envoie un triple changement. Gignac (transparent), Dja Djédjé et Romao (nullissimes) sortent pour Alessandrini, Batshuayi et Aloe. Dommage car les 3 sortants étaient vraiment nuls à chier, et les garder sur le terrain aurait été une bonne nouvelle. Et là, les journalistes vont pouvoir se palucher sur El Loco et son coup de génie : en 5 minutes, Marseille prend l’avantage au tableau d’affichage avec un doublé de Batshuayi sur 2 passes d’Alesandrini. Bordel… Sur le 1er but, le Belge bénéficie d’un contre favorable avant de bien se démerder pour s’extirper de la forêt de jambes et tirer. Sur le 2e, il bénéficie du laxisme de Tabanou et de l’inattention de Perrin qui ont pourtant été très bons jusque là.

Marseille s’est repris avec ce triple changement et se montre beaucoup plus dangereux. Pourtant, c’est Hamouma qui fera passer quelques frissons après un joli déboulé sur la gauche mais une frappe qui va tuer les pigeons plutôt que la lucarne de Mandanda. On se dirige vers une défaite, quand arrive les arrêts de jeu… On se rappelle tous de ce coup de boule de la Brandade à la 92e, sauf qu’il n’est plus là. A la place, on a Erding. Et Metl’but va rééditer l’exploit, mais à la 91ème cette fois. Pour la 2e année consécutive, les Verts arrachent le nul dans les dernières secondes du match. Un nul au goût amer, tant Sainté aurait dû profiter de l’apathie (Jean-Michel) des Marseillais en 1e période. Bielsa a réussi son électrochoc, les Verts ont su éviter la défaite. Galtier dit avoir vu un match encourageant dans les valeurs qu’ont montré les joueurs sur le terrain : je ne peux pas lui donner tort, si on occulte le résultat et le déroulement du match, j’ai vu quelques belles séquences de jeu et de récupération de balle côté stéphanois. Malheureusement, les intentions ne suffisent plus quand il faut gagner, et il va falloir retrouver le goût de la victoire si on ne veut pas vivre une année décevante. Il reste encore la Coupe de France, mais il faut assurer une place dans les 5 premiers pour être assuré de voir encore une fois l’Europe l’année prochaine.

Un dernier petit mot sur les tribunes stéphanoises : superbe tifo en 3 phases côté Magic Fans avec pour les 2 dernières toute la tribune inférieure vêtue d’une combinaison en plastique à 2 couleurs. Côté Green Angels, c’était plus classique mais comme c’était le retour des drapeaux et de la sono, ça fait quand même bien plaisir à voir.

Ah oui, et n’oubliez pas d’aller voir le bonus vestimentaire dans la signature de l’acad, tout en bas.

Phase n°1

Phase n°2

Phase n°3

Plaisir de revoir le Kop Sud dans cet état là.

 

Les buts :

   53ème : but de Gradel (penalty), 1-0. Hamouma se fait faucher par Morel dans la surface, penalty indiscutable. Gradel transforme tranquillement du plat du pied sur la gauche de Mandanda.

   64ème : but de Batshuayi, 1-1. Longue balle d’Alessandrini dans le dos de la défense stéphanoise. Batshuayi contrôle de la poitrine dans la surface et tire. C’est contré par Perrin, mais le ballon lui reste dans les pieds sans qu’il s’en aperçoive. Le Belge en profite et jaillit pour lui subtiliser, crochet sur Bayal et frappe qui rentre dans le but avec l’aide du poteau.

   67ème : but de Batshuayi, 1-2. Alessandrini côté gauche est servi après une récupération tampon de Imbula sur Diomandé (faut tenir sur ses cannes quand on est milieu défensif, garçon). Centre fort à ras de terre devant le but et Batshuayi qui est passé entre Tabanou et Perrin marque tranquillement du plat du pied.

   90ème +1 : but de Erding, 2-2. Sur un centre de Mollo et une tête de KTC (belle charge dans le dos du défenseur d’ailleurs, c’est propre) mal renvoyée par la défense, Gradel frappe mais sa balle est contrée et part en chandelle. Mandanda est à terre, il se relève mais ne peut aller chercher la balle. Il laisse ce soin à Morel qui va se faire bouffer de la tête par le taureau du Bosphore qui s’arrache et propulse le ballon dans les filets.

 

Les notes :

Ruffier (abandonné, 3/5) : il n’a jamais autant pris de buts que ces dernières semaines, et pourtant il n’y peut pas grand-chose. Fusillé à bout portant à 2 reprises, il a passé une soirée très tranquille sinon, s’employant juste une fois devant Bashuayi après le 2e but. Rageant.

Théophile-Catherine (cramé, 2/5) : il est sur les rotules notre ami Kevin. Le retour de Clerc devrait permettre de faire souffler le joueur qui a été aligné le plus souvent en défense cette saison (20 matches). La preuve, c’est son démarrage sur le 2e but de Marseille : on l’a impression que le mec se traîne une carriole pleine de jambons. Dans le coup sur l’égalisation d’Erding quand même.

Perrin (presque parfait, 3/5) : il avait enfin sorti un match où on le sentait serein. Sûr dans ses interventions, précis dans ses relances et tranquille derrière, il avait tout bon. Jusqu’à la 64e minute. Pas de chance sur le contre favorable pour Batshuayi, mais ça l’a peut-être fait gamberger car son absence de marquage sur le 2e but est bizarre. A noter quand même une intervention pleine de classe sur Batshuayi qui tentait de se retourner. Encourageant malgré tout.

Bayal (le retour, 2/5) : comme Perrin, il aura été parfait jusqu’aux 2 buts. Mis dans le vent sur le 1er but, il anticipe sur la gauche sur le 2e et voit le centre d’Alessandrini lui filer sous le nez. On est quand même bien content de le revoir, notre colosse sénégalais.

Tabanou (absence de marquage, 3/5) : le match de Tabanou, c’est un peu la route de campagne récemment refaite mais pas jusqu’au bout parce que la commune qui suit a pas voulu payer. Le marquage était nickel jusqu’à la 67e et puis d’un seul coup, tu te retrouves avec une bande d’asphalte pleine de trous, sans rien dessus et aucun panneau pour t’indiquer la bonne direction. Dommage, mais je lui mets la moyenne, car il a vraiment bien défendu sinon.

Clément (change moi cette coupe, 3/5) : bon, faut arrêter là. Si, à la limite, tes performances justifiaient tout type d’excentricité, mais non. T’as été moyen, sans plus. Meilleur en 1e mi-temps quand même, mais bien aidé par la prestation fantomatique de Gignac.

Lemoine (en dedans, 3/5) : je l’ai finalement peu vu sur le terrain. Sans doute présent à la récupération, il n’a apporté aucune solution devant, ce qui est dommage. A sans doute besoin de souffler lui aussi : hormis les suspensions, il n’a pas loupé un match en Ligain.

Diomandé (bonne surprise, 2/5) : depuis son retour de la CAN, il semble s’être amélioré. Présent dans les duels comme pour parfois apporter des solutions devant, il a fait un match très correct. Par contre, il se fait méchamment bouger par Imbula sur l’action qui amène le 2e but, et ça c’est moche. Donc -1.

==> Remplacé à la 71e par Mollo (non noté), qui a fait une bonne entrée, étant même à l’origine de l’égalisation d’Erding.

Hamouma (récurrent, 2/5) : fade, encore une fois. Alors certes, il provoque le penalty, mais à part ça ? J’ai entendu dire qu’il fallait qu’il lâche plus sa balle : alors je veux bien, mais la lâcher à qui ? Au mec tout freluquet qui se planque derrière les défenseurs adverses ? Faut aussi reconnaître qu’il n’est pas toujours aidé par ses partenaires. Et qu’il fait aussi un boulot de repli défensif assez important (on l’a vu revenir défendre sur sa ligne de but quasiment).

==> Remplacé à la 82e par Monnet-Paquet (non noté), qui aurait sans doute aimé qu’Erding lui laisse a balle au lieu de tenter une frappe toute pourrie du gauche.

Gradel (fils de Dieu, 4/5) : il a fait danser Dja Djédjé sur son côté gauche. Toujours disponible et dangereux dans la moitié de terrain adverse, il transforme sereinement son penalty pour marquer son 5e but de la saison. Oui il a du déchet, mais en attendant il marque sur ce match et s’il n’est pas à la retombée de la balle de KTC, Erding n’égalise jamais. Aurait-il dû lâcher sa balle à Hamouma en 1e mi-temps ? Sans doute, mais dans le jeu, sa frappe était pas idiote non plus, manquait juste la précision.

van Wolfswinkel (bordel…, 1/5) : quand je l’ai vu démarrer son match, avec ce démarquage autoritaire sur Gignac et cette tête smashée, je me suis dit qu’il allait forcément marquer. Puis non. On l’a vu une vingtaine de minutes et après, il a complètement disparu des débats. Et ça commence à faire chier.

 ==> Remplacé à la 72e par Erding (non noté), qui rentre, qui marque et qui s’en va. Et on va pas en chier une pendule comme avec Bielsa.

 

Le coach (revigoré, 3/5) : plus que le résultat, il retiendra la manière. Il récupère petit à petit ses blessés de longue date (on a vu Bayal et Monnet-Paquet, Clerc était sur le banc), et devrait pouvoir compter sur un effectif plus étoffé que ces dernières semaines. Maintenant, il va falloir trouver une solution pour ces problèmes d’efficacité devant le but parce que ni Ricky, ni Metl’but n’ont pour l’instant convaincu sur la durée.

 

Les adversaires : ils ont été insipides jusqu’au triple changement de Bielsa. Gignac a été transparent (et semble avoir mangé quelques bonnes raclettes cet hiver), Romao à chier et violent, Dja Djédjé nul et à la limite de prendre 2 jaunes. Par contre, Basthuayi a vraiment fait une bonne entrée. Vu la perf du titulaire dimanche, je ne serai pas étonné de le voir débuter le prochain match.

 

La question minitel : la question égalise dans les dernières secondes.

Comme l’année dernière, on rejoint l’OM dans les dernières minutes sur un coup de tête salvateur. Sauf que cette fois, le nul a un goût amer. On aurait dû le plier avant ce putain de match ! Mais vous en retenez quoi vous ?

Click to enlarge (but not your penis).

Ce que vous en retenez, c’est que ça fait chier d’avoir le sentiment de perdre encore 2 points. Sur les 60 premières minutes, y’a pas eu photo. Sauf qu’un match dure 90 min (91 même, hein amis marseillais), et qu’avec l’efficacité offensive qu’on a montré, il était difficile d’accrocher la victoire. 2e place pour Ricky, qui commence doucement à me tendre avec son imprécision chronique et sa capacité à disparaître au fil du match. Faut se ressaisir là, b’let ! Enfin, certes Hamouma et Gradel ont tendance à ne pas vouloir lâcher leur balle, seulement il faudrait aussi qu’on leur propose de vraies solutions. Hein Ricky ?

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match. Ça fait longtemps que j’ai pas académisé une victoire en Ligain, ça manque.

L’avis d’en face c’est l’animal Camelus Blaah qui te le donne. Lui aussi se mange les couilles. Autre point commun : il emmerde Aulas et son omniprésence.

Bonus : j’ai vu que l’animal a balancé sur Sainté (je cite) : «Victime du choléra à son arrivée à Saint-Etienne, où la pauvreté et les faibles conditions d’hygiène continuent à faire des ravages… ». Encore un qui parle de Sainté sans y avoir mis les pieds. Par contre, moi, je peux le dire : les supporters marseillais peuvent être très beaufs. La preuve en image :

Maillot de Marseille floqué « Bielsa », jogging en coton: à jamais les premiers pour s’habiller n’importe comment.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

9 commentaires

  1. Euh le deuxième il est plus pour bayal et théophile catherine que perrin et tabanou.
    KTC est débordé(mais bon dans le schéma de galtier qui « colle » le latéral à la défense c’est limite au milieu d’aller bloquer le couloir.
    Bayal doit etre en place pour couper le centre au premier poteau que fait alessandrini. Au lieu de celà il anticipe sur un centre en retrait alors que c’est le boulot des milieux de couvrir cette éventualité.

  2. Tabanou est au marquage de Michy et le laisse quand même lui passer devant comme un bleu. Perrin ne surveille pas ses arrières, ce qui est un peu con vu qu’il est seul dans sa zone : il doit savoir que ça va plonger dans son dos.

    Après, comme je l’ai dit, KTC est fautif car il démarre avec une accélération négative, et Bayal anticipe un mouvement sur sa gauche alors que le ballon file sur sa droite.

    Dans tous les cas, la défense a été désorganisée suite à la perte de balle rapide de Diomandé au milieu. En gros, toute la défense ou presque est fautive, c’est un enchaînement d’erreurs individuelles qui conduit au but.

  3. un lien avec un but de Brandao… je me demande si je préfère pas les gifs de Tangremer….

  4. Saint-Étienne nouvelle capitale de la mauvaise foi : le mec s’étonne que son équipe n’ait pas réussi à plier le match avant l’heure de jeu mais hormis le match face aux lyonnais, combien de fois Sainté a plié une rencontre avant le coup de sifflet final ? Aucune…et c’est sûr qu’avec les tueurs que vous avez devant ça ne risque pas d’arriver de sitôt. On a failli vous corriger en jouant à peine une demi heure, 30 mn qui ont dû vous paraitre longues tellement les verts ont été à la rue et l’égalisation miraculeuse de la dernière minute est une escroquerie dont s’est rendu complice Turpin.
    J’ai vu une équipe de Saint-Étienne volontaire mais limitée et qui ne mérite pas mieux que le classement actuel. J’espère que Galthier restera à Sainté et ne viendra surtout pas à l’OM où il a quasiment aucune chance de réussir avec sa philosophie de jeu si frileuse. Et je ne parle même pas de sa communication (dégueulasse).

  5. D’accord avec Roland, le deuxième il est plus pour Perrin-Tabanou (qui paradoxalement font un match pas dégueu du tout) que pour Bayal-KTC. Leur marquage est un peu hasardeux.
    Par contre je suis pas chaud pour leur faire porter entièrement le chapeau. C’est toute l’équipe qui est larguée sur l’action. On a l’impression que les verts se déplacent pour la la forme mais sans grande conviction.
    Au final, ce que je retiens de cette action, c’est qu’on se retrouve en infériorité dans la zone de décision quand bien même il y a 7 joueurs verts (+ Ruffier) dans la surface de réparation.

    Après ce but c’est l’arbre qui cache la forêt. On prends 3 points sur 18 possibles, c’est plus ça qui est inquiétant (sans être dramatique, pour l’instant). En général je suis de nature optimiste, mais – mis à part via la coupe de France – j’ai déjà fait une croix sur l’Europa League pour la saison prochaine (au moins je m’abrite des faux espoirs, si il y a une surprise elle ne sera que positive =))

    On parle souvent de l’attaque (de Ricky en l’occurrence) ou de la défense, perso mon attention est plus focalisée sur le milieu (pas sur ce match particulièrement, mais pour 2015 globalement). J’ai l’impression qu’on ne pose pas assez le jeu, les milieux (à part Lemoine) précipitent souvent leur actions vers l’avant (quand c’est pas vers l’arrière), ce qui contraste avec une attaque trop hésitante. Le résultat n’est pas extra.

  6. @MacGregor : je pourrai te mettre un but de Cohade la prochaine fois si tu veux ;)

    @Spado : se faire traiter de mauvaise foi par un expert marseillais en la matière, check. Ah oui, et c’est bien grâce à Turpin que Morel se fait manger le ballon sur la tête : on l’a tous vu faire la courte échelle à Erding.

    @Fouillasse : le milieu est clairement moins dominateur depuis presque 2 ans. En gros, depuis qu’on a perdu Clément sur blessure et que Guilavogui est parti. Alors certes, on a récupéré de l’oseille, mais maintenant on galère un peu pour retrouver notre assise. On sait qu’il nous faut un bon attaquant devant, mais si on pouvait récupérer un bon travailleur capable de nettoyer proprement le milieu, ça serait pas mal aussi.

  7. J’aurai mieux fait de te traiter de mauvais foie, ce qui est commun dans ces régions où l’alcoolisme est de rigueur à travers les générations.
    Et quand je vois jouer les verts, je comprends que l’on puisse avoir soif, très soif.
    Et quand j’entends parler Galthier, j’ai envie de me saouler.
    Et quand j’ai vu marquer Erding, j’ai vomi.

  8. @Spado : En gros, dominer un match 30min = On méritait de gagner ?

    @Roland, j’pense exactement la même chose, il vous faut une machine à laver au milieu (Faites une offre pour Motta ;) )

    Sur vos 4 prochains matchs, vous allez affronter Toulouse, Metz, Lorient et Lille, 8 points minimum ça semble tout même très envisageable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.