Clermont – Auxerre (1-1) : faux avis de tempête

Premier match à domicile. Après la défaite 2-1 à Brest, nous nous devions de réagir et de proposer un jeu plus léché. Bon, nous n’avons pas gagné mais nous avons montré un bien meilleur football. Et surtout nous n’avons pas perdu. C’est un début, turlututu chapeau pointu.

Corinne Diacre continue de faire ses choix : Hugo Vidémont et Gérald Kilota ne sont toujours pas dans le groupe. Salibur, en partance de Clermont, non plus. Voici le 11 titulaire : L’Hostis – Bockhorni, Avinel, Martin, Pagerie – Moulin, Ekobo (c), Agounon – Sawadogo, Saadi, Novillo.

Baptiste Martin, passé par Auxerre il y a cinq ans, remplace Jacques Salze blessé. Adrien Pagerie poursuit sur sa lancée des bons matches amicaux et sur sa bonne prestation à Brest. Il n’est toujours pas sous contrat avec le Clermont Foot 63. Espérons que cela ne saurait tarder. Le match débute. Comme souvent, nous ratons notre entame de match comme un gamin lors de son premier rencard. Pourtant notre entraîneur doit savoir gérer ces moments là. A la 17′, L’Hostis se fait lober mais Martin sauve ses fesses. Sinon c’était direction l’hospice. Finalement à la 23′, Vincent Gragnic ouvre le score d’une frappe enroulée pied droit. Le placement de notre gardien est quelque peu aléatoire. Random pour les hommes comme on dit. A la 38′, Granite, finalement pas aussi solide qu’un roc, est sorti sur civière. Il est touché à une cuisse. Remplacé par Cherif. Non pas de jeu mot, à Clermont, nous sommes certes consanguins, mais nous aimons le challenge. Du coup, nous nous mettons enfin à jouer au ballon. Moulin, Saadi et Sawadogo se trouvent à merveille. En revanche, nous manquons de précision. A la 45′, Saadi navigue entre trois défenseurs adverses, il a des solutions proposées par ses deux ailiers Sawadogo et Novillo. Va-t-il les servir ? Non, il tente une frappe croisée à ras-de-terre qui finit au fond. Égalisation juste avant la mi-temps. 1-1. Les mecs dansent devant la coach tandis que Pierre Bouby perd 100 followers sur le gazouillis. Un tarif comme un autre.

Le match reprend, Sawadogo et Moulin sont toujours aussi précieux. Et encore, parfois nous n’arrivons pas à bien conserver le ballon au sol ou alors nous le faisons circuler de façon stérile. C’est dommage. Martin et Pagerie sont vraiment deux bonnes pioches pour notre défense. Bockhorni, fidèle à lui-même, fait le boulot. Sans plus. Avinel se reprend après son mauvais match de Brest. Sammaritano s’écroule, rupture du tendon d’achille. Saison terminée. Il est à son tour remplacé par Aït Ben Idir. Côté consanguins, Ekobo, notre capitaine, laisse sa place à Betsch et Agounon sort pour Nkololo. Les deux équipes se regardent, nous nous endormons quand tout à coup Patatra ! Non, vous ne venez de briser une assiette. La foudre s’abat sur le Montpied à la 74′. Pourtant Salibur n’est pas sur le terrain. Des arbres sont arrachés, des branches tombent sur la tribune. L’arbitre fait rentrer tout le monde aux vestiaires. Hop à la niche, cela sent le chien mouillé. Le match reprend quand les autres sont terminés à 22h15. Moulin, comme face à Brest, rate une énorme occasion. C’est ballot, on méritait de gagner. Les sorties sur blessure de Gragnic et Sammaritano nous ont permis de nous affirmer. Nous avons vraiment de la qualité devant, derrière beaucoup moins. Après, n’enterrons personne. A Clermont, nous avons appris à être patient. Corinne Diacre est l’entraîneur qu’il nous faut, nous ferons de belles choses quand les médias nous lâcheront un peu les crampons. Finalement, la tempête a eu lieu grâce au climat. En revanche, les saisons se suivent et risquent de se ressembler. Mais ce n’est pas forcément plus mal.

noe                                                                                                 Idriss Saadi regarde du vestiaire la pelouse du Stade Gabriel-Montpied

Valéry Tocard de la Catin

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.