Belgique-Australie (2-0), la Jup’ livre ses notes

Salut les filles !

Les Diap’ sont de retour avec un match amical face à l’Australie. Initialement prévue le 9 septembre, la rencontre face à Israël (qualifications pour l’Euro 2016) est reportée au mois de mars 2015. Du coup le match de ce soir ressemble à une répétition générale et la victoire semble impérative pour oublier les couacs de la Fédération depuis la Coupe du Monde : retour en Belgique raté, 300 000 € gaspillés parce que l’Union Belge n’a pas annulé les réservations de chambres d’hôtel pour les familles des joueurs, nouveau maillot dégueulasse (c’est un t-shirt d’entraînement avec le blason de l’Union Belge) démission du directeur de la communication et premières critiques sur le management de Wilmots. Tout est très bien expliqué ici.

Mais, nouveaux couacs, l’Union Belge a mis en place un système de points récompensant les supporters les plus assidus. Un truc aussi incompréhensible que les playoffs en Jupiler Pro League. Et évidemment, l’idée n’est pas au point, donc certains supporters ont payé pour être prioritaires et ne le sont pas. Rajoutons que l’Union belge a travaillé sur un vieux plan du stade du Standard, et seules 22000 des 26000 places se sont vendues. Bravo les mecs, ça c’est du bon boulot !

Côté sportif, il n’y avait pas de grosses surprises dans la première liste, puisque Wilmots a repris 18 des 23 Mondialistes : après une suspension d’un an, Jean-François Gillet redevient le 3ème gardien. Guillaume Gillet fait son retour suite à la blessure d’Anthony Vanden Borre, tout comme Jelle Van Damme suite à celle de Thomas Vermaelen. Marouane Fellaini, blessé, est remplacé par Radja Nainggolan. Van Buyten, néo-retraité, n’est pas remplacé dans cette liste de 22 noms.
Seulement, Wilmots va rapidement connaître trois forfaits : Eden Hazard, Romelu Lukaku et Jelle Van Damme. Les deux premiers sont remplacés par leurs petits frères, Thorgan (Mönchengladbach) et Jordan (Ostende). Le troisième est remplacé par Yannick Ferreira Carrasco. Bon, honnêtement, Jordan Lukaku n’a rien à foutre là.

Les compos :

BELAUS8
En prenant en compte les absences, il n’y a aucune surprise dans ce 11. La différence vient plutôt du rôle de chacun. Cantonné à un rôle de pur 6 depuis 2 ans, Axel Witsel retrouve des responsabilités plus offensives. Il alternera ses montées avec Steven Defour.

BELAUS9Côté australien, on ne trouve que 12 des 23 Mondialistes. Le test pour Wilmots est toutefois intéressant: il s’agira d’être capable de faire la différence face à un bloc regroupé. Peu habitués à ce genre d’adversaires en qualifications ou lors des matchs amicaux, on a vu les Diables galérer à être en mouvement lors du Mondial.
Ryan, le gardien du FC Brugge, sera dans les buts.

Le match :

-4’ Daniel van Buyten et Timmy Simons sont mis à l’honneur.

-2’ LE ROI, LA LOI, LA LIBERTÉÉÉÉ !

3’ Premier ballon touché par « Alderveiiild ». Ça va être long.

7’ Steven Defour est sifflé à chaque fois qu’il est en possession du ballon. Ça va être long.

12’ Interception d’Alderveiiiild et relance propre vers Origi. Sur son contrôle orienté, l’attaquant fait la différence et prend de vitesse Vidosic. De l’autre côté, il voit Dries Mertens. Le Napolitain est parfaitement servi et frappe à l’entrée de la surface. Ryan détourne en corner.

13’ Alors qu’il vient d’être une nouvelle fois sifflé par une partie du public, Steven Defour est acclamé par l’autre partie. LE CLASH.

14’ Le kop lance un « Tous ensemble » provoquant une réconciliation immédiate du public.

18’ GOOOOOOAAAAAAAL ! Defour profite d’une passe en retrait mal ajustée pour récupérer le ballon et éliminer son adversaire d’un petit pont. Il centre en retrait pour De Bruyne, dont la frappe sèche du gauche finit sur la barre. Le ballon sort de la surface. Mirallas tente la reprise de volée, c’est manqué et contré par un Australien. 1-0 !

BELAUS1a

20’ « Le sourire du Napolitain, Dries Mertens, qui n’a jamais joué en Belgique ». Donc si vous l’ignoriez, vous le savez désormais : Alost, entre Gand et Bruxelles, à quelques kilomètres d’Affligem, 16 saisons en Jupiler Pro League, n’est pas en Belgique.

23’ Profitant d’un Vertonghen déconcentré et d’un Lombaerts qui n’ose pas aller au duel, Leckie déborde facilement et centre en retrait pour Oar. Parade de Courtois.

BELAUS2

Ça va Vertonghen, tranquille le placement ? Tu te crois à Tottenham ou quoi ?

Un p’tit sourire ? C’est pour un fichage.

Un p’tit sourire ? C’est pour un fichage.

Ian Thorpe fait des émules.

Ian Thorpe fait des émules.

Mi-temps. Ça n’est pas particulièrement emballant, mais c’est très sérieux au milieu de terrain. La Belgique ne se porte pas beaucoup vers l’avant, privilégie la passe au dribble. En même temps, si c’est pour se retrouver bloqué à 25m des buts comme lors de la Coupe du Monde et commencer à faire de la purée de merde de possession, c’est peut-être pas mal d’apprendre autre chose.

49’ Vertonghen vient de se prendre le ballon au mauvais endroit tandis que les panneaux publicitaires diffusaient « Share a coke ».

« J’ai pris le ballon dans Melbourne ».

« J’ai pris le ballon dans Melbourne ».

52’ Il paraît que Nolan Roux est au stade. Il est venu en Kangoo, Roux ?

59’ Très belle remontée de balle des Belges. Mertens se propose à Defour qui veut relancer proprement, puis poursuit son effort en repiquant dans l’axe tandis que Witsel fait la différence côté gauche. Dries retrouve le ballon et choisit De Bruyne à droite, dont le tir croisé frôle le poteau.

Jedinak est un bel enfoiré.

Jedinak est un bel enfoiré.

62’ Triple changement : Mirallas, Liégeois jusqu’à 16 ans, est remplacé par Januzaj. Mertens est remplacé par Nacer Chadli, lui aussi Liégeois jusqu’à 16 ans. Et enfin, Steven Defour, mi-hué mi-acclamé, est remplacé par Radja Nainggolan, qui va devoir marquer des points pour –enfin- s’imposer dans le groupe.

64’ Cette fois-ci, tout le stade chante « Steven Defour ». Pas facile de détester un mec qui était le capitaine d’une équipe qui a ramené le titre de champion à Liège après 25 ans d’attente hein ?

67’ Duchâtelet est dans les tribunes. Il ne comprend pas comment il est possible d’assister à un match de football sans vouloir acheter le club adverse.
– Mais Roland, c’est une fédération !
– Je monte à 2M€ et je prête le gardien n°5 du Standard !
– Ta gueule Roland.

70’ Le commentateur sait désormais prononcer correctement « Alderweireld », sans laisser une syllabe de côté. En contrepartie, on a droit à « Nainggolam ».

71’ Bien servi par De Bruyne, Chadli bute sur Ryan.

74’ Techniquement, la Belgique s’est mise au niveau de l’Australie depuis une dizaine de minutes. C’est donc très faible.

77’ GOOOOAAAAAL ! Petit numéro de Chadli dans la surface de réparation. Il centre en retrait pour Witsel, qui enchaîne un contrôle extérieur du pied droit avec une demi-volée du gauche. Ryan est battu! 2-0 !

78’ Wilmots fait monter Ciman, joueur du Standard. C’est un petit événement, puisque Ciman est tout le temps convoqué mais ne joue jamais. Ses dernières minutes sous le maillot de l’équipe nationale remontent à octobre 2011. Après 2268 minutes consécutives sur le banc (24 matchs), la série s’arrête enfin.

79’ Oooooh Wiwi qui marque à Sclessin, comme c’est chouette à revoir ! Son dernier but avec le Standard était tout aussi joli. Mine de rien, il n’avait plus marqué en sélection depuis mars 2011.

80’ Dembélé remplace Origi.

83’ Chadli déborde une nouvelle fois à gauche et trouve « Nainggolam » à l’entrée de la surface. C’est puissant mais c’est dans les bras de Ryan.

84’ Excellente transversale d’Alderweireld pour Januzaj. Son contrôle est parfait, son crochet vers l’axe l’est aussi. Il cherche le petit filet opposé mais c’est un peu trop centré. Ryan détourne des poings.

88’ Sortie de Jan Vertonghen, remplacé par Guillaume Gillet, six saisons sous la vareuse mauve. Il est donc hué.

Fin du match. On va dire que c’était plutôt bien pour un match de rentrée, même si j’attendais plus d’apport des latéraux par exemple. Si la Belgique a été dominatrice au milieu de terrain, elle s’est procurée trop peu d’occasions. Mais le nouveau rôle de Witsel (ou plutôt la récupération de son ancien) est prometteur et ses projections devraient permettre à Hazard d’être moins isolé dans le futur. Prochain match face à Andorre, le mois prochain.

En vidéo :
• Ici pour les résidents français.
• Ici pour les résidents belges.

Les notes :

Courtois (4/5) : un seul arrêt à faire, il l’a fait. Très bonnes relances au pied.

Vertonghen (3/5) : il est passé une fois au travers défensivement, on ne l’a pas beaucoup vu offensivement. À part ça, il a fait quelques bonnes récupérations. Remplacé par Gillet, qui n’a pas eu assez de temps pour se montrer.

Lombaerts (3/5) : bon match, mais pas beaucoup de boulot. Remplacé par Ciman, auteur d’une très belle rentrée. Ses tacles étaient très engagés. C’est parfait parce que c’est sur le ballon, mais ça peut vite se transformer en attentat.

Kompany (3/5) : toujours cette classe dans la récupération, dans la relance, et le stade qui s’enflamme quand il se retrouve subitement deuxième attaquant. Mais aussi quelques erreurs techniques à la con.

Alderweireld (3+/5) : très bien défensivement, ses transversales sont toujours aussi impeccab’.

Witsel (5/5) : un peu timoré lors des premières minutes, et puis il s’est lâché. Axel, t lmeyeuuur !

Defour (4/5) : hué, acclamé, réclamé, re-hué. Wilmots trouve que les sifflets l’ont rendu meilleur. Excellent match pour Defour, avec une récupération et un débordement à l’origine de l’ouverture du score. Remplacé par Nainggolan, qui s’est enfin montré à son avantage. Parce que c’est bien gentil de gueuler sur son absence lors du Mondial alors qu’il est excellent avec Cagliari et la Roma, mais ses perfs en sélection étaient jusqu’ici complètement quelconques. D’ailleurs ce sont les mêmes journalistes qui gueulaient il y a quelques temps sur la présence en Équipe de France de joueurs excellents en club et décevants en sélection : c’est très français.

Mertens (4/5) : excellent, comme souvent. Remplacé par Chadli, également très bon et passeur décisif.

De Bruyne (3/5) : souvent bien placé et combattif. Il a tiré sur la barre. Malgré tout, je trouve qu’il y a un petit truc chez lui qu’on n’a pas vu en sélection depuis longtemps. Probablement une question de confiance. D’ailleurs, il laisse les coup-francs à Mirallas.

Mirallas (2/5) : pas vraiment à son avantage, il n’a jamais réellement pris le dessus sur son adversaire. Grosse dépense physique néanmoins qui a profité à Januzaj, son remplaçant, qui a profité de la fatigue de l’arrière gauche australien pour marquer des points.

Origi (3+/5) : lui a souvent pris le dessus sur ses adversaires, grâce à sa qualité technique ou à sa vitesse. Il a souvent dézoné, n’a pas eu l’occasion de marquer, mais était à l’affût sur le but de Mertens et également bien placé sur le face-à-face raté de Chadli.

Chères lectrices, chers lecteurs, je vous aime bien. Si l’intérêt anal est réciproque, vous pouvez me retrouver sur Facebook et Twitter. Notre ami Bart Van den Van Krrr a aussi Facebook et Twitter.

Pour finir, si vous ne l’avez pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

Jean-Marie Pfouff

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

4 commentaires

  1. Bonne acad’! Je ne suis pas d’accord sur la mocheté du maillot, certes basique mais au moins sobre! Ça change agréablement du maillot burrda du mondial

  2. Ca reste quand même un maillot d’entraînement avec un drapeau. Ou comment un maillot vendu 20 balles en magasonn en coûte 85 pour un écusson. C’est assez fabuleux.

    Moi je voulais surtout me plaindre de ceci :
    « 52’ Il paraît que Nolan Roux est au stade. Il est venu en Kangoo, Roux ? »
    Vous n’avez pas honte monsieur Pfouff ?

  3. @RicHochet : tellement sobre que toutes les couleurs du maillot et du drapeau ne sont pas représentées.

    Le maillot du Mondial était certes dégueulasse (en rouge en tout cas, perso je trouve le noir très classe), mais celui des éliminatoires était plutôt sympa.

    @Luke : Aucunement. Je veux pas me dédouaner, mais un peu quand même, mais ce trait d’humour est sorti de la bouche de Frère Pfouff.

  4. J’ai pas eu l’occasion de regarder le match, donc je te remercie.
    Et puis merde, c’est AL-DEUX-OUAIS-REULD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.