Sochaux – Orléans (0-1) : La Lionceaux Académie reprend sa dépression

Et ça continue encore et encore, c’est que le début d’accord, d’accord… Tout est résumé par cette phrase du chanteur officiel de la Lionceaux Académie, Francis Labrelle…

 

Match

Composition de l’équipe :

Il y a de tout dans cette équipe, un défenseur qui dit être un grand frère et l’équipe s’est mise au diapason de sa performance, un milieu de terrain qui a oublié comment jouer, à qui passer (certainement car il y a du jaune dans les deux maillots, il était perturbé le pauvre…) et un attaquant valeureux qui a bien renforcé son genoux cet été mais a oublié la cheville…

Equipe v2.2

Remarque : Oui ce sont les maillots de la saison dernière, nous utiliserons les nouveaux maillots dès que possible.

Ne cliquez pas ici, c’est une merde

Cliquez ici plutôt et soyez nostalgique

 

Le résumé d’un Bernard Lionsot qui vient à peine de sortir du coma dans lequel le match l’a plongé :

20 départs pour 7 arrivées (hors retour de prêt) au moment d’écrire ces lignes, autant dire que le terme « dégraisser » ne convient plus.

Descente oblige, le FCSM est donc obligé de se séparer de joueurs, mais nous sommes forcés de constater que sur les gros départs, des joueurs majeurs partent ce qui montre l’ambition du club : assurer un maintien en L2 et préparer la remontée pour 2015/2016.

2 transferts secs sont à mentionner : Corchia pour le LOSC et Prcic pour Rennes. La Lionceaux Académie s’interroge quant au bien-fondé du deuxième départ. Le FCSM laisse donc partir un jeune joueur prometteur dans un club jouant on ne sait quoi. Votre serviteur pense que Prcic est plus attiré par les fesses et le zizi de Roazh Takouer que l’ambition du SRFC. Pas de rancœur promis, juste de l’incompréhension envers un mec souhaitant remonter « son » club formateuren L1, mais qui file à l’anglaise.

En revanche, la Lionceaux Académie est heureuse de voir disparaître la « mif », composée de joueurs se prenant pour des surdoués, alors qu’ils n’ont ni talent, ni humilité. Ainsi, Cros et Peybernes se sont cassés, Bakambu va certainement les rejoindre. Votre serviteur, tout curieux qu’il est, est allé sur le site de Bastia pour voir la première interview de Peybernes ; voici ce qui en est sorti :

Peybernes, tout souriant s’adresse à la presse locale, en français et évoquant sa situation au FCSM :
« Les 3 dernières on a entre guillemet un peu tiré sur la corde, ça faisait 3 ans qu’on luttait pour le maintien et la dernière année on a craqué »
.

La Lionceaux Académie a envie de te dire que c’est en partie grâce à tes prestations sur le terrain que le club est descendu, des points perdu grâce à tes prestations dignes d’un joueur de DH. Mais bon, ça tu sembles l’oublier. Bonne chance à Bastia avec ce joueur.

Aux rayons arrivés en revanche, le club a fait venir de vieux briscards du football. Nous pouvons citer Jean-Pascal Mignot dit le « grand-frère » et Matheus Vivian où votre serviteur a apprécié l’interview donné par ce dernier.

Enfin, pour conclure ce point mercato, la Lionceaux Académie est obligée de parler du cas Pelé, qui souhaiterait se barrer pour aller jouer dans un club de menteurs où l’actionnaire majoritaire pète une durite au moindre problème concernant son portefeuille bien garni, le RC Lens. Ces dernières semaines, ce club a fait la une des journaux sportifs, puisque la DNCG avait invalidé la montée en L1 pour raison financière. Après un report qui s’est avéré positif devant le CNOSF, le RCL se cherche un gardien et lorgne donc sur Pelé. L’albatros commencerait à bouder dans son coin, à simuler des blessures pour forcer un départ. Son comportement digne d’un gamin de 5 ans envers un club qui l’a sorti de la cave est tout simplement minable. Si tu veux te barrer, bah casse toi, on se fera un peu de blé.

Point actu au 7 août 2014

Le FCSM vient donc de publier un communiqué demandant sa réintégration en L1. La Lionceaux Académie soutien cette démarche, qui n’aboutira peut être pas, mais qui aura le mérite de faire bouger les instances du foot français.

Du côté de votre serviteur, si le FCSM a parfaitement mérité sa relégation, il ne mérite pas d’être traité comme un vulgaire torche-fesse par les dirigeants du Racing et par les instances du foot français.

Dans cette affaire, le FCSM est perturbé, tout comme les joueurs et le staff du Racing. La faute à un duo comique, qui sort des tours à foison.

Contrairement à Fierrot le Poux, la démarche du FCSM n’est pas ridicule. Nous avons respecté les règles, à l’inverse du RCL qui s’est bien assis dessus, pour ne pas dire torcher avec.

Quoi qu’il en soit (blague de merde débloquée), le FCSM débutait sa saison en L2, en recevant un promu, le club d’Orléans. À vrai dire, ce match puait le piège, car nous ne connaissions ni la valeur d’Orléans, mais encore moins celle du FCSM new-look. Mais bon, vu l’incroyable capacité de nos J&B de perdre leur premier match, encore plus face à un promu, la défaite était prévisible. Au final, notre pronostic digne de Nostradamus allait se confirmer.

Premier match de la saison en L2, qui commence plutôt bieng

19ème minute : centre de Faussurier pour Butin, mais c’est trop haut pour le capitaine sochalien.

43ème minute : barre pour Orléans !!!!

44ème minute : Premier tir cadré pour le FCSM

57ème minute : Premier changement pour les J&B. Guerbert est remplacé par Ekambi.

66ème minute : Taclé par un boucher dont nous cacherons le nom pour lui éviter des ennuis, Edouard Butin est touché à la cheville. Malgré les cierges de JC et de votre serviteur, il semble que le match est terminé pour notre sympathique mais ô combien fragile capitaine. Les paris sont désormais ouverts pour connaître la durée de son indisponibilité.

70ème minute : Butin est remplacé par Habran.

77ème minute : Lopy le ghost-rider de la rencontre, vient d’être remplacé par Marco Ilaimaharitra. Mais il était où Lopy ? Pas sur le terrain en tout cas. Notez la tentative foireuse de votre serviteur pour faire un jeu de mot sur le nom de famille de Marco. Si vous n’avez toujours pas compris, envoyez-moi un pack de 12 à cette adresse : Foufoune Palace, 69 rue du Bois de Boulogne, 75000 Paris Sex.

80ème minute : But pour Orléans, 0-1. Prévisible on vous l’avait dit.

90+4 : Habran !!! Dans les dernières secondes, le joueur prêté par le PSG aurait pu faire une « France-Italie, Euro 2000 », mais il n’avait pas le talent de Trezeguet.

C’est terminé à Bonal, où le match vient de se terminer (ah bon ? Parce qu’il avait commencé ?). Nous nous sommes ennuyés du début à la fin, on sent de suite que l’équipe n’est pas prête et que malgré la fraîcheur de l’effectif, il faut des réglages. Malheureusement la Peug est fermée pendant tout le mois d’août, nous ne pourrons donc pas compter sur l’usine pour régler cette équipe. Je sais, votre serviteur tombe bien bas, mais il se donne comme Jean-Jacques Goldman pour vous lectrices de la Lionceaux Académie.

En attendant de voir, ou pas, une nouvelle purge, la Lionceaux Académie vous fait sa plus belle bise anale, tout en douceur. Détendez-vous et toussez fort !

 

 

Joueurs

 

Les joueurs qui se sont endormis sur le terrain :

– Yohann « Si tu pars à Lens, t’es qu’un enfoiré » Pelé 3/5 : Il n’a pas eu grand-chose à faire ni une véritable défense devant lui, il se prend un but avec un petit flipper dans la surface, il n’y peut pas grand-chose, enfin si, une seule, rester au club, à priori Lens promet beaucoup de choses sans rien derrière…

– Lionel « Sauve ce qu’il peut » Zouma   2/5 : A fait ce qu’il a pu pour rattraper les maladresses du grand frère, donc forcément, cela nuit à sa propre performance.

– Jean-Pascal « Le grand frère » Mignot   0/5 : Il disait lui-même sur une vidéo pour le site du FCSM (qui a planté lorsque le speaker a voulu la faire passer sur les écrans du stade…) qu’il veut être le grand frère et montrer des qualités allant dans ce sens… Bon si son sens, c’est jouer en National, là ce n’est même plus le grand frère, c’est le Big Daddy et ses coéquipiers, les petites filles qu’ils protègent du succès car il fut le plus faible en défense et tenait à rendre un hommage trop appuyé à Peybernes avec ses longs ballons…

– Julien « Dire que sans Corchia, c’est moi le taulier à droite » Faussurier   3/5 : Il fut un peu faible l’année dernière et a profité du replacement de Corchia pour se montrer sous un meilleur jour. Maintenant, c’est lui le taulier à droite, et pour ce match, il a en effet un des seuls à sortir la tête de l’eau, à voir sur la durée.

– Guillaume « J’suis le moins expérimenté mais au final le moins ridicule » Cros   3/5 : Ses débuts en pro, et malgré le jeu, le reste de l’équipe et la pression d’une première fois qu’on a tendance à sur-jouer, il est resté plutôt calme, a assuré l’essentiel et n’a pas manqué de courage. On pourrait faire aussi certaines critiques, mais il serait injuste de descendre un joueur sur son premier match pro, surtout vu les circonstances…

– Florin « Je joue où je veux sur le terrain » Bérenguer   0/5 : Une question, quel était le poste de ce joueur durant le match ? Parfois à droite, à gauche, au centre, mais jamais à un point précis, je n’ai jamais vu un ailier si peu sur les côtés qui étaient donc gérés par l’arrière latéral… Si encore tout cela servait le jeu, à créer quelque chose, mais même pas, beaucoup trop pour pas assez, ce n’est plus la cours d’école primaire où même le gardien peut marquer. Il parait qu’il fut bon il y a quelques saisons en L2 avec Dijon, qu’il essaie de retrouver cela car là, nous récupérons juste un joueur formé au club mais qu’on n’a jamais jugé assez bon pour jouer en équipe première et qui devient une opportunité une fois dans la merde…

– Joseph « J’ai oublié dans quel sens on joue et à qui passer » Lopy   0/5 : Comme la légende du Phénix, tout fini avec ses débuts, on était loin d’être chanceux comme le chante en boucle les punks idiots… Il a joué à l’envers, jamais dans le bon tempo, toujours imprécis, le voir avec le ballon, c’était l’assurance de ne pas voir une action construite. Il n’est clairement pas prêt à assurer un poste de titulaire tout juste après son retour de blessure, il lui faudra du temps et plus de maturité. Remplacé à la 78ème minute par Marco Ilaimaharitra.

– Thomas « Je console Butin après sa blessure car on a passé de bons moments à Cap Breton » Guerbert   2/5 : Vu l’absence totale de construction et la manie de Mignot (oui je sais, j’suis bon pour les « Grosses Têtes » avec ça, surtout avec Ruquier…) de dégager bêtement devant, il n’a pas pu remplir son rôle. Il faudra voir comment il va évoluer durant les prochains matchs. Remplacé à la 58ème minute par Karl Toko-Ekambi.

– Mickael « Je me suis souvenu à la 85ème minute que l’on pouvait tacler » Malsa   0/5 : Tout est dit, il a fallu attendre la fin du match pour entrevoir le joueur au potentiel intéressant de la saison dernière, avant, rien, pas de tacles ni de réel marquage…

– Famara « Je suis jeune et innocent, j’croyais qu’on allait jouer au foot » Diedhiou   2/5 : Un début de match très intéressant, beaucoup d’envie, beaucoup d’idée mais peut-être pas encore les moyens de les réaliser, donc il était un peu trop dispersé au final. De plus, pour que ses idées puissent fonctionner, il aurait fallu des coéquipiers dignes de ce nom avec lui… A revoir sur la durée.

– Edouard Butin   Désespoir de Jean-Claude Persil/5 : Rien n’y fait, Butin se blesse, pourtant nous avions sorti nos cierges, mais ils n’ont servis à rien, pas même devant « Les lionnes de Bonal ». J’essaie d’en rire, mais c’est dur, j’adore sincèrement Edouard Butin, il a un profil qui pourrait nous apporter de très bonnes choses mais le physique ne suit plus. Désormais j’ai peur qu’il annonce avant ses 30 ans la fin de sa carrière ce qui serait dommage pour un joueur formé au club et n’ayant voulu que le bien du FCSM… Remplacé à la 70ème minute par Romain Habran.

Ceux qui ont permis aux 8265 personnes présentes au Stade de terminer leur sieste :

– Karl Toko-Ekambi   NN : C’est à peine s’il a touché le ballon…

– Romain Habran   NN : Il a eu l’occasion de sauver ce match à 30 secondes de la fin, sans succès, mais on ne peut pas lui en vouloir pour cela, il fallait réussir à se procurer ce genre d’occasion pendant les 90 premières minutes et non se remettre à un coup de chance à la fin du match…

– Marco Ilaimaharitra   NN : RAS.

L’après Renard :

– Olivier Echouafni   2/5 : La première fois, c’est rarement génial, jamais vraiment ce qu’on attendait, Jean-Claude s’en souvient, ce n’était qu’une supportrice désespérée de Bonal un soir de défaite et pas vraiment une femme…Il a pourtant réussi une chose, à être au moins aussi classe que Renard sur le banc de touche, mais beaucoup moins bruyant par contre, il n’a jamais vraiment réussi à bouger son équipe qui est restée apathique.
Néanmoins, nous attendrons quelques matchs avant de nous faire un avis car il ne faut pas oublier qu’avec la préparation que l’on a eu, il n’y a rien d’étonnant à voir des ratés…

Nous vous souhaitons une bonne lecture et une bonne 4ème saison avec la Lionceaux Académie qui ne sera à priori pas plus facile que la précédente mais on va essayer de vous faire rire au mieux de cette descente…

La bise anale,

 

Jean-Claude Persil & Bernard Lionsot.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

  1. Une fois de plus je m’en bats les steacks de Sochaux mais j’aime voir votre déprime tout en mesure et en faux espoir larvés.
    Continuez, je reviendrai, mais ne gagnez pas trop, c’est pas rigolo sinon.

    Ah sinon Pelé a l’air d’être une sacré pute, contrairement à Corchia, qu’il termine en Natianal, mais pas avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.