La Napoli académie note Milan-Napoli (3-0)

Le Don est bien dépité ce matin. Povero.

L’avant-match :

Un match crucial dans la course au scudetto, le Don en deviendrait presque fébrile. Et si les mauvaises langues, c’est-à-dire Marco Matrix, s’amusent à parler de confrontation entre l’écurie de Silvio et les protégés de la Camorra, le Don espère simplement que ses coquins de camarades influents n’auront pas eu la bonne idée de vendre les Partenopei à l’ennemi.

Car c’est bien en terre ennemie que les Napolitains se rendent ce soir, avec pour objectif non seulement de griller la priorité au Milan, mais également de laver l’affront du match aller ; défaite 2-1 au San Paolo. Si l’affiche est alléchante, il n’en demeure pas moins que de nombreux absents seront à déplorer de part et d’autre.

Du côté du Napoli, Lavezzi purgera son deuxième match de suspension et c’est Giuseppe Mascara qui devrait prendre sa place ; quant à Grava, il est blessé et indisponible. Davantage d’absents en face, avec les forfaits d’Antonini, Pirlo, Ambrosini et Zambrotta. Le flanc gauche de la défense milanaise est donc décimé, en conséquence Jankulovski devrait être titularisé alors qu’il n’a même pas une mi-temps complète dans les pattes depuis le début de la saison.

Mais cela n’empêche pas que de nombreux duels intéressants nous seront offerts, parmi lesquels l’inévitable Ibracadabra/El Matador Cavani. La question est : est-ce que cela suffira à emballer le cœur du Don ?
Les compos, les vraies :

Napoli: De Sanctis – Cannavaro – Aronica – Campagnaro – Dossena – Maggio – Gargano – Pazienza – Mascara – Hamsik – Cavani

Si l’on passe sur l’absence de Lavezzi, voila une compo très classique du côté du Napoli.

Milan: Abbiati – Nesta –Thiago Silva – Jankulovski – Abate – Van Bommel – Gattuso – Flamini – Robinho – Pato – Ibrahimovic

Jankulovski est bel et bien titulaire. A part ça, du costaud à la récupération avec les deux bouchers Van Bommel et Gattuso, dont on espère secrètement que l’un des deux va péter les plombs et sortir sur carton rouge. Devant, Pato a été préféré à Cassano ; bien vu si l’on considère le match de la semaine dernière face au Chievo.

Le match :

Encore une fois, le Don a mal. Il s’agissait de laver un affront et au lieu de ça le Napoli s’est vautré dans les grandes largeurs. Complètement dominés dès les premiers instants du match, les Partenopei n’auront tenu qu’une mi-temps.

Non seulement incapables de prendre le jeu à leur compte, les hommes de Mazzarri ont été également très médiocres dans la relance et se sont révélés incapables de mener à bien toute contre-attaque. Ajoutez à cela l’extraordinaire médiocrité des centres napolitains, venant de la droite comme de la gauche, un grand Pato, et une certaine fébrilité défensive, et vous avez là tous les ingrédients du naufrage.

C’est douloureux, mais le scudetto n’est pas encore joué. Tout peut encore arriver… y compris le pire.

Les notes :

De Sanctis (3/5) : Bon, il prend trois buts. Mais en même temps il sort le grand jeu et nous évite d’en prendre trois de plus dans la musette. Décidément, le sens de l’honneur, ça le connait.

Cannavaro (3/5) : Au marquage d’Ibrahimovic, Paolo aura couru le marathon. Sans être impérial, il a toutefois gagné de nombreux duels avec le Suédois, et ses tacles glissés rageurs ont réchauffé le cœur du Don. Malheureusement, ses relances ont été tout de même assez crades.

Aronica (2/5) : Constamment mis en difficulté par les attaquants adverses, Aronica a bu le bouillon à plusieurs reprises. Il concède le pénalty plus que discutable qui permet aux escalopes d’ouvrir le score (merci Silvio).

Campagnaro (2/5) : Quelque peu attentiste et laxiste du point de vue du marquage, il a au moins eu le mérite de s’essayer à quelques montées. En vain.

Dossena (1/5) : Trop lent et toujours aussi piètre défenseur, Dossena n’a pas réussi un centre de la soirée. Ça craint pour un latérailier…

Maggio (2/5) : Il a plutôt bien défendu en première période. Le Don n’en dira pas plus, parce que ça lui ferait trop mal de salir le Maggio… (remplacé par Sosa).

Pazienza (2/5) : De bons retours défensifs en première période, mais des relances bien trop lentes et bien trop imprécises.

Gargano (3/5) : Un marquage haut des plus intéressants en première période, et un engagement total du début à la fin. Heureusement qu’il reste des gens comme lui dans ce monde de brutes (remplacé par Yebda).

Hamsik (2/5) : Un faiseur de jeu quand il n’y a pas de jeu, c’est que c’est un peu passé à côté de son match. Ou alors le Don se trompe mais gare à qui le lui dira.

Mascara (2/5) : Bugs Bunny a exercé un pressing convenable mais le Napoli a récupéré les ballons si bas qu’il a été obligé de décrocher sans arrêt ; à tel point qu’il n’a pu se satisfaire que de longs ballons inoffensifs « à destination » de Cavani (remplacé par Zuniga).

Cavani (non noté) : Le symptôme Maggio : silence radio.

Sont entrés en jeu :

Zuniga : Il s’est bougé et il était sur tous les fronts à la fois. Frais et dispos en somme.

Sosa : Idem. Le Don ne va pas s’étendre sur ce bad boy de fête foraine.

Yebda : Et si je balançais sur lui ? Non, pas envie de me foutre toute la communauté algérienne à dos en plus…

7 thoughts on “La Napoli académie note Milan-Napoli (3-0)

  1. Don,
    Tes craintes étaient fondées:
    « Bizness is bizness », tes camarades influents ont encore bien baisés le peuple azzuro…
    Pauvre de lui, je l’aime ce peuple.
    Reste à assurer la qualif’ en LdC, ça, ils vont bien vous le laisser…

  2. Analyse lucide, j’ai été effectivement surpris par la médiocrité absolue du jeu proposé hier soir. Beaucoup de contrôles de balle digne d’un Djibril Cissé.

  3. « A part ça, du costaud à la récupération avec les deux bouchers Van Bommel et Gattuso, dont on espère secrètement que l’un des deux va péter les plombs et sortir sur carton rouge. »

    Y a pas photo, on peut mettre tranquillou tout son pognon sur Gattuso.

  4. Pas d accord avec vous les gars sur le péno. Indiscutable pour moi, le mec saute avec le bras levé, le bras va vers le ballon, rien à dire, bon arbitrage.

    Personne n est sorti du lot coté napoli, par contre Pato m a fait forte impression coté milano

  5. T’as raison pour une fois qu’un joueur internatonal algerienne joue pas dans un club de seconde zone restons amis!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.