La Lens académie note Lens-Valenciennes (1-1)

7

Luissette analyse le Nordico.

Tout d’abord, les excuses de Luissette pour le silence post derby de la semaine dernière. Il était au – dessus de ses forces de faire un compte-rendu d’une défaite face à ces connards de Lillois.

2e chance de la semaine mais également dernière de la saison pour gagner un derby, avec cette fois-ci VA qui se présente à Bollaert pour ce que Canal appelera très vite le « Nordico ». Un derby que VA n’a plus gagné ici depuis quasi 30 ans. Notons que je n’aurais rien contre la pérennité de cette série.

VA reste sur une victoire à Nungesser contre Lyon, tandis que nous avons gagné nos 2 derniers matches à domicile (St-Etienne puis Caen). Si à l’aller, on était allé gratter 1 point dans le Hainaut, une victoire nous ferait un bien fou avant de se présenter au Parc next week. Côté effectif, on note les absences de Hermach, pas remis de la sale faute subie à Lille, et des habituels Sow, qui s’est intelligemment pris 3 matches avec la CFA et Pollet. Eduardo, Aurier et Yahia sont sur le banc. Bölöni renouvelle sa charnière Varane-Queudrue et le trio Maoulida-Akalé-Jemaa est chargé de bouger les grands d’en face.


Le môtch :

Les 1eres minutes nous renseignent sur la teneur du match : âpre, dur et très resserré derrière. VA ne sort pas trop et comme à Lille, on joue trop bas et on n’a que très peu d’occasions de mettre les noirs en danger. Jemaa remue beaucoup devant mais trouve toujours le moyen de se faire signaler hors-jeu, le plus souvent d’au moins 2 mètres. Sur les côtés, Akalé ne passe pas Mater une fois, alors que de l’autre côté, Maoulida est invisible. Au milieu, Kovacevic joue les sécateurs mais Sertic joue bas et on a du mal à trouver Roudet.

Le 1er tournant intervient quand Akalé et Maoulida s’échangent leurs ailes. Dans la foulée, Akalé dédouble Bédimo et trouve la tête de Maoulida, alone aux 6m qui préfère la mettre au-dessus. Tant pis pour les bandelettes. D’autant plus dommage que Mater souffre face à Maoulida et que les espaces se libèrent un peu. C’est d’ailleurs sur une action de Maoulida que Jemaa trouve la faille. Centre du 1er, tête du Tunisien repoussée par Penneteau mais Jemaa marque en 2 temps le but censé nous soulager. Pas de bol, 2 minutes plus tard, Démont se fait démonter par Danic qui centre au millimètre pour Dossevi. Une action pour VA, un but. Mi-temps.

Petit moment pittoresque que cette mi-temps de derby. Déjà, les amoureux du bon goût avait pu admirer avant le coup d’envoi une magnifique « œuvre d’art » réalisée par l’association « chtricote » d’un patelin voisin. 200 m de patchwork tricoté main le long d’un stade… ça fait rêver. Pendant la pause, on a la joie d’assister au challenge truc muche avec un duel entre 2 équipes de jeunes de bleds locaux qui s’affrontent au face à face. On est d’accord, tout le monde s’en fout. (Pour info, ça a fait 6-6)

Suit le 2e challenge, sponsorisé par une boîte d’assurance. But du jeu : 2 gus sont tirés au sort dans le stade et doivent tenter de toucher la barre depuis les 35m, 2 essais par tête. D’habitude, c’est toujours l’occasion de se foutre de la gueule des ptits gros à brioche ou des jeunes guignols qui viennent faire les malins en jonglant, pour ensuite faire des frappes moisies. Cette fois, étrangement, tout le monde semble intéressé par le truc. Déjà, gros plus, le lot à gagner est un séjour à Djerba. Une sacrée bonne idée que d’aller en Tunisie en ce moment… passons.

1e mec, prometteur. Une frappe déchoulée qui finit à 10 m du but. 2e essai, rebelote, c’est foiré et ça rebondit piteusement 10 m plus loin pour finir en 6m.

2e gars, un ptit vieux, la soixantaine, qui fait déjà marrer tout le monde. Il tente de frapper coup de pied, comme une brute. Évidemment sa frappe est foirée lamentablement. 2e tentative, il explique au speaker que le vent l’a pas aidé mais que là, c’est bon. Elan, frappe, missile, BIM, pleine barre, sous le regard hilare de chaque spectateur. Voir un vieux faire un tour d’honneur parce qu’il a gagné un voyage dans un pays en plein marasme, c’est vrai que c’est marrant. C’est ça aussi le derby.

Parenthèse fermée, on s’est fait chier en 2nde période. Lens joue plus haut et presse sans cesse le milieu valenciennois qui a du mal à s’organiser. Kovacevic et Sertic ferment toutes les portes, Queudrue et Varane sont impeccables mais malgré ça, on rate trop de passes faciles, on gâche nos centres, Jemaa est hors-jeu, Maoulida ne passe plus, Akalé est carbo, nos corners sont immondes et Penneteau s’ennuie.

Seul Sertic a le bon goût de se signaler. Une 1ere fois dans la surface, dans un angle improbable, puis sur un missile aux 25 m que Penneteau repousse en corner.

En fin de match, on tente le tout pour le tout en rentrant Eduardo puis Omrani, mais rien.

Match nul logique qui ne nous arrange pas du tout. Si on est solide derrière, notre animation est pauvre et notre jeu manque vraiment de variété. C’était sympa de dégager KMP et Boukari mais on se retrouve avec un banc très limité. Il revient quand Pollet déjà ?

Bref, on va devoir aller à Paris en étant relégable, et il faudra y faire beaucoup mieux pour rattraper la dégelée (5-1) reçue là-bas en coupe, avant de recevoir Sochaux pour un nouveau « match qu’il ne faudra pas perdre »


Les gôrs :

Runje : 2/5. Pas grand-chose à faire ce soir. 2 occasions pour VA, un but et un sauvetage un peu à l’arrache juste avant la mi-temps. -1 pour son carton débile reçu dans les 30m adverses…

Démont : 2/5. Bon match de Démont. Actif offensivement, il a souvent tenté de percuter la paire Sanchez-Bong mais est toujours aussi imprécis dans ses passes. Des ouvertures dégueulasses, des décalages ratés salissent sa copie. Pire, comme à Lille, il est fautif sur but. S’il a bien pris Danic tout au long du match, il n’a fallu qu’une occasion au Valenciennois pour offrir le but à Dossévi. Dommage car il y a vraiment du mieux dans le jeu de Démont.

Varane : 4/5. Gros môtch du capitaine des – 17.  S’il a mis Yahia sur le banc, il reste très sobre. Il a complètement muselé Pujol et s’impose peu à peu comme l’avenir du club à ce poste. De belles anticipations (avec Démont sur son côté, valait mieux) et des relances propres, on a bien fait de le prolonger. -1 sur sa non-intervention sur le but de Dossévi.

Queudrue : 4/5. 3e môtch d’affilée avec Varane, et on a l’impression qu’ils jouent ensemble depuis 20 ans. Très bon dans les airs, pas un duel de perdu, un pressing haut très efficace. Il n’est d’ailleurs pas loin du môtch parfait avec une tête qui sort d’un rien du cadre sur le seul corner correctement tiré de la soirée. Si Franckie et sa coupe de cheveux à la Guile rassurent, sa sortie à 3 minutes de la fin un peu moins.

Bédimo : 3/5. Du mieux chez l’ami camerounais. Il a complètement mangé Dossevi et n’a jamais été mis en difficulté sur son aile. Il lui manque cette fougue de début de saison pour dynamiter un peu les ailes et apporter d’avantage. C’est d’ailleurs dommage de ne pas monter plus souvent, c’est en effet sur l’une de ses rares chevauchées qu’on ouvre le score.

Kovacevic : 4/5. L’homme au couteau entre les dents est de retour. Cachez vos mères, protégez vos sœurs et craignez pour vos enfants.

Sertic : 3/5. Plus la saison avance, plus Sertic joue bas. Clairement positionné en lieu et place d’Hermach, il a participé à cadenasser le milieu de terrain. Offensivement, il alterne dribbles foufous, contrôles orientés et frappes dangereuses avec des passes ratées ou des ouvertures foirées. On l’attend au Parc où le jeu sera sans doute moins fermé.

Roudet : 2/5. Môtch pénible de Roudet. C’est toujours lui le plus actif, le plus à même de porter le danger devant, mais il a toujours ce même déchet qui nuit tant à la fluidité du jeu. Certes les appels de Jemaa sont relous, mais un semblant d’application dans les gestes les plus simples ne serait pas de trop. -1 pour tous ses corners : hideux.

Akalé : 2/5. Une quasi passe déc’ pour Maoulida et pas mal d’appels dans la profondeur. Petit môtch cependant : Mater puis Bong n’ont que trop rarement été mis en danger et il a complètement disparu en 2nde période. Relou l’instabilité politique en Côte d’Ivoire.

Maoulida : 3/5. J’ai bien aimé le môtch de Maoulida. Beaucoup de ballons grattés très bas, une recherche constante de la profondeur et un sacré duel livré face à Mater. S’il est à l’origine du but il est aussi celui qui est toujours capable de rater l’irratable : aujourd’hui une tête aux 6m sans opposition. Pénible.

Jemaa : 2/5. Il marque un but moche et a gâché son énorme travail de pressing par une propension à se retrouver hors-jeu et faire trop souvent le dribble de trop. Savoir qu’un mec a gagné à la mi-temps un séjour en Tunisie a du le tracasser.


Les autres:

Eduardo : NN. Transparent, il n’a pas eu une seule fois l’occasion de porter le danger. Un carton jaune inutile en bonus.

Yahia : NN. Rentré pour 3 minutes, bon.

Omrani : NN. Pour sa 1ere fois, il avait joué 2 minutes sans pouvoir toucher un ballon. Il triple donc son temps de jeu et pourra dire à ses petits-enfants : « j’ai touché le ballon en L1 ».


En face :

Bisevac, toujours aussi coriace et Danic, très chiant à jouer, ont fait un bon môtch. Pujol a été translucide, Tang frères inutile et Dossévi bouffé par Bédimo. Pas de bol, c’est lui qui marque. Il restera néanmoins comme le 1e numéro 10 à prendre 2 grands ponts sur la même action par un arrière latéral.

7 thoughts on “La Lens académie note Lens-Valenciennes (1-1)

  1. Queudrue et Bedimo sur le but font des courses assez bizarres quand même…En plus, c’est commenté par papy Guy Roux,et c’est moche. Au moins, Lens ne perd plus…Mais les autres non plus en fait!

  2. « Papy Guy Roux », j’ai pensé la même chose en regardant le match.
    Et son plaidoyer contre les cartons jaunes, c’est pénible !

  3. Sympa cette Lens academy qui commente l’actualité du racing de manière décalée ce qui est trop peu le cas aujourd’hui (d’ailleurs si vous avez des liens sur le sujet je suis preneur).
    Sinon pour ce post il est vraiment dommage que des erreurs grossières telle que la position géographique dagadir, qui est au Maroc comme le souligne justement agoraphobie, et des sorties géo politiques inutiles sans fondement et ne démontrant sud peu de culture viennent salir ce papier, ça limage des prestation de démont. Ensuite, trop de vulgarité nuit a la puissance de ton verbe, un peu comme les nombreux ratés de lapiniez en pointe. Et traiter avec autant de dédain les supporters lensois te rend aussi con que jemaa. On y peut rien si une semaine au Maroc et un tour dhonneur dans bollaert changent de l’usine (et c’est pas populiste de dire ça !)

  4. Merci à tous, ça me va droit au coeur.
    Effectivement, erreur de ma part, le mec a gagné un séjour à Djerba, qui elle, est bien en Tunisie. Horsjeu ne se revendique pas « le meilleur site du monde »…

    Après, on pourra difficilement m’en vouloir d’avoir bu un peu trop de Duvel avant et après match. Un derby se doit d’être festif, et comme j’ai le droit d’écrire juste après le match, sans avoir les images de canal, moi, je me permets de faire une retranscription de ce que j’ai vu au stade, depuis la Marek.

    Au stade, car malgré « le dédain envers les supporters lensois », je suis abonné là-bas depuis 13 ans et carté ultra depuis 10 ans. J’ai donc le droit de me foutre de leur gueule, vu que j’en suis. Après que le mec aille à Agadir ou au Maroc, on s’en fout. Ca reste un bon moment de l’avoir vu mettre la banane à Bollaert. Pas besoin de remuer les poncifs à base d’usine, de mine ou de chomage pour faire « Lensois »…

  5. J’aime bien ce genre de challenge à la mi-temps. Par contre ça peut marcher que dans le Nord où les gens vont au stade en jogging/baskets, parce que va faire une transversale de 35m avec des mocassins…

  6. De mémoire, je crois qu’ils sont préinscrits quelque part et qu’ils savent à l’avance qu’ils vont devoir descendre sur la pelouse.
    Dommage, en tongs, ça doit être sympa. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.