La Monte-Carlo Académie note Monaco/Toulouse

Ricardi a pris autant de plaisir qu’un gros membre à une soirée sans alcool.

Après une victoire et 4 nuls, l’AS Monaco recevait le Téfécé dans une ambiance digne d’un match à l’extérieur, pléonasme à Louis II. Un 0-0 comme on en a souvent vu en Principauté, avec en prime une animation offensive stérile si on regarde les occasions franches du côté monégasque. En d’autres termes, une partie où personne n’a voulu prendre le jeu à son compte malgré les sponsors HSBC et les exonérations fiscales. Les notes…

Ruffier 5/5 : Si on a récupéré un point, c’est bien grâce à lui. Mis en alerte une ou deux fois en première mi-temps pour chauffer ses gants, il montra son talent et ses réflexes sur la ligne lors de la seconde. Aucun but encaissé à domicile : quand il reçoit, sa cage reste inviolée. Stéphane Ruffier, meilleur qu’une ceinture de chasteté.

Muratori 4/5 : Il a passé son temps à glisser ; ce qui est normal quand on chausse des patins… Même par terre il fit un bon match et sa débauche d’énergie fut récompensée par un petit claquage. Ne pourra brouter le gazon que chez lui lors du prochain match.

Hansson 3/5 : Un bon tacle pour montrer qui est le patron et puis des symptômes révélant un début d’Alzheimer sur son marquage. Heureusement ce ne fut que passager. Peut-être est-ce une forme de contestation concernant l’augmentation de l’âge légal de la retraite, une sorte de grève – concept à la mode dans le football ces derniers temps. Affaire à suivre

Puygrenier 4/5 : S’est montré très solide et retrouve petit à petit son niveau. La version est presque à jour mais l’installation a été retardée à cause d’un logiciel chèvre de Paris appelé S.Traoré. Tacles et jeu de tête mis à jour, le sang sur le maillot arrive bientôt.

Adriano 0/5 : DU grand Adriano ce soir… Placement, passes, marquage parfait pour jouer à Arles… Est aussi créatif qu‘un débile mental qui se farcit un abat-jour.

Mendy 3/5 : Il a passé la majeure partie du match à essayer de boucher les trous béants laissés par Adriano et a malgré tout essayé d’apporter offensivement par des montées. Il n’est pas grand mais il est vaillant, c’est notre Kirikou a nous, n’en déplaise aux supporters de Sakho.

Mangani (sorti sur blessure): Il fut influent dans le match avant d’arriver aux confluents de la blessure et de la mort de l’entrejeu monégasque…

Malonga 3/5: Des mouvements intéressants sur quelques actions mais ne semble pas catalyser le jeu. L’académie n’ayant pas vu la feuille de match car elle aime les surprises, elle a cru à une blague de Djimi Traoré qui aurait trouvé le moyen de jouer titulaire les 20 premières minutes…

Aubameyang 3/5 : On le trimballe à droite, à gauche alors que c’est une pointe comme une banale monnaie d’échange lors des soirées échangiste avec port de l’Aubamasque obligatoire. Fait le boulot mais ce n’est pas parfait et ne renie pas aux tâches défensives.

Park 2/5 : Placé dans un registre qui lui convenait mieux, il avait les crocs. Cependant il ne s’est pas comporté en milieu offensif comme le voulait Moustache mais en second attaquant et n’a donc pas pu créer le décalage ou faire jaillir une étincelle. S’il avait eu une formation de chimiste, il aurait appris à distinguer vitesse et précipitation.

Mbokani 1/5 : Son influence est portée disparue sur ce match, les seuls rescapés sont son jeu de tête et sa détente. Pris hors-jeu bêtement, a ressemblé à une poule ayant trouvé un couteau lorsqu’il avait le ballon. Mode flop enclenché…



Remplacants:

N’koulou à la place de Mangani – 25ème -3/5: Pas d’erreur notable donc match correct pour lui… Il a lui aussi tenté d’induire l’académie en erreur avec sa coupe Haruna mais on l’a reconnu.

Lolo à la place de Malonga63ème -non noté: Est rentré pour démontrer le manque de profondeur du banc monégasque dans la tactique de Moustache. A pris son jaune sur son désormais habituel tacle glissé par derrière.

Malcuit à la place de Muratori non noté : 1er match en Ligue 1, et devrait être renvoyé en cuisine car un peu tendre…


Si ce match était la main de Cristian Vieri, il se serait couché dès le début vu le manque de jeu proposé ce soir là. Toulouse rentre avec un point après avoir mis 70 minutes à comprendre que la victoire était possible. Ils en eurent l’occasion mais Tabanou choisit de rendre hommage à Ibrahima Bakayoko sur le coup franc de la dernière chance.

3 thoughts on “La Monte-Carlo Académie note Monaco/Toulouse

  1. Je n’ai vu qu’un résumé (donc pas forcemment objectif), mais j’en ai retenu que le seul véritable -bel- arrêt de Ruffier fût sur cette tête contre sans camp l’ayant pris à contrepied. Parceque les frappes de notre indien et de notre ewok, c’était plus pour la photo que pour une véritable efficacité.
    Je reste surpris quand même de la performance des rocher’s boyz qui avaient l’air de se contenter d’un nul. Faut arrêter avec la ‘peur’ du leader à la 6eme journée…

  2. Mbokami aurait du sortir et moustache aurait du replacer Park dans l’axe pour jouer en profondeur afin d’étirer la défense toulousaine.

    Bien contente de défendre sur un Mbokami dont le cerveau était asphyxié par ses dreds loks.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.