L’Aiacciu Académie note Nice-Ajaccio (3-0)

Un plan béton en défense, avant de sombrer.

Claude Pèze a eu son Garronico (toutes mes condoléances), Le Mad va avoir son Olympico et moi Perfettu j’ai mon Méditerranético. Nice-Ajaccio, premier vrai derby du sud de la France promettait d’être chaud. Promesse tenue, le match a été tendu. Arbitré par un très mauvais Freddy ‘tellement je t’aime je pense à toi’ Fautrel (on en reparlera), L’OGCN s’impose 3 buts à 0, ce qui fait la deuxième chiée consécutive pour les Ajacciens à l’extérieur après celle reçue chez ces violeurs d’Auxerrois. 3-0 je vais vous le dire tout de suite c’est très cher payé à la vue de la physionomie du match. Bon les Niçois ont eu à peu près 70% de possession de balle sur tout le match mais aux abords de la surface ils se sont montrés complètement inoffensifs. Il a donc fallu deux pénalties pour débloquer la situation, bien aidé sur le coup par Freddy Fautrel. Quel prénom de merde Freddy quand même. Ses parents ont perdu un pari pour l’appeler comme ça ou c’est un hommage à Freddy de l’Amour est dans le pré ? C’est pas dans les Feux de l’amour qu’on trouverait un prénom comme celui-ci en tout cas… Je vous explique. 43ème minute, corner pour Nice tiré par Mounier, Ochoa, parti aux fraises, passe à travers, tête d’un niçois, Cavalli, seul sur sa ligne sauve le ballon de la main. Jusqu’ici on est d’accord, sauf que cet abruti de Fautrel n’a rien vu et laisse se dérouler le jeu. Cependant, contraint par les joueurs niçois il arrête le jeu. Suit une confusion digne d’Amour, gloire et beauté. Il est important de signaler que l’arbitre de touche , à la ramasse, n’a rien vu. C’est à ce moment là que, sorti de nul part, le quatrième arbitre arrive à toute berzingue vers Fautrel, bien sûr lui, placé à 346 mètres 54 de l’action a tout vu. Fautrel revient sur sa décision, siffle un pénalty. Rivière (président de l’OGCN), en tribune, se frotte les mains. En étant sérieux, on ne peut que penser que tout cela c’est un coup de l’écran du 4ème arbitre (rappelez vous Zidane en finale de la CDM…). Mais putain je croyais que la vidéo était interdite ! Monde de merde. Mais cette mascarade n’est pas finie, Fautrel étant un con, l’arbitre de touche étant malvoyant des deux yeux et le 4ème arbitre étant aveugle de l’oeil droit, personne ne savait qui avait commis cette main… Fautrel prit donc le dindon par les glandes et expulsa au hasard Johann Cavalli. Bon il a de la chance, c’était bien lui le fautif. Ce chaos s’arrête avec le but sur pénalty de Monzon. La première mi-temps s’arrête, elle, à la 51ème minute.

Deuxième période, Pantaloni effectue deux changements et ça marche. Les Ajacciens ne sont plus acculés dans leur moitié de terrain, ils osent sortir, attaquer. Ils ne sont que 10 mais pourtant ils sont plus dangereux qu’à 11. Une multitude de contacts plus tard on se retrouve dans la surface ajaccienne, Monzon dribble Pierazzi derrière la jambe (dribble à la Drogba qu’ils diraient à Téléfoot), Monzon s’effondre, pénalty. A vitesse réelle, il me semble qu’il n’y a aucun contact, cependant la qualité douteuse du ralenti proposé par mon streaming ne me permet pas de juger. Il faut dire que la palette de la télé mexicaine est à la palette de Canal + ce que le pâté de foie est au fois gras. Monzon tire le pénalty, but. A retirer. Monzon tire le pénalty, but. 2-0. Les carottes sont cuites, comme ne dirait pas l’autre. L’A.C.A, démoralisée, laisse couler, et c’est à la 89ème que Civelli vient nous crucifier en plaçant sa tête dans la lucarne. 3-0, merci, au revoir. A noter que ce sont deux défenseurs qui marquent les 3 buts niçois, comme un symbole de la pire attaque de Ligue 1 menée par Franck Dja Djedje. Mes petits Ajacciens paient leur indiscipline à l’extérieur encore une fois et se font corriger sur trois coups de pieds arrêtés. La défense est fragile, l’attaque frileuse et on ne produit aucun jeu, se contentant de contres bien trop rares malheureusement. Je ne pense pas trop m’avancer en disant que l’A.C.A pratique le moins beau jeu de Ligue 1. Enfin je n’ai pas encore vu jouer Nancy, ni Dijon, ni Brest, ni Caen. Sans transition et sans rancune voici les notes.

 

A Squadra :

 

Annutazioni :

Ochoa 4/5 : El jefe de la defensa corsa. Una muralla solo salvable sobre dos penalties. Es el futuro mejor portero de la planeta. Ce moment hispanique est gracieusement offert aux nombreux lecteurs mexicains de Horsjeu.net. « Un catcheur dans le but » avait titré l’Equipe samedi. Moi je n’ai pas vu un catcheur, j’ai vu le meilleur gardien de Ligue 1. Dans cet article, Nicolas Dehon, entraîneur des gardiens de l’OM, dit qu’Ochoa a des similitudes avec Elinton Andrade. Arrête la coke mec. Ochoa c’est Lev Yachine. J’ai l’impression de me répéter mais sans lui on aurait perdu 6-0. Des arrêts sur des frappes de loin, un arrêt à bout portant sur une tête d’un attaquant. Il part du bon côté sur les 3 pénalties, effleurant le ballon à chaque fois. Il ne peut rien sur le but de Civelli.

Bouhours 3/5 : Plusieurs interventions intéressantes, on sent qu’il a des petites velléités offensives. Ca change des autre latéraux. J’aurais aimé le voir plus mais il sort à la mi-temps suite à l’expulsion de Cavalli. Il semble être la bonne solution à gauche. Remplacé par Mendy.

Poulard 2/5 : Il parvient tant bien que mal à dégager deux ou trois ballons de sa surface sur des situations chaudes mais ça ne suffit pas. A mes yeux il est coupable sur le troisième but niçois à cause de son marquage extra-large sur Civelli.

Medjani 3/5 : Pas sensationnel, pas catastrophique. Pas rapide mais puissant, il ferait un excellent défenseur au Medja Nicaragua. Remporte haut la main le concours Otarie à la 24ème minute sur une magnifique air tête. N’Diaye me manque.

Lippini 2/5 : Ca me fait mal au cœur de lui mettre 2 mais il faut être réaliste. N’apporte rien offensivement, pas très virulent derrière. Il a surtout été en grande difficulté face à l’excellent Mounier. Ferait un excellent défenseur au LippiNiger.

Mostefa 1/5 : Le seul Algérien au monde qui n’a pas une tête d’Algérien. Mostefa, c’est la bête de foire de l’A.C.A. Il ne convainc pas comme latéral, il ne convainc pas comme milieu défenseur. Pourtant je suis sûr qu’il pourrait convaincre… sur le banc. Il a passé son temps à faire des fautes plus ou moins graves, plus ou moins loin de sa surface. Prend un jaune dès la 14ème, il n’aurait jamais dû finir le match. D’ailleurs il ne l’a pas fini, remplacé à la 75ème par André.

Pierazzi 2/5 : On le voit si peu sur le terrain, c’est dommage. En bon capitaine, il pose une réserve pour le premier pénalty et annonce à la mi-temps que « Nice a du potentiel ». Toujours le mot pour rire JB. Tiens JB, bougez pas je reviens, tchin. C’est lui qui provoque la faute sur le deuxième pénalty. Faute ou pas faute, telle est la question. Complot anti-corse ? Oui sans doute.

Sammaritano 2/5 : Nainvisible sur le terrain ( et non pas ‘nain visible’ ), d’une naincorruptible inutilité. Inainffensif, il n’a jamais eu l’occasion d’attaquer. Naincompètent sur ce match. Et non pas nain compètent.

Cavalli 0/5 : 5/5 au Challenge Luis Suarez. 5/5 au Challenge Passe-Partout. Il est trop petit, du coup il utilise ses mains. Nain et gardien c’est pas compatible Johann, demande à Jérèmy Janot.

Ilan 2/5 : Fait toujours le même dribble, accélération, crochet extérieur, encastrage dans la défense adverse. Il fait honneur aux Restos du cœur, sponsor du club, en distribuant des déchets aux visiteurs.

Socrier 1/5 : Faire une moitié de frappe à la 17ème ? Cap. Essayer de courir balle aux pieds ? Pas cap. Faire le pressing ? Cap. Etre utile ? Pas cap.

 

I rimpiazzanti :

Kinkela, 46ème 3/5: Il remplace Socrier et il a tout de suite beaucoup apporté. Sa vivacité et sa vitesse sont un régal même s’il en fait parfois un peu trop. Il loupe l’occasion du 1-1 à la 55ème minute, maudit poteau.

Jackson Mendy, 46ème 2/5 : Le prénom de Richardson, le nom de Bernard. Je m’attendais à ce qu’il soit plus Jackson que Mendy, je me suis trompé. Un placement plus qu’aléatoire et d’énormes difficultés face à Mouloungi. De toute façon on ne pouvait pas s’attendre à plus de la part d’un ancien grenoblois.

André, 75ème NN : J’attends vraiment qu’il soit titulaire au prochain match à la place de Mostefa.

 

Les statistiques de la LFP parlent pour elles, 60% de possession pour Nice, 23 tirs à 5, 29 centres à 9, 6 corners à 2. Les Ajacciens n’ont pas fait leur meilleur match mais ils n’ont pas non plus démérité. Je ne vais pas m’en plaindre mais Pantaloni a peut-être eu trop d’ambition en alignant deux attaquants à l’extérieur. Ce système est sans doute approprié au Timizzolo mais pas ailleurs. Perfettu Erignacci n’est pas en colère, ni même déçu mais il attend une réaction face à Montpellier mercredi. Ajaccio est 17ème avec 5 points.

 

Pour finir, un petit proverbe corse en hommage aux Bordelais :

« I sumeri si cunnoscenu à l’arecchje. » / « Les ânes se reconnaissent à leurs oreilles ».

 

 

 

«  Aio… Aio… Andemi tutt’o stadiu. A mé… A té. Ché un matchu disputatu a d’a juca A.C.A. Ma l’arbitru qualli sera ?

Gridemi e via l’A.C.A »


A frappocu, Perfettu Erignacci.

Perfettu vous file les images, il est pas si susceptible que ça.

5 thoughts on “L’Aiacciu Académie note Nice-Ajaccio (3-0)

  1. Ochoa=excellent gardien
    Socrier=attaquant de grande classe.
    Sans rire, bien sûr que si il surnage, abandonné par sa défense, pas aidé par son milieu et pas rassuré par son attaque. C’est sûr qu’il aurait été préférable d’avoir un gardien bof et un attaquant buteur mais on fait avec ce qu’on a. Et je ne me plains pas.

  2. Rivère le président de l’OGCN. Sans le « i », pas comme une rivière en somme.

    Et sinon y a pas à dire, Cavalli il a vachement moins la classe que Suarez en gardien de but.

  3. Le fair play de Cavalli sur son intervention, et son avis pour la video en itw lui vaut au moins 5 points de bonus je trouve !

  4. « après celle reçue chez ces violeurs d’Auxerrois » … t’es pas sérieux toi ??? Enlèves moi ça de suite là blaireau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.