Belgique – Italie (3-1) : la Jup’ Académie note

– Et on fait quoi, maintenant ?

– On avance. On avance, on continue de déconner, et surtout on n’oublie pas. 

 

Cet article est pour toi, Moké. A jamais le premier…

 

Grosse période internationale qui attend nos Diap’ préférés avec au menu de l’Italien et de l’Espagnol. Pour son groupe, Wilmots reprend plus ou moins les mêmes joueurs que pour les derniers matchs, le grand absent étant Courtois, en convalescence. Fellaini, Mertens et Jordan Lukaku finalement indisponibles, ce sont Kums et Mirallas qui sont appelés par le coach.

selectie_brd_twitter_facebook

Le premier match contre l’Italie nous donne l’occasion d’honorer ces illustres Belgo-Italiens (ou Italo-Belges, il paraît que ça marche dans les deux sens) qui font la fierté du pays : Elio Di Rupo notre ex-Premier ministre, Enzo Scifo évidemment, Luigi Pieroni (nan j’déconne), Salvatore Adamo, Herman Van Ciccolini (le seul Belge qui a fait le chemin inverse en installant au pied du Vatican sa baraque à frites, la « cornette frite ») et bien entendu, celui qui allie le mieux la Belgitude au charme italien : Frédéric François !

 

LES COMPOS

Wilmots reprend le 4-2-3-1 avec De Bruyne en 10 vu lors des deux derniers matchs de qualif’ avec pour nouveauté la titularisation côté droit de Cavanda derrière, Alderweireld étant décalé dans l’axe suite à l’indisponibilité de Kompany, et Carrasco devant profitant de l’absence de Mertens.

 

A vue d’œil, Conte fait un peu tourner. Après j’y connais rien en sélection italienne, après ça reste sympa de voir que Okaka est sélectionné.

 

LE LIVE EN DIFFÉRÉ

-3′ : L’hymne italien.

-2′ : LE ROOII LA LOI LA LIBERTEEEEE !!!!!

-1′ : On profite de ce Belgique-Italie pour rendre hommage aux victimes du drame du Heysel, survenu il y a 30 ans.

2′ : BUT  pour l’Italie. Florenzi centre pour un Pellé un peu trop libre entre Alderweireld et Cavanda. Mignolet repousse bien mais Candreva était à l’affût…

3′ : Bon. Il est jamais facile de commencer un match comme ça, mais on se relève, on y retourne, on s’embrasse et on oublie tout.

10′ : A ne pas assez serrer les lignes derrière, on laisse les ballons italiens se balader. Côté gauche, Candreva se joue trop facilement de Cavanda et tente un enroulé du droit détourné par Mignolet.

12′ : GOOOOOAAAAALLLL pour la Belgique !!!!! Sur un corner tiré par De Bruyne, Vertonghen, laissé seul par Chiellini, propulse le ballon dans les filets de Buffon.

On peut noter l’efficacité du 4-2-3-1 sur sa position défensive, surtout face à une équipe en 4-4-2, dans la mesure où les liens entre les deux milieux centraux et les ailiers sont coupés et les attaquants perdus entre les deux lignes.

Introducing la palette à Boubourse.

39′ : Le jeu s’arrête. Joueurs comme spectateurs applaudissent en hommage aux 39 morts du drame du Heysel dont les noms s’affichent sur les écrans et les panneaux publicitaires. N’empêche, quand je vois le jeu déployé j’ai l’impression que l’hommage dure 20 minutes…

Mi-temps : Malgré une bonne maîtrise du jeu reposant sur une capacité à vite récupérer le ballon, nous n’arrivons pas à nous créer d’occasions face à un bloc italien compact et bien groupé, malgré les percussions des trois offensifs Hazard, De Bruyne et Carassco et l’apport des latéraux et de Witsel. Lukaku se retrouve ainsi seul et n’a quasiment touché aucun ballon…

49′ : Percée côté gauche de Lukaku, qui sert Vertonghen venu en soutien. Le Spur tente la frappe, de peu à côté.

61′ :Attaque rapide italienne. Soriano trouve une ouverture pour Eder qui semble un peu surpris mais arrive à reprendre le ballon. Heureusement la balle touche la latte et ce dernier n’arrive pas à reprendre correctement.

71′ : Centre fuyant de De Bruyne, Witsel est aussi court que le zizi des terroristes.

73′ : GOOOOAAAALLL pour la Belgique !!!! Hazard récupère une mauvaise relance et lance Batsuhayi en duel avec les deux centraux italiens. Il arrive à tirer, le ballon est repoussé mais De Bruyne avait suivi et lobe (avec un peu de chance) Buffon.

74′ : Alors ???!!! C’est bon, on la mérite notre première place FIFA ou inda kor qui bronchent ??!!

82′ : GOOOOOAAAALLLLL pour la Belgique !!! Très beau mouvement de Carrasco qui d’une passe pour Batsuhayi emmène ses quatre assaillants. Michy, seul, n’a plus qu’à tromper Buffon. 3-1 !!!!

Fin du match : Après une première période poussive dans la construction du jeu face à un bon bloc italien, les Diap’ ont joué la patience, ont bien bouffé leur milieu et pris possession du terrain, quelques mouvements offensifs bien sentis qui ont menés à des occasions très intéressantes et des buts. A confirmer face à l’Espagne qui devrait proposer plus de challenge, notamment dans le jeu et dans la bataille du milieu.

LES NOTES

MIGNOLET (4/5) : Un très bon match de Simon avec deux-trois parades bien senties. Pour le but, il peut rien. Et dire qu’il n’est « que » numéro 2…

CAVANDA (2/5) : Quelques bonnes intentions, de propositions offensives, mais il a pas mal gâché techniquement et défensivement ne rassurait pas tellement. J’espère que Wilmots tentera Meunier pour le match contre l’Espagne.

ALDERWEIRELD-LOMBAERTS (3/5) : Match plutôt tranquille pour la charnière, même si le but italien revient à leur problème de marquage/communication. En même temps, c’était une charnière expérimentale qui, je pense, ne sera jamais reconduite.

VERTONGHEN (5/5) : Notre histoire d’amour ressemble à un bicky burger, une fois tu m’énerves et l’autre tu me réchauffes le cœur. J’ai souvent critiqué le manque d’engagement offensif de la part de Vertonghen, mais là il a été super présent, s’offrant même une occasion, et a pas mal dédoublé avec Hazard ou De Bruyne. On veut le revoir comme ça !

WITSEL (4/5) : Superbe match de Witsel dans la récupération du ballon. Associé à Nainggolan, on a très peu vu les milieux azzurri. Il s’est pas mal proposé offensivement, mais on l’a vu moins imposant.

NAINGGOLAN (5/5) : Mon coeur te dit je t’aaaiiimeuh, il ne sait dire que çaaa !!!

HAZARD (3+/5) : Moins en vue que Carrasco, mais quelques bonnes idées, des bonnes combis avec De Bruyne.

CARRASCO (5/5) : CARRASCO ! CARRASCO ! CARRASCO ! Sûr, il a gagné des points le petit. Plein d’envie, de vitesse, de mouvements sur son côté droit. A ajouter un amour de passe de Michy. Le grand gagnant de cette soirée.

DE BRUYNE (4+/5) : Il a l’air pas mal à l’aise sur son poste de 10, il permute bien avec les deux ailiers, mais dans un poste à responsabilités, j’attends un peu plus dans l’influence dans le jeu (mais c’est parce que je chipote parce que je suis trop dur parce que je l’aime trop mon Kéké).

LUKAKU (1/5) : Y’en a qui sont plus Charlie que d’autres. Le problème de Gromelu, c’est qu’il est plutôt Charlie le bonhomme avec son bonnet et ses lunettes…

DENAYER (rentré à la 62e à la place de Cavanda) (3/5) : Comme pour Alderweireld et Lombaerts, Denayer a profité du très gros travail du milieu pour passer une soirée assez tranquille.

BATSUHAYI (rentré à la 62e à la place de Lukaku) (4/5) : Ce que Gromelu n’a jamais su faire, MichMich l’a fait, lui. Se faire trouver par ses milieux sans pour autant décrocher comme un malade, peser physiquement avec ou sans balle sur sa défense et marquer. Lui aussi a dû gagner des points.

MIRALLAS (rentré à la 86e à la place de Carrasco) (NN)

Bart Van der Van Krrr

Maintenant que la Belgique devient la hype du football, reste ché-bran comme disent les jeunes et like-nous sur Facebook (mon profil et celui de Jean-Marie).

On est même sur Twitter ici et .

Un petit nouveau est venu nous rejoindre en la personne de Llikael, viens le voir aussi.

Et puis, si on est là, c’est grâce à HorsJeu, alors dis-leur merci.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.