La Breizhou Académie note PSG/Rennes

Contrairement aux experts NPDC, Roazh Takouer n’aime pas beaucoup les enfants.

La Breizhou académie était des plus sereines en se rendant au Parc : une première place à portée de pied, une équipe parisienne qui avait déjà gagné cette semaine et qui donc, forcément, n’allait pas cumuler, des places plus de deux fois moins cher pour les supporters rennais que pour les spectateurs parisiens… En plus il faisait beau et les gendarmes avaient l’air plutôt gentils surtout le Rennais qui laissa la fine équipe franchir un premier barrage, bières à la main en recommandant tout de même à Roazh Takouer de cacher un petit peu son maillot.

Au final, match terne et sans grand intérêt. Comme le Parc devient en plus un stade sans intérêt, la Breizhou tient à avoir une petite pensée à tous les Parisiens qui ont payé 35 euros et perdu de surcroît un après-midi dominical et ensoleillé. Les cons…

On retiendra surtout de ce match une belle solidité défensive des Rennais et une ambiance plutôt sympathique dans le parckage visiteur qui a même réussi à obtenir de Jérôme Leroy un coucou amical pendant son échauffement et une visite surprise de Saint-Sernin après le match. On retiendra comme conséquence un point pris et une place sur le podium conservée. Avec éventuellement une victoire sur tapis vert sous peu vu la titularisation d’ Ambroise. Nous pouvons donc en conclure que quand on décidera de jouer au foot, ça devrait faire mal.

Douchez 3/5 : Avait un arrêt à faire, et l’a fait sans problème. Quelques sorties bien négociées. C’est tout.

Danzé 3/5 : Néné ne lui aura pas posé plus de problèmes que Dja Djédjé qui ne lui en avait pas posé plus que Payet ou même Hazard. Le Brésilien n’est sorti du bois que pour pas cadrer ses coups-francs. Tristesse pour le rédacteur de so foot qui avait trouvé « Nene chéri » comme titre en cas de buts. Pour en revenir à la Danz, ses rares montées se sont avérées sinon totalement inoffensives. Comme d’ailleurs à peu près le jeu de son équipe.

KTC 3/5 : N’a toujours pas appris à centrer du pied gauche, mais maîtrise lui aussi son couloir que Giuly aura vainement tenté d’animer un peu. Face à Jean-Eudes, ça n’a pas été plus inquiétant. Ce dernier a tenté un grand pont, il a au final concédé une touche.

Kana-Biyik 3/5 : Juste pour rigoler, je tenais à rappeler que ce joueur est le 4e choix en défense centrale. En face, il y avait Sylvain Armand. Rappel Paris a un budget trois fois plus conséquent que le stade rennais.

Mangane 4/5 : A gagné tous ses duels, a signé l’une des deux seules frappes cadrées du stade, et voir Giuly à côté de lui est très rigolo. Captain Kader était tellement sur un nuage qu’il n’a même pas jugé bon de faire un ou deux attentats pour se faire davantage respecter.

Mandjeck 3/5 : Première titularisation et prestation des plus honorables pour le BB camerounais. Puissant, saute plus haut que Hoareau et s’il n’est pas toujours adroit, son application compense. « Bon jouor » aurait dit Luis à la sortie du stade. « Plus qu’un boucher » semble regretter Roazh Takouer, privé de galettes-saucisse.

M’Vila 2/5 : Pas au top du M’Vila, il semble plus fait pour jouer en sentinelle qu’en relayeur comme hier. De belles qualités techniques, dont une roulette qui a dû faire perdre son slip à son vis-à-vis. A tenté aussi sa frappe du match. Une seule, comme d’hab. Pas de but. Comme d’hab.

Dalmat 2/5 : Principale déception de la soirée, le costume de meneur de jeu paraît un peu trop grand pour lui. Défensivement costaud, mais n’a ni transpercé le rideau parisien, ni décalé ses partenaires. Devait avoir trop fait la fête sur les champs hier.

Marveaux 1/5 : A commencé le match à l’aise, mettant quelques vents à Jallet avant de disparaître de la circulation, y compris dans le placement défensif. Est capable de beaucoup mieux, mais ne donne pas l’impression d’être concerné par ce qui se passe. Le sera-t-il avant son départ ? Bonne question. Sorti à la 63e.

Brahimi 3/5 : Easy babe. Il sait à peu près tout faire avec un ballon et aura été la seule satisfaction rennaise devant. Après c’est tout le paradoxe, obtient beaucoup de fautes mais les coups-francs sont mal exploités, tient parfaitement le ballon, mais ne trouve personne à décaler, joue côté droit, mais ne centre jamais et repique dans l’axe presque à chaque fois. Sorti à la 63e.

Montano 2/5 : Pas eu l’occasion de se mettre en valeur. N’a frappé qu’une seule fois au but, au-dessus. +1 parce qu’il n’a pas pris de carton et nous évite d’être ainsi ridicule en étant la seule équipe de ligue 1 sans attaquant de pointe sur le terrain. Sorti à la 84e.

Les entrées en jeu

Kembo-Ekoko 63e 2/5 : N’a pas enflammé le match du tout, mais a quand même fait plus que Marveaux en deux fois moins de temps. Averti pour « simulation » alors qu’il se fait accrocher le short par Armand.

Leroy 63e 2/5 : Aussi invisible que Marveaux. Mais mérite +1 pour son petit coucou au kop, principal geste réussi de la soirée.

Abdul Camara 84e non noté : A une crète sur la tête…

Les autres apparitions

Sakho 0/5 : fait chier. Il n’a pas marqué son csc annuel contre Rennes. Devra se reprendre au match retour.

Le kop de CE2 de l’école Grégory Le Marchal de Verrières les Buissons 1/5 : Franchement entre le temps, la folle intensité du match et les nouveaux supporters du parc, on se serait cru à un match de préparation. Le nouveau kop d’Auteuil renoue avec deux ou trois traditions comme répéter le mot « paysans ». Il y eut aussi une tentative d’insultes et de menaces mais faite par un seul enfant, ça perd de tout son charme, surtout lorsqu’il démissionne devant le Kop qui reprend en choeur « un ferme ta gueule » des plus limpides. Apothéose de leur soirée : le fameux « aux armes, nous sommes les Parisiens ». Les ex-locataires ont dû apprécier l’iniative. Dommage qu’ils n’osent pas encore reprendre « vois sur ton chemin », leurs voix s’y prêteraient parfaitement.

Le Kébab d’après-match 3/5 : Pris au « Repère » à côté du Parc. Frites un peu grasses et pas assez cuites. Harissa plutôt bonne offerte par la maison même si on commande sauce blanche. La clientèle a disparu par contre. Lui-aussi est une victime du plan Leproux.

9 thoughts on “La Breizhou Académie note PSG/Rennes

  1. ça faisait longtemps que j’avais pas vu un match du Stade… Mauvaise pioche. 1 vraie occaz’ pour chaque équipe en 90 minutes, heureusement celle pour Paris est arrivée dans les pieds carrés d’Erding qui s’est cru dans Olive et Tom. J’ai quand même eu peur à la fin quand l’attaque de Paris, c’était Luyindula / Jean-Eudes Maurice : là je me suis dit, si on en prend un, on aura vraiment l’air con

  2. euh… j’étais au Parc également, mais j’ai pas entendu l’amorce du début d’un « aux armes »… ce chant est banni du stade!
    quant au billet à soi-disant 35€, c’est sûr que si tu te réfères aux tribunes situées en face du rond central, en effet elles valent pas moins.

    ceci dit, je reconnais qu’en 10 ans de présence au Parc, j’ai jamais vu une ambiance aussi inintéressante… et ça risque de durer tt le championnat.

  3. @ Mario
    ça dépend si tu comptes ma petite cousine et son petit copain Kévin, là ça fait 12.

    @ Pepal
    Non, je parlais bel et bien du prix des places affichés dans l’Equipe : de 35 à 80 euros.
    Et pour le « aux armes », on est d’habitude hués à chaque fois qu’on le lance. Là, j’ai eu l’impression qu’on se faisait plus sifflés avec le « qui ne saute pas… »
    Et nous avons bien entendu un « aux armes » qui venait d’Auteuil. On en a été les premiers surpris.

    @Maître Kanter
    Personnellement, je n’ai pas réussi à avoir peur quand j’ai vu Jean-Eudes Maurice et Luyindula entrés en jeu. Je risque même de plus trembler devant Bamogo/Mouloungui.

  4. Marrant de voir les Rennais se faire traiter de paysans, quand eux même traitent les Guingampais de paysans et de rois du tracteur.

  5. @roazh: ah bah merde alors, on a été infiltrés!
    heureusement que les mecs de boulogne sont venus en tribune J pour mettre de l’ordre… ;-)

  6. « Le Brézilien n’est surtout du bois que pour pas cadrer ses coups-francs. »

    Putain de stagiaire qui pensait avoir Moké si facilement…DTC le jeunot

  7. Idée reçue lancée par Dréossi et reprise par Roazh « le psg a un budget 3 fois supérieur à celui du stade rennais »

    Budget de Paris : 80 M€
    Budget de Rennes : 45 M€ (source : sportune.fr)

    A vos calculette !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.