Clermont-Gazelec Ajaccio (3-4) : la Consanguine Académie perd patience

Un point en trois matches et une 18ème place. Bilan famélique. Nous sommes loin du début de saison dernière où nous étions troisième du classement général. Recevoir le Gazéléc, qui s’est incliné lundi dernier face à l’AC Ajaccio 0-2, c’était l’occasion de se refaire la cerise. Car, sans prendre le melon, cette 18ème place n’est pas à la hauteur de nos espérances. Malheureusement, ce ne fut pas le cas et à voir comment Corinne Diacre était rouge comme une tomate, les joueurs vont être mis à l’amende cette semaine.

La composition : L’Hostis – Avinel (c), Martin, Salze, Pagerie – Betsch, Capelle – Vidémont, Nkololo, Novillo – Saadi

Remplaçants : Ekobo, Sawadogo, Agounon, Moulin, Jeannin

A noter donc qu’Ekobo est sur le banc et qu’Avinel, dans les tribunes à Châteauroux, est promulgué capitaine. Pas forcément logique.

La première mi-temps fut tout simplement imbuvable. Mais nous étions tout de même supérieurs dans le jeu. Il n’y a tout simplement pas d’occasion à relever lors de cette première période exceptés une frappe lointaine du Gazelec et un centre en retrait mal concrétisé après un débordement côté gauche. Comme à Châteauroux, notre aile gauche prend l’eau. A noter aussi, un retourné acrobatique de Saadi qui finit au fond des filets. Mais refusé pour un hors-jeu valable. Les joueurs rentrent aux vestiaires sous les sifflets. Tremblez et craignez la bronca du Montpied malotrus. Le discours mobilisateur de l’entraîneur a du faire son effet puisque nous ouvrons le score à la 47′ sur un corner frappé par Capelle et transformé en tête rageuse par Martin. Ce mâtin est non seulement le seul cerbère valable de notre défense, mais c’est aussi un buteur. Novillo double la mise à la 49′ d’une frappe lointaine déviée. 2-0. Arriverons-nous enfin à plier un match ? Que nenni ! Mayi, aussi seul dans la surface qu’un obèse au rayon bio, réduit le score de la tête sur un centre venu de la gauche (2-1, 65e) et égalise quelques minutes plus tard en profitant d’un contre favorable (2-2,69e). Les compteurs sont remis à zéro… pour deux minutes ! Sawadogo reprend victorieusement un ballon repoussé par le gardien corse après une frappe de Saadi. 3-2, puis 3-3. Poggi égalise ! Nous passons par toutes les émotions. Malheureusement, c’est un nouveau centre venu de la gauche qui trouve la tête de Pujol pour le but de la victoire Corse dans les arrêts de jeu, à la 93′ précisément. Nous sommes 19ème avec un point. Prochain rendez-vous à Châteauroux en Coupe de la Ligue mardi soir. Nous avions perdu en championnat 3-2.

Price-yo-yo

 Le yo-yo symbolise parfaitement l’état émotionnel après un match du clermont foot actuellement

stagiaire2D2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.