La Lens académie note Lens-Sochaux (2-3)

Luissette a quand même vu un bon match et un bon porno.

Môtch attendu parmi les môtches, la venue de Sochaux est toujours un évènement attendu par les puristes du Pd2C.
Une équipe qui s’appelle le FC SM, qui a un joueur qui s’appelle Boudebouz, forcément, ça fait bander les sados, masos, et donc scatos de toute une région. Le môtch a d’ailleurs été l’occasion de voir se réaliser le rêve de tous les bondagers locaux, revenus en nombre à Bollaert suite au retour au bercail de Queudrue :

On paume 3-2 un môtch qu’on doit gagner 20 fois : on prend 2 frappes déviées dégueulasses, histoire de nous soumettre, puis une action d’école pour nous montrer que le porno, des fois, c’est beau, enfin, l’arbitre se charge de nous entuber comme il se doi(g)t. Entre-temps on était revenu à égalité, Maoulida avait fait sa salope en se faisant débilement expulsé, mais à 2-2, tout un stade était en transe, prêt à venir… Lui aussi, appris la frustration et la soumission.

Juste pour la déconne, Sochaux n’avait pas du gagner à l’extérieur depuis 1954 et chez nous depuis 1936.

Le môtch :

Beau môtch ceci dit.
Sochaux n’a pas l’habitude de refuser une belle partie, et on ne peut pas dire qu’on ne sait pas accueillir.

Comme prévu, le jeu est ouvert et le film plaisant.

1e passe dès la 2e : Maoulida se fait prendre par derrière dans le rectangle par Faty. L’arbitre aime le beau jeu, il laisse faire.

3 minutes plus tard, Maurice-Belay tente le coup aux 30 mètres, sympa, Aurier l’aide à la mettre au fond. 0-1

14e, Kovacevic sort la matraque et envoie Jemaa seul au duel. L’appel est parfait mais le juge de touche ne veut pas voir ça, et lève son drapeau, pour se cacher les yeux sans doute.

20e, Démont réussit son 1e centre de la saison,  mais Jemaa, comme tous les Tunisiens, est trop court.

25e, Corner : Queudrue, le bien nommé, rate le trou disponible entre les défenseurs d’un rien.

30e. Dramé, qui prenait cher depuis une demi-heure face à Maoulida décide de prendre le 1e puceau venu, histoire de se venger. La victime est toute trouvée : Aurier se fait mystifier, Dramé centre au second poteau où Maïga avait eu la bonne idée de s’allumer une clope, Démont sympa, l’avait laissé peinard. Runje tente une 2e parade du regard, 2e échec. 0-2

34e, Queudrue s’arrache, Richert a mal, Roudet place une tête dans le but vide, mais Perquis la sort.

36e, les scatos entrent en piste. Boudebouz réalise la transversale la plus moche de l’année, Maoulida récupère aux 35m, Roudet s’arrache et la glisse dans le trou pour Jemaa. Gourmand, Richert préfère ne pas la sortir. 1-2.

40e. Anin, impressionnant jusque là, se fait baiser par Maoulida. L’homme aux bandelettes surjoue un contact, puis va pourrir un peu le sochalien. Pas malin pour 2 sous, Anin tombe dans la panneau, le repousse de la tête puis d’une giflette. Jusque là, la scène de Maoulida était parfaite, Anin n’avait rien vu venir, le rouge allait forcément tomber.

Alors, pourquoi, BORDEL DE MERDE, retourner au contact ???
Si c’était pour prendre lui aussi un rouge, j’ai envie de dire banco.

44e. Sauget envoie Jemaa au One One avec Richert. Ce dernier arrache tout sur son passage, mais bon, l’arbitre aime ça et ne dit rien.

Mi –temps.

Aurier, le cul en chou-fleur, est remplacé par Bédimo, Akalé supplée quant à lui Kovacevic.

D’emblée, Akalé met l’ambiance. Et vas-y que je vais à droite, que je vais à gauche, que je fonce tout droit devant. Sur un des raid(e)s, il s’en faut d’un rien pour que toute la défense sochalienne y passe. Lens pousse, et sur un corner (toujours aussi mal tiré), Eduardo offre un orgasme à Yahia. 2-2

Le stade est debout, le membre à la main, prêt à se faire du bien.
65e Le réalisateur a le mauvais goût de dire « coupez ». Sur la scène suivante, il donne un coup-franc aux 18m aux SM pour une auto-glissade d’Ideye. Boudebouz envoie une frappe de merde, Bédimo la dévie au fond, Runje n’est toujours pas télékinésiste. 2-3.

Il reste 25 minutes, mais plus personne n’y croit. Bölöni aura beau se faire sortir, tout le monde sait que quand ça ramollit, ça ne repart jamais.

Avant de passer aux acteurs, notons la grosse perf de l’homme en noir. Un péno zappé, une expulsion pour rien, plus un cadeau aux sochaliens sur le 3e but, ça fait beaucoup. Sans vouloir faire mon Jean-Louis Triaud de base, je note néanmoins qu’on se fait voler les 2 derbies face à Lille, qu’on n’a pas forcément été gâté à Paris la semaine dernière, et que là encore, on se fait méchamment enfler. Je sais que sur une saison, c’est censé s’équilibrer, mais on n’a pas besoin de ça cette année.

Les gros gôrs :

Runje : 1. A tenté 3 parades du regard, a raté les 3. S’il ne peut rien sur les 2 frappes déviées, son replacement est carrément suspect sur le 2e.

Aurier : 1. A fait un gros début de môtch en bouffant Maurice-Belay comme un vulgaire Nenê. Pas de bol, c’est lui qui dévie la frappe du 0-1. Le 2nd est également pour lui. Il prend le dessus sur Maurice-Belay mais dégage n’importe comment sur Dramé qui lui pète les reins avant de servir Maiga, peinard au 2nd poteau. Bölöni, sans pitié, le sort à la mi-temps.

Yahia. 4. Prend 3 buts en ayant fait un gros môtch. Désolant. Il avait été pourtant parfait dans les duels aériens et y même allé de sa montée sur corner, histoire d’égaliser.

Queudrue. 4. Comme Yahia, il a été très bon. S’il semblait carbo en fin de môtch, Ideye n’a pas vu le jour, il n’a pas paumé un duel, réupéré un max de ballons chauds et avait l’air d’être le seul à y croire à 2-3. Le coup-franc qui mène au but est pour lui… même si je suis persuadé qu’il y a faute sur lui et qu’Ideye tombe tout seul comme une merde.

Démont. 1. Il a été tellement bon à gauche qu’Eduardo a préféré jouer latéral. Bédimo entré après la pause, il est passé à droite, où il a été aussi nul.

Kovacevic. 2. Pas un môtch pour le Serbe. Sochaux taquine la baballe là et n’offre pas trop l’occasion de se mettre sur la gueule au milieu de terrain. Quelques belles interceptions, une belle ouverture pour Jemaa à la 14e, quelques tacles… Bof. Il paie à la mi-temps l’expulsion de Maoulida.

Varane. 2. Positionné en 6, il n’a pas forcément été mis en difficulté dans les duels, mais a été très fébrile durant toute la rencontre. Des passes faciles ratées, des mauvais choix dans la relance et j’en passe. La sortie de Kovacevic en 2nde période le laisse seul devant la défense, et bizarrement, ça s’est mieux passé. Pas un grand soir pour autant.

Roudet :2. Des corners tirés n’importe comment, des passes foirées, des ouvertures ratées, on a connu mieux. Le problème de Roudet est que les attaquants défendent trop bas, parfois plus bas que lui. Du coup, dès qu’il récupère un ballon, ya plus personne à qui le refiler. Ca finit soit en envoyage au casse-pipe pour Jemaa, soit en temporisation pénible. Ceci dit, s’il pouvait apprendre à tirer un corner…

Eduardo : 4. Très bon défensivement, on a eu le sentiment qu’il jouait latéral à la place de Démont. Il a pourtant beaucoup tenté et n’a jamais lâché. Si Richert a le mauvais goût de sortir une belle volée, il s’inclinera sur le corner qui suit et qui voit Eduardo servir Yahia aux petits oignons.

Maoulida. 4-3=1. En jambes, l’ami Maou a fait bonne impression dans le jeu. Positionné à droite, il a mis le bouillon à Dramé pendant 40 minutes, tout en assurant un repli efficace. Mais comment noter positivement un mec qui se fait expulser de la manière la plus conne du monde. Il avait réussi à faire dérailler Anin, mais a voulu faire son caïd. Si le rouge est très sévère, il est impardonnable pour un joueur aussi expérimenté.

Jemaa. 3. Dédié au rôle ingrat de l’avant – centre qui court pour rien aux 35 m adverses pour gêner la relance adverse, il a été un poison constant pour la paire Perquis – Faty. S’il a pris régulièrement le dessus de la tête, ses déviations manquaient de précisions pour être dangereuse. Il paie aussi son placement toujours limite par des hors-jeu pas toujours réels mais largement évitables. Il a relancé le Racing juste avant la pause, mais a trop raté en 2nde période.

Les ptits gôrs :

Bédimo. 3. Il a remplacé Démont sur ce côté, et bizarrement, on n’a plus revu Ideye ou Martin. Très offensif en début de 2nde période, il a trop cherché les passes longues en fin de môtch, au lieu de continuer à déborder. Dommage car Sauget n’en pouvait plus.

Akalé. 3. Son entrée a été un vrai détonateur pour le jeu du Racing. Pendant 20 minutes, Sochaux n’a pas vu le jour et était au bord de la rupture. L’arbitre, Boudebouz et Bédimo ont décidé de couper court à ça.

Monrose. Je ne suis même pas sûr qu’il ait touché un ballon.

En face.

Boudebouz porte bien son nom, mais Sochaux joue bien. Ideye et Maiga semblent pouvoir faire la différence à n’importe quel moment, Perquis a été très bon, et Anin a survolé ses 40 minutes de jeu.
Néanmoins, tous étaient cramés à 65e

La suite :

1 point sur les 3 derniers môtches, un vrai parcours de rélégué. Va très vite falloir se remettre de cette défaite, car la suite s’annonce coriace : 2 dép d’affilée, à Rennes, histoire de prendre un triplé de Boukari, puis à Nice. Hermach, Sow et Pollet ne seront pas de trop pour relever la tête.

10 thoughts on “La Lens académie note Lens-Sochaux (2-3)

  1. Plus le temps passe plus Démont devient insupportable. Maïga tout seul au second poteau sur le deuxième but et un pressing du regard (école Runje ?) quand les sochaliens jouent à la baballe aux 30m sur le premier but.

    Un nombre incalculables de contrôles ratés et de relances en profondeur pour les défenseurs centraux, je peux pas m’empêcher de penser qu’avec Aurier-Bedimo en début de match (et éventuellement le Yohann qui rentre quand l’un des 2 est cramé), c’était pas la même histoire.

    Dommage pour le mec qui était l’un des meilleurs du club il y a 3 ans mais une bonne remise en question serait nécessaire (c’est ça ou une cure de rajeunissement ?).

    Sinon superbe tactique de Laslo pour la défense de zone dès le début de match, à la maison et contre la 19e équipe à l’extérieur. Solidifier la défense OK, mais faut pas déconner. Surtout qu’on a besoin de plus d’un point par matchs.

    Pas trop mauvais match des sochaliens qui ont eu le mérite de ne pas refuser le ballon quand on leur a filé, mais y’a pas beaucoup d’équipe contre lesquelles ça gagnait, à part nous.

  2. Je suis complètement d’accord sur le fait qu’Aurier – Bédimo aurait un maximum de gueule au coup d’envoi. Je ne comprends d’ailleurs toujours pas pourquoi Boloni s’obstine à caler Démont à la place de l’un ou l’autre.
    Pis le coup de le changer de côté à la mi-temps est pénible. Il ne sait déjà pas centrer du gauche… alors du droit, bof…

    Enfin, on a pu voir les limites du schéma de Boloni .
    Qu’Akalé entre après l’expulsion de Maoulida, pas de problème, il était capable de tenir le couloir vu que Sauget était cramé.
    Par contre, sortir Aurier, même s’il est fautif sur le 2nd pion c’est hard et débile. Sans Kova au milieu, l’équipe était coupée en 2 et Roudet a du jouer 6, 8, et 10. Sur l’élan de l’égalisation, c’eût pu marcher, mais le 3e but a couper les jambes de tout le monde et il aurait peut etre fallu muscler le milieu (Sertic ou Sow) plutot que Monrose, toujours aussi transparent.

    Bref, on n’est pas dans la merde!

  3. le high kick ni vu ni connu de la dernière action comme un symbole d’un arbitrage de très très très haut niveau…
    Juste un bémol sur la partialité de Mr Varela, la très vilaine semelle de Jemaa qui (r)envoie Richert à l’infirmerie méritait rouge.

  4. Lens – Sochaux, ou comment un arbitre reussit a te dégouter du football …
    Tant d’incompétence en un seul homme, difficile a imaginer …

    C’est pas encore finit , faudra se battre (même contre les arbitres), glané un Max de points avant les 5 dernières journées où l’on rencontre quasi que des adversaires directs ( le quasi concerne Bordeaux ^^ ).

  5. Je viens de revoir le résumé, j’avais oublié un péno sur Démont juste avant le 3e de Sochaux; pénible.

    Au passage, sur le contact Richert-Jemaa, les 2 jouent le ballon. Au temps pour moi donc, ya pas faute de Richert, … ni de Jemaa d’ailleurs. Je suis fair-play, j’espère que Richert s’en remettra.

  6. @ Yano :
    J’suis pas vraiment fan du discours « c’est la faute de l’arbitre ».Boloni a été frileux, on a commis des erreurs défensives, Runje en mode marshmallow (même si je l’aime beaucoup) sur les buts, et puis merde pourquoi Demont arrière gauche?Alors ok, l’arbitre a merdé, mais Lens aussi (et surtout).

  7. Moi aussi d’habitude j’ai pas ce discours mais là trop c’est trop … Je te rejoins sur le fait qu’on a été mauvais en plus d’avoir la scoumoune , mais arriver a un moment , l’incompétence d’un arbitre te plombe un match comme pas possible …

  8. oui enfin tu peux jouer le ballon, si t’arrives la semelle décollée en avant et qu’en plus tu le rates c’est rouge et c’est tout…

  9. j’aime beaucoup le commentaire scientifique <>
    Gros niveau des hôtes, de l’arbitre et du commentateur.
    Sinon bon courage aux masochistes lensois. Rien est perdu, quand on a été champion face à Metz grâce à un but de Lachor, on sait que jamais rien n’est perdu, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.