La Meringue académie note Getafe-Real, et aussi un peu Real-Saragosse.

A la conquête du titre.

Résumé de l’épisode précédent :

Pourquoi n’y a t il pas eu d’académie pour Real – Saragosse ? Se demande l’homme de la rue, l’homme de peu, le contribuable lambda. A cette question, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Il serait d’ailleurs malaisé de répondre sans entrer dans une suite de détails complexes impliquant le fisc Américain (IRS pour les intimes), un travesti prénommé Rodrigo, une mallette en cuir de vachette, le fils d’un grand industriel Français et le parti national-socialiste des travailleurs de Franche-Comté. Tout ça pour dire que je vais vous faire un résumé du résumé du match, parce que je suis sympa, et aussi parce que j’ai une toute petite part de responsabilité dans tout ça.

Donc voilà Real-Zaragoza en deux-deux.

 

Avant-match :

Saragosse c’est nul. Maximisation de la synthèse, gain de temps.

 

Compos :

Iker : check

Altintop : à droite comme face au Barça en coupe du Roi, à voir.

Carvalho : il a besoin de temps de jeu.

Pepe : check

Marcelo : check

Xabi : check

Granero : des nouvelles de Sahin ?

Kaka : à droite pour prouver qu’il est encore là.

Ozil : check

Cris : check

Benzema : check

Les autres : Apono, Lafita et deux mecs en -ic.

 

Le match à fond les ballons :

6′ et 9′ : deux centres de CR7, Benz’ loupe sa tête (6) puis Roberto plonge sur le ballon (9).

10′ : CF rapidement joué, centre ras terre de la droite et but de Lafita pas gêné par Pepe. 1-0

20′ : Ozil en retrait, Benz’ contré.

22′ : Marcelo pénètre, Roberto jaillit. C’est toujours du foot.

25′: CF de Xabi, tête de Kaka, pas loin.

28′ : Centre de Kaka, tête de Ronaldo, loin.

29′: Centre dévié de Marcelo, Kaka tacle au point de penalty mais ça s’envole.

31′ : Excellent appel de Kaka, Ronaldo le voit et lance en profondeur. Le brésilien ajuste le gardien d’un plat du pied plein de sang froid. Signe de croix. Rédemption. Adoration ! Résurrection ? 1-1

39′ : Pas le temps.

 

Mi-temps, ça passe vite.

 

46′ : Faute sur Kaka dans la surface, mais rien.

48′ : Benz’ en pivot trouve Granero qui décale Ozil à droite qui sert Cris sur un plateau. Le portugais n’est pas hors-jeu mais c’est limite. 2-1

54′: Ozil – Kaka. Centre – Personne.

55′ : Entrée de Postiga. Je sais on s’en fout et on perd du temps mais je ne peux m’empêcher de penser à Roland Gromerdier à ce moment précis.

55′ toujours : Kaka en pivot dans la surface décale Ozil en une touche. Ce dernier torpille Rodrigo dans l’angle fermé. 3-1

Diarra pour Xabi.

Bip-Bip.

Cristiano fait le blessé pour éviter le jaune. Raté.

Callejon pour KK.

Higuain pour Benz’

70′ : Postiga tape sur Casillas avec le ballon. Pepe ?

75′ : Non.

83′ : Bof.

Fin. Veni, vidi, tout ça.

 

Notes :

Casillas (3/5) : Pas sa faute le but.

Altintop (3/5) : Pas ridicule, il a essayé d’apporter devant, il a pas fait d’erreur grave. J’ose même le traiter d’alternative crédible.

Carvalho (3/5) : Malchanceux sur le but, il a fait le métier le reste du temps. Manque de vitesse mais compense par le placement.

Pepe (2/5) : Absent sur le but, souvent pris à défaut par la suite et rarement dans le bon tempo. Il fait un match sur deux en fait. Ou alors Sergio lui manque trop. C’est un romantique finalement.

Marcelo (3/5) : Du Marcelo pur jus, sans la réussite devant. Pour cette fois.

Xabi (3/5) : Pas très en vue, bien bof quoi. Remplacé par Diarra parce qu’il faut bien qu’il se repose de temps en temps.

Granero (3/5) : Esteban a beaucoup frappé de loin et du coup il a appris un truc intéressant : il ne faut plus qu’il frappe de loin ! Sinon rien d’extraordinaire mais une bonne présence dans la zone de vérité pour soutenir ses coéquipiers.

Kaka (4/5): Grosse polémique sur l’homme de Jésus la dernière fois. Donc premièrement je n’ai rien contre lui bien au contraire. Deuxièmement j’ai déjà expliqué que je le notais parfois sévèrement parce que j’attends beaucoup de lui (sinon je me contente de lui mettre trois quand il fait pas d’erreur majeure comme un vulgaire Khedira). Troisièmement je ne vois vraiment pas comment son match face au barça peut lui valoir une bonne note alors qu’il s’est contenté de faire trois passes latérales, un geste technique au milieu du rond central et qu’il a disparu en seconde période. Même si je veux bien admettre qu’il n’a rien de mal pour autant, au mieux ça vaut trois, pas de quoi s’emballer.

Bon par contre cette fois c’était pas la même limonade nom d’une pipe (tant qu’à faire allons-y à fond dans le rétro). Beaucoup de disponibilité, un but qui nous remet sur les rails et une jolie passe décisive pour couronner le tout. Surtout il n’a pas passé son temps à tenter des courses vaines avec le ballon comme je lui ais souvent reproché. Je ne m’abaisserais pas à la fourberie en signalant que l’adversaire est dernier de la Liga avec un bilan peu flatteur, ce serait injuste. Très bon match, à confirmer.

Ozil (4/5) : Ben oui, si la première mi-temps est Kakaienne (hop référence), la deuxième appartient à Ozil avec au final le même bilan : 1 but, une passe déc’. On dira quand même qu’il a pris son temps pour se bouger.

Ronaldo (3/5) : Un petit but et puis s’en va, son credo en ce moment.

Benzema (3/5) : Disponible et juste, solide en pivot, mais muet.

 

Remplaçants :

3 pour tout le monde, grosse promo. On a pas le temps de toutes façons.

 

Hop ! Le Real applique une nouvelle fois son schéma préféré de ces dernières semaines : on prend un but, on relève la tête, et on écrase l’adversaire en deuxième période. Du coup, l’idéal serait peut être de ne jouer que la deuxième période, il faut faire une demande à la ligue dans ce sens.

Après avoir battu successivement le record du retard académique et celui de l’introduction la plus longue nous pouvons donc sereinement nous tourner vers la véritable académie du jour consacré au match Getafe – Real. C’est maintenant.

 

Avant-match :

L’objectif Liga n’est plus un fantasme pour la Mouteam, surtout depuis que le Barça a eu la bonne idée de lâcher deux nouveaux points en route lors de la dernière journée. Messi et les gens qui courent autour ont donc sept beaux points de retard sur le Royal, un gouffre. Autant vous dire qu’avec les copains de l’ANF (Association d’entraide de la Noblesse Française), on a repris deux fois du caviar à l’apéro la semaine dernière. C’est presque aussi bon que de torcher les matelassiers. Pour les amateurs, on fait un concours d’anacoluthe la semaine prochaine. Particule exigée.

Sinon pour ce match les blancs se déplacent à peine vers Getafe dans un match en forme de faux derby. Le but : conserver la précieuse avance. La principale information de ce match est l’apparition du froid, conséquence relativement habituelle de l’hiver, qui touche aussi les terrains de football, même en Espagne. Si Delperrier était là, il ajouterait que le vent souffle, que la pelouse est verte et que Benzema porte des gants.

 

Décomposition des compositions :

Casillas au cage.

Pepe retrouve Ramos. Arbeloa est à droite et Coentrao à gauche. Bon…

Lass’ avec Xabi devant la défense.

Ozil à droite, Kaka au centre et Ronaldo fidèle  au poste.

Benzema toujours devant.

Rien de bien exceptionnel donc.

 

Getafe a laissé Arizmendi et Gavilan sur le banc mais qui s’y intéresse vraiment ?

 

Match Ô, Match Ô, Match (j’avoue que c’est tordu là mais il faut le dire en rythme et déguisé en cow-boy, en indien ou en Hristo. C’est nul bien sur mais on ne se refait pas.) :

10′: A. Kaka tente un corner rentrant tout en filouterie. Le ballon retombe juste derrière la barre.

B. Kaka foire complètement son corner. Le ballon retombe juste derrière la barre.

11′ : Ozil enrhume les deux centraux qui tentent de s’accrocher au wagon, en l’occurrence la maillot de l’Allemand. L’arbitre ne bronche pas.

14′ : Belle passe d’Ozil pour CR7 qui s’écroule dans la surface. Faute ? Oui mais bon bof ça se siffle pas trop.

17′ : Ozil est au corner. Il ne le tente pas rentrant, mais préfère trouver la tête de Ramos qui croise magnifiquement en lucarne. Super corner, super tête 0-1

22′ : Hors-jeu de Benz’ d’un poil de loutre. Dommage.

26′ : Beau mouvement collectif. Coentrao dans la surface peut centrer. La balle est contrée et arrive sur Kaka seul au point de penalty Le vilain foutriquet craque son slip en frappant largement au dessus.

28′ : CF. Ramos n’est pas loin de doubler la mise. Diantre.

29′ : Karim humilie littéralement Valera d’un petit pont en talonnade mais grisé par son geste il oublie CR7 au centre et frappe au dessus.

32′ : Contre-attaque. Excellent décalage de Kaka dans la profondeur pour Benz’ à gauche qui centre trop mollement pour Ozil. Moya s’empare du ballon.

35′ : Cris humilie encore un défenseur central. Redondant. Il obtient une faute et tire le coup de pied que Moya repousse.

39′ : Première frappe pour Getafe. Casquero tire à coté.

40′ : Centre d’Arbeloa écarté par le gardien. Ronaldo tente la demi volée. De peu à coté.

 

Mi-temps.

 

Les joueurs se pèlent et moi aussi. Tout ça parce qu’Hippolyte refuse d’aller couper du bois pour la cheminée. Je vais devoir m’en séparer. Quel gâchis, après 75 ans de bons et loyaux service.

Le match est à sens unique mais pas vraiment exaltant. Getafe ne semble pas en mesure de changer le cours du match. C’est déjà ça.

55′ : Getafe me fait mentir et confisque le balle depuis le retour des vestiaires. Ils ne sont toujours pas dangereux mais attention à la déconvenue.

61′ : Une-deux entre Benzema et Ozil. La frappe du Français est captée. Il aurait du marquer.

62′ : Kaka sort pour Callejon.

65′ : Centre de CR7. Benzema contrôle et crochète le défenseur mais sa frappe s’envole.

67′ : Servi par Alonso dans le surface, Karim hésite à frapper et centre pour personne.

71′ : Main de Pepe dans la surface. C’est difficile à arbitrer mais elle est bien décollée du corps. En lice pour les oscars, Pepe l’artiste s’effondre en se tenant le bide tout en essayant de dissimuler que c’est à la main qu’il a réellement mal. Et ça marche.

Higuain rentre à la place de Benzema.

75′ : Coentrao centre au troisième poteau.

77′ : Xabi lance Higuain qui crochète et enroule. Bonne détente de Moya pour la sortir.

C’est l’ennui.

Ozil sort pour Granero.

Ça va pas s’arranger.

Dernier quart d’heure : Pour ma part je l’ai passé dans les cuisines avec Hippolyte. Je voulais lui donner un coup de main mais je me suis dit qu’il se débrouillait très bien tout seul en fin de compte. En tout cas il faisait plus chaud vers les fourneaux que devant l’écran. Je vous rassure, sur le terrain il ne s’est rien passé de notable. Un peu comme pendant tout le match en fait.

 

Notes, Ô notes, Ô notes (bah ça marche pas là) :

Casillas (non noté) : RTT.

Arbeloa (3/5) : Ses dernières prestations sont beaucoup plus convaincantes. C’est pas la panacée universelle mais c’est mieux. En l’absence de Marcelo, il a plus d’occasions pour se montrer devant et il ne s’en prive pas.

Pepe (3/5) : Toujours plus serein lorsque son compère est là pour assurer ses arrières, ce qui lui permet de sortir au pressing des attaquants. Il fait main dans la surface mais rattrape bien le coup. Sans cela, on tombait dans le célèbre « match piège ».

Ramos (4/5) : Impérial mais surtout buteur providentiel, encore. Il en profite pour devenir avec 36 buts le défenseur le plus prolifique du Real au coté du grand Roberto Carlos, récemment retiré des affaires.

Coentrao (2/5) : Régulier et appliqué défensivement, insuffisant devant, surtout par rapport à son concurrent direct. Il ne s’impose toujours pas.

Lass’ (4/5) : Il a ratissé, ratissé, ratissé. Et il a couru, couru… enfin il a tenu le milieu quoi. Lassana ne meurt jamais.

Alonso (4/5) : Parce que Lass’ ne peut pas tout faire tout seul et parce que la présence du Français lui permet de faire mu-muse au milieu. Il a été bien plus intéressant que lors de ses dernières sorties. Et puis ce maillot à manche courte quand tout le monde souffre avec des manches longues et des gants. Xabi, c’est un vrai mec qui en a.

Ozil (3/5) : Pour la passe décisive. Sinon pas grand chose à signaler mais quelques jolis mouvements comme d’hab’.

Kaka (3/5) : De plus en plus convaincant même s’il a craqué une belle opportunité. Plus disponible et moins versatile qu’auparavant. A reconfirmer, en mieux si possible.

Ronaldo (2/5) : Pas mal de geste inutiles, une implication assez inégale et pas de but surtout. Le froid sans doute.

Benzema (3/5) : Je lui met trois parce qu’il s’est bien bougé tout du long mais il a quand même foiré chacune de ses opportunités.

 

Les remplaçants ne sont pas notés parce que la deuxième mi-temps était une purge et parce qu’ils n’ont rien fait pour que ça change (si ce n’est un bon mouvement d’Higuain mais sans conséquence).

Les images.

On a pas rigolé, on a eu un peu de chance mais on mérite de conserver nos 7 points. C’est la fête Wouhou ! Après un match pareil, la méthode Coué prévaut.

Dimanche prochain c’est Levante.

Analement votre.

 

1 thought on “La Meringue académie note Getafe-Real, et aussi un peu Real-Saragosse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.