La Jup’ est européenne : 1/16 aller

Salut les filles !

Jeudi soir, deux clubs belges étaient engagés en Europa League. Comme ils occupent également les deux premières places du classement et qu’ils sont finalistes de la Coupe nationale, je pense qu’on peut les désigner comme les deux meilleures équipes de la saison.

Aalborg / Club Brugge : 1-3

Avec trois victoires, trois nuls, la meilleure attaque (tous clubs européens confondus d’ailleurs) et la meilleure défense, Bruges est logiquement sorti en tête de son groupe. Quant aux Danois, ils sont sortis 2ème d’un groupe composé du Dynamo Kiev, du Steaua Bucarest et de Rio Ave grâce à trois victoires à domicile (pour autant de défaites à l’extérieur).

Le XI de Michel Bel’Homme

Privés d’Izquierdo et De Bock, Bolingoli et De Fauw sont titularisés. Surprise en pointe, puisqu’Oularé commence alors qu’on attendait plutôt #DeSutter2016. Si la RTBF annonce un 4-4-2, on a clairement vu une défense à 3.

Les buts

25’ Seul sur son côté gauche, Bolingoli centre pour Oularé, 1m94, qui gagne son duel aérien dans les 6 mètres pour ouvrir le score. On remercie le gardien de ne pas être sorti. Les deux joueurs brugeois décisifs sont formés au club, ça fait zizir.

29’ Comme depuis le début du match, les Brugeois sont plus réactifs, ce qui leur permet de récupérer assez facilement le ballon. C’est le cas ici avec Refaelov sur la ligne médiane. Après un relais avec Oularé, il déclenche une frappe magnifique des 25 mètres et double la mise.

61’ Relance rapide du gardien danois directement interceptée par #Meunier2016. Le Virtonnais remonte tout le terrain, sert Bolingoli qui tente de lui remettre via une talonnade. Mis sous pression, Petersen trompe son propre gardien. 0-3 !

Schéma parlant

71’ Pénalty pour Aalborg ! Plusieurs fois dépassé dans la même action, Meunier commet une faute dans la surface. Helenius transforme le coup de pied de réparation.

Bilan

Victoire facile pour les Brugeois, qui se sont relâchés lors des 20 dernières minutes. Sans forcer, en étant « simplement » appliqués, les B&Z vont passer sans souci en 1/8. 11ème match européen consécutif sans défaite.

Les notes

Ryan (4/5) : peu de choses à faire, mais elles ont toujours été très bien faites. Un arrêt énorme en 2ème mi-temps, pas loin de détourner le pénalty. Aussi, la défense à trois, très rarement utilisée me semble-t-il, a très bien fonctionné. Dur de penser qu’il y est étranger.

Mechele, De Fauw, Duarte (3+/5) : belle première pour ces trois-là. Bruges ayant montré des difficultés dans ses configurations habituelles (4-3-3 / 4-2-3-1) face aux schémas type 3-5-2 et dérivés, espérons que Preud’homme osera proposer cette alternative pour répondre au défi tactique.

Bolingoli (3/5) : passeur décisif sur le 1er but, dernier Brugeois à toucher le ballon sur le 3ème… Belle prestation offensive, mais beaucoup trop de laxisme défensif. Les trois défenseurs centraux étant relativement proches les uns des autres lorsque le ballon était sur l’ale, les latéraux devaient faire leur part de travail pour éviter d’être en difficulté en cas de changement d’aile. Bon, à 19 ans et après une telle victoire, on le pardonne.

Meunier (4/5) : le nouveau schéma tactique ne change pas son style : ses montées sont toujours aussi rageuses, sa tendance à repiquer dans l’axe pour s’insérer entre le DC et le latéral me plaît toujours autant et ses passes en profondeur de l’extérieur du pied rendraient jaloux Rosicky. Toujours irrégulier sur le plan défensif.

Simons (3/5) : 57ème ans, et toujours au niveau européen.

Vormer (3+/5) : il confirme sa montée en puissance de ces derniers mois. A touché le poteau dès la 4’.

Refaelov (5/5) : il écrase l’Europa Leak’ de tout son talent.

Gedoz (3/5) : un bon match, sans fait notable.

Oularé (4/5) : il ne fait pas toujours les bons choix quand la construction du jeu se complexifie, mais il a su marquer sur sa première occasion. Comme Bolingoli, à 19 ans, c’est suffisant.


Anderlecht / Dinamo Moscou : 0-0

La Jup’ a suivi avec passion le parcours d’Anderlecht en Ligue des Champions. Reversés dans la deuxième compétition européenne, les Mauves affrontent le Dinamo Moscou, sorti en tête de son groupe (Feyenoord, Estoril, Panathinaikos) avec 6 victoires. Le tirage est difficile, mais Anderlecht est capable de passer.

Le XI de Besnik

L’adversaire est d’autant plus coriace que le XI habituel est privé de trois titulaires : Mbemba, Conte et Praet son blessés. Incertain, Defour est là. La recrue Rolando est alignée au côté de Deschacht.

Le match

Anderlecht peut avoir beaucoup de regrets. En difficulté au coup d’envoi face à un adversaire qui n’a pas joué un match officiel depuis plusieurs semaines, le Sporting se ressaisit et se procure les meilleures occasions, notamment par Tielemans et Mitrovic. Dominateur, il ne va toutefois pas réussir à trouver le chemin des filets, malgré l’expulsion de Büttner à la 75ème minute. Sur leurs rares occasions, Moscou a buté sur un excellent Proto.

Les notes

Proto (4/5) : impérial lorsqu’il a été sollicité, notamment son arrêt en fin de première mi-temps.

N’Sakala (5/5) : maître du couloir gauche.

Deschacht (5/5) : Vermaelen est en retraite, Lombaerts est blessé, Kompany va déclarer forfait au prochain match amical, Alderweireld est en reprise. A 33 ans, Deschacht ne doit pas être très loin d’un retour en sélection.

Rolando (3/5) : pour un mec en manque de rythme, c’est pas mal. Pas très rassurant par moments, et visiblement peu adepte des relances propres.

Vanden Borre (2/5) : je vais où je veux, quand je veux.

Dendoncker (5/5) : dopé depuis plusieurs mois.

Defour (3+/5) : chef d’orchestre du milieu de terrain. Sorti à la 67ème en se tenant les adducteurs, dont il était déjà souffrant.

Tielemans (5/5) : partout, tout le temps.

Acheampong (3/5) : bon match. Et en plus il fait des retours défensifs.

Najar (3/5) : toujours en mouvement, que ce soit justifié ou non. C’est pas utile mais on peut pas lui reprocher de ne pas se donner à fond.

Mitrovic (4/5) : dans la continuité de ses perfs en championnat. Bien en forme, motivé. Ça fait zizir.

Jean-Marie Pfouff

Retrouvez-moi sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Bart Van der Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. Bizarre pour Rolando, il a du ballon normalement, il jouait parfois 6 à Porto et s’en sortait bien.

  2. @homerc : simple manque de repères alors. Ses dégagements à l’arrache étaient parfois dûs à des décisions trop tardives (donc question de rythme à reprendre). Pas de quoi le condamner, même si Mbemba lui est bien supérieur.

    @Kimberly : il est dans la continuité. Curieux de savoir ce qu’il va faire en fin de saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.