La Penn Ar Bed académie note Valenciennes-Brest (0-0)

6

Mèch est beau. Joueur, beau joueur.

Pour ce match Brest se déplaçait au stade du Hainaut précédé de la flatteuse statistique de 0 défaite, l’objectif avoué étant de poursuivre cette magnifique série dans un stade même pas plein pour son inauguration en L1 malgré 5000 invitations.

Mèch n’attendait pas grand chose de ce déplacement, au mieux un petit 1-1 avec deux jolis buts entrecoupant le marasme technique prévisible, mais il est avec des copains et le mini-bar est bien rempli, il se focalisera donc dans un élan d’optimisme digne de Candide sur les points positifs de la soirée

Première satisfaction du Méch quand il allume son streaming, la faute à un France-Irlande de préparation rendant grande l’incertitude de diffusion de cette affiche flamboyante qu’est VAFC-SB29 dans les bars, l’arbitre ne sera autre que le plus grand espoir du football français, joueurs inclus : Clément Turpin. Comme d’habitude, un match très propre de sa part, comme quoi c’est pas si difficile.
Petit bémol, un de ses assistants qui aurait pu permettre à Brest de réaliser le hold-up sur un hors-jeu de 3m d’Ayité non signalé.

A noter que Brest joue avec son maillot trois de l’année dernière, l’autre ayant du être déclaré trop moche par la ligue, ou tout simplement trop proche de celui des locaux.

Côté brestois titularisations de Culma à la place du guide du groupe depuis 2 ans : Oscar Ewolo, et Gentiletti pourtant à peine arrivé et fraîchement qualifié prend le poste d’arrière gauche à Makonda, c’est donc la deuxième satisfaction de la soirée, on jouera à 11 et non pas 9.5 comme contre Evian-Thon-Gaillard-Petrolhan-Nesquick.

Le match débute par un dégagement raté d’Elana donnant le ton du niveau technique de ce match où seul Danic semble savoir ce qu’est une conduite de balle.
La balle va d’un côté à l’autre du terrain, mais reste de plus en plus longtemps du côté brestois sans qu’il y ait plus de danger que cela. Gentiletti place un beau coup franc de son pied gauche que Penneteau sort au prix d’une belle détente, Elana capte une belle frappe de Danic rappelant ainsi à toute la France que depuis Bernard Lama plus personne à part lui ne se saisit du ballon, même pas Westberg qui pourtant aura essayé.

S’ensuit une bataille du milieu de terrain durant toute la première mi-temps, les défenseurs bretons neutralisant les tentatives Valenciennoises.

La deuxième mi-temps est une copie de la première : Valenciennes domine sans réussite, quelques contres Brestois sans danger réel pour l’arrière-garde nordiste, le tout avec du déchet et énormément de passes ratées des deux côtés.

Au final Brest prend le point qu’Alex Dupont était venu chercher grâce à une belle solidité défensive malgré la présence à l’infirmerie d’une défense entière et l’âge de celle présente sur le terrain : 23ans de moyenne. Valenciennes a semblé pouvoir attaquer pendant 10 matches d’affilé à ce niveau-là sans marquer un seul but, ce qui sera le 3e bon point du match.

les Joueurs:

Elana 3/5 : Malgré son dégagement raté qui aurait pu le faire sortir complètement du match, il assure dans les moments importants, manque un peu de communication avec une défense qu’il ne connaît pas, et qui ne se connaît pas.

Coulibaly 3/5 : Plus en difficulté que la semaine dernière, mais un client, Danic, autrement plus performant en face. Les Nordistes sont passés beaucoup plus côté gauche de notre défense après avoir vu que ce serait difficile à droite. Parvient à revenir même lorsqu’il est pris sur le premier geste. A toutefois encore un peu de mal lorsque l’arrière latéral dédouble avec son milieu.

Baysse 4/5 : Croyait enfin rencontrer son modèle autant capillaire que footballistique avec Carlès mais ce n’était que Grégory… Il a donc fait payer à ce dernier sa déception en ne lui laissant pas de répit et prenant tous les ballons de la tête. Sera Blaugrana d’ici 4 ans et pourra serrer la main de Puyol qui l’adoubera comme son successeur.

Martial 3/5 : A fait le travail, battu parfois mais quand on le voit jouer on oublie parfois qu’il n’a que 20 ans. Aurait pu marquer un but de petit filou sur un coup franc de Grougi en fin de match. Certains diront qu’il laisse volontairement passer le ballon. S’il ne rentre pas sa tête dans ses épaules, on revient avec les 3 points et l’agréable sensation d’avoir volé le match.

Gentiletti 3/5 : Autant vous l’avouer, après le match, j’étais parti pour lui mettre beaucoup moins tant VA est passé de son côté, Dossevi, Cohade et Ducourtioux ayant pu centrer une bonne dizaine de fois chacun. Mais la comparaison avec Makonda, son niveau malgré l’absence de préparation physique, les probables problèmes de langage et son arrivée tardive; sans oublier son beau coup franc pied gauche qui laisse entrevoir une alternative crédible à Grougi… Ou encore, malgré le jaune récolté au passage, sa faute pleine de maîtrise pour expliquer deux trois trucs à Dossevi qui commençait à s’exciter un peu trop ; bref, beaucoup de choses laissent penser qu’il sera excellent dans 2 ou 3 semaines.

Culma 4/5 : le meilleur Brestois sur le terrain dans ce match qui fut une bataille dans sa zone. Physiquement impressionnant, placé très bas, juste devant la défense il a obligé VA à passer sur les côtés et à arroser la surface d’Elana de centres peu dangereux. Ne sera définitivement pas une rampe de lancement pour l’attaque, ne fait que des passes de 10 mètres maximum. Ce sera le dernier joueur à avoir le droit à une image pour son bon match, le secteur offensif ayant été particulièrement défaillant

Grougi 2/5 : Dupont l’a fait reculer d’un cran cette saison. Toute l’équipe a joué très bas, Culma presque troisième défenseur central, il s’est donc retrouvé en position de récupérateur pur, ce qui ne lui convient évidemment pas. Pourrait être préservé pour les matches où on essaye réellement de gagner. Toujours précieux sur cpa.

Poyet 1/5 : Lent, fatigué, dépassé, n’apporte rien sur son côté en attaque, laisse Coulibaly trop seul en défense et se fait même dominer de la tête, c’est difficile pour Mèch de dire du mal de Romain qu’il adore et qui gagnerait haut la main le prix du « ballon d’vin rouge-slip à la main sur la tête au mariage de ta cousine » si celui ci existait, mais il ne faut pas qu’il soit sur le terrain la semaine prochaine. 0.5 ou 1 point de sa note sont pour son retour sur Danic à la 46e alors que ce dernier s’apprêtait à nettoyer les lucarnes pourtant toutes neuves du Hainaut à l’entrée de la surface.

Lesoimier 2/5 : Apparemment sur le terrain pendant tout le match, on ne l’a pas beaucoup vu. Pas un centre, pas une frappe, une belle ouverture pour Ayité et c’est tout. On doit pouvoir compter sur sa vitesse et ses débordement pour créer la différence dans les matchs comme cela. A cependant bien fait son travail défensif comme d’habitude.

Ayité 1/5 : joue le pénalty au lieu d’essayer de marquer à la 25e, se foire magistralement sur l’action du hors-jeu de 3 mètres non signalé. Mèch aurait eu mal de gagner sur un but comme ça, et préfère se dire pour la suite que l’esprit de Robbie Fowler est apparu à son attaquant pour qu’il la mette à côté et pas celui de Bagayoko qui l’a marabouté pour la saison.

Roux 1/5 : Deux choix, soit il tente d’élargir sa palette avec des feintes, soit il ne se bat plus et ne veut plus prendre la ballon. Magnifique simulation à la 36e, réclame des fautes, râle continuellement. Si Joey Barton s’ennuie, je lui paye un week-end en pension complète sur Brest, lui organise une baignade au Moulin Blanc et une visite à Océanopolis s’il accepte de venir mettre un Aller-Retour à ce petit branleur qui commence sacrément à énerver son monde. Reste cela dit le joueur le plus dangereux côté Stadiste.

Le Coach et le Remplaçant

Dans la même catégorie car il s’agit là de faire une remarque en continuité avec la saison dernière. Encore un seul changement opéré par Alex Dupont, le but étant de préserver l’homogénéité du bloc pour ramener le point de l’extérieur. Mais pourquoi ne pas faire entrer Soumah, Touré, ou même Makonda (au milieu) pour tenter de marquer même sur un coup de chance, montrer qu’on compte sur eux et ne pas démobiliser des joueurs ?

Ben Basat (63e) 2/5 : Je lui met 1 point de plus qu’aux autres attaquants parce qu’il est arrivé dans une période où on ne touchait plus une balle, qu’aucune passe digne de ce nom ne lui est arrivé, manque un peu d’engagement mais son physique ne s’y prête pas, marquera quand quelqu’un saura lui faire une passe en profondeur.

Les adversaires, leur stade, et les spectateurs dans le désordre comme au Chwal.

Danic est comme Dernis : un des joueurs les plus sous-côtés de la L1. Cohade a fait un excellent match. Mater gagne 3 pts au challenge Diaby-Queuedrue-Van Persie-Jussie de la blessure après deux minutes de jeu. Un stade tout beau tout neuf et une ambiance proche du néant, la faute à un spectacle pas au niveau, et une défense d’un fort beau gabarit.

 

6 thoughts on “La Penn Ar Bed académie note Valenciennes-Brest (0-0)

  1. Le match d’inauguration c’était le 26 contre dortmund, une inauguration il y en a qu’une.
    Par contre d’accord VA aurait pu attaquer pendant 10h ils n’auraient jamais su marquer.
    Côté Brest j’ai été impressionné par Baysse impérial, par contre votre défenseur Coulibaly, le plat du pied, il connait pas.
    D’accord pour Mater, on l’aime pas notre rudy local, mais quand on a l’hygiène de vie d’un Gros Membre, au bout d’un moment, ça finit par se voir sur le terrain…

  2. C’est pour ça que j’ai précisé inauguration en L1, j’aurais peut-être du mettre en match officiel, j’ai toujours considéré que les matchs amicaux ne comptent pas réellement, l’engagement n’y est pas le même, il n’y a pas la même pression en tant que supporter…

  3. saluto academy sympa

    bonne continuation pour les prochaines journées et sauf erreur la « pen ar bed » n’est pas dans la liste des academies

  4. C’est vrai que Gaël Danic, c’est pas du flamby ce joueur. Il serait temps qu’il revienne à la maison.

    Valenciennois, on t’échange Gaël Danic contre un Abdul Camara. Même poste, même pied, même centre de formation. Principale différence : l’âge, Abdul n’a que 21 ans. Affaire à saisir donc.

  5. Pour son dégagement raté, Elana n’aurait-il pas essayer de rendre hommage à ceux de Westberg ? Très belle quenelle de ta part au passage, c’est fin et bien placé (et mérité, hélas…), ça passe crème (comme M’Madi devant Makonda).

  6. On a eut la chance d’avoir Westberg, vous avez eut encore plus de chance d’avoir Makonda qu’on ne reverra plus j’espère, sauf en coupe pour la déconne, ou alors au milieu, mais pas derrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.