Avant-match :

Boharf… en vrai on s’en tape de l’avant-match, c’est le 72éme clasico de la saison alors tant pis pour ceux qui n’ont pas suivi les épisodes précédents, de toutes façons ils n’ont pas été très bons je trouve. On va donc se contenter des informations indispensables et on passe aux compos parce que ça c’est vraiment intéressant. Donc : il fait 9°Celsius au Camp Nou, le vent souffle à 16km/h vers l’ouest et le taux d’humidité est de 73% ( à 2% prés). Voilà, vous savez tout.

Les hommes, les vrais :

Le club de Barcelone qui joue au foot se présente dans un schéma classique de clasico, ou clasico-classique, c’est à dire avec quatre défenseurs comme à l’ancienne, et deux fois trois mecs horripilants au dessus. Coupe oblige, la blague Pinto est reconduite dans les bois, Busquetiniestaxavi au milieu et Fabregas, Messi et Sanchez vont se mélanger comme les libertins de la belle époque des lumières.

Excédé par les critiques de l’homme mystérieux lors du match aller, Mourinho a décidé de faire jouer ses hommes en 4-2-3-1, comme à tous les matchs quoi… Hé ben mon con si c’est pas une idée brillante ça ! On va voir ce que ça donne mais pour ma part, j’aurais bien aimé que l’équipe se présente comme ça au match aller mais bon je l’ai déjà dit je vais pas en rajouter. Après on va dire que je radote.

Sur la feuille on trouve :

Ramos : normal.

Pepe : de retour à son poste, ce qui est pas plus mal vu qu’au milieu il se met la pression tout seul et qu’il fait conneries sur conneries (cf l’aller).

Coentrao : à gauche pour les mêmes raisons qu’à l’aller. Ça se tient.

Arbeloa : Ah… Comme c’est le seul « spécialiste » du poste, à fortiori quand Diarra est occupé au milieu de terrain ben on va dire que c’est légitime. Il était suspendu à l’aller et Altintop l’avait suppléé sans être ridicule. Il va quand même falloir qu’il fasse mieux que d’habitude s’il ne veut pas recevoir l’expression de mes sentiments les pires.

Alonso : indispensable même quand il n’est pas au top.

Lass’ : j’ai déjà expliqué, face au Barça c’est lui qu’il nous faut à ce poste. De toute façon, Khedira n’est pas là et Sahin ne sert à rien. Granero cire logiquement.

Ronaldo : Ronaldo quoi.

Ozil : vu sa forme actuelle, la seule question qui se posait était de savoir où le mettre, au centre ou à droite. Il s’exprime pleinement dans l’entrejeu donc c’est tout vu.

Kaka : il peine à convaincre mais le Mou l’aime bien alors il le met à droite pour laisser Ozil diriger les débats. Certains crieront au Callejon mais je reste d’avis que le Bueno est un joker plutôt qu’autre chose, du moins pour l’instant. Donc je ne contredis pas.

Higuain : plutôt que Benz’. Bon là si c’est le Mou qui le dit. Karim doit être un peu fatigué. Ou pas.

Casillas – Coentrao, Ramos, Pepe, Arbeloa – Xabi, Lass’ – Ronaldo, Ozil, Kaka – Higuain

 

Le jeu de paume, avec les pieds :

20 secondes de jeu, à peine : Mauvaise passe d’Alves vers ce qui lui sert de gardien. Pique, pas méfiant, laisse rouler tandis que Higuain qui avait senti le coup lui passe dans le dos. Il intercepte et se retrouve seul face à Pinto mais rate complètement son plat du pied. Au début j’ai cru à une blague, un truc concerté entre les deux équipes pour taquiner l’homme mystérieux. Nenni, l’homme qui ne rate jamais rien s’est complètement troué. Il y eut un peu de ressentiment sur le coup, heureusement j’étais seul au château et il n’y pas de voisin dans un rayon de 22 kilomètres. Notons tout de même que face à Osasuna ou n’importe qu’elle autre équipe à l’exception du Barça, Gonzalo aurait dribblé deux fois le gardien avant de marquer en faisant le poirier.

3′: Coup franc offert à Kaka sur une main peu franche de Piqué. C’est à gauche de la surface, Xabi trajectoirise le ballon. Ramos et Higuain prennent de vitesse les catalents. Sergio est à une épaisseur de serre-tête de la mettre au fond mais c’est finalement Gonzalo qui peut reprendre à 30 centimètres des buts sauf que Pinto est sur la trajectoire. Le ballon rebondit sur le nez de l’Argentin et sort. Noooooooooooooooooooooooooonnnnnnnnnnnnnnn, proclamais-je, nonchalamment

6′ : Ronaldo peut frapper sur une passe d’Ozil mais il ne peut redresser suffisamment le ballon qui va se finir dans l’extérieur du petit filet.

9′ : Bon ballon pour Alexis dans la surface Madrilène mais il ne peut contrôler correctement. C’est sans doute préférable pour lui vu que Ramos et Pepe étaient prêts à lui tomber dessus.

10′ : Bonne récupération de Kaka au milieu, il remonte rapidement le terrain et sert idéalement Ronaldo sur la gauche. Le portugais entre dans la surface et frappe mais Pinto ne peut pas tout laisser passer non plus.

14′ : Trois contre deux pour les nains mais Cesc rate la dernière passe et Messi ne peut cadrer sa frappe.

17′ : Ozil démonte Abidal et trouve CR d’une transversale qui ralentit le temps, comme à l’époque de Max Payne, bullet time. Ça donne rien mais quel geste.

25′: Ozil est à 30 mètres. Il enchaîne crochet extérieur-frappe. La balle décrit une parabole sensuelle au dessus de Pinto avant de s’écraser nonchalamment sur l’intérieur de la barre transversale et de rebondir finalement devant la ligne de but. Ô rage, Ô désespoir ! Je pleure, de tristesse et d’admiration.

27′ : Bazar. Tout le monde pense qu’il y a faute sur Coentrao mais l’arbitre ne moufte pas. Les blancs enchaînent, Abidal est vigilant et remet à son gardien qui se débarrasse du ballon sous la pression de Mezut. Higuain en hérite à droite dans la surface et tente immédiatement d’enrouler coté opposé. Comme à chaque fois depuis le début du match ça ne fonctionne pas et Pinto est dessus. Une passe au point de penalty et Xabi faisait 1-0. Il a fait le même coup lors du dernier match (poteau). C’est juste la troisième occasion franche qu’il torpille en moins d’une demi-heure. Ça gratte un peu quand même.

29′ : Iniesta se blesse tout seul. Pedro le remplace.

32′ : Ramos prend un jaune stupide pour contestation et grille donc un joker bêtement

34′ : Sanchez est trouvé dans la surface mais bonne intervention de Pepe, autoritaire.

36′ : Ramos fait une bicyclette dans la surface. Non pas sur CPA, mais après un une-deux avec Higuain. Ce match prend une tournure bizarre.

43′ : Leo M. remonte tout la terrain dans son style caractéristique et parvient à trouver juste à temps Pedro entre deux défenseurs. L’intermittent pénètre la surface et ajuste tranquillement Casillas. Les blancs paniqués se sont jetés à trois sur l’argentin, la passe fait le reste. 1-0

45′ Lass’ mérite un jaune pour une faute sur Messi mais c’est Casillas qui le prend à sa place pour contestation. Tant mieux, le français était déjà averti. CF de Xavi dévié par la défense Merengue. Alves déboule comme un fou dans le coin droit de la surface. Sa frappe instantanée va se loger dans la lucarne opposée d’Iker. Je pleure, de désespoir et d’admiration. 2-0

Mi-temps.

Palsambleu que c’est rageant ! 40 minutes de domination sans partage, les occasions pour faire 3-0 sans un Higuain en grève de l’efficacité et finalement 2 buts en 5 minutes avant la mi-temps. Il y a de quoi tirer une balle dans un domestique. Seule consolation, on ne peut pas grand chose sur les buts. En fait ça console pas du tout.

Un petit comment ça marche : le Real exerce un pressing réfléchi sans se jeter systématiquement. Le bloc équipe est assez bas mais la défense assez haute donc ça joue très regroupé pour laisser le moins d’espace possible aux flèches bleu et grenat. Ronaldo et Kaka bloquent les couloirs surtout CR7 à droite bien sur. Du coup la seule solution pour le Barça est de multiplier les passes au centres mais la quadriplette Lass’/Xabi/Ramos/Pepe quadrille et joue des épaules si besoin.

Si on continue comme ça on finira par marquer mais on risque surtout de se faire contrer en deuxième, la qualif’ est loin.

 

50′ : CF plein centre devant la surface suite à un déboulé de Messi qui s’est terminé dans Ramos, le déboulé hein… Xavi prend ses responsabilités mais c’est juste au-dessus.

Granero remplace Diarra avant que ce dernier ne sorte sous la contrainte de l’arbitre.

53′ : CF à gauche de la surface de Pinto. Xabi se casse la gueule mais envoie quand même la gonfle au milieu du front de Ramos qui propulse au fond des filets. Le but est refusé pour une faute de Sergio sur Alves au début de l’action. Mon tour de la grande table du salon en courant aura donc été vain. Dommage car la faute est assez légère et ce n’est pas dit qu’elle fut nécessaire pour marquer.

56′ : Pepe prend des coups mais personne ne bouge. Vie ma vie de croque-mitaine.

On dit au revoir à Higuain et Kaka avec le sourire et bonjour à Benzema et Callejon, toujours avec le sourire.

61′ : Busquets se jette sur Alonso comme mon voisin déficient mental dans le mur de la grange, en agitant les bras et en criant. Ce type est une petite catin. Nous, au moins, on ne prétend pas être gentils.

62′ : Pepe éteint Messi pour la troisième fois, en toute légalité et dans la surface en plus.

64′ : Centre dangereux d’Arbeloa ! Pour les cardiaques, je signale quand même qu’il a eu un vieux contre favorable pour éliminer Pique.

66′ : Granero tente une volée « hommage à Khedira ».

67‘ : Ozil lance CR7 tout droit dans la profondeur entre Puyol et Abidal. Cris accélère, passe devant (pas autour, devant) le plot à tresses et marque. Cette fois c’est pour de vrai. 2-1

69′ : On ne se refait pas, Pepe met une claque à Cesc.

71′ : Égalisation. Callejon renvoie de la tête un mauvais dégagement de Pique dans la course de Benz’. Sur ce qui est presque son premier ballon, Karim s’offre un sombrero sur Puyol qui s’effondre de honte et enchaîne par un amortie demi-volée qui trompe la Pinte. Je peux exulter, et même éructer. 2-2

Je rappelle qu’un nouveau but qualifie le Real. Ça va donner.

74′ : Ozil élimine et piétine le peu d’amour-propre qui reste à Abidal pour centrer en retrait de la droite. Ronaldo arrive vite dans la surface, trop vite puisque le ballon passe de peu dans son dos. C’est assez rare de voir Barcelone en manque totale de sérénité.

Franchement, en face, seul Messi semble en mesure de faire quelque chose.

78′ : Coentrao envoie une transversale parfaite dans la course de Benz’ dont le contrôle dans la surface est un poil trop long ce qui permet à Pinto de prendre possession du ballon. En deux ou trois temps quand même. Si seulement il avait frappé en première intention !

80′ : Coentrao prend enfin un jaune sur une triple faute sur Messi : tirage de maillot + tacle par derrière + main. Sur le CF, le ballon d’or tire tout juste au dessus.

82′ : Frappe de CR7 dans la surface contrée. Quelqu’un a un tensiomètre ?

Le Barça enchaîne les contre-attaques tandis que le Real joue toujours plus haut. Maintenant c’est pile ou face.

88′ : Ramos prend un second jaune pour….ben rien. Pour avoir sauté plus haut que Busquets peut être. Du coup ça fait rouge. C’est un peu abusé franchement surtout que le premier était sur contestation. D’ailleurs Sergio rigole et applaudit l’arbitre.

Les contacts se durcissent, le jeu se délite.

92′ : Pepe prend son premier jaune, il se ramollit manifestement.

Fin du match. Les joueurs s’énervent contre l’arbitre mais c’est trop tard, le Real est éliminé.

 

Notes to be :

Casillas (3/5) : Il a finalement un match assez tranquille en dehors des deux buts. On peut lui reprocher son immobilisme sur le premier but si on veut vraiment chipoter.

Coentrao (3/5) : Il fait du bien défensivement, ne serait-ce que par sa discipline (je dis ça par rapport à Marcelo). De fait, il a bien tenu Alves et Messi, même si c’était souvent par le maillot. Car oui, Fabio est un sale bourrin et il a de la chance de finir le match.

Ramos (4/5) : Dans la lignée de ses récentes prestations. Sergio a trouvé la solution pour éviter les sanctions, il découpe, mais toujours debout. Il ne mérite pas son expulsion.

Pepe (5/5) : C’est beaucoup mais faire un match comme ça après un match aller aussi mouvementé c’est impressionnant. Replacer dans l’axe de la défense, il a été parfait, éteignant Sanchez et Messi avec autorité et un minimum de débordements (cf la claque sur Cesc). Un très gros match donc.

Arbeloa (3/5) : Franchement, j’aurais signé pour moins que ça. Il a soigné son placement, a tenté de se porter vers l’avant et n’a pas commis beaucoup d’erreurs. Bon le but vient de son coté parce qu’il a choisit de venir en soutien sur Messi. C’est même pas une vrai erreur.

Lass’ (3/5) : Moins en vue que lors du match précédent, il avait moins de responsabilités avec Ozil et Kaka devant lui. Beaucoup de fautes quand même pour tenir le milieu, il sort pour Granero afin d’éviter l’expulsion.

Xabi (4/5) : Bien noté également surtout parce qu’il fait enfin honneur à son niveau après quelques matchs en demi-teinte. Solide en deuxième lame derrière et dans le CPA, c’était le bon match pour revenir.

Ronaldo (4/5) : Bon match défensif pour bloquer Alves et la présence habituelle +1 point pour le but.

Ozil (6/5) : Iniesta qui ? A l’origine de toute les actions dangereuses du Real. Il a tout fait à la défense du Barça. LE maître à jouer. Sans compter la frappe sur la barre, la transversale magique, la passe décisive à l’aveugle et le regard qui tue.

Kaka (2/5): Il a suivi gentiment les consignes défensives et pour le reste il s’est bien fait oublier, jusqu’à son remplacement par Callejon.

Higuain (1/5) : Est ce que je dois le féliciter de s’être procuré trois énormes occasions ou le fustiger pour les avoir toutes queutées ? Compte tenu de l’adversaire et de l’enjeu, je crois que je vais l’insulter en fait. Je te conchie, arrière-faix de truie ladre !

 

Les Ramblassants :

Granero (3/5) : Je n’ai pas grand chose à lui reprocher. Pas grand chose à mettre à son crédit non plus.

Callejon (3/5) : Pareil. Il met la tête qui amène l’égalisation de Benzema mais on ne peut pas vraiment parler de passe décisive.

Benzema (4/5) : Il n’a pas 5 parce qu’il n’a pas eu le bon goût de marquer le troisième. Pour le reste je vous laisse regarder le but. Il a montré de bonnes choses au delà du but quand même. Un vrai regret : pourquoi il n’était pas titulaire ?

 

Le Real n’ira pas en demi de coupe du Roi mais les nains peuvent s’estimer heureux d’avoir su optimiser le peu d’occas’ que les blancs leur ont laissées dans leur grande mansuétude. Le score est flatteur et ce match est peu être un vrai tournant. Le Real dans une organisation classique (que l’homme mystérieux appelait de déjà de ses vœux au match aller), et à l’extérieur a fourni une prestation haut de gamme tactiquement et techniquement, le tout en l’absence de Di Maria, l’homme qui vaut trois Kaka. Je ne sais pas ce que réserve les prochains clasicos mais je crois que les Réaliens ont définitivement dépassé leur complexe d’infériorité.

En tout cas, c’était vraiment un superbe match, tactique, technique et physique, avec des buts en plus.

Prochain match en Liga contre Saragosse.

 

Analement votre.

L’homme mystérieux.

Vous pouvez également lire l’analyse catalane de Fernando Nandrolonas.

17 thoughts on “La Merengue académie note Barcelone-Real (2-2)

  1. tu m’énerve comme tu t’exprimes,tu sais pas y faire , on dirait un garçon de 15 ans qui écrit
    c’est du grand n’importe quoi
    moi qui est supporter dans l’âme ,je peux affirmer que tu nous fait honte
    alors il faut que tu stoppes et que tu sois remplacer

  2. Alors :

    « tu m’énerveS »

    « comme tu t’exprimes »…sans commentaires

    « moi qui SUIS »

    « tu nous faiS honte »

    « que tu sois remplacE »

    Zeqiri, j’espère bien que ma gosse, à 15 ans, écrira mieux que toi.

  3. Skeeter : « Zeqiri, j’espère bien que ma gosse, à 15 ans, écrira mieux que toi. » ====> tu me fais trop rire , relis toi avant de faire la leçon aux autres

    et puis c’est étrange que tu reprennes mes fautes alors que plus haut dans le texte ils y’en a des milliers.
    j’espère que c’est pas ta fille qui est l’auteur de cet article parce que alors vous faites vraiment pitiez

  4. Bien fils, mais rejoins moi du côté anti-Higuain de la force, ce mec est un attaquant qui ne marque que contre Getafe et autres Santander. Certes des fois des buts importants qui rapportent des points, mais dès que tu lui mets un peu de pression ça devient Bakayoko. Un peu comme Cristiano Ronaldo, mais sans les 50 buts par saison qui vont avec…

  5. Encors 2 sur 5 pour Kaka on à pas du voir le même matche !!! J’attend avec impatience sa note contre saragosse . Et 4 sur 5 pour Ronaldo on a vraiment pas vus le même matche !!!

  6. Et Xabi Alonso à été plus que nul contre le Barça il faudrait commencer à noter objectivement car la ça devient nimporte quoi

  7. il n’as pas l’air d’aimer kaka
    pour moi c’est l’homme du match contre saragosse
    et il meritait 3.5 pour le match contre barcelone

  8. Et merde, on a récupéré les boulets qui étaient pro catalan l’année dernière. Fait chier.

  9. A titre personnel, j’aurais plutot mis 3,25 pour Kaka. Peut-être que chacun pourrait donner son avis, et on pourrait prendre la moyenne des notes ?

    Depuis quand on est en démocratie bordel ?

  10. Haters gonna hate!

    Detesté par des « supporters » du Real, L’Homme Mystérieux ne peut être que José Mourinho, le seul, l’unique, le vrai.

    Classe.

  11. De là à nous vendre cette face de hareng crevé d’Ozil comme un surIniesta soit le meilleur joueur du monde actuel avec le Messie c’est un peu du foutage de gueule non? Bon ok il a fait un bon match mais l’alignement et la rigueur des barcelonais qui sont venus les mains dans le slip y sont quand même beaucoup pour quelque chose non?

    Le jour où il pourra respirer 90 minutes sur un terrain on pourra en discuter. En championnat si l’enfant lune est un peu plus réaliste il en marquait 4.
    Mais il est vrai que c’est le meilleur madrilène au niveau de la construction et de loin.

  12. C’est foufoufou, y’en a encore qui n’ont pas compris le principe HJ.net :)
    AUCUNE académie du site n’est objective, le postulat de base étant la mauvaise foi…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.