La Raide et Vile Académie note Bolton-M.U. (0-5)

Encore un carnage signé MU et Luke Seafer

Vous vous en sortez bien, j’étais à deux doigts de faire la grève, comme un symbole de Knysna, après ce concerto de bile crachée contre Patrice Evra sur la video de son assassinat en Roumanie. Mais mon sens du devoir et mon amour pour Man U ont été plus fort que tout.

4eme journée de championnat, déplacement à Bolton où les hommes de Sir Alex n’avaient, l’an dernier, pu faire mieux qu’un match nul 2-2 avec un but de Michael Owen. True Story. Faut dire que les vagabonds (franchement…) sont par excellence, le genre d’équipe toujours un peu chiante à jouer. Les Red Devils arrivaient toutefois cette année avec une confiance au top suite aux deux roustes infligées à Tottenham et Arsenal, mais en contrepartie aussi avec la fatigue d’une semaine internationale pour une bonne partie de l’effectif. En tout cas, après la nouvelle démonstration d’Agüero City face à Wigan, il fallait gagner avec la manière pour continuer à faire peur.

 

Le 11 de départ :

Quelques retours attendus, d’abord celui de Ferdinand en défense centrale que l’on espérait motivé, surtout qu’en face, il retrouvait celui qui lui a choppé sa place en sélection, Gary Cahill. De façon un peu surprenante, ce n’est pas Smalling qui était reconduit à droite, malgré de belles performances, mais Phil Jones, dont Empereur Alex semble être un peu « crazy in love »  Hernandez après deux entrées timides faisait son retour en tant que titulaire. De Gea n’en déplaise au Service Transfert ivre mort qui relaie n’importe quoi, était bien titulaire.

 

Le match :

Les trois points ? Check

La manière ? Check

Le bonus offensif indécent ? Check

Globalement, on aura eu le droit à une jolie attaque-défense de 90 minutes, Bolton se montrant encore plus inoffensif qu’Arsenal lors de la journée précédente. Les Wanderers ont peut-être pris un coup sur la tête avec l’ouverture du score par Chicharito au bout de 5 minutes, il est vrai. Mais bon, c’était quand même terriblement triste offensivement. Il aura fallu un bazar monstre dans la surface pour que Bolton se montre dangereux (avec un sauvetage sur la ligne côté United) . La transversale de Reo-Cooker en fin de rencontre est presque anecdotique. Les Red Devils eux, sont chauds bouillants. Les années précédentes, les débuts de saisons étaient toujours laborieux, cette fois, c’est du Usain Bolt footballistique.
Les hommes de l’Empereur Alex ont monopolisé le ballon et pressé constamment. C’est surtout ça qui fait plaisir. Même à 3-0, les diables continuaient à attaquer sérieusement pour élargir le score. S’il y a bien une statistique (la Raide et Vile Académie s’essaie aux outils modernes) qui symbolise le match c’est le nombre de faute commises par United : 1. Une faute en 90 minutes, c’est dire comme Manchester s’est baladé sur la pelouse, récupérant le ballon les mains dans les poches. 8 tirs cadrés, 5 buts, le ratio est plus qu’agréable. Surtout, ça joue vraiment bien, entre les délicieuses séquences à une touche de balle entre les plots blancs (et pas juste du une-deux, mais de vraies actions à 4-5 joueurs), les passes en profondeurs toujours plus improbables et surprenantes, les battements de cils de Chicharito qui affolent la charnière centrale, la vista de Nani, Wayne Rooney pour l’ensemble de son œuvre, on s’est régalé et je me suis même surpris à lâcher quelques rires de jubilation comme lorsqu’on sacrifie des jeunes vierges pour Papa avec les copains.

Reste à espérer qu’on fera pas une saison à l’image du Chelsea de l’an dernier (qui viendra prendre une fessée la semaine prochaine à Old Trafford si tout va bien), en sombrant dans l’excès de confiance. On va laisser ça à Manchester City, ce sera mieux.

 

Les diables:

De Gea (3/5): Soirée plutôt tranquille pour l’Espagnol qui aura dû se contenter de maigres tentatives de Klasnic et Petrov. Une joli parade sur une des deux frappes du croate est à noter. Reste un cafouillage dans la surface sauvé par un Red Devils et une barre de Reo Cooker sur laquelle le portier semblait quand même sur la trajectoire du ballon. Pas de quoi le remplacer par Lindegaard. Prends ça la BBC.

Evra (3/5) : Ah vous avez aimé le voir pleurer en fin de match quand Pratley lui a tordu le genou! Pas de bol, il s’est relevé. Match tranquille aussi pour Capt’ain Patrice qui s’est surtout contenté de bien défendre, même dans les airs. Offensivement, il a été plutôt quelconque, tout s’est plutôt passé à droite ce soir.

Evans (3/5): Devant le terrible duo Klasnic-Davies, Johnny n’a pas eu à sortir les grands moyens. Il a fait le taf, pas grand chose à dire de plus. Rester debout à ne rien faire semble lui avoir abîmé le dos. Remplacé par Smalling (62eme)

Ferdinand (3/5): Ce match contre Bolton s’est avéré parfait pour le retour de Rio. Il est intervenu en douceur, a chipé des ballons en douceur, dominé ses adversaires en douceur. Plus une pré-rentrée des classes pour Ferdinand qu’autre chose.

Jones (4/5): La grosse surprise était donc de le voir aligné à droite à la place de Smalling. Conquistador Ferguson a encore eu une sacrée idée puisque Phil a excellé ce soir. Dans l’axe sur les premiers matchs il avait surtout séduit par ses montées, alors placé sur un côté, il s’est éclaté. Percutant et affamé, il offre d’abord le second but de la rencontre à Rooney sur un joli centre. Le troisième vient de sa formidable chevauchée en solitaire dont la frappe, repoussée par Jaaskelainen se transforme en balle de but pour Wayne. Paradoxalement son entente avec Anderson et Nani laisse encore à désirer à ce poste. En témoigne le coup de boule de Jones sur le Portugais avant la mi-temps, alors que les deux se jetaient pour récupérer le ballon de la tête. KO pour le lusitanien. Si jamais les automatismes se mettent en place, ça sent les humiliations.

Cleverley (non noté): Fracassé par Kevin Davies d’entrée (comment ce mec a pu éviter le carton rouge ce soir?), il ne sera resté sur la pelouse que 4 minutes. L’an dernier dans le même stade, mais avec Wigan, il avait tenu 12 minutes. Attention Tom, tu te relâches.

Anderson (3/5): Avec Nani qui faisait tout le boulot au milieu, Anderson s’est contenté de ratisser et de récupérer la gonfle avec le sourire (toujours). Bien moins impliqué dans le jeu offensif que d’habitude, il a quand même surveillé du coin de l’œil que Carrick ne fasse pas n’importe quoi.

Young (3/5) : Après un match impérial face à Arsenal, Ashley s’est calmé. De la vitesse, des jolis passes, des « gestechniques » mais pas de quoi s’enflammer non plus. Un match minimum syndical. remplacé par Giggs (61eme)

Nani (5/5) : Eclipsé par Young il y a deux semaines, le portugais a pris sa revanche. Il était dans tous les bons coups ce soir (impliqué dans 4 des 5 buts dont deux passes décisives) et a passé son temps à enrhumer Petrov et Robinson. Il a même essayé de faire marquer Carrick, c’est dire à quel point il était « on fire » ce soir.

Rooney (5/5) : Troisième match d’affilé de grande classe pour le numéro 10. Un deuxième triplé (dont une jolie frappe placée pour terminer) en deux journées et une omniprésence déconcertante pour ses adversaires. Wayne a aussi ajouté une corde à son arc ce soir : il peut jouer le rôle de dernier rempart en sauvant un ballon sur la ligne de De Gea  après un gros cafouillage. 8 buts en 4 journée, ça devient n’importe quoi. Zanetti a peut-être trouvé un challenger pour le onze mondial de la semaine cette saison.

Hernandez (4/5) : Première titularisation et hop un but de mort de faim au bout de 5 minutes. Chicharito is back plus opportuniste que jamais, en témoigne son second but sur lequel il est comme par hasard sur la trajectoire de la frappe déviée de Carrick. Il aurait pu s’offrir le triplé mais a gâché quelques jolies choses. Enfin quand même, le Mexicain semble déterminer à prouver qu’il ne sera pas le coup d’une saison à United, il compte bien faire encore mieux cette année.

Les remplaçants

Smalling pour Evans 62eme (non noté) : Rarement remplaçant n’a dû se sentir aussi inutile. Prendre la place d’Evans qui n’avait rien à faire, c’est comme être sur le banc, sauf que t’es en short et que tu te les gèles.

Giggs pour Young, 61eme (non noté) : Un peu comme Smalling, il est rentré en spectateur. Ce soir, tout se passait à droite, le gallois a donc fait un footing sur son aile, histoire de…

Carrick pour Cleverley, 8eme (2/5) : Appelez ça un manque de professionnalisme, mais j’ai quitté mon écran deux minutes, juste avant la sortie de Cleverley. J’ai donc mis 25 minutes à m’apercevoir que Michael était sur le terrain. Incroyable comme ce mec réussi à se mettre en dehors du jeu et à éviter le ballon. En fait Michael est trop gentil, il laisse le jeu à Anderson, juste pour le voir sourire. Putain de romantique. 1 point bonus tout de même, sa frappe à l’heure de jeu, déviée, se transforme en passe décisive pour Hernandez (qui choppe son doublé). Putain d’altruisme.

 

Les images du carnage sont ici.

4 thoughts on “La Raide et Vile Académie note Bolton-M.U. (0-5)

  1. Il est 19h, et 4h après publication : Preums !

    C’est beau de voir MU cette saison, ça fait mal de le dire. Tant que vous finissez deuxième.

  2. T’as raison Luke soutenons Capt’ain Pat’ contre toute cette injustice!!
    totalement d’accord, comme toujours, avec tes notes et commentaires, je partage notamment le même désamour pour Carrick, vivement le retour de Fletcher!!

    Vive Maître Rooney!!

  3. Encore un bon résumé de ta part chèr académicien. Je suis d’accord avec tes notes même si carrick est en progrès vu qu’il n’a pas pénalisé lourdement MU (le niveau de bolton aidant sûrement). Moi aussi je rejoins ton comité de soutien pour Evra qui est un joueur plus professionnel que les 3/4 des joueurs français!

    vincent bessavinaud: moi aussi j’attends le retour de fletcher qui nous as tant manqué au milieu de terrain.

    Purfiir je dirais que rooney is god himself^^

  4. Evra est un des rares français a avoir des couilles!Carrick était bon a Tottenham, Ashley Young va exploser cette année!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.