ESTAC – ASSE (0-1): la Forez Académie n’est pas malheureuse

Sainté se devait de remporter ce match contre un promu qui promettait de ne pas garer le bus. C’est chose fait, malgré de gros changement dans l’équipe. Saluons la qualité du banc, du groupe, et du coaching de Galette qui avait aligné un onze adapté.

 

La compo :

On remarque que Perrin est au repos. Il le mérite, et faut qu’on apprenne à jouer sans lui, merde. Brison est là, c’est bien pour lui ! Aussi, Polomat doit rester concentré.  Je redoutais Clerc, mais admettons. Il est également intéressant de donner du temps de jeu et d’observer la paire Lemoine/Pajot . Enfin, cela fait plaisir de voir Roux appuyé par un Corgnet titulaire !

  

Le mâche :

Ce fut un match maîtrisé de la part des Stéphanois. Mais l’Estac n’a jamais refusé le jeu et a bien poussé. Et si les locaux avaient égalisé, les Verts auraient eu des regrets. Parce qu’ils ne se sont pas forcément montrés intraitables, et qu’ils ont parfois nourri l’espoir des hommes de Furlan.

De notre côté, on s’est procuré des situations favorables en première période. Dès le début, lorsque Pogba pose un grand pont pour aller centrer au cordeau (Roux malheureusement hors-jeu), on comprend que les Verts sont entreprenants. Quelques minutes plus tard, une frappe sèche de Hamouma confirmait ça. Finalement, Sainté va être assez tranchant pour marquer. Sur une attaque rapide, Hamouma file sur le côté droit de la surface. Les Verts viennent de passer un rideau défensif adverse, et 2 Stéphanois arrivent à toute vitesse: Corgnet au premier poteau, Roux au second. Hamouma choisit l’option au sol et sert Corgnet d’une centre en retrait appuyé. Sur le coup, j’ai cru que Corgnet plaçait une madjer ou une frappe croisée, mais non, c’est Ayasse qui dévie la balle dans ses buts. 1-0 pour nous, logique, et tant mieux.

Le soucis, c’est que Sainté recule tout le temps après avoir marquer. Est-ce tactique ? Attendent-ils une ouverture pour une contre-attaque ? J’ai tout de même l’impression que les Verts ont tendance à se rétracter après avoir planté, et que c’est psychologique…  Qu’importe, l’Estac repars de l’avant, joue de manière vive, et c’est plaisant à voir. Leurs ailiers sont très mobiles, mais même sans Perrin, Sainté défend bien sur ce match.

La dernière action chaude de cette période survient à la 40ème. Monnet-Paquet cherche une solution sur la gauche et centre pour Roux en fouettant la balle. La tête du Nolan part sous la barre, mais arrêt de grande classe du gardien troyen.

Derrière, Bayal manque de planter un csc sur une situation aérienne. On est toujours très sereins sur ces genre d’action, hein.

Voilà, on domine sur cette mi-temps, mais on n’a inscrit qu’un but. Cela reste très positif cependant, avec de la vivacité et du jeu, malgré 7 changements dans le 11 de départ. Galtier utilise notre profondeur de banc, c’est très très bien.

En deuxième période, Sainté laisse encore l’Estac espérer. Les Troyens n’ont pas eu de réussite en trouvant par deux fois les montants. D’abord, Jean place une grosse frappe sur la barre (53e) et Ayasse manque de se racheter sur une tête stoppée par la transversale de la Ruff (corner, 74e). Les Verts doivent apprendre à « tuer » mentalement les adversaires qu’ils peuvent dominer.

Surtout qu’on eu quelques situations. Avec Roux (50e) déjà, qui frappe à bout portant, arrêt réflexe du goal. Puis il y a un poteau (53e): suite à un centre vert, Saunier manque de tromper Petric. Excellent sur sa ligne, le goal dévie sur le poteau.

Enfin, il y a ce contre loupé mené par Monnet-Paquet (92e), qui tient trop le cuir et perd la balle alors que plusieurs coéquipiers étaient là !!

J’estime, comme Galtier, qu’on a surtout manqué de détermination dans les contres, même en supériorité numérique. Maintenant, ce résultat conforte notre place au classement et renforce la confiance du groupe, et celle des joueurs entre eux. Tout le mode est impliqué, qu’importe le 11, on peut gagner. C’est très bien. On est deuxième, c’est bien mais anecdotique. L’important est l’écart avec nos rivaux potentiels.

Cinquième victoire consécutive, aussi. Chapeau ! Et pourvu que cela dure.

  

Les notes :

Ruffier 3/5: il a été physiquement imposant, et a serré les fesses à cause de Bayal. Bien suppléé par ses montants.

Clerc 3/5: il reste lent mais il a fait le taff.

Brison 3/5: sensiblement comme Clerc. Il a joué avec sérieux et application.

Pogba 4/5: actif et clairvoyant, il a tenté de bien relancé. Rassurant, après un début de saison mi-figue mi-raisin.

Bayal 3/5: il a été costaud, mais parfois limite ! Juste avant la mi-temps, il frôle le péno, et après, il manque de faire un csc.

Pajot 3/5: il est bon, mais on sent que son registre est plus pour se projeter en avant. J’attends de le voir assumer ce rôle pleinement.

Lemoine3/5: il a été le pendant de Pajot. Les deux bretons ont un profil similaire, mais Lemoine est plus discipliné. Ou est-ce seulement une question d’habitude ?

Corgnet 3/5: il est toujours aussi bon pour casser les lignes adverses. Il a été un peu bridé après le but, quand Sainté a reculé. Il aurait fallu le servir à ce moment-là pour tuer le match.

Monnet-Paquet 2/5: c’est agaçant de le voir faire une mauvaise action offensive pour équilibrer par rapport à toutes ses bonnes initiatives. Il en a sous le pied. Son centre pour Roux était excellent.

Hamouma 3/5: il peut être agaçant à trop tenter par lui-même… Mais sa passe décisive est à son crédit, même si servir Roux aurait dans doute été plus simple pour le récepteur du centre.

Roux 3/5: il a faut beaucoup d’appel pour toujours étirer et menacer la défense de Furlan. Bien vu, car on en avait bien besoin ! Il a été tranchant et aurait mérité de marquer.

  

Les remplaçants:

Beric, non noté: il a joué en pivot, mais malgré une semi occasion on l’a peu vu. Mais c’est aussi parce qu’il n’a pas été bien servi.

Eysseric, non noté: il a beaucoup couru dans le vide. Ses transmissions sont encore perfectibles.

Diomandé, non noté: il a renforcé notre milieu, tout en tentant d’apporter devant pour tuer le match. Bien !

  

Gruger Rocher

  

Gruger t’offre les images du mâche. Frustrant quand même. 

Cherche pas, y’aura pas d’avis d’en face.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.