La Forez Académie note Saint Etienne-PSG (0-1)

7

Roland Gromerdier s’en moque, ses gars ont tout donné et il a encore son entraineur.

Le match résumé en 1 phrase : « Putain, il est bon le Sirigu… »

Comme on dit, toutes les séries ont une fin, et celle victorieuse de l’ASSE a pris fin hier soir dans un Geoffroy-Guichard plein à craquer. D’entrée de jeu, le ton est donné avec un superbe tifo de la part de toute la tribune sud et du mini parcage qui accueille les Magic Fans en Henri Point. Le Chaudron était prêt à bouillir et à s’enflammer pour ses protégés, et n’a rien lâché tout au long du match.

Pour ce match, deux absents de marque de chaque côté : Beckh… Non je déconne. Sakho côté PSG, Nicolita côté Vert. Notre Sako se voit offrir une chance de briller, lui qui n’a pas eu trop l’occasion de le faire ces derniers temps, se contentant d’un rôle de joker de Gradel ou Nicolita justement. Mais sinon, les 2 équipes arrivent gonflées à bloc, et contrairement au pessimisme ambiant, je sens que le match va être assez ouvert.

Et ce fut le cas. Des occasions à la pelle, 2 très bons gardiens, quelques beaux enchaînements malgré une pelouse détrempée par la pluie qui n’a quasiment pas cessé de tomber. On a vu du beau spectacle sur la pelouse de Geoffroy-Guichard et, malgré la défaite, les Verts n’ont pas à rougir de leur performance. Un petit coup d’œil aux stats :

Le bilan est équilibré avec autant d’occasions pour les 2 équipes, mais plus de tirs chez les Verts. On remarque le nombre impressionnant de corners qu’a obtenu l’ASSE (16), mais avec quasiment 3 fois moins de « coups de pied de coin » (© Jean-Michel Larqué), c’est le PSG qui marque sur ce type d’action. Je n’ai pas réussi à trouver le nombre de centres que les Verts ont envoyé vers les cages de Sirigu, mais là aussi on doit frôler un record. Malheureusement, aucun n’a réussi à être décisif.

Sinon, le bar étant particulièrement blindé, j’ai plus vécu le match que vraiment cherché à l’analyser. Donc désolé si je fais quelques approximations derrière.

 

La compo :

Mise à part l’absence de Nicolita pour cause de suspension, c’est du grand classique côté Vert. Sako prend le couloir gauche, habituellement dévolu à Gradel, qui du coup passe couloir droit. Derrière, un match compliqué en prévision pour Marchal et Mignot, qui vont devoir se coltiner Gameiro, Ménez, Pastore et Nene, mais qui seront soutenus par Lemoine et Clément. Dans l’ensemble, la défense a bien tenu le coup, avec une mention spéciale pour Marchal et Lemoine, qui ont livré un gros match au niveau de l’engagement et de la récupération du ballon.

 

Les faits de jeu :

9ème: le match est parti tambour battant, avec déjà les 1ers centres pour les Verts sur le but de Sirigu, sans danger pour le portier italien. Et ce sont les Parisiens qui vont avoir la 1ère occasion, avec Pastore qui lance parfaitement Gameiro en profondeur. Il va se présenter seul face à Ruffier pour frapper. Mais Marchal revient et contre la balle avec un tacle parfait dans sa surface de réparation.

13ème: récupération stéphanoise au milieu de terrain, et Aubame hérite du ballon côté droit pour lancer le contre. Le couloir est vide devant alors il s’avance, et frappe fort. Mais son geste est manqué : il a essayé de prendre intérieur du pied, et il a plutôt frappé la balle avec le bout du pied. Le ballon s’envole, RIP aux pigeons.

21ème: Sako très remuant depuis le début du match, déborde et centre. Ballon contré par un Parisien qui revient vers Sinama proche du 1er poteau de Sirigu. Il tente un extérieur du pied mais le gardien avait bien bouché l’angle et peut se dégager en 2 temps.

26ème: belle ouverture de Ménez vers Pastore qui s’enfonce dans la défense stéphanoise, évite la sortie de Ruffier, mais se trouve collé à la ligne de but. Ruffier se relève et met la pression sur l’Argentin qui revient sur ses pas, dribble et tire en pivot. Ruffier est battu, mais Mignot sauve sur la ligne. A noter que Gameiro était aux 6m et qu’il aurait bien aimé avoir la balle (comme toujours).

28ème: Sako, sur un centre en cloche, est esseulé au 2ème poteau. Il peut armer sa volée et frappe. Jallet contre et la balle file juste à côté des buts d’un Sirigu qui semblait battu. Putain !

32ème: but CSC de Ruffier. Sur un bon corner de Nene, Bodmer se libère du marquage de Mignot et place une tête en reculant qui vient heurter le poteau droit du gardien stéphanois. Ruffier, qui avait plongé, voit le ballon lui rebondir sur la tête et rentrer dans le but. Un but qui sanctionne un début de match pourtant prometteur des Verts. A noter aussi qu’il n’y avait personne au 1er poteau côté stéphanois. Avec un joueur à cet endroit, je ne pense pas que Ruffier encaissait ce but.

37ème: Nene envoie une belle frappe de 25 m, mais ça file au-dessus. La vitesse de la balle était assez impressionnante.

41ème : Pastore qui tente de s’infiltrer dans la défense et de frapper, mais Marchal est patron ce soir, et tacle encore une fois très proprement pour se dégager.

42ème : la mine de la soirée. Jallet, venu prêter main forte à ses attaquants, décoche une praline mi-flottante, mi-brossée qui prend la direction du but de Ruffier. Le gardien stéphanois a la main ferme et claque le ballon, qui ne sort pas. Gameiro tente de le reprendre, mais Stéphane a été prompt à se relever et sort la balle en corner.

===================MI-TEMPS===================

52ème: les Verts reviennent avec l’intention de marquer, et Sako très actif sur son côté gauche, déborde, dribble, repique dans l’axe et tente une frappe du droit sur laquelle Sirigu se couche en 2 temps.

53ème: Pastore trouve Gameiro à 20 m environ. L’attaquant parisien décale légèrement son ballon sur la droite et frappe à ras de terre. Ruffier se détend bien et repousse le ballon en corner.

57ème: Gameiro toujours dans son numéro de soliste tente d’y aller seul. Il se fait enfermer par Marchal et Ruffier sur le côté gauche, pas loin du poteau, mais il réussit quand même à piquer son ballon au dessus du portier stéphanois. La balle heurte le poteau, et sort en 6 m.

64ème: énorme occasion pour les Verts ! Centre côté droit vers Sinama au point de penalty, qui tente une tête plongeante mais la foire. Celle-ci se transforme en passe en retrait vers Aubameyang qui reprend du pointu instantanément. Sirigu est encore là et repousse du pied. Putain !

71ème : encore une énorme occaz pour les Verts !! Aubameyang, toujours lui, se retrouve côté gauche et peut s’enfoncer dans la surface de réparation sans opposition. Sirigu sort à sa rencontre et remporte son duel face à l’attaquant stéphanois qui avait tenté de piquer son ballon. Merde !

77ème: Sinama envoie une bonne tête sur un centre venu de la gauche mais c’est trop sur le gardien italien du PSG qui capte sans soucis.

79ème: Paris procède en contre et Ménez fait parler sa pointe de vitesse. Il remonte la moitié du terrain à pleine balle et s’ouvre un angle de tir. Mais Ruffier veille, et repousse du pied. Gameiro récupère et tombe dans la surface en cherchant le penalty. Cherche pas, y’a rien.

81ème : cette fois, c’est Gameiro qui peut frapper de loin, mais Ruffier repousse encore. Sans ce but encaissé, il fait un match aussi énorme que Sirigu.

83ème: sur un centre de Ménez, Nene seul au 2ème poteau tente la volée du gauche mais c’est directement sur Ruffier.

85ème: ça n’arrête pas, d’un côté comme de l’autre ! Sinama à l’entrée de la surface frappe à ras de terre, et c’est contré (2 fois ?) par la défense parisienne. Le ballon file au ras du poteau, mais Sirigu est toujours là, et se couche bien pour repousser cette balle en corner. Putain de meeeeeerde !!

92ème: dernière occasion pour les Verts. Sur un énième centre venu de la droite, Sirigu recule et veut se saisir du ballon mais l’échappe. Sako, récupère côté gauche, et tente une frappe croisée. Sirigu est battu, mais la balle ne semble pas prendre le chemin du but, à moins que… A moins que Camara qui revient en reculant ne dévie ce balloooooooooooon… Non, finalement, ça lui passe entre les jambes et on en reste là.

 

Les notes :

Ruffier (rageant, 4/5) : rageant. Rageant, parce que sans ce but gag, Stéphane nous sort un match quasi-parfait. Il a su parfaitement repoussé tous les assauts des attaquants parisiens, bien suppléé par sa défense dans les moments chauds. Alors oui, il ne peut pas avoir 5/5 (sa responsabilité est engagée sur le fait de ne mettre personne au 1er poteau), mais il nous a quand même permis d’y croire jusqu’à la 92ème et la dernière frappe de Sako.

Ghoulam (inefficace, 3/5) : il a été peu sollicité défensivement sur son côté gauche, les starlettes parisiennes préférant prendre l’axe du terrain. Si défensivement, il n’a pas eu trop de problèmes, il a tenté d’apporter la solution avec ses montées rageuses et ses centres précis. Malheureusement, ça n’a pas marché.

Mignot (vivement les vacances, 2/5) : moins à l’aise que son capitaine face à la force de frappe parisienne, JP a souffert des appels de Gameiro et Pastore dans la profondeur. Une petite remise en question et en forme s’impose, tant il a semblé en dessous sur 3 matches sur les 4 qu’il a disputés dernièrement.

Marchal (Judge Dread, 4/5) : la loi c’est lui. Impérial dans ses interventions face à Gameiro ou Pastore, il s’est même permis de prêter main forte à ses milieux de terrain quand le besoin s’en faisait sentir. Il a dégagé une grande sérénité derrière, et c’est clairement devenu le patron de la défense. Le capitanat lui va bien, tant mieux pour nous.

Ebondo (en souffrance, 3/5) : peu en vue sur ce match, Albin ne s’est pas signalé outre-mesure, que ce soit devant ou derrière. Un match sans relief, donc pas grand-chose à dire.

Lemoine (le poumon, 4/5) : je me répète, mais Fabien a encore une fois été le meilleur au milieu. Récupération de balles, relances précises, il a donné le tempo à toute l’équipe, notamment en organisant de main de maître un pressing étouffant au milieu de terrain. Peu en réussite dans es frappes par contre, j’ai hâte de le voir marquer pour lui coller un 5/5. Remplacé à la 84ème par Zizou Battles (non noté), qui n’a pas pu jouer les sauveurs et nous montrer la lumière.

Clément (besogneux, 3/5) : un match beaucoup moins reluisant pour Jérémy. Il s’est appliqué à colmater les brèches, mais a souvent été pris de vitesse par Ménez au milieu. Il a malgré tout tenu son rang et bien participé au pressing haut que les Stéphanois ont imposé aux Parisiens.

Sako (atelier de corners requis, 2/5) : il n’a quasiment pas tiré un seul bon corner de la partie. Il a été remplacé par Gradel en cours de 2ème mi-temps, et on a enfin vu des ballons décoller du sol. C’est dommage parce qu’on a l’impression que Baky voulait bien faire, peut-être trop, lui qui cire le banc depuis 5-6 matches de suite. Il reste malheureusement trop limité dans ses attaques de balle, qui consistent souvent à foncer tout droit et passer en puissance. Malgré cela, il a su se créer quelques occasions qui auraient pu finir au fond.

Gradel (l’amour du dribble, 3/5) : Mad Max aime le dribble et ça se voit. A l’aise dans de petits espaces, il a malheureusement tendance à trop vouloir en faire et ne pas faire le bon choix (lever la tête pour passer ou tirer). Il est souvent venu s’empaler sur Ceara ou Jallet, sans jamais vraiment  arriver à faire la différence. Dommage. Remplacé à la 88ème par Zouma (non noté), changement tactique bizarre de Galette qui fait rentrer un défenseur central pour un milieu offensif alors que les Verts courent après le score.

Sinama-Pongolle (garde du corps, 3/5) : il a une protection de balle très, très intéressante qui lui permet soit de provoquer la faute, soit de libérer des espaces pour ses coéquipiers, qu’il trouve avec des passes précises. 3 occasions à son actif, mais malheureusement il a trouvé Sirigu sur la trajectoire à chaque fois. Un match pas évident pour lui car il a été serré de près par Bisevac et Camara.

Aubameyang (la série se poursuit, 3/5) : toujours pas de but pour Aubame à Geoffroy Guichard, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Il se procure sans doute les 2 plus belles occases du match, mais là encore, Sirigu vient contrarier ses plans. Il s’est dépensé sans compter sur le front de l’attaque, avec des courses incessantes, et c’est peut-être ce qui a fait qu’il ait pêché dans la finition. Son abnégation de tous les instants n’a pas été récompensée.

 

Le coach (por que ?, 2/5) : oui, Christophe : pourquoi ? Pourquoi sortir Gradel pour faire rentrer Zouma alors que l’on cherchait à mettre ce but égalisateur ? Pourquoi ne pas avoir fait sortir Sako et rentrer Ravet ou Kitambala, alors que Bakary semblait un ton en-dessous sur ce match ? Peut-être voulait-il maintenir la confiance à son joueur qui sera amené à plus jouer en janvier du fait de la CAN et de l’absence de Gradel…

 

Les adversaires : Sirigu a été impressionnant, et en plus il a l’air sympa (il dit que c’est de sa faute s’il échappe la balle sur l’occaz de la 92ème). Ménez a une vraie gueule de con mais a fait son match. Jallet est très, très précieux, et si Gameiro transforme les offrandes de Pastore, on ne parlerait plus du problème argentin.

Jérémy Ménez a testé une nouvelle coupe de cheveux, inspiré d’un animal de la forêt.

 

Roland Gromerdier

Roland aime le beau spectacle et même dans la défaite, il vous file les images.

Si vous voulez l’avis d’en face (quel intérêt mais bon…), allez voir le sale gosse PLF et sa QSG académie.

Il tient aussi à remercier le site envertetcontretous.fr ainsi que la Divette de Montmartre, soutiens indéfectibles de Roland dans sa quête de victoires.

PS : Roland est sur fessebouc, alors n’hésitez pas à venir le voir et à vous en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

PPS : je vais essayer de vous préparer un Onze Anal et Onze Mondial pendant les vacances, mais pas sûr que je sorte les deux. Dans tous les cas, la période sera assez restreinte, puisque je vais me limiter aux joueurs que j’ai effectivement vu jouer, et pour lesquels j’ai des souvenirs footballistiques (début des années 90 à nos jours en gros). Désolé pour les autres.

7 thoughts on “La Forez Académie note Saint Etienne-PSG (0-1)

  1. Merci service mise en ligne !

    Une petite pensée pour AK47 qui s’est fait dégommé tel un vulgaire pigeon sur une frappe d’Aubameyang.

  2. YEAH !! Belle anale Lyse !
    Pour Zouma je pense que Galtier voulait rajouter de la taille dans la surface parisienne pour les derniers corners. M’est avis qu’il ferait mieux de bosser ces derniers parce que notre ratio nb d corners/buts doit être cauchemardesque par rapports aux autres équipes du nouveau « top 8 ».
    En tout cas 8ème a la trêve je pense que ça reflète plutôt bien notre début de saison.
    Maintenant il faudra essayer de rester loin de Bordeaux/Lorient/Caen…toussa et essayer de chopper des points a l’OM/Rennes/Toulouse/Montpellier et pourquoi pas Lyon, si l’on garde cet état d’esprit on peut le faire.
    Sinon ouais effectivement une pensée pour AK qui a eu des cojones.

  3. Galtier a confié à l’homme de terrain que Zouma entrait en attaque pour apporter de la taille dans les phases offensives. Belle preuve de confiance pour Kitambala et Ravet.

    Côté parisien on a vu à peu près le même match, à part que pour moi la coupe d’Aubamachin est encore + moche que celle de Ménez.

    Par contre les gars, faites gaffe, à Paris on veut un arrière gauche et un arabe. Vérifiez que Ghoulam est pas reparti dans le bus du PSG ! (Vous récupérerez Armand je pense, prochainement)

  4. @Rom1 : Ouais non Armand ça va aller : les Verts, c’est pas la maison de retraite de tous les anciens de la maison qui veulent signer un dernier contrat dans un club populaire. Reste chez toi Sylvain, on a pas besoin de toi.

    Sinon, bonne remarque sur Ghoulam : il a franchi un palier cette saison c’est clair.

  5. Moi je suis sur qu’il va venir chez vous. Et attention parce que Marchal – Armand, ce sera du solide. Je rappelle quand même que l’an dernier, il était le meilleur DC de L1 selon les notes de l’Equipe ET de France Football (bon en matière de presse écrite c’est pas des références mais quand même ça prouve que …). Et par conséquent, devant Sakho, Rami, Chedjou, Heinze and co …

  6. S’il est si fort que ça gardez le !
    Et puis c’est pas assez « ronflant » pour le PQSG un ghoulam…

    Sinon globalement d’accord avec toi Roland.
    Baky n’a pas été à la hauteur… Et surtout 16 corners et aucun dangereux… pas loin de la faute professionnelle…

  7. @kazbool : Ouais c’est hallucinant. je crois que j’ai jamais vu autant de corners et de centres cette saison. Complètement d’accord avec toi quand tu parles de faute professionnelle : je ne comprends pas que dans chaque équipe, on ait pas 1 ou 2 gus capables de tirer 80% de corners « intéressants » comme dirait CJP à chaque match. En gros, une balle qui arrive à hauteur de tête après détente, entre le point de pénalty et les 6 m.

    Nicolita tire bien les CPA et, de ce point de vue là, il nous a beaucoup manqué mercredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.