La Tour en Gel Académie note Tours-Troyes (0-2)

Il n’est point de pervers qui ne se posent mieux en Prévert que le poteau trou-vert tourangeau.

Pour la toute première de Delio sur HorsJeu

Il s’est vu reproché une tactique trop morose.

Mais il en faut bien plus pour le mettre hors-jeu,

Et en vers cette académie il te propose.

 

Le Cadre :

 

A mi-chemin entre un magasin suédois,

Un affluent de la Loire, une salle de concert,

Se pose le Stade de la vallée du Cher

Qui toutes les quinzaines obtient de rares exploits.

 

Inauguré en septembre d’un autre siècle,

Il connut son apogée contre Saint-Etienne.

Maintenant il est tombé en désuétude

Et semble rempli d’une profonde quiétude.

 

Les courageux spectateurs en nombre s’y massent,

Et lorsque les performances sont oubliables

Ils se réchauffent avec des frites bien grasses.

 

Aujourd’hui, inquiets sont mêmes les plus affables,

Car les joueurs viennent d’entrer sur le pré

En ce froid début de soirée de Février.

 

 

Le Match : Tours-Troyes oblige Delio te résume le match avec ses allitérations en t.

 

A peine le match entamé c’est dans les ten premières minutes que Tours se fait taper d’entrée.

Possession stérile pendant la 1ière mi temps, les Tourangeaux, sous les cris du teuton, ne font que centrer.

Puis se montrent très dangereux avec une tête et un tir, talentueusement détourné par Thuram le portier troyens.

Ce même portier qui en 2ème mi-temps doit quitter sa team pour un carton écarlate après une terrible sortie sur un attaquant très moyen.

Remotivé par une supériorité sur le terrain, les Lustucru trimballent la balle sous toutes ses coutures mais ne rencontre qu’un mur tout de blanc vêtu.

Et c’est sur une contre-attaque typique que Troyes remonte le cuir pour un résultat identique : un but et tout le monde est battu.

Les carottes sont cuites pour Tours qui a perdu les trois points et va devoir batailler pour assurer un bien triste maintien.

 

Les Lustucru :

Leroy (3/5) : Il ne peut rien sur les deux buts encaissés.

Et il nous a sauvé d’une déroute assurée.

 

Lejeune (3/5) : A joué à un poste inhabituel ce soir,

Mais il a été un des plus forts et adroits.

 

Genevois (2/5) : A mis en avant un physique qui en impose,

Il s’est mué en attaquant après la pause.

 

Schwechlen (1/5) : Fautif sur le premier but malheureusement,

Ses interventions ne sont jamais rassurantes.

 

Tritz (0/5) : Complètement à la rue sur la premier but,

Les Troyens ont joué de lui sur le second but.

 

Gherieni (2/5) : Trop brouillon pour être réellement décisif,

Il pourrait plus souvent se montrer collectif.

 

Cetout (3/5) : Ce sosie d’Alou Diarra a voulu jouer,

Malgré ses faibles qualités balle au pied.

 

Meite (4/5) : Tour de contrôle de l’entre-jeu tourangeau,

Il est le seul à avoir mouillé le maillot.

 

Ketkeophomphone (1/5) A bien fait parler ses qualités de centreur,

Tout comme ses multiples et agaçantes erreurs.

 

Biancardini (0/5) : Blanc bonnet n’a pas vu ses passes réussies,

Car il ne joue pas comme Lionel Messi.

 

Blayac (0/5) : Bonnet blanc n’a jamais su concrétiser. Et,

S’est attiré du public de belles huées.

 

 

Der Trainer :

Tu es le Manager, le Seul, l’Inconsolé,

Le prince germanique à la Tour abolie

Ton seul espoir est mort, et les filets violés

Portent le désespoir de ta mélancolie.

 

Dans la nuit tourangelle, toi qui les as coachés,

En 4-4-2 losange ; tu leur as appris,

Ce jeu qui plaisait tant à ton cœur désolé,

Et que tes joueurs ont superbement détruit.

 

Es-tu Sacchi ou Cruyff ?… Guardiola ou Bielsa ?

C’est avec l’amour de ces illustres entraineurs,

Que tu rêves de monter à l’échelon supérieur.

 

Pour cela neuf victoires ne suffisent pas,

Alors tu fermes les yeux et il te revient,

Ces moments de joie de l’autre coté du Rhin.

 

 

La Bise du Stud.

Delio (Apolli)Jaunisse

8 thoughts on “La Tour en Gel Académie note Tours-Troyes (0-2)

  1. Originaire de Tours et donc fan des « ciel et noir », merci pour cette académie ! A défaut de suivre les matchs comme je le faisais à une époque pas si lointaine, j’aime le 442 turons.

    Une année où on se maintient tranquillement, c’est bien, il faut le temps de bien tout construire si on ne veut pas exploser en plein vol une nouvelle fois …

    Diego était blessé ou suspendu ? (oui, je suis vraiment moins qu’avant, mea culpa)

  2. Merci, ami tourangeau, pour cette académie – superbe,
    En espérant que le jeu proposé ne te rende acerbe,
    Bienvenue sur Horsjeu et sois en fier,
    Au plaisir de te croiser au détour de la rue Colbert !

  3. @Ikki : Diego était blessé tout comme Oniangué, Sartre, Cardy, Fabre et Moimbé soit presque la moitié des titulaires.

    @JRBlenda : on a plus de chance de se croiser au stade de la Vallée du Cher ou au Shamrock que rue Colbert !

    @Willy Pagnol : merci

  4. Attends, t’envoies la bise du stud et tu traines pas rue Colbert? T’es tricard, t’as de la chance de nous avoir servi une cinquantaine de verres auparavant… La Bise quand même!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.