La Paillade académie note Lens-Montpellier (2-0)

Loulou la fraîche aime bien les ch’tis

Loulou s’est privé de formule 1 pour assister à ce Lens-Montpellier (et autant dire que c’est un haut sacrifice venant de Loulou), tout ça pour assister à une défaite de ses protégés, auteurs d’un ouvrage collectif insipide. Issue d’autant plus décevante que les Pailladins avaient un bon coup à jouer à Bollaert : une victoire et des contre-performances des Brestois et des Toulousains, en déplacement aussi, et le MHSC s’emparait de la deuxième place du championnat. Total : les trois équipes ont perdu…A la fin du match, Loulou a réalisé que les Lensois revenaient à 6 points seulement du MHSC, et il a commencé à se poser des questions pour le maintien. Quelle saison à suspens! Loulou en ferait presque une crise cardiaque, dans son bureau bien sûr.

Les notes :

Jourdren (2/5) : Deux comme deux buts encaissés. Pas mal dans les airs malgré tout, et victorieux sur un face-à-face avec Roudet qui aurait dû permettre aux Lensois de doubler la mise dès la trentième minute de jeu.

Dzodic (2/5) : Dzodic, Spahic, pour Loulou, « c’est pareil, tout ça c’est du Serbo-Croate, du Bosniaquo-Bosnien ». Mais en fait pas tant que ça, en tout cas sur le terrain, et en particulier cet après-midi : là où Spahic se serait interposé avec classe, Dzodic, lui, a toujours fait faute, carton ou pas carton. Ses fautes ont toutefois l’avantage d’être tactiques, et comme le vice n’indispose pas Loulou, il met 2 (remplacé par El-Kaoutari).

Yangambiwa (2/5) : Pas vraiment à son honneur, mis en difficulté par la vivacité des attaquants adverses, des grands joueurs tels que Maoulida ou Roudet, qui figureront en bonne place dans la course au ballon d’or, c’est sûr. C’est probablement plus rassurant de jouer à côté de Spahic.

Bocaly (1/5) : -1 pour le caractère récurrent (dans le match et d’un match sur l’autre) de ses fautes illicites. C’est pas que Loulou se soucie de l’état de santé des adversaires (le fair-play? c’est de l’anglais j’y comprends rien), mais le jour où Bocaly prendra un rouge, ça n’arrangera pas la situation. Là encore en effet, Bocaly aurait bien pu y avoir droit : il faudra qu’on lui explique que quand on prend un jaune, on ne pratique pas la politique du pire en taclant tout ce qui bouge par derrière.

Jeunechamp (1/5) : A eu beaucoup de mal, à l’image de toute l’équipe, à développer un jeu offensif. Concentré sur l’aspect défensif de sa mission, il n’a pas brillé par là non plus : le deuxième but lensois vient du flanc droit, comme un symbole. La prochaine fois, faudrait qu’il y ait au moins un latéral pour sauver l’autre : les latéraux à Montpellier, ça commence à un peu trop ressembler aux hanches de Georges Frêche après l’application d’une protèse.

Pitau (2/5) : A eu du pain sur la planche, et s’est plus ou moins bien acquitté de sa mission (dans plus ou moins il y a aussi moins). Loulou a apprécié son côté capitaine couillu lors de son accrochage avec Hermach, suite à un tacle un peu trop rugueux de ce dernier sur Giroud.

Estrada (2/5) : Des coups-francs tantôt dans le mur, tantôt dans les tribunes, tantôt forts devant le but et à destination de personne si ce n’est les ramasseurs de balles. A part ça, peu d’occasions de s’exprimer, plutôt acteur (de série B) défensif (remplacé par Kabze).

Marveaux (1/5) : Celui-là, il m’escagasse. Autant dire que Loulou s’en battrait les couilles qu’il rejoigne son frère à Rennes, histoire de manger des galettes-saucisse (remplacé par Dernis).

Camara (1/5) : Encore un match d’impuissance devant la cage, et un manque de complémentarité avec Giroud, problème à mettre à son compte.

Belhanda (2/5) : +1 pour avoir réalisé l’exploit d’ouvrir la cuisse de Queudrue dès son entrée sur la pelouse. A part ça, match très moyen, moyen dans la transmission et la conservation du ballon.

Giroud (3/5) : Même s’il n’a pas su marquer, Giroud est le seul joueur que Loulou a bien aimé : il a tenté sa chance dans toutes les positions possibles quand c’était ce qu’il y avait de mieux à faire, il a été l’auteur d’une belle remise sur Kabze qui aurait pu amener la réduction du score par les Pailladins en seconde période, il avait faim et Loulou lui donnera son os, mais après l’avoir bien rongé uniquement.

Sont entrés en jeu :

Kabze : A failli inscrire un but, et a encore essayé d’être important. C’est beau comme une andouillette-frites.

Dernis : Il a bien mieux tiré ses coups-francs qu’Estrada, et s’est montré assez remuant, telle une petite tarlouse émoustillée.

El-Kaoutari : Mouais, avec trois ballons de rouge en plus côté Loulou alors, ou peut-être avec un peu plus de temps de jeu.

En face :
Allez va, ça fait plaisir pour ces braves Lensois, ils ont eu de l’envie et des couilles, Loulou l’admet.

Ni d’un côté ni de l’autre :
Loulou espère que le clasico PSG-OM n’eclipsera pas trop le commentaire qu’il a chié pour vous.

La bise méridionale, Loulou.

2 thoughts on “La Paillade académie note Lens-Montpellier (2-0)

  1. 1e Paillade académie sur laquelle je me penche, et 1e impression sympa : on a vu le même match.
    Jte trouve même un peu gentil avec les lensois, alors que je n’ai pas trop pris de pincettes avec les Héraultais. Faut dire qu’ils le méritaient un peu.

    Bon amusement pour la suite de la saison. La bise.

    Luissette & Roselyne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.