ETG – ASSE (1-2) : la Forez Académie livre ses notes

L’avis de Notre Président :

Notre Président a cru qu’on l’avait drogué quand il a vu le mâche face à Nice. Extrait:

Et puis ho, b’let ! T’as vu les buts ?? T’as vu l’neuom des buteurs ?? Beuon, meuon Loïc, y nous avait bien habitué l’année dernière, mais là, c’est l’premier d’la saiseuon !! L’aura mis l’teuemps meuon pillot, mais il a fait ça bien, en tête pleuongeante et tout l’machin !! L’deuxième mes b’lets… Même moâ j’croyais qu’on m’avait mis d’la drogue dans ma Badoit. Meuon Clément qui marque d’une reprise de vélo du droit !! Après avoir vu ça, j’ai dit à Dominique : « Si on perd ce mâche, je mange des q’nelles pendeuant 1 mois ! »

En tout cas, il attendait que les joueurs aient la même gnac face à l’ETG. Pour découvrir la suite, ça se passe à cette adresse sur la page de la Forez Académie.

 

Le mâche résumé en 1 phrase : « Liberté ! Pascal Dupraz ! »

On a eu chaud. Pour ce mâche de la dernière chance pour le maintien, les Savoyards de l’ETG devaient gagner pour espérer jusqu’à la prochaine journée. Les Verts, eux, devaient gagner aussi pour tenter d’accrocher la 4e voire la 3e place en fin de championnat. Dans ce duel « grand écart façon van Damme », ce sont les Stéphanois qui ont collé un high-kick dans la gueule de leurs adversaires.

 

La compo :

Quelques surprises de dernière minute: Clerc est out jusqu’à la fin de la saison (fracture de la main) et Tabanou est lui aussi forfait. Pour le 1er, bon ben vu le niveau affiché depuis quelques mâches, on va pas pleurer. Pour le 2nd, c’est plus problématique, et si je supposais au départ une blessure diplomatique liée à un éventuel transfert, c’est apparemment un claquage qui lui a empêché de tenir sa place. Pas sûr de le revoir d’ici la fin de saison donc. Sinon, c’est du classique: un 4-2-3-1 des familles. Mais avec les absences d’Hamouma (entorse, fin de saison pour lui) et Erding (blessure dans la semaine, pas sur la feuille de mâche), on retrouve à leurs places Monnet-Paquet et Ricky, qu’on a sorti de sa cave pour l’occasion.

 

Le mâche :

Pour cette partie, la Forez Académie s’était déplacée au magnifique stade du Parc des Sports d’Annecy pour voir évoluer sous ses yeux le beau Pascal Dupraz. Petite déception: ayant choisi le Virage Nord pour être au plus près du parcage stéphanois, la piste d’athlétisme dégueulasse qui borde la pelouse m’a empêché de voir le bel homme savoyard de façon nette. On peut le dire: ce stade est le plus pourri que j’ai vu et sans doute le pire de Ligain. C’est simple: quand les actions se déroulent de ton côté, tu vois plus ou moins. A l’opposé, tu ne vois rien. Bref, ça démarre très fort dans le parcage avec un énorme craquage pour l’entrée des joueurs qui couvre de fumée toute la tribune.

Le mâche démarre et l’ETG est le 1er à se montrer dangereux avec Thomasson qui centre en retrait pour N’Sikulu qui loupe complètement sa reprise alors qu’il était seul au point de penalty (4e). 1 minute plus tard, c’est Thomasson qui bénéficie d’un raté de Brison (ça ne sera pas le seul) pour ajuster une balle piquée que Ruffier capte sans problème (5e). Saint Max-Alain va alors se mettre en marche et évangéliser les mécréants savoyards. Sur un dégagement queuté dans les grandes largeurs par Mongongu, le feu follet ivoirien surgit derrière lui pour rattraper l’offrande et marquer un but magnifique (12e, voir plus bas) ! S’en suit alors une poussée monumentale sur les barrières du virage du public stéphanois qui laisse éclater sa joie, alors que l’audience savoyarde commençait à le siffler, n’appréciant pas trop que celui-ci décrète sien le Parc des Sports. Max-Alain, fils de Dieu, vient encore de faire tomber le jugement dernier sur les cages adverses, 14e but de la saison. 4 minutes plus tard, Max-Alain toujours lui fait danser la carioca à Juelsgaard côté gauche avec des passements de jambes, lui fait perdre son slip avec un crochet pour se remettre sur son pied droit et envoie une lourde qui frôle la lucarne opposée de Leroy (16e). Le mâche ronronne, l’ETG cherche à jouer le contre mais c’est Sainté qui domine. Une 1e occasion de Ricky (tête sur un centre de Théophile-Catherine) traduit mollement la supériorité stéphanoise avant le tournant. Sur un bon débordement de Gradel (encore lui ! Cette fois, il a fait danser le mambo à Juelsgaard) et un centre fort devant le but, Ricky seul au point de penalty et face à un Leroy déjà battu envoie une frappe de toutes ses forces pour casser la cage (39e). Il ne réussira qu’à délabrer un peu plus le Parc des Sports avec ce ballon qui vient fracasser le Virage Nord. On pense que Sainté va rentrer au vestiaire avec cet avantage jusqu’à ce contre bien exploité par l’ETG et Duhamel vient battre Ruffier de près (42e). L’ETG aura même une dernière grosse occasion sur un coup-franc rapidement joué, mais la frappe de Duhamel est trop croisée. Tout est à refaire et les Savoyards se mettent à rêver à l’exploit.

La 2e mi-temps démarre à l’avantage de l’ETG qui se procure une belle occasion par Duhamel, lancé dans un axe bizarrement déserté, mais qui se précipite trop. Il envoie une frappe molle des 18m sur laquelle Ruffier n’a aucun mal à se coucher. Malgré cette entame ratée, les Verts dominent dans la possession et vont se remettre à dominer dans le jeu suite à une réorganisation tactique. Ricky, assez transparent, sort et est remplacé par Mollo. Sainté évolue alors avec Gradel en attaquant de pointe. Les enchaînements sont plus fluides, le jeu accéléré et les Verts se remettent dans le bon sens. 2e changement: Corgnet sort pour Pogba et Galtier réorganise son équipe en 3-4-3 pour amener encore plus de vitesse. Coaching intelligent puisque les Verts se procurent de bonnes occasions comme cette frappe loupée de Gradel (contrée par Cambon devant Corgnet) ou celle de Monnet-Paquet qui ne passe pas loin des buts de Leroy. Si les meilleures occasions sont des frappes de loin, c’est parce qu’il manque encore cette justesse dans la dernière passe, ou alors qu’un pied savoyard enraye au dernier moment les tentatives d’approche des attaquants stéphanois. Dans la tribune, nous prions pour que Saint Max-Alain nous vienne en aide, comme ce papy récemment mis en chanson. Arrive alors la 82e minute: débordement de Monnet-Paquet côté droit qui centre vers Gradel. Cambon l’accroche et c’est penalty. Transformé sans problème par Max-Alain, qui nous a délivré du mal, même si nous avons parfois eu des divergences, c’est une évidence. La fin de mâche est tendue, les Savoyards poussent et se procurent des corners. On est à la 90e + 1. Tiré côté gauche par Sorlin, la défense repousse mollement et Thomasson peut envoyer une demi-volée qui passe largement à côté. Sauf que Clément ne le voit pas et dévie la balle pour la dégager. Son pied droit, malgré son but la semaine dernière, restant aussi fiable qu’un marquage de Brison, la balle file vers la lucarne gauche de Ruffier. Il faut que notre CRS envoie un grand coup de tonfa dans la gonfle pour éviter l’égalisation sur un but gag. 90e +2, et 2e corner. Tiré rentrant là aussi mais côté droit, tête savoyarde que Diomandé repousse en corner au 1er poteau. 90e +3, et 3e corner. Tiré encore rentrant côté droit, Tejeda place une tête que Clément sauve encore sur la ligne mais au 2e poteau cette fois. Sur le contre qui suit, Monnet-Paquet lancé côté gauche s’en va pour défier Leroy, mais il est cravaté par Abdallah qui prend un rouge direct. Le coup-franc de Gradel ne donnera rien (même si de loin, je l’ai vu en lucarne), et le match se termine sur cette victoire des Verts.

Au final, Sainté sera assuré de finir au plus bas à la 5e place et valide donc au moins une entrée au 3e tour des qualif de la Ligue Europa. Sauf qu’il reste encore un espoir d’accrocher la 4e, voire la 3e place. Dans tous les cas, il faudra battre Guingamp, et compter sur 1 ou 2 contre performances de Marseille (nul ou défaite) et Monaco (défaite ou nul et victoire avec 4 buts d’écart des Verts). Ça sera compliqué, mais pas impossible. On va prier pour que la Brandade d’un côté et Jordanaillou de l’autre nous mettent not’ b’naise. Du côté stéphanois, pour ne pas avoir de regrets, il faut exploser Guingamp. Et pour cela, les Verts pourront s’appuyer sur un Chaudron annoncé à guichets fermés depuis quelques semaines déjà. Messieurs, faisez-le.

Visiblement, la consigne préfectorale de ne pas se prévaloir supporter de Sainté hors déplacement officiel avait bien été respectée.

 

Les faits de mâche :

   12e: but de Gradel, 0-1. Sur une balle en cloche envoyée depuis la défense stéphanoise, Mongongu nous fait une superbe démonstration de air-dégagement, et balaie la pelouse du Parc des Sports à défaut de toucher la balle. Max-Alain, cet homme rusé, jaillit pour récupérer la balle et envoie une lourde de demi-volée sans contrôle à 20m. Son cachou vient nettoyer la lucarne gauche de Leroy, impuissant (rien à voir avec les problèmes d’érection, comme ceux que connaît Fernando Nandrolonas). C’est son plus beau but de la saison.

   42e: but de Duhamel, 1-1. Suite à un coup-franc de Gradel, la défense savoyarde renvoie sur Duhamel qui joue devant vers Ninkovic. Perrin n’intercepte pas la balle malheureusement, et le joueur de l’ETG peut alors remonter la balle côté gauche puis décale Thomasson qui a coupé dans son dos. Il déborde et centre pour Duhamel qui fusille Ruffier à bout portant au point de penalty.

   81e: penalty pour Sainté. Monnet-Paquet est servi côté droit et déborde. Son centre trouve Gradel qui enroule parfaitement Cambon sur un contrôle orienté en pivot. Ce dernier ne l’accepte pas et fauche Max-Alain qui s’était ouvert le chemin du but. Penalty pour Sainté.

   82e: but de Gradel, 1-2 (penalty). La sentence est transformée sans problème par Max-Alain qui prend facilement à contre-pied Leroy.

 

Les notes :

Ruffier (4/5, le réflexe): son réflexe sur la reprise ratée de Clément nous sauve la mise. Quel arrêt ! Il a eu très chaud sur 2 minutes dans les arrêts de jeu, mais sinon, il a été peu sollicité face à des attaquants maladroits et peu inspirés.

Théophile-Catherine (3/5, il faut le faire): oui, il faut le faire. Quoi ? Ben le signer bordel ! Le mec est énorme depuis le début de saison, c’est la révélation de cette année côté stéphanois. Son profil est tellement rare qu’il faut tout mettre en œuvre pour le garder. Sur son match, rien à redire comme d’hab. Fort défensivement et utile offensivement, il livre encore une sacrée prestation.

Bayal (3/5, montée en puissance): après quelques matches pour se remettre à niveau, il revient petit à petit en jambes. Par contre, son absence de marquage sur Tejeda dans les arrêts de jeu aurait pu nous coûter cher.

Perrin (3/5, pompier): son match à été plus difficile que Bayal parce qu’il a souvent dû récupérer les conneries de Brison. Du coup, je lui met 3/5. A souffert en fin de match sur les 2 derniers corners de l’ETG, mais match correct dans l’ensemble. Une montée un peu bizarre en début de 2e mi-temps qui offre un boulevard à Duhamel quand même (bien aidé par l’apathie de Brison il faut dire).

Brison (1/5, maillon faible): pas très en fourme, mon Brison. Clairement le trou dans la coque de la défense stéphanoise. Même s’il s’est mieux débrouillé en fin de match, il a laissé de sacrés courants d’air derrière lui, notamment sur l’égalisation où Duhamel coupe dans son dos. Et si Tabanou ne peut pas jouer le dernier match, l’ami Jonathan a intérêt à élever sérieusement son niveau de jeu.

Clément (3/5, sauveur): s’il a failli marquer contre son camp dans les arrêts de jeu, c’est aussi lui qui sauve la balle sur sa ligne 2 minutes plus tard et préserve le résultat. Vu du virage, un match propre dans l’ensemble, encore plus après le passage en 3-4-3.

Lemoine (3/5, le bon choix): on se rappelle qu’il a été à 2 doigts de signer à l’ETG avant de finalement choisir Sainté. Bien lui en a pris, pour lui comme pour nous. Sinon, j’ai bien aimé le voir aux avant-postes pour prêter main forte à Corgnet. Match sans encombre, mais sans relief aussi.

==> remplacé à la 83e par Diomandé (non noté) qui aura eu le mérite de sauver une balle sur sa ligne et de tenir bon face aux assauts savoyards.

Corgnet (3/5, air-sol): je crois que notre meilleur joueur de tête depuis le départ de Brandao c’est lui. Auteur d’une très belle remise en talonnade pour Monnet-Paquet en 1e mi-temps, il aura eu du mal à percer le rideau savoyard balle au pied. Mais son apport reste intéressant pour construire des attaques au sol.

==> remplacé à la 70e par Pogba (non noté) qui a modifié le visage de l’équipe dans sa disposition sur le terrain, ce qui s’est traduit par un but après plusieurs bonnes combinaisons qui n’ont pas pu aboutir.

Monnet-Paquet (enfin, 3/5): oui, enfin un bon match de Kevin offensivement. Si on ne pouvait pas lui reprocher son implication défensive sur chacune de ses entrées, son rendement devant était très largement insuffisant. Percutant sur son côté, il a délivré plusieurs bons ballons après des débordements, et aurait même pu marquer sans cette cravate d’Abdallah. Après son but la semaine dernière, Monnet-Paquet enchaîne une 2e prestation encourageante. Un peu tard pour cette saison, mais… Et si c’était lui qui nous marquait le but décisif la semaine prochaine ?

van Wolfswinkel (1/5, bichette): on le sort de la cave parce que Erding est blessé. Il a une 1e occasion difficile avant de louper l’immanquable, et l’ETG égalise dans la foulée. Puis il sort avant la fin du mâche, et les Verts arrachent la victoire. Sans lui. Comme un symbole de sa saison depuis 6 mois. Allez, au revoir.

==> remplacé à la 61e par Mollo (non noté) qui a fait énormément de bien à l’attaque stéphanoise par sa vivacité et sa disponibilité. Bonne entrée.

Gradel (5/5, merci): Galtier l’annoncé à la fin du match et il l’a plus au moins confirmé lui-même (attention à l’orthographe, ça pique les yeux). Max-Alain ira évangéliser les peuples britons la saison prochaine après nous avoir régalés depuis 1 an et demi. Encore un doublé pour Mad Max qui signe ses 14e et 15e buts de la saison, meilleur total en Ligain pour lui. J’espère que le Chaudron lui réservera une ovation à la hauteur du plaisir qu’il a su nous donner, notamment un certain 30 novembre 2014.

 

Le côche (4/5, la bonne formule): son 4-2-3-1 se change depuis 2 mâches en 3-4-3 en cours de partie, et ça se traduit par 3 buts inscrits pour 2 victoires. C’est là qu’on voit qu’avec un ou deux joueurs blessés alternativement tout au long de la saison, Galtier n’a pas pu jouer à 100% des possibilités offertes par son effectif. Le remplacement de Ricky par Mollo et le repositionnement de Gradel dans l’axe était déjà une bonne idée: face à une équipe regroupée mais lourde, la vitesse impulsée par les attaquants et les changements d’aile réguliers pour faire glisser la défense adverse ont permis de créer des brèches dont l’une débouchera sur le penalty. Bien vu.

 

Les adversaires : tout le monde ou presque se réjouit de les voir en L2. Bizarrement, pas moi. On sent que la région vibre pour le foot (plus que chez certains clubs installés depuis des années en Ligain), et s’ils paient un déficit d’image, leur(s) actionnaire(s) en est(sont) le(s) principal(aux) responsable(s). J’ai entendu dire que le plus connu d’entre eux commençait à envisager de se retirer: ça sera peut-être un mal pour un bien pour ce club qui pourra retrouver son nom et ses couleurs, en attendant de retrouver, pourquoi pas un jour, la Ligain. Bon courage à eux pour la suite, et liberté Pascal Dupraz (la question minitel y reviendra plus longuement), qui, je suis sûr, est un homme bien, même si son côté ronchon en agace certains.

 

La question minitel : la question hurle dans tes oreilles « LIBERTE ! PASCAL DUPRAZ !! ».

Les Verts ont assuré l’essentiel en gagnant face à l’ETG, même si ça n’a pas été facile. Max-Alain signe un doublé, mais tire aussi sa révérence. On en retient quoi de ce mâche ?

Click to enlarge your question.

Une Ligain qui potentiellement peut avoir un 5e du championnat à 69 points, c’est quand même assez remarquable. Avec un tel total de points, j’en connais qui ont été vice-champion. Après, on soulignera le sens du timing de Monnet-Paquet qui a donc fait ses meilleurs matches sur les 4 premiers et sans doute les 3 derniers de la saison. Au moins, il restera sur une bonne impression. Quant à Ricky, ben il va s’en retourner à Norwich après nous avoir fait espérer qu’il pourrait être le buteur qui nous manquait tant. Malheureusement, si on ne peut pas lui enlever une certaine technique, ses déplacements sans ballon sont justes passables et ne créent jamais le décalage pour un partenaire ou ne sollicitent une ouverture pour lui-même. Additionné à un physique de gaufrette, on se dit que le gazier va bien avoir du mal à s’imposer à son retour en Angleterre. Malgré cela, je lui souhaite bon vent, car ça n’avait pas l’air d’être un mauvais bougre, juste que son jeu n’a pas collé au notre.

Max-Alain a décidé d’aller montrer la lumière à d’autres peuples européens, les chanceux. Et si mon totem était la Brandade, celui de Fouillasse était Saint Max-Alain. Il pleure en boule dans son salon en ce moment même, mais il a quand même réussi à faire cette vidéo (attention, Nîmois sensibles s’abstenir).

Un petit motif d’espoir tout de même : Max-Alain n’a pas dit qu’il était partant à 100%, il cherche juste à jouer le plus haut possible. Tout dépendra donc du dernier match face à Guingamp (et un peu des résultats de Marseille et Monaco aussi). Mais à mon avis, ça sent le départ quand même…

Enfin, je tenais à rendre hommage à un grand bonhomme de mes soirées foot. Moi-même, et toute la confrérie du Pacte des Lourds avec qui j’ai fait le déplacement à Annecy, voue un culte à ce monsieur qu’est Pascal Dupraz. Et ce depuis que le fameux chant « Liberté pour les Ultras » (repris dans toutes les bonnes tribunes de France et de Navarre) a été détourné par nos soins en « Liberté Pascal Dupraz ». Au delà de la blague de ce chant, on retiendra ses coups de gueule, mais aussi son amour pour son club. Voilà, moi je ne suis pas supporter de l’ETG, je n’ai pas d’avis sur ses compétences en tant qu’entraîneur car je n’ai pas vu assez de matches de cette équipe, mais il me plaît bien en tant qu’homme. Et humainement, je préfère 100 fois avoir un râleur à la Dupraz qu’un donneur de leçon à la Gourcuff ou qu’une pleureuse à la Girard, avis perso. Pour le coup, je pense que son authenticité n’est pas feinte, et si le mec peut paraître énervant, je le trouve quand même attachant dans sa façon d’être et de défendre l’institution Croix-de-Savoie et sa région. Alors je n’aurai qu’une chose à dire :

Voilà, c’est ma dernière académie de la saison, je laisse la main à Vincent Péricardetçarepart pour la dernière face à Guingamp. Avec peut-être une bonne surprise à la clef. Je reviendrai avec mes deux a(l)colytes pour le bilan de fin de saison et sans doute cet été pour le merscato de la Forez Académie qui s’annonce d’ores et déjà musclé. La bise les b’lets.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match. Peut-être les derniers coups de canon de Max-Alain en vert…

L’avis d’en face c’est la Croix de Savoie Académie qui devrait te le donner. Franck Ripoux était revenu mi-avril, mais on a plus trop de nouvelles de Pascal Diot-Maid.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

11 commentaires

  1. Mâche assez difficile, mais ça gagne. Triste du départ très probable du Messie, de la relégation de Dupraz et des Croix, de la difficulté de passer 4èmes à cause des lillois et de leur salope d’entraîneur, de l’existence de Clément Grenier… Mais on s’en fout, Saint-Étienne coupe d’Europe, on va passer l’été à regarder des streams moldaves sur Poteaux² pour connaître les têtes de série et ça c’est génial. Merci le Roland pour cette saison, on a de la chance d’avoir des académiciens assidus.

  2. Tu termines ta saison par un hommage à Maxou et une acad aux petits oignons, c’est aussi beau qu’un but de Trezegol qui clôt une soirée de juillet 2000…

    Au moins avec ce résultat, on sait que quelque soit le résultat samedi prochain, on aura rien à perdre, donc rien à regretter (à part un match en corse qui me reste en travers de la gorge…)

    Du coup pour le prochain match, je ne sens plus non plus Ricky, il est déjà en vacances, c’est dommage. Du coup si Erding n’est pas remis complétement, et si on a un peu d’ambition et qu’on vise le 4-0, je verrais bien Maxou en pointe (comme en fin de match au Parc des Sports), avec KMP et Cristiano Mollo sur les ailes. Le trident offensif parfait, digne des blaugranas français.

    Saint-Etienne, Coupe d’Europe !

    Ps : Une pensée pour Fernando, ça arrive même aux meilleurs. Bon courage.

  3. @Gonzalo : les fameux streamings moldaves pour voir jouer la grande équipe du Milsami Orei. Ça un petit côté vintage ce genre de match, mais qu’est-ce que ça sent le traquenard quand même.

    @Fouillasse : et bien je suis d’accord. Max-Alain en pointe, épaulé par Mollo et KMP, avec Corgnet en soutien, ça me plaît bien. Tu gardes un Bamba ou un ASM (blessé ?) sous le coude, et tu peux même repasser en 3-4-3 en fin de match avec Pogba comme face à Nice ou l’ETG. Comme il faut marquer des buts au cas où Monaco se prend les pieds dans le merlu, cette formule me semble bien adaptée. En espérant que Guingamp ait déjà la tête aux vacances…

  4. Alors mon Roland, on profite de sa dernière académie pour faire son coming-out? Je ne te savais pas amateur de poésie savoyarde… ça te plait les gros bonhommes virils et vulgaires, hein mon cochon ? C’est le maillot rose qui t’excite ? Ou le coté stratège bourrin qui te rappelle Galtier hein mon coquin ?
    Vous finirez 5ème et c’est déjà pas mal vu la qualité de jeu affichée en moyenne cette saison. Et profitez du passage des guigampais pour retenir leurs attaquants (quitte à leur refiler les vôtres), ça pourrait servir pour planter des buts en coupe d’Europe, eux l’ont prouvé cette saison.

  5. dites moi, saint Max Alain Gradel, il a pas 2 ans de contrat ? alors, on le garde pour évangéliser le territoire français. et si il doit partir, c’est 10 patates ou rien ! l’autre konaté en suisse qui a marqué 15 buts en suisse (dans des défenses en gruyère suisse), son président en veut 10 briques, et pourquoi nous on devrait brader le fils de Dieu qui multiplie les pains ? sinon, je suis un peu dégouté de voir les sardines devant nous, après le miracle d’avoir gagné contre Monaco, il ont eu droit aux opérations portes ouvertes à Lille. Ils auraient pas enterré des biftons façon VA OM 1993 ? enfin un dernier mot pour quand même dire bravo au côche qui nous emmène en europe pour la troisième fois de suite avec brison, Monay paquet (le peintre)et Ricky van vol schwig keule , avec tous les blessés de longue date qu’on a eu cette année, la coupe d’Europe, et un budget deux fois voire trois fois moindre que ceux qui sont, soit à égalité de points de nous (les sardines) ou soit deux points de nous (les ruskovs). Merci pour cette année d’acad, je lis toujours ces poésies avec beaucoup de plaisir

  6. @Spado : Dupraz no se va.

    @aubam et yang : merci pour le petit mot sympa. Max-Alain, dans l’idéal, on le vend 10M€ ou un peu plus. S’il part en dessous de c’est de l’enculade. Faut s’y faire: à mon avis, le petit poulet d’Abidjan veut aller bouffer de la gelée à la menthe et du pudding pour signer un dernier gros contrat en PL. C’est l’année ou jamais pour lui puisqu’il n’a jamais été aussi fort. Et raison de plus pour faire cracher les rosbifs au bassinet : avec leur milliard de droits tv, ils ont les moyens de nous renflouer les caisses sur ce transfert.

    Pour l’année prochaine, le merscato s’annonce agité, mais si Galtier reste, on devrait y voir clair assez vite je pense. Dans tous les cas, un attaquant capable de planter sa vingtaine de buts ne sera pas de trop.

  7. Salut les « gaga »

    merci Roland et à toute ton équipe de fiers Bobiats pour le travail que vous avez accomplit toute cette saison une fois encore. Je me délecte de vos analyses (pas de sang…) footballistiques d’après mâche. Merci pour ces bons moments, il me tarde d’être à la saison prochaine.
    Amitiés a Vous, d’un Stéphanois exilé sur la Côte d’Usure! Je m’en revais « Broger » comme un Badabeu sur le prochain merscato…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.