L’Aiacciu Académie note Ajaccio-PSG (1-3)

Perfettu s’en fiche mais complètement.

Le football corse vous avait manqué ? Lire les académies des défaites de l’A.C.A vous avait manqué ? Rassurez-vous, le Perfettu est de retour. Et quel retour ! En ce soir de 10ème journée de Ligue 1, Ajaccio recevait au Timizzolu le Paris Saint Germain de P’tit Louis Fernandel, ce qui constituait le premier choc de cette saison en terre corse.

Ajaccio-PSG, c’est le plus petit budget du championnat contre le plus gros, c’est Cavalli contre Pastore, c’est Socrier contre Gameiro. Ajaccio-PSG c’est la mer contre la ville, c’est François-Coty contre le Parc des Princes, c’est la tranquilité contre le stress. Bref, Ajaccio-PSG, c’est France 3 Régions contre TF1.

Comme un symbole d’AutoMoto, le match commence sur les chapeaux de roue, le PSG prend l’avantage dès la première minute par Gameiro. Pas de faux départ pour les Parisiens donc, qui feront la course en tête jusqu’à la fin. Mes petits protégés sont trop tendres, font trop d’erreurs, se prennent les pieds dans le plat, rien ne va, on se croirait dans un épisode de Masterchef. Et oui, ne vous inquiétez pas, tous les programmes de TF1 et de France 3 vont être cités. Ce n’est qu’à partir de la dixième minute que les Acéistes sortent la tête de l’eau et par conséquent sortent de leur camp, le danger est amené par un Socrier étonnement performant. Par contre, la défense est à la rue, le milieu est noyé par la densité du milieu parisien, les Ajacciens ne voient pas le jour. Ils vivent un enfer, Ajaccio, c’est Koh-Lantah, les noix de coco en moins.

La suite des événements n’est pas formidable, ce boucher de Sissoko et ce boucher de Medjani prennent chacun leur tour leur biscotte, ce qui réveille quelque peu le match, et ce même Medjani reprend une reprise ratée de Maire et catapulte le ballon au fond des filets. Un boucher, une biscotte, et un filet, Medjani c’est Laurent Mariotte.

On se retrouve ainsi en deuxième période, 46ème minute, ce diable de Socrier reprend le ballon de volée, Sirigu intercepte pour son seul arrêt du match. Quatre minutes plus tard, après encore une bonne entame des Parisiens, Gameiro pousse le ballon dans le but. 1-2, les Ajacciens payent cash leurs erreurs, pourtant faire le marquage sur Jallet et Sissoko, C’est pas sorcier. Malheureusement, cela ne s’arrête pas là et Kévin Gameiro vient tranquillement planter son troisième but de la soirée en poussant le ballon dans le but vide après une hasardeuse sortie d’Ochoa. Les rouges n’ont pas de chance, jamais ils ne gagneraient au Keno.

La suite des événements n’est pas formidable, les Qatarisiens arrêtent totalement de jouer et maîtrisent parfaitement. Les Ajacciens, eux n’abdiquent pas mais sont trop maladroits pour espérer aller inquiéter Sirigu. Socrier a beau se démener, rien n’y fait. Tant pis, encore une défaite 1-3 à domicile, le PSG est très fort, les parisiens ont l’Etoffe des Champions.

 

A squadra :

Annutazioni :

Ochoa 4/5 : La vuelta del mejor portero de Ligue 1. Sirigu = mierda. Ochoa = Dios. Ce moment hispanique est gracieusement offert aux nombreux lecteurs mexicains de Horsjeu.net. Très vite renommé « Okocha » par Olivier Rouyer, le mexicain n’a pas déçu. Le nigérian était connu pour sa technique balle aux pieds, le mexicain est désormais connu pour sa technique balle aux mains. Il sort toutes sortes d’arrêts différents, il est plus complet que la palette à Doudouce. De très bons appuis, une détente toute aussi bonne, bref, Ochoa : des Racines et des Ailes. Une titularisation de gagnée pour le prochain Onze Mondial. Plus belle la vie avec Memo.

Bouhours 2/5 : Très faible lorsqu’il s’agit de ressortir proprement le ballon. Très bon lorsqu’il s’agit de laisser de l’espace à Jallet. Très faible lorsqu’il s’agit d’apporter le danger offensivement. Il enchaîne le bon et le moins bon. Pas sûr qu’on ait mis le juste prix pour le recruter.

Poulard et Maire 2/5 :Père et Maire ou Mère (Poulard) et Maire n’ont pas fais de vague, ils ont été beaucoup trop attentiste, à l’image de Poulard qui a laissé Gameiro trop souvent seul. Mention spéciale pour Maire et sa passe décisive involontaire. Sans conteste ce soir, la défense a été le maillon faible de l’équipe.

Lippini 3/5 : Coupable d’un marquage trop élastique sur le premier but de Gameiro, le chouchou s’est bien rattrapé par la suite en alternant bons retours et gros tacles. Il sauve un ballon sur sa ligne dès la huitième minute. Voyelle E, consonne S, consonne S, voyelle E, consonne N, consonne T, voyelle I, voyelle E, consonne L. Neuf lettres, essentiel.

Lasne 2/5 : PBL a fait un bon début de match, on le voyait un peu partout, tacler, passer etc. Il a ensuite complètement disparu, submergé par un milieu parisien bien plus technique. Il réapparaît à la 69ème pour une frappe aussi moche que Mireille Dumas. Véridique.

Medjani 3/5 : Depuis le début de la saison il a découpé plus de joueurs que Maité n’a découpé d’anguilles. Plus physique que la grosse cuistot, plus charismatique que Joel Robuchon, plus poilu que Frédéric Anton, l’algérien se permet même de marquer. Remplacé par André.

Cavalli 3/5 : Enormément de ballons touchés, il régule parfaitement le jeu, tous les ballons passent par lui. SLAM ! Mot numéro 4, définition : « dont on ne peut se passer ». Indispensable.

Sammaritano 2/5 : Tout entier, il fait la taille des jambes de Momo Sissoko qui elles-mêmes font la taille de la bite de Van Bommoul. Il court partout, fonce tout droit, à gauche, à droite, comme un symbole d’une vachette d’Intervilles.

Kinkela 2/5 : Le voir performant deux matchs de suite ? Faut pas rêver ! La plupart du temps invisible, il sort de l’ombre pour foirer la presque seule occasion du match à la 54ème. Dommage. Remplacé par Delort.

Socrier 4/5 : Renommé « Edouard » Socrier, sans doute à cause de sa pointe de vitesse similaire à celle d’un autre Edouard, Cissé . Pas comme un symbole d’Edouard Cissé, Richard cœur de Lion a tout fait dans ce match, des gestes techniques réussis, un bon travail de pressing sur le but, une belle tête sauvée par Nênê et une toute aussi belle reprise de volée à la 46ème. Il lui manque un but pour réussir le match parfait. Besoin d’une Carte aux trésors pour y arriver ?

 

I rimpiazzanti :

Tibéri, 66ème NN : Roux ? Blond vénitien ? J’en appelle à Dominique Damien.

André, 70ème NN : N’a rien apporté.

Delort, 77ème NN : Etait venu sans son cousin Delargent. Je suis aussi drôle que Daniela Lumbroso je sais. D’ailleurs, Questions pour un Champion : savez-vous quel âge a-t-elle ?

 

L’A.C.A avait encaissé 3 buts contre Montpellier, et encore ce Soir 3. La différence de but n’est pas très belle, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. D’ailleurs, on se retrouve 19ème, devant Nancy quand même faut pas déconner. D’ailleurs quand est-ce que Cascarinho va se mettre à la Chardon Académie, ce serait sympa. A la semaine prochaine, amis horsjeuiens, le Perfettu sera en personne au stade Vélodrome pour une nouvelle branlée. Souhaitez-moi du courage.

 

Avant de vous laisser, un petit proverbe en hommage à Carl Medjani :

« Hè cume e volpe, perde u pelu ma micca u viziu. » / « Il est comme le renard, il perd son poil, mais pas son vice ! »

 

«  Aio…Aio…Andemi tutt’o stadiu . A mé…A té. Ché un matchu disputatu a d’a juca A.C.A. Ma l’arbitru qualli sera ?
Gridemi e via l’A.C.A »


A frappocu, Perfettu Erignacci.

Perfettu est insensible, aussi, il n’a pas de peine au moment de vous filer les images.

9 thoughts on “L’Aiacciu Académie note Ajaccio-PSG (1-3)

  1. Je m’en fiche peut être complètement mais il y a eu 1-3, pas 3-1. P’tit Louis va pas être content.

  2. Alors, vous êtes content de Bouhours, on dirait ?! Une bonne affaire m’est avis. Pour lui surtout.

  3. Salut Perfettu, je suis fier comme Artaban de m’être fait citer dans une académie, et pas n’importe laquelle ! Pas une vulgaire académie de vainqueurs, mais une académie de gens qui souffrent, et qui subliment leur souffrance dans une ironie désinvolte afin que ces salauds de parisiens ne nous voient pas pleurer.
    Pour la Chardon académie, ça va être dur, je suis en Guinée Equatoriale et la meilleure connexion disponible sur l’île, c’est du 500ko, au boulot…
    Bises (de toute façon on se revoit l’année prochaine, en L2).

  4. Bon en fait si Richard est bon chez vous, peut-être qu’on peut vous vendre l’autre qu’on a récupéré aux bouseux, Soumah, celui qu’a gagné une coupe dev France et qui a disparu depuis.

    T’en veux Perfettu ? je prend en charge les frais de port.

  5. @Porthos Molise: Bouhours a fait un ou deux bons matchs mais la contre Jallet il a été à la ramasse.

    @Cascarinho: que fais-tu en Guinée Equatoriale? Lis mes prochaines acad’ je te ferai plusieurs clins d’oeil, ce sera mon défi. Le Perfettu est meilleur avec des défis.

    @Mèch: le seul Soumah qui était bon, c’était Morlaye Soumah de Bastia. Tu te souviens? Ton Richard envoie le à Cascarinho, y’en a besoin à Nancy.

    @Luc: Sans lui Ajaccio perdrait tous ses 12-0. Mais bon j’en rajoute peut être un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.