Au courrier des lecteurs : The Spooner continue d’écouter les voix dans sa tête

Il ne va pas mieux. Tant mieux.

L’interview de Medhi Benatia « Ils vont me siffler voire m’insulter » – cf L’Equipe du 21/10/14, page 4.
C’est l’entretien du nez, on reprend les questions, on change les réponses à la sauce cyranesque. Les questions sont vraies, les réponses adaptées.

 

—————————————–

Fernandezien

Quelles sont vos impressions sur votre nouvelle formation ?
J’ai apprécié. Disons qu’avec le nombre d’années que je suis en radio, j’avais bien le droit à une formation. Alors moi, j’ai choisi direct le stage Power Point. Ca a duré 3 jours, j’ai rencontré des gens sympas et maintenant je peux faire des flèches animées avec le bruit d’une voiture qui freine quand je veux parler de ballon.

Avant de signer pour 5 ans au Bayern, vous êtes-vous renseigné auprès de Franck Ribéry, que vous avez côtoyé lors de son passage à Marseille (2005-2007) ?
Ouais enfin, je suis passé rapidement à Marseille, je préfère Cannes. A cette époque, je suis dormi au Novotel, je m’en rappelle, c’était un samedi soir, parce que le voisin il regardait le film de cul de Canal. Je suis allé regarder la fin avec lui, j’avais une insomnie.

Qu’avez retenu de votre parcours tortueux ?
Qu’il fallait mieux être un lièvre. Hahahaha tu as compris, parce que tortueux comme une tortue et donc le lièvre, comme le poème d’Alphonse Daudet. Comme je t’ai dit, les cours étaient bien, les parcours aussi, ça permet de prendre un café et de décompresser.

Comment avez-vous réagi lorsque vous avez su que le Bayern affronterait la Roma ?
Ca aurait fait une sacrée affiche en 40. Hahaha.

Dans quel état d’esprit allez-vous retrouver le stade Olympique ?
Bah c’est à dire que je n’ai pas connu le stade olympique. En 84, moi j’ai joué l’Euro, on a gagné, mais je n’étais pas dans l’équipe qui a joué les Jeux Olympiques de Los Angeles, les petits, ils ont gagné aussi mais je n’ai rien à voir.

S’agira-t-il du sommet de votre carrière ?
Non je suis allé à Courchevel il y a 4 ans, c’est le plus haut où je suis allé dans ma carrière.

Quel est votre objectif en Ligue des champions ?
Comme tous les ans, essayer de choper une place pour la finale en loge.

 

—————————————–

Zidanesque

Quelles sont vos impressions sur votre nouvelle formation ?
Elle est bien. Jeune et dynamique, du potentiel.

Avant de signer pour 5 ans au Bayern, vous êtes-vous renseigné auprès de Franck Ribéry, que vous avez côtoyé lors de son passage à Marseille (2005-2007) ?
C’est à dire que non, j’ai appelé Bixente, mon ami, pour savoir ce qu’était le Bayern.

Qu’avez retenu de votre parcours tortueux ?
Pour le moment, les diplômes, c’est dur de les avoir, après, quand tu es lancé, tu cherches à gagner, c’est normal.

Comment avez-vous réagi lorsque vous avez su que le Bayern affronterait la Roma ?
Du moment que la Juve ou le Real ne sont pas concernés, ça va. Ca va faire une belle affiche.

Dans quel état d’esprit allez-vous retrouver le stade Olympique ?
Euh, c’est un état d’esprit normal, rien de particulier, un match quoi.

S’agira-t-il du sommet de votre carrière ?
Non, le sommet, c’est 98.

Quel est votre objectif en Ligue des champions ?
Participer avec la réserve du Real serait un grand moment.

 

—————————————–

Leboeufade

Quelles sont vos impressions sur votre nouvelle formation ?
J’étais à LA et j’ai appris enfin la méthode Strongsberg et Stakhanovshi. C’est pourquoi ils sont forts en ciné les américains, c’est une autre culture de l’entertainment, ils ont des méthodes pour apprendre à acter comme ils disent. Du coup je me sens plus prêt pour des castings.

Avant de signer pour 5 ans au Bayern, vous êtes-vous renseigné auprès de Franck Ribéry, que vous avez côtoyé lors de son passage à Marseille (2005-2007) ?
Moi à Marseille j’y étais avant. Mais tu vois, Franck Ribéry, par exemple je le vois bien jouer dans les ewoks.

Qu’avez retenu de votre parcours tortueux ?
De l’humilité. Je suis un gars humble, par exemple quand tu te retrouves en finale de coupe du monde face à Ronaldo, au vrai Ronaldo, tu dois être humble. Quand tu décides de changer de carrière, de te reconvertir et partir à l’étranger pour apprendre, tu dois être humble comme quand tu décroches tes premiers grands rôles. Là un des films va sortir, c’est le biopic de Stephen Hawking, pareil c’est l’humilité qui te fait progresser.

Comment avez-vous réagi lorsque vous avez su que le Bayern affronterait la Roma ?
C’est une belle affiche pour la Roma. Quand je suis parti de Strasbourg pour aller à Chelsea, c’était pareil. Un challenge, ta vie doit être un challenge et l’objectif c’est de réussir. A l’époque, Chelsea, c’était rien et on a construit ce club. 10 ans après, Chelsea gagne la Champions League. C’est un peu mon travail de l’époque aussi qui paie.

Dans quel état d’esprit allez-vous retrouver le stade Olympique ?
Un état d’esprit de winner.

S’agira-t-il du sommet de votre carrière ?
Non c’était la pub Pzifer.

[jwplayer mediaid= »49754″]

Quel est votre objectif en Ligue des champions ?
Gagner un Oscar. Si Dujardin l’a fait, pourquoi pas Leboeuf.

 

—————————————–

Bonus Mimounique

Quelles sont vos impressions sur votre nouvelle formation ?
J’espère que la nouvelle équipe de France sera fière de ses couleurs et portera le maillot bleu avec le respect et la volonté de gagner que j’avais en 56 pour le marathon de Sidney sous le cagnard et face à Zatopek, le plus grand coureur de l’histoire. C’était une sacrée course, très dure, mais j’avais la volonté de me dépasser, c’est comme ça que les jeunes doivent y aller maintenant.

Avant de signer pour 5 ans au Bayern, vous êtes-vous renseigné auprès de Franck Ribéry, que vous avez côtoyé lors de son passage à Marseille (2005-2007) ?
Non je n’ai appelé personne car personne ne m’a appelé, je sais qu’on oublie facilement les vieux, je suis une relique, un symbole d’une autre époque, on ne m’invite plus aux célébrations, je suis trop vieux pour les jeunes d’aujourd’hui et ils n’écoutent jamais les conseils des anciens qui ont l’expérience et qui ont gagné contre Zatopek en 56 à Melbourne.

Qu’avez retenu de votre parcours tortueux ?
Déjà j’ai gardé mon maillot porte bonheur, vous savez, le maillot avec le numéro 13. Celui qui m’a porté chance et qui m’a poussé dans la douleur pour gagner contre Zatopek à Canberra en 56 alors que je n’étais pas favori. Je cours toujours vous savez, donc j’ai profité de la vie et su garder la forme. Il faut savoir pousser ses limites, sinon tu ne fais pas l’exploit, jamais tu ne peux battre Zatopek. Vous savez, j’ai commencé garçon de café, rien ne me destinait à courir aussi loin, et pourtant je l’ai fait, pour la France, alors que je m’appelle Mimoun. Je suis une histoire de France tortueuse, il ne faut pas oublier.

Comment avez-vous réagi lorsque vous avez su que le Bayern affronterait la Roma ?
Ca m’a rappelé mon dernier marathon olympique en 1960, pour défendre mon titre de 56 contre le grand, l’immense Zatopek. Mais j’ai fini 30è, cette fois.

Dans quel état d’esprit allez-vous retrouver le stade Olympique ?
Je vais penser à Bikila et à sa victoire pieds nus, une victoire en nocturne. Forcément courir la nuit c’est plus frais pour les pieds nus, s’il avait couru à Melbourne en 56 sous le soleil australien, ses pieds seraient restés collés à la ligne de départ, hahaha. C’est sur que je l’aurais battu comme Zatopek, si Bikila avait couru pieds nus à Sidney en 56. J’étais sur une autre planète ce jour-là. A Rome, c’était la fin, mais je voulais courir ce marathon, malgré l’âge.

S’agira-t-il du sommet de votre carrière ?
Non c’était en 56 à Melbourne. Gagner devant Zatopek.

Quel est votre objectif en Ligue des champions ?
Qu’un match se joue dans stade Alain Mimoun.

 

@TheSpoonerWay

 

5 thoughts on “Au courrier des lecteurs : The Spooner continue d’écouter les voix dans sa tête

  1. Bon va falloir y aller maintenant Mr Spooner, et n’oubliez pas d’éteindre la lumière en partant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.