Caen – Le Havre (1-0) La SMAcadémie peut maintenant entrer dans sa crise hivernale

La Normandie est à eux.

Boujou les calvas,

Quand on y pense c’est quand même bien la Ligue 2. Ces rivalités de district nous excitent à mort. Vendredi, c’était le grand derby de la Normandie ! Enfin pour nous Caennais bien sûr, car on commence à connaitre la musique côté Havrais ; Si Malherbe gagne, on s’en fout de ce derby de compensation, et si c’est Le Havre qui l’emporte alors là c’est trop un derby de malade ! Bizarrement, ces dernières années on a souvent eu le droit à la première version, et ça nous fait bien marrer.

Après avoir pris 4 points sur les deux derniers matchs, Malherbe devait confirmer face au Havre (un club de merde sans vouloir dénigrer). La défaite, les Havrais sont tombés dedans quand ils étaient petits. Après avoir longtemps erré dans le trou du cul des profondeurs anales du championnat, ils étaient seulement à trois points du meilleur club du monde avant ce match. Une victoire s’imposait donc pour mettre la Basse en Haut et la Haute en bas.

La compo des Normands (les vrais) :                         La compo des pollués (les vrais aussi) :

imagesmacademie

Le live différé:

0’: C’est parti à d’Ornano. L’horaire est tout pourri et il n’y a que 11 434 spectateurs seulement. Mais le MNK est déjà chaud bouillant !

imagesmacademie2

5’ : Apparemment c’était pas encore le coup d’envoi.

15’ : Grosse frappe de Jean Calvé détournée par Boucher.

22’ : Le MNK révise ses gammes. « LE HAVRE ! C’EST MOCHE ! ÇA PUE ET ÇA POLLUE ! »

23’ : Face à face entre Fontaine et Perquis, mais Fontaine n’est pas Just et tire trop sur Damien qui sort une superbe parade.

35’ : Il y a peu d’occasions et la bataille est rude au milieu de terrain. D’ailleurs, Zola et Fontaine font beaucoup de fautes. Etonnant pour des écrivains de leurs renommés.

44’ : Coup-franc bien placé pour les Caennais ! Rothen le tire mais ça passe largement à côté. Oh Jérôme, t’es bourré ?!

Mi-temps, 0-0.

48’ : C’était mieux pendant la mi-temps.

55’ : Frappe de tapette de Fayçal Fajr captée par Zacharie Boucher.

60’ : Le tir de Zola pue la daube. Champion Emile.

69’ : Rothen (élongation de la couille gauche) et Kodjia laissent leur place à Koïtanal et Lenny Nangis.

78’ : Il reste seulement un peu plus de dix minutes à jouer et toujours 0-0. Allez, faites pas vos putes les Havrais, vous avez déjà le Trophée des Normands !

84’ : Fodé Koïta est déséquilibré dans la surface par Zargo Touré ! Pénalty pour Malherbe ! Et carton rouge pour le défenseur Havrais. C’est le règlement, mais maintenant qu’on a complètement décuvé on peut vous dire que c’est un peu sévère quand même.

85’ : BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUTTTTT !!!!!! FAJR TRANSFORME LE PENALTY !!! Les supporters explosent, et on fait craquer des fumigènes. Le stade enfumé rappel aux adversaires les mauvais souvenirs de la ville du Havre.imagesmacademie3

En voilà un autre qui va faire craquer Lucie Bacon.

90’ : Il y aura 3 ans de temps additionnel. Interminable.

90+3’ : Fin du match. Un café-calva et l’addition s’il vous plait.

 

Voilà, on a tapé les pollués. La Normandie est rouge et bleue toussa toussa. La première période fut analement triste, mais les Havrais auraient quand même pu nous en mettre un ou deux. Par contre, ils n’auront presque rien proposé dans une deuxième mi-temps tranquille pour Damien Pépèrequis. Finalement, on les nique sur pénalty. Et c’est encore plus amusant. Malherbe est deuxième au classement en attendant le match de lundi soir entre les consanguins d’un côté et les cons sans gains de l’autre. Prochain match vendredi soir à Rennes de Nîmes.

 

PERQUIS (5/5) : Impeccable sur ses prises de balles, il remporte ses deux face à face contre Fontaine et Le Bihan en première mi-temps. Propre par la suite.

CALVE (3/5) : On le fait jouer en bas et il se retrouve en haut. Comme quoi tout est relatif.

RAINEAU (2/5) : Il a compensé son mauvais sens du placement par sa vitesse de tortue trisomique. La virgule-petit pont de Riyad Marhez n’est qu’une anecdote parmi tant d’autres.

FELIPE SAAD (3/5) : De retour après avoir purgé un match de suspension contre Clermont, Felipe a apporté son calme et sa sérénité à la défense centrale.

WAGUE (3/5) : Il a dominé son adversaire des testicules et des épaules.

AGOUAZI (3/5) : Agouazi, c’est l’homme à tout faire du milieu de terrain. Il passe, tacle, tire, accélère (non la c’est une blaque), gueule, centre… Il a fait le boulot à son rythme, lentement…

SEUBE (3/5) : Il est tellement vieux que pour lui, la Normandie est Noire & Blanche. Mais dieu est immortel, et repositionné au milieu de terrain, Nico Seube n’a encore rien montré.

N’GOLO KANTE (3/5) : Mouais.

FAJR (4/5) : Le meilleur et le plus actif dans le jeu. En plus, il marque avec sang froid le but de la victoire. Sur pénalty, mais avec le posage de couilles qui va bien.

ROTHEN (2/5) : Dans un match fermé, c’était pourtant à sa patte gauche de trouver les décalages. Il est sorti après l’heure de jeu sous les sifflets. Alors est-ce que ça venait du public Caennais ou des Barbarians Havrais, on n’en a pas la moindre idée. Mais ils étaient presque mérités.

KODJIA (2/5) : « Kandia! » « Kandia! » « Kandia! » Il est sorti sous les acclamations du publique Normand.

 

Petit rappel du barème des notes pour les connards/Havrais qui viendraient contester :

0 : Note exclusivement réservée à Alexandre Raineau. 1 : Match pourrave. 2 : Match pourrave mais joueur qu’on apprécie un peu plus (Ouais on note à la tête du client mais on s’en branle, les vrais journalistes font pareil). 3 : Notation intermédiaire généralement utilisée quand on ne sait pas trop quelle note on pourrait donner. 4 : Gros match mais on ne distribue pas des 5 comme Rothen distribue des caviars. 5 : On est bourrés.

 

Boujou ben.

La SM Académie.

T’as kiffé l’acad’, tu es admiratif devant l’aisance technique de Livio Nabab, tu regardes les matchs mais seulement quand Dam’ Perquis a pas enfilé sa tenue rose fuchsia, et toi aussi tu trouves que Nicolas Seube à du swagg, alors rejoins @LaSMAcademie  sur Twitter. On dit parfois n’importe quoi, surtout quand on a un peu forcé sur le calva, mais ce n’est jamais grave.

 

1 thought on “Caen – Le Havre (1-0) La SMAcadémie peut maintenant entrer dans sa crise hivernale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.