L’académie de la Louve aime les excuses humides.

Scusate per il ritardo, mais revoilà Fabio qui a bon dos, bonnes lèvres.
Scusate per il ritardo, mais il ne va pas vous souhaiter ses voeux car sans la bise anale cela n’a pas beaucoup de sens. Ni d’odeur.
Scusate per il ritardo, mais il faut bien admettre que la parole peut être bien souvent preuve du divin du fin fond d’un canapé sans âme comme d’un pré aux vaches sacrées.
Scusate per il ritardo, mais il ne sera jamais à l’heure car il préfère réfléchir avant de pondre.
Scusate per il ritardo, mais il faut être honnête:  il t’a manqué, Fabio, dans son écrin de déprime et de folie.
Scusate per il ritardo, mais maintenant il est temps de prendre place de nouveau devant l’écran coloré de rouge et de jaune, les couleurs de l’empire et du céleste.
Scusate per il ritardo, mais c’est l’académie de la louve qui est de retour et elle emmerde les Laziali qui ont vidé le radeau comme des cheveux gras dans le broyeur d’espoir.

Comptez bien, les dix apôtres étaient douze dimanche.
Moi, des fois, je me compte, et je n’en arrive jamais au bout.
Totti, lui, sait  au moins compter jusqu’à deux.
Les Vérolais, eux, ont perdu le compte, celui de la fin.

Stek (4/5): Mmm, qui va la ? Le Qui? Le Quoi? L’Inquisition? Non? Le Chievo? Nan, désolé, je suis pas interessé. Je m’appelle pas Bizarri.

José Angel (3/5): Il a bon pied mon con, mais s’il pouvait lancer le programme “centrer du pied gauche sans passer par l’échasse iconoclaste” avant la fin des printemps, moi, bibi et l’atlas lui saurions grés. Histoire de convoler en justes noces.

Heinze (2/5): « Ne lui confions pas mes bas, oh mon beau Fabio, il pourrait s’y emmêler les mèches comme le vulgaire défenseur qu’il est ». « Soit, mais si seulement en échange de quelques piécettes, nous pouvions trouver un nouvel et fort brave goupillon. »

Juan (3/5): “ Soeur Marie-Myriam, pourquoi aimez-vous les cerveaux de chérubins?” Car avec Don Juan della scarpa dellas cuevas fritatas, nous les cuisinons et les dégustons sur l’autel des attaquants tombés à l’olympico pour crise de Foix. Personnellement, je vous conseille les chérubins laziali. Ils ont très mauvais goût mais cela n’en est que meilleur. Les Vérolés aussi. Pardon? Oui, les Véronais aussi. Enfin, tous ceux qui ont des têtes de bites.

Taddei (3/5): On en oublierait presque que l’année est neuve comme une nonne. Ah ses nouveautés, ses résolutions, ses déodorants… D’ailleurs, sous la lumière divine, il fait chaud comme en enfer.  Ohé, jeune jean-foutre, oui, vous, voulez-vous bien courir sans la morve au nez le long de cette ligne tout en secouant la tête très vite dans tous les sens! Oui, voilà, très bien, mon petit. La prochaine fois, je vous laisserais peut-être biner dans le cloaque de miss Bénitier 1967.

Simplicio (1/5): Il est toujours drôle de voir les oeuvres de la chirurgie esthétique. Hein? Pardon? Non. Ah! Euh…. Il est toujours drôle de regarder un joueur handicapé jouer au foot. Hein? Pardon? Non? Ah! Euh… bon, finalement, des fois, je devrais me limiter  au rayon con et fesse.

Pjanic (2/5) : Caché dans une bosse de chameau, on a souvent envie de le pousser dans une fosse à potion. Car son embonpoint léthargique de minot à la croix de cul irrite même les prêtres irlandais à joues rouges et les cardinaux faux monnayeurs.

Lama –là ( 1/5) :  Lamela, lui, c’est un cadeau de mes-deux qui ne trouve même pas son cul sous le sapin et encore moins le sens de la bulle papale.

Totti (Fidelité/5) Au nom du père.

De Rossi (Amour/5): du fils.

 

Arbitre (Profond/5): et du sein esprit.

 

Les osties:

Gago, Greco, Caprari: miettes collées dans la molaire à l’arrière des souvenirs.

 

La moule machoire:

Il tient à son rocher. Quant au rocher, il est rital donc fainéant. Alors, la machoire continue de remâcher son petit triptyque . Pour combien de temps encore?  Amen, dit-il en se tricotant le boulier.

 

La et l’ailleurs.

 

Il baccio di dietro

Fabio Labello.

Fabio est cinglé, c’est un fait, mais il a demandé les images poliment.

5 thoughts on “La Louve Académie note Rome-Chievo Verone (2-0)

  1. En fait L’Injusticier masqué te fait remarquer que tu n’as pas mis les images du match!
    Donc forcément il a le masque…

  2. De la merde peut-être jeune courageux mais l’arrière droit y est n’est ce pas monsieur Taddei. Par contre, tu enlèves le masque et tu verras qu’il manque…Bojan qui n’a rien d’un arrière droit, mais que je n’ai pas voulu noté pour cause de médiocrité. Mais promis, je ne recommencerai pas. C’est plus juste!
    Bref, c’est toujours un plaisir de me tenir au courant des tendances automne-hiver par chez toi, jeune faquin.
    Quant aux images de l’acte, il faut voir avec le service.

  3. c’est vrai que sur les louves académies, on apprend pas grand chose sur la manière dont on joué les romains… ca ressemble plus à un exutoire qu’à un bulletin de note. en prose, certes, quoiqu’un peut douteuse. maybe cantona likes it

  4. houlà, mon « t » se fait la malle du ont au peu… saligot! capello (non pas fabio) hates it!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.