Croix De Savoie Académie – 24e Journée ETG – Bordeaux 0-1

Salut les aminches, comme d’habitude je débarque quand vous ne vous y attendez plus. Vous y êtes vous jamais vraiment attendu, d’ailleurs… ?

Trêve de plaisanteries, je me barre profiter un peu de cette substance blanche si abondante chez nous (non M. Duluc, pas celle-là) et voilà que c’est le bordel par ici, à en être squatté par une supportrice centraméricaine amatrice de grosses boules. Pour couronner le tout, ce bel homme de Diot-Maid est, comme tout bon haut-savoyard, en hibernation, hibernation qui ne sert non pas à conserver son énergie en vivant sur sa graisse mais bien à éviter les cohortes de connards touristes qui nous envahissent tel l’Allemand la Pologne. Le bordel, te dis-je.

On va essayer d’y voir un peu plus clair, mais rapidement parce j’ai pas que ça à … bon, si, j’ai que ça à faire, mais c’est un peu chiant donc j’abrège.

Le mercato :

Départs : Bruno, Benezet
Arrivées : Nounkeu, Blandi, Duhamel, Ramirez, Sunu.

Burno n’est plus là, le reste n’est que littérature. Le coup de foudre de Dupraz n’aura duré qu’un été, soucieux qu’il devint de l’intégrité architecturale de l’antique Parc des Sports d’Annecy. Du coup Gianni tout en bloc et se retrouve à Lorient, sur une pelouse aussi naturelle que sa coupe de cheveux.

En ce qui concerne Benezet, c’est différent : celui-ci testait la motricité de son coude tout juste rétabli et un normand qui passait par là a cru qu’il faisait du stop. Le pauvre, le voilà à Caen jusqu’à la fin de l’année.

Pour les arrivées, je me contenterai de dire que Nounkeu est en train de nous faire une Betao, le CSC à son premier match en moins. Pour les autres, ça va se bastonner pour prendre les places en attaque. Enfin, je serais eux, je me sortirai les doigts pour pas rester le cul sur le banc vu les températures en ce moment.

Les résultats :

19e journée : ASSE – ETG : On a tendu les fesses, on a pris profond.
32e de finale de vrai coupe : Bobigny – ETG : On fait le boulot, 3-0, score lourd pour les locaux.
14e journée : LOSC – ETG : peu importe la défaite, on perd Ninkovic. Tristesse.
20e journée : ETG – Rennes : Thomasson et Leroy crèvent l’écran. Match nul par ailleurs.
21e journée : PSG – ETG : Bon match de notre part. On en prend 4 quand même. Damned.
16e de finale de vrai coupe : Je ne me souviens pas. Je ne veux pas me souvenir.
22e journée : ETG – Toulouse : punaise, une victoire. On y connaissait plus.
23e journée : OM – ETG : Kimberly passe prendre des nouvelles de ses petits Costariciens.

Au tour donc de cette 24e journée avec la réception de Bordeaux. Depuis notre défaite contre Reims, on a dégringolé de la 15e à la 18e place. Je sais qu’on se vante d’avoir une bonne descente ici en Yaute, mais faudrait voir à pas trop déconner non plus. Pour (à peine) plus de détails, tu peux aller voir par .

Les Gaillards :

Y’a du bizut d’entrée de jeu puisque les nouveaux, Duhamel et Sunu se place dans le 11 de départ. Nounkeu est devenu titulaire à la place de personne quand il est arrivé, entre blessés, suspendus et absents, les autres vont avoir du mal à venir le chercher. Fraîchement élu joueur du mois de janvier, mettant fin à l’hégémonie de Wass, Leroy tient la cage comme moi le génépi. Koné, tout juste de retour de CAN, pique le poste de Tejeda. Kimberly a les boules. Enfin… plus que d’hab quoi.

Le match :

C’était encore pas bien terrible. Entendons-nous : c’était pas le pire match de l’année, mais c’était quand même un sacré remède à la constipation. Les matchs de l’ETG remboursés par la sécu ?

Certains ont dit que tout n’était pas à jeter, et c’est vrai. Comme d’hab on prend un but sur la seule frappe cadrée de l’équipe adverse, ou peu s’en faut, sur une erreur commune à nos milieux défensifs et notre charnière centrale, trop attentistes face à un Khazri qui joue deux matchs par an, les deux contre nous. Sans ça, on a plutôt bien tenu le coup derrière, même si c’était bien faible en face.

Devant par contre, c’est autre chose. Deux raisons : de nouvelles têtes qui ont besoin d’automatismes, entre eux et avec leurs camarades, et Wass. Le Danois, de sauveur, est devenu un problème à lui tout seul : samedi, il a non seulement été absent de notre jeu, mais a en plus gâché de bonnes situations de ses camarades. Comme en septembre, il devrait faire un tour sur le banc pour motifs footballistique et capillaire.

Au milieu, on remarquera la prestation assez médiocre de Koné et Sorlin en s’étonnant qu’un Tejeda qui faisait son taf ces derniers temps reste à se geler les roustons en bord de pelouse. On sent également le poids qu’a pris Thomasson en un mois en comparant notre jeu avec ou sans lui.

Tout ça pour dire qu’on a perdu sur un score aussi large que mon pénis quand je me roule dans la neige après avoir fini la gnôle.

Les images du matc.. de la rencont… du truc, là.

La situation :

On va pas tortiller du cul pour chier droit, on est relégables. On sort d’une mauvaise série contre des équipes normalement au dessus de nous, à nous de faire le taf contre celles à notre portée dans les rencontres qui arrivent. On avait réussi à le faire dans la phase aller, faut le refaire au retour, sous peine de War ina Babylone.

Les notes :

Leroy : 5/5 : Si Emmanuel-Philibert est le duc de Savoie, Benjamin en est Leroy.

Abdallah: 3/5 : Kassim fait toujours peur. A nous comme aux autres.

Cambon : 3/5 : Quel dommage de pas être monté plus vite sur Khazri.

Nounke : 3/5 : Sobre et efficace. C’est mieux que tout nos autres centraux réunis.

Sabaly : 3/5 : Il travaille beaucoup, mais ça rapporte pas des masses. Travailler moins pour gagner plus ?

Koné : 2/5 : Il avait oublié de prendre sa CAN. Ahah.

Sorlin: 1/5 : Punaise, mais d’habitude tu les fauches discret les mecs qui se lancent vers le but, pourquoi pas là ?

Wass: 0/5 : ça va plus du tout. Il a plus envie de choir que de jouer. Il a plus envie de se peigner. Il est limite nervous breakdown à mon avis.

Barbosa: 2/5 : Rangez-le, il fait trop froid, c’est fragile à cet âge-là.

Sunu : 3/5 : Un début encourageant, il a beaucoup bougé, il a tenté, il a essayé. Sans réussite, mais ça donne envie d’y croire.

Duhamel : 2/5 : Je me suis un peu calmé à son sujet. Nan parce que pendant le match, je le comparais à un vulgaire Burno, genre pas technique, pas rapide, pas physique, pas bon de la tête, pas bien placé… pis bon, je me suis dit que Duhamel, au moins, il tente, il se bouge le cul. A voir samedi prochain.

Les remplaçants :

Ramirez pour Sunu (69e) : Par respect pour Kimberly, je ne dirai rien.

Fall pour Wass (74e) : Assez explosif, il a essayé de dynamiser notre jeu, sans grande réussite

Nielsen pour Barbosa (81e) : J’y croyais moi, à ce danois…

Le coach : 1/5 : Sortir Sunu, celui qui courait le plus, en premier ? Really ? Wass qui passe la mi-temps ? C’est pas en disant en conf’ d’après-match que tu aurais pu le sortir avant que tu vas te rattraper, fallait le faire. Tejeda sur le banc, qui ne rentre même pas ? Des choix bizarres, coach…

Les gars d’en face :

C’était faible. Mais moins que nous.

Tu peux venir discuter compo ou tactique avec ton serviteur, et pour plus d’info sur les Croix de Savoie, tu peux passer là.

Arvi l’ami.

Franck Ripoux.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. J’ai plus de peine à voir Duhamel chez vous que Benezet à Caen.
    Bref, après 3 semaines d’abstinence sur le site, pénétrer en vous fut un plaisir.

    PPM

  2. Benezet, qu’on aimait bien, a perdu toute crédibilité dans sa conf de presse de signature à Caen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.