Bordeaux – Nice (1-2) : L’Aiglons Académie livre ses notes

 

Déplacement en terre bordelaise pour se venger de la sodomie arbitrale du match aller. Toujours pas de Ben Arfa dans les bagages, la LFP qui avait demandé un avis consultatif à la FIFA lui a de nouveau renvoyé la balle pour qu’elle rende une décision exécutoire. Décision contre laquelle le club pourra éventuellement faire appel, en gros le temps qu’on ait la décision finale le mercato sera fini depuis longtemps et on pourra pas se retourner pour recruter un autre joueur à sa place, génial. Et en bonus dans cette affaire le monde du foot a pu découvrir la crétinerie d’André Soulier et sa gueule de vieux con bureaucrate.
La compo:

Bodmer blessé est remplacé par Gomis en défense centrale, pour le reste c’est le même onze de départ que celui qui a battu Lorient lors du match précédent. A noter la confirmation de la permutation de côté entre Eysseric et Bauthéac. Diawara et Bosetti seront donc sur le banc, coup dur pour les ultras bordelais qui leur avaient préparé un accueil haut en couleur et en chansons, mais ils vont pas pour autant changer leur plan et encourager leur propre équipe, il faut pas déconner!
Le match:

La 1ère demi-heure du match est assez quelconque, cependant je nous trouve supérieurs aux Bordelais au niveau de l’intensité et dans la capacité à récupérer rapidement le ballon au milieu de terrain. Après cette longue phase d’observation les bordelais commencent à nous mettre en difficulté à cause de nos maladresses défensives. Sur une passe mal assurée d’Amavi, Rolan le contre et combine bien avec Touré qui lui remet le ballon d’une talonnade, heureusement l’Uruguayen idéalement placé ne cadre pas sa frappe. 2 minutes plus tard c’est de nouveau le feu dans notre défense, Rolan sert parfaitement Maurice-Belay et Hassen le crochète dans la surface, penalty logique, Rolan le met au fond sans problème, 1-0.

Après un bel arrêt du pied d’Hassen sur une frappe de Contento on commence à se créer quelques occasions avant la pause, notamment avec une reprise acrobatique de Carlos Eduardo qui passera au-dessus. En seconde période les coups-francs seront mis à l’honneur, Hassen se détend bien sur celui de Touré qui partait pour finir au ras du poteau. Puis de notre côté, sur un coup-franc lointain d’Eysseric la défense bordelaise pratique un air marquage de toute beauté pour laisser la liberté à Amavi d’égaliser de la tête 1-1!!!

On sent qu’on commence à prendre l’ascendant sur le match, Amavi était proche d’un doublé mais sa frappe du pied droit légèrement dévissée fuit le cadre. Les bordelais ont beaucoup de mal à exister sur cette 2e mi-temps, ils nous feront quand même trembler sur un coup-franc de Sertic qui heurte le haut de la transversale. A une minute de la fin du temps réglementaire, Eysseric lance Bauthéac côté droit, la défense girondine est en retard et Bauthéac peut offrir une passe parfaite à Pléa qui marque le but de la victoire GOAAAAALLLLLL 2-1 !!!!

Encore une belle réaction de l’équipe, c’est la 5e fois cette saison qu’on gagne après avoir été menés au score, et en passant c’est la 4e saison consécutive où on ramène des points de notre déplacement en Gironde. Dans l’ensemble la victoire semble méritée au vu de notre 2e mi-temps même si niveau occasion franche c’était assez léger. On a bien su profiter des erreurs de l’adversaire et de la frilosité de Sagnol qui juste avant l’égalisation avait choisi de reculer en faisant entrer un milieu défensif à la place d’un attaquant. C’était aussi le bon moment pour les rencontrer avec les absences de Diabaté, Khazri et Sané. Une 2e victoire d’affilée qui fait beaucoup de bien et qui nous permet de remonter à la 10e place.
Les notes:

Mouez Hassen (3/5): Il provoque le péno même si c’est surtout les défenseurs qui étaient à la rue sur ce coup là. Pour le reste je l’ai trouvé assez rassurant dans ses interventions, son jeu au pied a été souvent sollicité et il s’en est bien sorti. Alors que c’est souvent le point faible des gardiens formés chez nous: Lloris, Veronese…Oui bon pour ce dernier c’est vrai que c’est surtout les points forts qui étaient durs à trouver.

Jordan Amavi (3/5): Déjà son 3e but de la saison, de belles montées offensives, mais en défense il a fait pas mal d’erreurs avec des mauvaises relances et des fautes évitables. Puis maintenant que j’ai lu que certains clubs le suivaient de près je vais être plus sévère avec lui, j’ai pas envie qu’il se fasse trop remarquer et qu’on nous le pique dès l’été prochain.

Kevin Gomis(2/5): Je suis moins inquiet avec lui en défense qu’avec Diawara mais ça reste très juste pour un titulaire de Ligue 1, souvent mal placé et dépassé par la vitesse des mecs d’en face, et encore heureusement que ces derniers étaient pas dans un grand soir.

Romain Genevois (2/5): Dans la continuité de ses derniers matchs, c’est à dire très en deçà de son meilleur niveau, il se prend un jaune assez rapidement et a été sur la retenue le reste de la rencontre en ayant du mal à s’imposer dans les duels.

Grégoire Puel (3/5): Un 2e match correct consécutif dis donc! Après toutes les critiques subies c’est bien qu’il ait pas lâché mentalement et qu’il continue à faire des efforts pour progresser, on peut au moins lui reconnaître ça.

Niklas Hult (3/5): Un bon nordique comme Sagnol les aime, avec une bonne technique, une intelligence de jeu et une belle qualité de passes. Je pense qu’on a trouvé notre paire du milieu, il faut plus y toucher.

Nampalys Mendy (4/5): Une prestation qui a pu rappeler aux spectateurs présents le Mavuba période bordelaise, de loin le meilleur joueur au milieu avec en prime la récupération du ballon sur le but vainqueur.

Carlos Eduardo (3/5): Il a joué la majorité du match diminué après un choc genou contre genou avec un Bordelais en 1ère mi-temps. Malgré tout par son activité offensive il a bien contribué à réveiller l’équipe après l’ouverture du score bordelaise.

Valentin Eysseric (4/5): Sans aucun doute son meilleur match de la saison, impliqué sur les 2 buts, il a eu beaucoup moins de déchets dans son jeu, une très belle surprise. Après le match il a déclaré que voir Ben Arfa à l’entraînement était motivant et donnait envie de se défoncer pour garder sa place. Hatem contribue donc à nous faire gagner des matchs alors qu’il joue même pas, c’est peut-être ça son vrai talent.

Eric Bauthéac (4/5): L’homme du match, il s’est dépensé sans compter sur son côté droit, ne rechignant pas à faire les efforts défensifs pour récupérer le ballon. Poundjé et Contento ont pas fait le poids face à lui, il est monté en puissance au fil du match pour le terminer avec une passe décisive. Le changement de côté entre Eysseric et lui est pour l’instant la bonne trouvaille de ce début des matchs retours.

Alassane Pléa (3/5): On l’a pas beaucoup vu, la défense centrale girondine a souvent eu le dessus sur lui, jusqu’à son but victorieux où il joue très bien le coup en étant bien positionné et en partant dans le dos de Planus.

Un seul remplacement effectué avec Albert Rafetraniaina qui est entré à la place de Carlos Eduardo à 10 minutes de la fin. Rien de particulier à signaler si ce n’est le repositionnement tactique que ça a entraîné, le malgache ayant pris place aux côtés de Mendy, du coup Hult a coulissé milieu gauche et Eysseric meneur de jeu.

Prochain rendez-vous majeur avec la réception de l’OM ce vendredi, qui en plus des joueurs partis à la CAN (Ayew, Nkoulou) devra aussi se passer de Mendy et Fanni suspendus.
Avec Cyril Rool en vedette pour donner le coup d’envoi moi je suis déjà chaud!
N’hésitez pas à venir me voir sur twitter vous êtes les bienvenus et vous avez même le droit de me dire tout le mal que vous pensez de Bosetti.

Cyril Trool

Cyril Trool

Sex, Drugs and Cyril Rool.

Un commentaire

  1. Belle académie.

    Et puis pour une fois qu’on ne jette pas l’anathème sur l’âne Hatem …

    Signé : un ami du Noooord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.