Géorgie – France (0-0): L’Académie Française livre ses notes

Avant : « En Géorgie, il faut prendre les 3 points, un autre résultat n’est pas envisageable. Il faut mettre la pression sur l’Espagne qui peut se planter en Finlande. »

Après : « C’est un bon point qui nous rapproche de la qualification pour les Barrages qui est notre objectif. »

Bienvenue en France.

Tu te déplaces en Géorgie, pays qui a tout connu au niveau des situations de merde, qui a vu les soviétiques et tout et tu arrives avec un Benzema qui a une coupe de cagole et Giroud qui a un look à faire du porno gay. Autant te dire que les mecs en face rigolent en affûtant les crampons, eux qui vivent toute l’année à la merci des loups et qui doivent rouler en Lada, sans clim, sans direction assistée, sans ceinture et sans siège. Enfin bref, si vous voulez en savoir plus sur ce pays, allez voir l’acad’ du match aller, en attendant passons directement au match.

Le match :

2ème : Premier combo débordement-centre pour personne de Sagna.

5ème : Tentative de frappe de Sissoko qui est contrée par la défense et termine dans les bras du gardien géorgien.

7ème : Premier combo je suis débordé-faute de Patrice Evra. Au final je préfère les enchaînements de Sagna

10ème : Nouveau débordement-centre de Sagna qui trouve cette fois-ci le gardien géorgien. L’optimiste trouve que « ça s’approche », Denis Balbir, lui, nous livre un « le centre de SAGNAAAAAAA » et laisse à Ferreri le soin de conclure « c’était un bon centre » alors que ce dernier est sur le gardien.

12ème : Servi côté gauche, Ribéry repique plein axe et déclenche une frappe qui passe à ras du poteau. Durant la frappe, Balbir a eu 3 orgasmes et demi et Madame le trouve « encore plus chiant que l’autre sur TF1 ». Elle a pas tort.

18ème : Okriashvili déborde sur le côté de… je vous le donne émile… Patrice Evra et centre dans la foulée. Sagna dégage dans l’axe et Kankava tente une reprise de volée lointaine qui part largement hors-cadre. L’analyse de Ferreri : « C’était un bon centre en retrait ». Tu me diras, tu peux pas commenter et te resservir un verre de jaune en même-temps.

21ème : L’instant « on est une nation de gagne-petits » : Ribéry tente un truc, un géorgien touche le ballon de la main, Balbir reparle pendant 20 minutes de cette action « que y’avait péno ». On a besoin de ça pour battre une nation pareille ? Pauvres de nous.

24ème : Corner frappé par Valbuena, tête de Guilavogui hors-cadre. Je me surprends à m’enflammer pour une occasion aussi pourrie. Faut dire qu’à Bordeaux, le dernier corner bien tiré que j’ai vu c’était en 2009.

26ème : Sur un coup-franc, Koscielny dégage sur un géorgien qui tente sa chance. Lloris l’empêche de devenir un héros national en arrêtant la frappe.

27ème : La Géorgie prouve qu’elle est avant tout un pays de judo lorsque Khubutia envoie valser Giroud. Cela aurait mérité un waza-ari (mais pas ippon, Giroud ne retombant pas sur le dos) et un jaune mais l’arbitre n’accorde ni l’un ni l’autre.

29ème : Côté droit, Valbuena envoie son coup-franc plein axe. Ça revient sur Sagna qui frappe, c’est contré et ça revient sur Benzema qui a l’occasion de mettre un terme à son inefficacité en Equipe de France mais qui choisit de coller une mine sur le gardien.

37ème : Gros tacle plein axe sur Sissoko qui effectue une belle envolée notée 8,3/10. Et le coup-franc donne quoi ? Ben rien, normal.

45ème : Mi-temps, même Balbir a du mal à meubler, c’est dire si on se fait chier.

50ème : Grâce à une nullité défensive à peine croyable quand on pense que Planus n’est même pas sélectionné, Okriashvili se retrouve seul face à Lloris. Après avoir buté une première fois sur le gardien des Bleus, il retente sa chance et trouve le poteau. Les 5,2 millions de téléspectateurs présents devant le match viennent de souiller un slip, voire deux.

55ème : Les Géorgiens ont bien compris que le point faible de la France c’est Evra et appuient dessus. Gelashvili élimine le mancunien avant de pénétrer dans la surface (t’entends ça Karim, on peut aussi pénétrer dans la surface bougre d’âne) et de frapper au premier poteau. Heureusement, Lloris assure et évite que 5 millions de slips supplémentaires ne doivent partir au lavage.

59ème : Alors que Chalmé reprenait espoir en voyant Sagna, ce dernier décide de délivrer un centre parfait sur Benzema qui, tellement surpris d’être bien placé pour avoir une occasion, se foire totalement.

60ème : Kobakhidze sort côté géorgien, remplacé par Grigalashvili. Olivier Rouyer fait un AVC en s’imaginant devoir prononcer des noms pareils.

62ème : Réplique de Deschamps qui sort Benzema et fait entrer Gignac. Le 4ème arbitre ne se trompe pas au moment d’annoncer le changement :

BTgOkl_CIAAxO58

68ème : Evra déborde côté gauche et prend de vitesse son défenseur. Son centre est parfait mais ni Giroud ni Valbuena n’arrivent à reprendre le ballon là où Gerd Muller aurait marqué un but absolument dégueulasse mais capital. De toute façon ça m’arrange ce raté, j’aurais nié que Patrice Evra eût été décisif en Equipe de France.

69ème : Ananidze sort, remplacé par Targamadze « qui est très bon » selon Balbir qui est évidemment spécialiste du championnat ukrainien.

70ème : Pour la 183ème fois du match, Ferreri rappelle que l’Espagne avait attendu la 87ème pour marquer face à la Géorgie.

71ème : Débordement de Sagna et centre en retrait pour une frappe d’Evra qui prend la direction d’Helsinki. Heureusement, Giroud est sur la trajectoire et tente une Charles-Edouard Coridon contre Porto. Mais c’est hors-cadre.

78ème : Samir Nasri rentre à la place de Guilavogui. Il a l’habitude d’entrer en jeu le Nasri vu qu’il ne fait que ça à City…

79ème : Dernier changement qui rime chez les Géorgiens: Gelashvili est remplacé par Dvalishvili. Pendant ce temps Ferreri répète que Nasri « fait une très bonne rentrée »

80ème : Corner français joué rapidement par Ribéry qui centre en retrait pour la volée de Nasri. Enfin presque. Un air-footballeur qui fait une air-reprise, ça n’étonnera personne.

BTgSqblCIAA0nGr

82ème : Le centre de Valbuena est mal repoussé par la défense, Koscielny va marquer… et ben non, il glisse et foire sa reprise. Balbir fait 2 attaques cardiaques par occasion, ça devient lassant.

84ème : Après un relai avec Nasri, Ribéry frappe lourdement sur le gardien géorgien qui repousse des deux poings.

86ème : Faute sur Valbuena à l’entrée de la surface. Ferreri change l’histoire et nous sort que « L’Espagne avait marqué à la 86ème ». Nasri trouve Koscielny qui trouve le photographe à côté du but de Loria.

90ème : Valbuena lance Giroud dans la profondeur mais ce dernier loupe son contrôle. Putain, même Maazou l’aurait réussi.

91ème : Centre de Valbuena, tête de Giroud, Balbir hurle au but mais Ed WarnerLoria sort la tête du Gunner.

93ème : Enième tentative repoussé par Loria qui est déclaré héros national en Géorgie et sa date de naissance devient jour férié, ce qui change en rien le quotidien des gens sur place vu qu’ils n’ont pas de travail, mais quand même, ça compte.

95ème : L’arbitre porte le sifflet à sa bouche et annonce la fin du match. Le Brésil c’est loin.

Les gars :

Lloris (3/5) : La chance du cocu sur le poteau géorgien, les parades qu’il faut le reste du temps. Pas de quoi rassurer le supporter.

Sagna (3/5) : Une qualité de centre aléatoire mais faut le comprendre, c’est pas facile de centrer avec des tresses blondes dans la gueule. Défensivement plus que correct.

Evra (2/5): Monsieur « courant d’air » a encore frappé. Les rares occasions géorgiennes sont venus de son aile. Offensivement par contre, il a bien combiné avec Ribéry et a failli être décisif sur son centre à ras de terre de la 68ème.

Abidal (3/5) : Prestation sereine mais à relativiser : en face, la pointe géorgienne évolue au FK Rostov.

Koscielny (3/5) : Aurait pu être le sauveur de l’équipe en convertissant une de ses occasions. C’est raté. Par contre j’ai apprécié l’amorti de la poitrine sur un dégagement du gardien adverse. Moi je tente ça j’ai un enfoncement de la cage thoracique.

Guilavogui (2/5) : Dans un match comme ça on attend des milieux de terrains qu’il provoquent plus pour apporter la solution, soit par des frappes lointaines, soit en apportant le surnombre dans la surface adverse. Malheureusement, l’ex Stéphanois s’est contenté de rester dans son rôle de récupérateur. Dommage. Remplacé par Nasri à la 78ème.

Sissoko (2/5) : Un peu plus offensif que son compère du milieu de terrain mais sans apporter des masses non plus. Dans ce genre de match, l’Angleterre a un Gerrard pour coller une lourde à 25m, nous… personne.

Valbuena (2/5) : On ne peut lui reprocher ni son activité, ni son envie, ni sa qualité technique ou sa vision du jeu. Mais on peut largement lui reprocher son intelligence de jeu. Face à une défense ultra-resserrée comme celle-ci, repiquer dans l’axe est la dernière des conneries à faire. Et qu’a fait le marseillais ? Il a passé son temps à repiquer dans l’axe, ce qui a fait le bonheur des 10 défenseurs géorgiens. J’attendais plus de sa part.

Ribéry (3/5) : On a vu un Ribéry habituel, percutant sur son côté gauche. Par contre Franck faut arrêter de faire de l’humanitaire et passer 90% de tes ballons à Benzema, ça devient chiant à force. Malgré tout le Français le plus dangereux.

Benzema (0/5) : On a sorti un Anelka à la mi-temps pour moins que ça (France – Mexique, Coupe du Monde 2010). A Bordeaux on a un attaquant comme ça qui passe son temps en dehors de la surface : David Bellion. Alors, arrête Karim. Et puis tes cheveux quoi merde. Remplacé par Gignac à la 62ème.

Giroud (1/5) : La « tour de contrôle » des Bleus m’a fait pensé au Cheick Diabaté d’il y a deux ans. Maladroit, peu mobile, emprunté, le maillot des bleus le tétanise ou quoi ?

Les entrants :

Gignac (non noté) : A fait comme Benzema, il a dézoné sur la gauche. Ah ouais mais lui « c’est son jeu ». Putain sur ce genre de match tu restes dans la surface et tu flingues tous les ballons qui approchent .

Nasri (non noté) : Pour être sûr d’amener quelque chose à l’équipe, il achète des viennoiseries. Inutile.

Claude Pèze.

Bonus :

BTgDCatCUAATzsV

Le coiffeur de Karim devra s’expliquer devant le TPI de La Haye pour ce crime

 BTf8E0KCMAAbZgH

Le vocabulaire du foot : « Demander plus de profondeur »

12 thoughts on “Géorgie – France (0-0): L’Académie Française livre ses notes

  1. une accademie fra,çaie menee par un bordelai ne pouvait que nou porter la chkqoumoune…

    T’a plu que la peau $ur le pè$e Claude c’et pour ça qu’il faut que t’arrête ou que tu ferme le yeu je $ai pa

    :-D

  2. Comment ça 2/5 à Evra? moi je lui donne 2 points de moins pour sa frappe de l’extérieur du pied : à montrer dans les écoles de foot, rubrique « Ce qu’il ne faut pas faire »

    Par contre j’ai une idée pour sauver l’équipe de France : virer Deschamps et mettre un berger, pour guider des chèvres y a pas mieux !!! ou alors virer les chèvres……

  3. « Maladroit, peu mobile, emprunté, le maillot des bleus le tétanise ou quoi ? »

    Je pense que le problème de l’équipe se trouve bien là… une énorme pression négative. Quand ils gagnent c’est normal, quand ils perdent tout le monde leur tombe dessus. Vivement le retour de Cabaye et Pogba pour redonner un peu de vie au milieu…
    allez y a pas de raison, on en met 3 contre les biélorusses.

  4. Lloris
    Debuchy Varane Koscielny Poundje (il en faut bien un)
    Pogba Matuidi
    Tout-Droit / Meneur à trouver (Valbuena, Feret, Corgnet, Gragnic) / Ribéry
    Cissé (Trézeguet, Henry, Duhamel)

  5. Putain, mais donner-moi du Pagis (too late) et du Feret, pleaaaassseee. Mais plus de valbuepute, par pitié.

  6. Mouai..dire que je me suis leve a 3h du mat pour voir cette purge…

    -Abidal/Koscienly c’est solide quand meme en defense et c’est seulement leur 2eme 3eme match en paire.
    -A gauche Evra n’apporte plus rien a part des solutions pour l’adversaire. Clichy?
    -Guilavogui/Sissoko c’est vraiment pas mal mais Matuidi/Cabaye restent indéboulonnables en titulaires a ces postes
    -On n’a pas d’ailiers droits en France?
    -Je me porte en faux sur les declarations d’Ancelotti, Benzema il a travaille cet été, mais seulement sur le bronzage!

  7. Rendez-nous Trezegol putain !
    A 50 ans dans un fauteuil roulant il sera toujours plus décisif que ces chèvres.

  8. C’est Ribéry qui impose à DD de titulariser son pote Karim. Il ne fait des passes qu’à lui, la preuve quand Benzou sort il n’a cherché la solution que seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.