Bolton – Liverpool (1-2), la Reds Academy livre ses notes

Mamad fait fermer des fesses

Ils sont là. Ils sont de retour. Ils sont vraiment méchants. Ils nous veulent du mal.
Ils sont toujours présents, immobiles et silencieux. Ils dégoulinent de mépris comme la sueur du crâne de Zidane. On arrive presque à oublier leur présence et à faire notre vie sans eux. Et pourtant ils nous guettent. Ils nous veulent du mal. Ils veulent nous voir pleurer, nous voir hurler, nous voir enrager. Et pourtant ils sont presque tous les mêmes. Même taille, même couleur, même forme, même voix. Ils nous veulent du mal et c’est leur unique et funeste ambition qu’ils embrassent dès leur naissance.
Les joueurs, les entraineurs, les années passent, mais eux , ils restent. Ils nous veulent du mal.
Ils n’aiment rien, ne goûtent rien. Même pas une bière ni une clope de temps en temps. Rien. Il y’en a qui les aiment mais c’est à ça qu’on reconnait les enculés. Moi je les déteste. Je les déteste encore plus qu’ils nous veulent du mal.
Ils sont là. Ils sont de retour. Ils sont vraiment méchants. Ils nous veulent du mal.
Les poteaux.

View post on imgur.com

 3 poteaux dans le même match, ça ne nous avait pas manqué.

700

L’emblématique capitaine de Liverpool portait pour la 700ème fois de sa carrière le maillot de Liverpool. Seul Ian Callaghan et Jamie Carragher ont fait mieux. Il n’avait pas besoin de ça pour entrer dans la légende du club, mais c’est un pas de plus. Un chiffre qui compte. Quelque chose que le football moderne ne pourra certainement plus jamais reproduire tellement on a du mal à imaginer qu’un joueur de grand talent, même né à Liverpool, pourra résister à l’avenir à l’appel du large.

Steven Gerrard va quitter Liverpool à la fin de la saison. Profitons-en avant que ça ne s’arrête. Chaque match, chaque unité de plus à son compteur, est un cadeau. Soyons heureux de pouvoir en témoigner.

 ON DA PITCH

Avec l’Europa League (tousse), la Cup est la dernière chance de titre de Liverpool cette saison.
Et pourtant, les Reds ont laisser filer leur chance à Anfield lors du match initial en concédant le 0-0. C’est donc un replay, un match à rejouer cette fois à Bolton qui s’est déroulé. On efface tout du premier match et on fait comme s’il n’avait jamais existé. Et on joue dans un stade qui s’appelle Macron, sans que ce soit un hommage à la politique courageuse de notre Ministre de l’Economie qui pue.

Alors Brendan, surement ému par le hashtag #GetGerrardToWembley aligne sa grosse équipe (moins Henderson et Lucas, plus Gerrard et Allen) à trois jours du derby de la Mersey.

Le XI : Mignolet, Can, Skrtel, Sakho, Allen, Gerrard, Moreno, Markovic, Lallana, Coutinho, Sterling.
Les remplaçnats : Ward, Johnson, Lambert, Hendo, Sturridge, Manquillo, Borini

Face à une défense solide, bien repliée (et un rien violente), les Reds se sont fait bien peur. Encore plus que contre Wimbledon. Après avoir buté sur Dorian Dervitte et ses copains mangeurs d’enfants, Liverpool atteint la pause sur le score frustrant de 0 à 0. Il s’expose même à un contre de Bolton qui a plus d’un tour dans son sac. Et son Clough outil se démerde pour obtenir un purée de pénalty à la con sur une simulation de merde.

Bon et là, on flippe. Perdre là, comme ça, ça fout les boules. On ne veut pas ça pour Gerrard, pas lui, pas maintenant, pas après tout ce qu’il a fait.

Alors Liverpool attaque, et Bolton défend. Liverpool accule Bolton qui se jette sur chaque ballon. Mais parfois, ils loupent le ballon, comme Danns qui finit par être exclu pour une charge à vide de grande qualité.
Et Liverpool attaque et Bolton défend. Au fait vous avez lu « Rouge ou mort » de David Peace ou pas ?
Bref, je reprends. Liverpool attaque et Bolton défend, replié devant sa surface. Il faudra deux attaques placées et précises dans les dernières minutes du match pour renverser la vapeur au tableau d’affichage. Et envoyer Steven Gerrard au 5ème tour de la FA Cup. 1-2 score final.

GOALS GOALS GOALS

59’ (1-0) Clough simule sur une intervention hasardeuse de Skrtel et obtient un pénalty. Gudjohnsen le transforme sans se briser le col du fémur.

86’ (1-1) Gerrard transmet le ballon à Emre Can. Le défenseur dépose un amour de passe lobée dans la course de Sterling qui ajuste le gardien de près.

90 +1 (1-2) Coutinho. Crochet intérieur. Frappe des 18 mètres. Courbe parfaite. Barre rentrante. FAIS MOI UN ENFANT.

THE LOCAL HEROES

Mignolet (3/5) Impeccable sur les sorties aériennes et celles loin de sa ligne pour soulager ses défenseurs. En pleine confiance. Chez lui ça va, ça vient.

Can (4/5) Ce gamin là (c’est un gamin ! ) est vraiment plein de classe. Une passe décisive superbe, de bonnes frappes au but mais également une prestation défensive de haut niveau.

Skrtel (3/5) Concède un pénalty imaginaire, mais ça, c’est le karma. Solide le reste du temps.

Sakho (4/5) Un monstre. Physiquement il est au top. Il nous a même rassurés sur ses relances. Keep up the work lad.

Moreno (2/5) A finalement plus défendu qu’attaquer. On attend quand même un petit peu mieux offensivement.

Markovix (2/5) Lui aussi était trop loin du trio d’attaque. Il n’a pas pu pénétrer la surface adverse, comme moi avec la petite Séverine qui était trop stressée la 1ère fois. Du coup, il s’est contenté de course latérale autour de la surface.

Allen (2/5) Un match de reprise pour Joe qui doit progresser tactiquement. Il s’est fait découper deux fois par Danns, on doit donc lui attribuer son expulsion.

Gerrard (2/5) Beaucoup d’imprécisions. Mais bon. 700 matchs quoi. Purée.

Lallana (3/5) A court de rythme. S’il met vraiment autant de temps à se remettre chaque fois qu’il se blesse, c’est pas gagné.

Coutinho (5/5) Il vient de signer un nouveau contrat. Il est à nous, rien qu’à nous. Et il est ma-gique !

Sterling (4/5) Il tente beaucoup et il ne lâche rien. Il sera bientôt un peu mieux protégé par les arbitres et il pourra casser du rein un peu plus que contre les bouchers d’Usain Bolton.

Subs

Henderson 3/5 Grosse rentrée à la place de Lallana. Il fait l’effort d’orienter le jeu vers l’avant et ne s’est pas laissé bouffer par le stress quand le score était de 1-0 pour Bolton. Il commence à avoir de l’expérience.

Sturridge Moui. Soyons patient.

Borini Rentré à droite là ou il n’est plus plus mauvais que devant. On lui donne un rôle simple. Courir beaucoup et faire des passes. Simple.

 

Voici les Highlights du Match.  You’ll never walk alone.

 JustWide

 

Vous pouvez suivre la Reds Academy sur Facebook.

Les membres de la Reds Academy sur les réseaux sociaux

Justwide sur Facebook et Twitter

Robbie Flower sur Facebook et Twitter

Gerrard Mouillé sur Facebook et Twitter

Steve Macadam sur Facebook et Twitter

 

 

4 thoughts on “Bolton – Liverpool (1-2), la Reds Academy livre ses notes

  1. Elle est loin l’époque où l’on se demandait si on avait ne serait-ce qu’un bon défenseur dans le groupe…

    Gerrard pas mal d’imprécisions sur le jeu long, mais je trouve qu’on redécouvre sa qualité de jeu en une touche dans les petits espaces depuis quelques matches, et c’est assez plaisant !

  2. Can mérite le 5/5, il a éclaboussé le match de son talent. Enfin, quand Rodgers l’autorise à jouer au milieu… Sévère pour Henderson, donc l’entrée a été excellente aussi.
    le couloir droit n’est pas satisfaisant sur ces dernières semaines, dommage. Faut vraiment que Rodgers abandonne ce 352 pourri.

  3. Marcovic 2/5 comme ce que tu as pu rentrer dans la petite Séverine à l’époque?
    Après Red is Dead, Red is Back, ok, mais où est Youri?
    Comprenne qui pourra…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.