La ligue 1 académie… 34eme journée

5

Jean-Paul attend un nouvel ami dans sa tanière.

Salut les Ptits loups,

à 4 journées de la fin, le dénouement final est proche. Un petit récapote à l’hâtif des principaux enjeux en guise d’un trou du xion.

Le titre : Marseille leader serein dispose d’une bonne longueur d’avance sur Auxerre qu’il rencontre vendredi, dans la vraie finale du week-end qui va intéresser l’ex à Gône. À propos de Ken, vous avez dû vous aussi constater que Marianne a fini de se barbiriser et d’épouser la cause de Bourre-cuff ou d’avaler le goût du Blanc pour renouer avec une tradition plus rouge avec la belle paire bourguignonne que pourrait former Pedretti et Jeannot s’ils étaient du cru ? On dirait un peu une fille pas terrible, mais une fille quand même, donc courtisée mais qu’a trop tisé du beaujolpif et s’éprend pour le puceau qui n’osait pas lui parler. On passe un peu de l’idylle au Lidl. C’est mignon.

La 3e place : Concerne donc les quatre qu’ont pas suivi le rythme endiablé des Leader-Price. Si Lille a fait la bonne opération du week-end, Lyon peut se replacer idéalement dans la course avec son match en retard. Montpellier grapille à droite à gauche des petits points qui lui permettent de rester à une distance raisonnable du 4e larron. Le FC Lorient Bretagne-Sud bien sûr. Il faudrait d’ailleurs qu’il pense à trouver un nom un peu moins complexe, parce que mettre à la fois orient, sud et Bretagne ensemble, ça sent un peu l’escroquerie. Je sais bien que c’est un peu la nouvelle mode entre Arles-Avignon et Evian-Thonon-Vittel, mais là, Quimperpignanoï, je sais pas si l’humanité est encore prête.

Le maintien : Là par contre, pas de quoi être hâtif du doute, le dénouement est connu depuis un bail : Le MUC, Boubou et Grenoble. Après, il y a ceux qui font un peu semblant d’y croire, comme Boulogne et ses pauvres pêcheurs, ceux qui font à peine semblant d’avoir peur, comme Sainté et son teaser, et ceux qui veulent juste partir en vacances, comme Anthony Le Tallec.

Après cette mise en bouche de profess’ Lionel, j’ose bien entrer dans les détails du oui-ken et du week-mideul. D’abord le samedi Traoré :

Lorient/Bordel 1/0

Avec son rythme de relégab’, Bordel connait une contre-performance supplémentaire en perdant face à l’équipe qui s’était pris 4/1 à la Baie des champs. Les problèmes se multiplient pour les girondelles entre la blessure de Bourrecuff et les arrêts de Caponne. Et si Alf fait des arrêts, c’est surtout parce que l’adversaire frappe mal, à l’image d’Aie Gouffran qui trouve la barre lorsque le but est grand ouvert. Du coup, Lorient, qui entre son président et son grand gourou (RIP), s’y croit beaucoup et imagine même avoir des chances d’entrée dans l’Europe. Déjà que les Turques se heurtent à pas mal de résistance, j’imagine même pas les Lorientaux… Enfin bon, Gameiro marque son 15e but de la saison entre les jambes de Ramé et Lorient gagne.

Le Mans/ Lille 1/ 2

« C’est des Gueux las » gueulent le gars Reuda après les arbites qui n’auraient pas sifflé pénalty à la 90e. Lui qu’on avait quasiment pas vu de l’année a peut-être pas choisi le meilleur moment pour se réveiller. Le 29 août en regardant une dernière fois son effectif, ça aurait eu plus de sens. Lille a même pas eu besoin d’être volcanique pour empêcher le MUC de s’envoler vers une 4e non-défaite consécutive. Lille avait ouvert la marque par Toulio des Mellaux en début de match. Peu après la mi-temps, Lamah (Serge ou Bernard, je sais plus, de toutes façons, on dirait une chèvre) marche sur les tendons du défenseur et remporte son duel avec Landreau. Cabaye marque le pénalty de la victoire qui fait de Lille le nouveau troisième.

Nancy/Montpellier 0/0

Même privé de 4 titulaires habituels, Montpellier ne perd pas comme des Bordelaids. Ils auraient même mérité deux pénaltys. Bré les a pas vus. Sinon, il se serait fait un plaisir de les faire retirer.

Ensuite le dimanche. Manche.

Toulouse/Auxerre 0/3

0/0 à la mi-temps, c’était le score inévitable entre deux des meilleures défenses du championnat. On aurait même pu croire que ce serait le score final, mais la lutte a été remportée par l’internationale auxerroise que rien n’arrête, ni les Morues, ni les ptites chounes de Casanova. Un coup-franc de Pédretti et deux contres de Jelen, qui mange des choses saines, plus tard et l’Aja, qui n’est pas une équipe de chiottes, s’impose au stade Yom.

Marseille/Sainté 1/0

Dernier match de la 34e journée, certains étaient un peu étonnés de revoir l’Asse, un peu en fond du trou, en prime-time sur Canal. Quand Valbuena ouvre le score à la 6e minute, Manolo, dont la tante est née à Marseille m’assurait qu’ on allait au moins assister à un festival de buts olympiens. Mais c’était mal connaître la soudaine motivation des Verts d’assurer leur maintien. Si Rivière, en position de hors-jeu, ne détourne pas une frappe limpide qui filait au fond des filets malgré le barrage méditerranéen, ça fait un partout. Joueur du cru, Emmanuel n’est effectivement pas du genre à emprunter le chemin boueux. Bref, Marseille a eu chaud aux fesses, mais prend 3 points quand même.

Enfin le mardi/mercredi pour ceux que la ligue des champions n’a pas écoeuré de la ligue 1.

Grenoble/PSG 4/0 Monaco/Le Mans 1/1

Les joueurs du PSG avaient passé un pacte : plus de défaites jusqu’à la fin de la saison. Et comme toujours, ils ont échoué avec la manière en se prenant une raclée alpine. Pas de quoi en faire un fromage non plus, Auxerre a fait pire et l’entraîneur, comme boire est sa tasse de thé, avait titularisé Sammy Traoré et toute la clique. Résultat une claque glauque et une fessée sans froc pour la grande saucisse et ses collègues sandwichs grecs.

Monaco contre Le Mans, c’était encore plus le bazar. Zarb comme dirait Toufik. Ovono a empêché la défaite des siens, en multipliant les arrêts face à Néné. Mais dans ces comptes de notaire en cravate, le MUC fait pas une très bonne affaire non plus.

Valenciennes/Bordel 2/0

Pour conclure cette semaine de football national, on a eu droit à un choc du ventre mou entre deux équipes que beaucoup ont vu bien plus belles que le dard de Sébastien Frey. Victoire de Gala pour VA, défaite supplémentaire pour le FC Metz du sud. Carles Pujol ouvre le score. Ou Annie, je sais plus. Et Kadir qui fouette marque le but qui laisse bouche bée les clients de Madame Agnès. Du coup, Lolo Blanc chef des Bleus, ça ne fait plus bander grand monde.

Oubliez pas que demain, c’est la lutte finale. Et hésitez pas à m’appeler si vous avez des questions, je suis prêt à vous accueillir les bras grands ouverts dans ma tanière.

A plus les copains.

Jean-Paul.

5 thoughts on “La ligue 1 académie… 34eme journée

  1. « à l’image d’Aie Gouffran qui trouve la barre lorsque le but est grand ouvert »

    « un choc du ventre mou entre deux équipes que beaucoup ont vu bien plus belles que le dard de Sébastien Frey »

    la grande classe Jean Paul !

    « je suis prêt à vous accueillir les bras grands ouverts dans ma tanière. »

    Non meri, une autre fois peut être !

  2. Etant supporter Manceau je tiens a apporter une modification !!

    C’est pas Lamah qui a marché sur les Tendons de Beria mais Maïga

  3. Bien vu Alban mais Serge ou Bernard Maïga la chèvre, ça le faisait moins.
    De toutes façons, l’un ou l’autre, pas grand chose à péter, les deux stars du club, c’est Moulin et Ovono maintenant. Quelle déchéance…

    On t’a quand même connu plus en forme Jean-Paul.

  4. ^^ Effectivement ça le faisait moins

    Ovono star du club ? Mdr

    non ya Le Tallec / Corchia / Cerdan comme  » star  » au Mans
    Sinon pour Moulin il nous aura pas servi à grand chose au club appart faire de la Figuration

  5. Non non.
    Ton trio là, c’est des honnêtes joueurs de L1. Peut-être que Corchia a de l’avenir à la limite.

    Alors qu’Ovono, ses sorties et ses interventions ont déjà fait le tour du web.
    ça mériterait un sondage, mais quand on parle du MUC actuel, je crois bien qu’on pense plus facilement aux déclarations moulienniennes et aux sorties ovonesques qu’aux buts du Tallec ou qu’aux larmes de Cerdan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.