La louve académie aurait dû chausser autre chose.

Novara. 20h45. Un samedi soir sur des échasses, ça évite les odeurs mais pas les crevasses. Fabio est sur le pont, mais quand même sous l’eau du commun d’une ligue asphyxiée, asphyxiante. Chiante, en fait.

Il aime le foot, pas les blagues carambar. Alors il en a plein le dos. Il se plombe une soirée labiale pour son équipe mais quand il voit le streaming tremblotant et al-jazirien lui balancer à la fiole la compo, il se dit qu’à côté, Claude Pèze doit s’estimer heureux avec Chalmé, Sané et autre Planus aux hormones. La lèvre pendante et prête à se pendre pour avoir au moins une dernière demi-molle de carnaval, il voit les faces de clowns s’allonger sur son écran et le terrain se meubler de buses que tu t’acharnes semaine après semaine à démonter pour justifier leurs statuts de morts cliniques pour le haut niveau. Mais il oublie que le haut niveau ne se joue plus sous ces latitudes.

Imaginer ensemble Rosi, Cassetti et Taddéi dans une même défense donne le tournis à jeun. Les voir jouer ensemble revient à faire le numéro de SOS grande faucheuse pour en finir le plus vite possible. En fait, en finir avant de voir les recrues payées à prix de burnes d’atlantides danser Casse-noisettes sans merguez introductives.

Le coup des échasses, c’est beau mais ca te refile la déprime à voir les choses telles qu’elles sont.

La squadra

Steak le bourge (4/5): Sort du bureau des complaintes pour cette partie fine à la campagne. Mais reste sur un train de vie à crédit. Fabio n’oublie pas. Jamais. Performant contre un relégable, insipide contre les Lazio et Milan AC, les attentes ne sont point satisfaites.

Rosi (1/5°): Se distingue du cadavre footballistique par une propension à la fois rare et finalement salutaire de faire se sentir le téléspectateur heureux de ne pas être lui.

K7 – iiiii (Philiiiiipppp/5):Avec lui, on ne parle plus de foot. Son match est à montrer à….personne. Même pas aux Alzheimer. Car ils en viendraient à préférer cet état à ce combat perdu d’avance d’un hippocampe sans oignon contre les abysses de la médiocrité. Aurait pu et dû se faire expulser au bout de 20 minutes.

Burdisso (1/5): Il m’énerve à s’énerver de sa propre médiocrité. Vu son âge, il devrait le savoir qu’il a autant de chance de remporter le Messi d’or que moi le prix Goncourt des lycéennes.

Taddéi: (0/5): Se distingue du cadavre footballistique par une propension à la fois rare et finalement salutaire de faire croire au téléspectateur qu’il est …. incroyablement beau et charismatique. A attendu la 60eme minute pour faire une passe dans les pieds d’un partenaire. Possibilité d’un record kinder pour ce sosie d’uruk-hai!

De Rossi (3/5): Sa solitude commence à lui peser et à l’atteindre. Seul footballeur talentueux au milieu de 21 poulpes sans encre, il enverra bientôt une lettre à la mère petrodollar de la lointaine City pour lever l’ancre sans regret. Comment lui en vouloir ?

Greco (2/5): Pas le plus mauvais (statut impossible à revendiquer avec Cassetti sur le terrain) il n’en reste pas moins acteur de ce nanar footbalistique. Il est loin le temps où la Roma sortait des jeunes talentueux. Et quand ça arrive, ils l’envoient briller ailleurs (jurisprudence Cerci à la Fio).

Gago (2/5): Dans la bouillie d’un milieu de terrain à 17 pongistes où personne ne sait qui fait quoi, je cherche la purée Mousline. Fabio voudrait l’interviewer pour un jour donner du goût aux prestations du Gago sous l’eau. Pour l’instant, l’Argentin fait plus grumeaux que galettes à gogo. Défensif, offensif ? Inoffensif, répondent les cieux.

Pjanic (4/5): Comme il n’y a rien à retenir d’autre que les buts, ses deux passes décisives en font le grand gagnant de la fête à neuneu !

Lamela (1/5): Pastore du mois d’octobre sans les buts. Mais lui a choisi la CFA pour briller au Paris FC. Cependant le Raon l’étape rital l’a bien annihilé en ne faisant que fredonner l’air des trois cloches. Si l’on excepte son but express pour sa première apparition, il m’est apparu comme les autres recrues: du jambon

Osvaldo (3/5) :Cinquième but depuis le début de saison. Il confirme qu’il a le niveau pour une sous-ligue européenne. Sera revendu au FC Bangkok pour deux Vivelle dop et quatre Tahiti douche allégés. A noter une attitude détestable digne des plus belles heures du toujours classe Titi l’Henry.

La panchina qui pencha

Bojan (3/5) : Etrange petit bonhomme que ce petit jimmy lee criquet sans canne. Il oscille entre anal passif et anal actif, entre statut de jeune jean-foutre et foutre-dieu. J’aimerais solliciter Gros membre numéro 2 pour lui demander son avis non objectif.

José Angel (Sans note): Première non titularisation. Je l’ai critiqué, c’est vrai, mais vu le remplaçant, je ne peux que souhaiter son retour comme titulaire pour qu’il continue dans son activité favorite de lanceur de bouquetins farçis à la truelle.

?????( ) Non, tu n’es pas rentré. Peut-être Youpi Goldberg t’a vu mais moi non.

Le pizzaiolo

Louise Henri 4 (40°/5): Inventeur du schéma tactique inédit en 1-67-0,5 option légos décolorés. N’a pas de réponses à apporter à des blocs très bas privilégiant le contre, système qu’il va rencontrer toute l’année sauf contre les gros, catégorie dont la Roma ne fait officiellement plus partie cette année. La victoire n’est dûe qu’à une médiocrité encore plus grande des fions d’en face.

Le youyou auditif.


Il baccio di dietro

Fabio Labello.

Fabio, ce bel homme dérangé, vous file toutefois les images de ce match.

6 thoughts on “La Louve Académie note Novara-AS Roma (0-2)

  1. Gago n’est pas fait pour le Football Européen.

    Le gros problème c’est les latéraux, bizarre que Baldini n’ait pas pensé à recruter un latéral droit. Parce que José Angel, même s’il est trop offensif, a l’air prometteur et tant que l’équipe n’est pas stabilisé défensivement il sera en difficulté.

  2. pourtant j’avais parié une mirabelle sur l’association de rossi-gago
    pour le latéral droit c’est honteux à ce niveau. on a une centaine de milieux mais aucun défenseur potable pratiquement. Et kjaer se révèle bouffon comme les autres.
    peut être au mercato
    mais bon
    allez tiens je me siffle une mirabelle de lorraine question d’honneur perdu!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.