La Reds academy note Liverpool-Newcastle (3-0)

Just Wide, pourquoi ?

Alors quoi ? Liverpool pique la cinquième place à Tottenham et tout le monde s’en fout ? Mais non je suis pas jaloux, mais ça parle que du Real et du Barça, de simulations et d’agressions. Résultat, on ne parle plus de nous alors qu’on vient de planter 11 buts en 4 matchs au mois d’avril. Vous voulez quoi ? De la mauvaise foi (ouais Tottenham a un match en moins) ? De la controverse ? Vous voulez que Kuyt couche avec la princesse Katherine pour qu’on parle de nous ?

Alors que Gégé Mouillée est parti en Terre Promise ce week-end, pour essayer d’engrosser qui il pouvait dans une ruelle sombre à proximité du Cavern Club, c’est un Justwide en mal d’attention qui vient hurler son désarroi. Moi aussi, j’ai envie de vous demander : pourquoi ?

Le match :

N’ayant plus rien à jouer, les Magpies ont déboulé à Anfield les mains dans les poches, espérant que leur nombreux fans passent plus de temps à hurler leur colère sur Carroll plutôt que sur eux. Un seul changement à noter pour Liverpool dans le onze de départ par rapport à l’équipe qui a terrassé Birmingham : le retour de Glen Johnson sur le flanc gauche de la défense. Andy Carroll qui revient de blessure lui aussi, a le droit de s’assoir sur le banc.

L’entame de match est complètement en faveur des Reds qui trouvent l’ouverture suite à un bon centre venu de la droite, mais mal renvoyée par la défense, la balle revient dans les pieds de Maxi Rodriguez, dont la demi-volée qui prenait la direction des bras de Krul est déviée par le bras d’un défenseur qui trompe son propre gardien. Par la suite, les Reds baissent le pied et le frêle Flanagan, 18 ans, se fait dévorer par Jonas Gutierrez sur le flanc droit. Il faut toute la solidarité des joueurs de Liverpool pour arriver à la mi-temps avec ce maigre avantage.

Sachant que Gutierrez n’irait pas s’exporter sur le couloir droit, le King Kenny décide d’intervertir ses latéraux à la mi-temps. Glen Johnson musèle donc l’Argentin et c’est toute l’équipe qui respire. La deuxième mi-temps est assez équilibrée mais c’est le talent de Luis Suarez qui fait pencher la balance. Auteur d’un excellent pressing sur Williamson, l’Urugayen chipe le ballon au défenseur qui ne sait comment se rattraper si ce n’est au maillot de Suarez qui s’écroule et obtient un pénalty. C’est évidemment Kuyt qui s’en charge, et je me suis surpris à ne même pas me poser la question de savoir s’il allait le mettre ou pas : 2 – 0. Suarez est ensuite récompensé de ses efforts en clôturant la marque d’un intérieur du pied instinctif et précis, après une remise parfaite de Kuyt.

Les joueurs :

Reina : 3/5 Sollicité pour son jeu au pied où il a assuré, Pepe n’a pas était impérial sur les ballons aériens. Pourquoi ?

Flanagan : 3/5 Le petit Flano a connu une première mi-temps bien difficile. Face au solide et expérimenté Guttierez, il aura tenu 10 minutes avant d’être mis à l’amende par l’Argentin. Replacé à gauche à la mi-temps, il reprit peu à peu confiance, sans s’aventurer outre mesure dans la moitié de terrain adverse. Pourquoi ?

Skrtel et Carragher : 3/5 Ils ont été parfaits. Ils ont trouvé leurs automatismes et sont au top physiquement. Leur donner des attaquants comme Ameobi et Loevenkrands, c’était du gâteau.

Johnson : 3/5 De retour de blessure, Glen est à créditer d’une bonne entame de match en amenant le danger dans la surface adverse. Plus discret par la suite, il a donné pour une fois des gages de sécurité. Pourquoi ?

Lucas : 4/5 Au four et au moulin, Lucas a colmaté les brèches et a pris l’initiative de porter secours à Flanagan qui prenait l’eau en 1ère mi-temps. S’il y’en a un qui a énormément progressé dans les duels, c’est lui. Par contre, il est forcement de moins en moins présent offensivement. Pourquoi ?

Spearing : 4/5 Son meilleur match en équipe première. On le connaissait récupérateur, il arrive maintenant à prendre une part importante dans les mouvements offensifs. Dans le bon tempo, il prends ses responsabilités au moment de placer ses frappes. Jay finira même bien par marquer un but.

Kuyt : 4/5 Le chouchou de l’Academy a encore transformé un penalty avec sang-froid et s’est encore dépensé sans compter. Avec son compère Maxi, ils ont intervertit leur place sur les côtés et Dirk a bien su trouver les espaces. Par contre, il a connu un déchet inhabituel dans les transmissions. Pourquoi ?

Maxi : 4/5 Après l’avoir saqué la semaine dernière, je veux bien lui accorder un bon match aujourd’hui. Enfin, 60 bonnes minutes avant d’être remplacé par Carroll. Il marque à nouveau avec de la réussite, ce qui le caractérise actuellement. KK aurait tort de s’en priver.

Meireles : 2/5 Raul a ressorti la tête du sac, avec un première mi-temps plutôt correcte. Il a un peu disparu en deuxième, et on sent que, malgré son investissement sans faille, son manque de réussite ces derniers temps commence à entamer sa confiance. Il mérite le soutien d’Anfield mais… pourquoi ?

Suarez : 5/5 Largement au dessus des autres. En plus de sa vitesse et de sa qualité technique, Suarez brille aussi par son attitude. Ça fait plaisir de voir un buteur tirer son équipe vers le haut comme ça, et je comprends mieux pourquoi il était capitaine à l’Ajax. S’il marque régulièrement, il laisse augurer une belle saison l’an prochain. C’est vraiment Comolli qui l’a choisi ?

Les entrants :

Carroll : Son entrée a fait un bruit monstre. Ovationné par son nouveau public, hué par ses anciens fans, ça a fait beaucoup de bruit pour rien. Toujours de la présence sur les ballons aériens, mais rien de bien convaincant dans ses mouvements. Pourquoi ?

J. Cole : KK l’a fait joué à peine 5 minutes, histoire d’être sûr qu’il ne marque plus. Pourquoi ?

Shelvey : A remplacé Flanagan au poste d’arrière gauche. Enfin je crois, car en à peine dix minutes il a couru à peu près partout, démontrant par deux fois qu’il était doué pour le jeu long, et qu’il savait exploiter les trous béants de la défense Magpie.

Le coach :

Si l’équipe est sur de bons rails désormais, elle le doit sans aucun doute au King. Son changement tactique à la mi-temps, inversant Johnson et Flanagan fut simple mais efficace. Le plus fort c’est qu’il est parfaitement conscient du niveau de l’équipe, et il ne se laisse pas griser par ses quelques victoires. L’équipe alignée est loin de correspondre au niveau de la Ligue des Champions et il faudra des renforts de poids cet été, on verra bien si le King est aussi fort au rayon transfert.

La Reds Academy répond à vos questions :

Plasil Power a demandé lors de la dernière Academy :

Vu la forme de capitaine Gerard Stevee sur les deux dernières saisons, et la manière avec laquelle l’équipe tourne sans lui depuis quelques mois, son retour ne pourrait pas être problématique pour la saison prochaine d’après vous?

Cher Plasil Power, voici une judicieuse question qui fait mal au cul des Reds. D’abord, on dit soit Stevie G, soit Captain Gerrard, mais pas Gerard Stevee, parce que ça ne veut rien dire.

Ceci dit, je suis d’accord pour dire que la forme de Gerrard ces deux dernières années n’a pas été exceptionnelle par rapport aux miracles qu’il réalisait en 2005 et 2006. Ceci dit, faut pas pousser Gérard Houllier dans les escaliers des urgences (ou mamie dans les orties), il est encore de loin le meilleur milieu de terrain des Reds. Très loin devant Spearing, loin devant Mereiles et Lucas. En plus d’être doué, il a beaucoup d’expérience et beaucoup d’exigence envers lui et ses coéquipiers, c’est un vrai leader et l’âme Scouse de Liverpool avec Carra.

Non, la vraie question est comment il sera positionné tactiquement. C’est dernières années il a évolué en soutien de Torres. Aujourd’hui, avec les postes d’attaquants destinés à Suarez et Carroll, Gerrard va redescendre au milieu, où les places vont être chères avec Lucas en grande forme, l’émergence de Spearing et le talent de Meireles qui finira bien par retrouver la forme. Wait and See comme on dit là bas, mais ça promet de bien cogiter dans le staff du King Kenny.

7 thoughts on “La Reds academy note Liverpool-Newcastle (3-0)

  1. « C’est dernières années »

    Rooh. Nan mais excellente académie, comme d’habitude.

    Les rumeurs footmercatesque font un peu peur à annoncer la moitié de la planète foot en instance de départ chez les reds. Sauf si Liverpool compte carrément lancer deux équipes en Premier League la saison prochaine.

    Et ça va être la guerre à droite entre Kelly, Flanagan, Johnson même si il joue plus à gauche dernièrement…

  2. Au mercato, on est tous d’accord que Poulsen, Jovanovic, Cole, N’Gog voire Kyrgiakos doivent dégager..
    Avec les 50 millions d’annoncer, plus les 15-20 millions qu’on peut se faire sur ses vieux joueurs, quels doivent (peuvent) être les joueurs susceptibles de venir nous renforcer ( biensûr) ??
    On parle beaucoup de M’vila .. je pense que l’axe du milieu est déjà bien fourni .. M.Sakho serait pas mal..
    Sinon un arrière gauche obligatoire ? Un buteur pour être complémentaire de Suarez et Kuyt ? car Carroll, je le vois pas nous être utile toute la saison ..

  3. 15-20 millions pour Poulsen, Jovanovic, Cole, N’Gog voire Kyrgiakos, c’est l’argent qu’on donne pour qu’ils partent, on est d’accord ?

    Sinon, Dirk Kuyt Sancto Subito

  4. Magnifique Suarez !

    J’ai vu un truc comme quoi si la saison avait commencé le 5 janvier, liverpool serait 2eme derrière Chelsea… L’an prochain franchement, en recrutant un peu et en dégageant les gars qui servent à rien, ça peut le faire !

    Bon on parle pas mal de Marveaux, je sais pas si c’est une bonne idée… Ashley Young serait pas trop mal

  5. « on verra bien si le King est aussi fort au rayon transfert »

    heu … réponse : Suarez non?

    « Hold your head up high, you’ll never walk alone »

  6. Cher maître académicien. Merci pour votre réponse éclairante. Concernant le schéma tactique, j’imagine avec l’équipe actuelle un 433 (ou 4231) avec une triplette Lucas-Meireles-Gerrard Carroll en pointe et Suarez et Kuyt en attaquant/ailier…

    Sinon Jovanovic, il aurait pas un minimum de talent quand même? Parce que je connais un club dans le sud ouest qui aurait bien besoin d’un renfort en attaque pas cher…

  7. Je suis épaté par les perfs’ de Spearing et Flano, mais depuis quelque match un homme me déçoit, Raul Meireles… Que se passe-t-il? C’est grave docteur?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.