Le retour de Kevin Muscat

La victime du jour fait penser à Ben Arfa.

Il nous avait manqué le boucher australien. A présent chez les Melbourne Victory, Kevin continue d’utiliser ses jambes comme d’un sécateur, son nom laissait présumer ce don.

16 thoughts on “Le retour de Kevin Muscat

  1. Malgré ce geste plein de bonne volonté mais visiblement pas du goût de l’homme en jaune, il pense sincerement s’en tirer avec un 6 metres. Touchant de naïveté.

  2. Les fins connaisseurs auront immédiatement identifié le « fouetté-cisaillé » sur le genou, c’est tiré du chapitre 2 – Interventions Péchues du « Guide du Défenseur Moderne » aux édtions Dejonmmelazzi. Pour l’anecdote le « fouetté-cisaillé » se traduit en anglais par « The Butcher’s Kiss », c’est fantaisiste certes, mais tellement poétique.

  3. A 0:30 on voit clairement que c’est le joueur de l’équipe en blanc qui vient s’empaler sur ce robuste défenseur.

    Au basket, on appelle ça un passage en force et c’est sanctionné.

    Ici, on préfère la comédie du plongeur et on sanctionne un honnête joueur.

    Monde de merde!!

  4. Vous êtes fous, c’est totalement justifié, heureusement que l’arbitre a parfaitement vu la main volontaire à 0:30

  5. Pauv’Muscat. Heureusement, en quittant le terrain où son talent a été injustement ignoré, il se signe et remercie le seigneur car il sait qu’il a véritablement aimé son prochain et que l’amour est toujours incompris…

  6. Franchement si les arbitres d’Australie deviennent aussi tatillons que les notres on va se faire chier.

    On peux plus réclamer de carton, on peut plus insulter l’arbitre, quoi on peux plus tacler maintenant? Petites pleureuses va!

  7. Au vue des images, on peut certifier qu’il n’a pas touché le ballon, il n’y a donc clairement pas corner.

  8. Moi c’est plutôt la gueule dépitée de l’entraîneur que je trouve magique… Genre il est blasé au fond.

  9. Toujours a 0:30 on voit très clairement que le joueur en blanc tente d’essuyer ses crampons sur la jambe gauche de ce pauvre Kévin qui a, Dieu merci la présence d’esprit de relever sa jambe pour éviter cette honteuse agression et ainsi échaper a une éventuelle blessure.L’arbitre se rendant compte que l’intégrité physique de muscat est en danger décide de prendre une mesure exceptionelle et de protéger le joueur en le mettant a l’abris dans le vestiaire, le tout sous le regard approbateur du coach qui ne trouve rien a redire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.