Le Dr Di Vago écrit au Dr Fuentes mauvais joueur

3

Le Dr n’a pas lu Société du spectacle. Tant mieux il ne fera pas semblant d’avoir compris comme un vulgaire journaliste…

LAS FABULAS DE LASFUENTES

Lettre ouverte au Dr. Fuentes

Cessez d’attirer l’attention sur vous. Vous gagnez bien votre vie. Non que le doc soit au courant de ce qui se passe. Le doc n’oserait pas en parler. Le doc pensait que ce genre de chose ne tomberait jamais sur sa table de consultation (en général il se contente de ce qui tombe sur sa table, et c’est pas des footballeurs!).

Dr. Fuentes, ou devrais-je dire Dr. FOUTAISES. Arrêtez de gâcher le football. On a envie de voir du spectacle, un truc qui sent bon sur le terrain, un truc qui chie avec des mecs qui font tout, et surtout l’impossible. Voir des chèvres, ça n’intéresse que la grande majorité des supporters lensois. En tant que médecin, je suis scandalisé par votre démarche. Vous piétinez le serment d’Hippocrate dans le seul but de vous créer une image médiatique.

Vous vous prenez donc pour le sauveur, celui par qui la vérité éclatera. Quelle vérité ? Vous êtes la honte de notre profession. Le doc, lui, n’a jamais trahi une seule de ses patientes. Le cas de Mlle Helmstedt par exemple, belle et jeune suédoise qui ne pouvait malheureusement pas procréer. L’étude de son cas a été longue et dure, comme l’outil du doc, qui des mois durant a donné de sa personne pour expérimenter la fertilisation de cette patiente. Bien sûr, il a fallu qu’un fouille-merde de journaliste fourre son nez dans ce qui ne le regardait pas, et cette histoire a fini par coûter cher au doc devant le tribunal. Voilà que le doc se retrouve sans le droit d’exercer dans le privé et doit se contenter d’un hôpital psychiatrique de seconde zone.

Le doc, qui possède un double doctorat, aurait pu choisir, comme vous, de s’occuper des bobos des riches footballeurs et de leurs milliardaires clubs. Et l’amour de la blouse alors ? Le doc aimerait bien faire la fiesta avec la jet set du football, en prescrivant des cachets à des hommes fort bien bâtis, mais dont la douleur psychologique est trop dure à porter. A la place de ça, le doc doit s’occuper du bas de l’échelle, des pouilleux.

Non, Dr. Foutaises, vous ne vous en sortirez pas comme ça. Vous savez que dans notre monde le football et ses instances sont tout-puissants, et que l’investissement massif actuel en provenance du Moyen-Orient ne va le rendre que plus fort. Le doc est malade rien qu’en imaginant que vous avez profité de l’argent qatari, pour maintenant jouer sur les deux tableaux. Vous avez eu l’argent et la vie facile Dr. Foutaises, laissez la gloire et l’honneur aux petits médecins, ceux qui ne sortiront pas de l’ombre, encastrés à jamais dans leur vélo de Ghislain Lambert.

Retournez donc votre veste une fois de plus, et fricotez avec les journalistes, ces salopards qui pensent avoir la science infuse et la bonne moralité à suivre. Comme leur collègues paparazzis, le seul intérêt des journalistes et de gâcher la vie de leurs victimes, en les espionnant, en jetant en pâture aux yeux du grand public leur vie privée et leurs activités personnelles. Dr. Foutaises, vous n’êtes qu’un traître, vous avez passé un pacte avec le diable. Vous voulez maintenant emmener le football professionnel en enfer avec vous, mais vous semblez oublier que c’est le football professionnel qui vous a fait, et c’est lui qui vous détruira. Le contraire n’est que le pur fruit de votre imagination.

Ainsi, Dr. Foutaises, je ne peux que vous souhaiter bonne chance, en espérant que vous vous reprendrez, et annoncerez au monde que tout ceci n’était qu’une vaste blague. Le dopage n’a jamais existé, n’existe pas, et n’existera jamais dans le football. Vous avez, comme nous tous, appris ce discours par coeur, et c’est le seul que vous devriez répéter à la presse. Tous les joueurs qui se feront contrôler positifs, se verront imposer des sanctions disciplinaires et des amendes, et serviront à faire passer le message : le dopage, c’est mal. Le doc espère que le public ne se laissera pas berner par les niaiseries du Dr. Foutaises, et continuera à faire confiance au football professionnel, divertissement no. 1 dans le monde depuis 1950.

Dr. Youri Di Vago

3 thoughts on “Le Dr Di Vago écrit au Dr Fuentes mauvais joueur

  1. Le doc est tellement vénère que son lien « pouilleux » ne marche pas …

    Calmez-vous cher Youri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.