L’Internazionale académie note Bari-Inter (0-3)

Marco Matrix a des amis cazzi.

Marco Matrix est fier de représenter l’Internazionale Milan, club si particulier qu’on le fait jouer le dimanche midi, le jeudi soir et le lundi soir. Je me demande si la federcalio a une vie alcoolique normale où s’ils font tous partie des alcooliques anonymes ces enfoirés ! Quand est-ce qu’on boit nous ? Au fait, je suis titulaire, mais j’ai blessé mon fils Cramponi sur un malentendu hier. Marco note, le football rote.

Julio Cesar : 4/5 On dirait Air France sans les grèves : ça décolle bien et au bon moment ! Arrivederci Castellazzi !

Maicon : 4/5 Lucio absent, Douglas lui a emprunté ses poumons et ses jambes. Ajoutés aux siens ça donne un genre de Usain Bolt équilibriste avec le ballon attaché par un élastique à l’extérieur du pied droit… Dans une équipe si peu pénétrante, c’est un peu le Moké nerrazurro.

Ranocchia : 3/5 Il a presque tout réussi, même ses ratés. Il sait aussi (dé)couper l’attaqu(ant)e adverse quand il le faut. Par contre, il semble Zubesque dans le contrôle du ballon. A travailler !

Materrazzi : 5/5 Un match sans fautes, sans erreur, plein d’intelligence et d’expérience, où je calme les tensions, où je m’enflamme juste sur quelques ballons longs perdus… Et le pire c’est que c’est vrai puisque je subis la faute sur le carton jaune que je prends !

Chivu : 3/5 On se doutait bien qu’il allait boucler son couloir face à la pire attaque du Calcio, mais il a aussi, parfois, pris l’initiative côté gauche. Un bon retour qui sera vite écourté vu la baffe filmée sous tous les angles qu’il a collée à Rossi

Motta : 2/5 Placé devant la défense, il a joué bien trop bas toute la première période, laissant Zanetti et Kharja seuls au milieu de terrain. Du mieux après la pause, mais pas du très bon non plus.

Zanetti : on ne compte plus/5 Il y avait une zone de non droit sur le terrain pour les baresi. Et en cadeau, un exemple : corner mal remis en retrait pour Chivu, contre à 6 contre 2 + 4 qui reviennent. Javier attend qu’Okaka ait le ballon, l’isole, lui prend la balle, remonte le long de la ligne de touche, et obtient une touche à hauteur de la surface adversaire en tentant une passé décisive pour Milito. Mythique !

Kharja : 3/5 Catastrophique dans les transmission en début de match, il a ensuite beaucoup défendu en prenant peu de risques. Revigoré après la mi-temps et surtout l’entrée de Sneijder, il a le grand mérite d’ouvrir le score dans ce match en bois et d’être passeur pour Sneijder. Un mec pas très bon mais décisif et qui gagne, c’est parfait non ?

Pazzini : 2/5 Avant-centre dans le couloir droit. Il joue dos au but, même le long de la ligne de touche ! La sortie de Milito lui a rendu son poste de prédilection, mais sans aucune réussite sur les rares ballons qui passaient à moins de 5m de lui. Il a bien eu un bon ballon, dans les arrêts de jeu qu’il a transformé en but, mais… allez si : 3/5 !

Milito : 2/5 Complètement éteint. Il a réussi à construire une belle occasion avec Eto’o en première mi-temps et un dribble de dégagement vers l’arrière, le long de la touche en deuxième, d’où ce 2ème point dans sa note. Soyons gentils avec les Argentins dépressifs avant qu’ils n’écrivent « Diego m’a tuer » sur les murs…
Remplacé à la 60ème par Sneijder, qui s’est plutôt bien situé par rapport à ses partenaires, mais qui n’avait rien dans les jambes pour ce match de retour. A néanmoins réussi a marquer à 1m50 du but quand tout était joué. Prime de but !!

Eto’o : 4/5 Tranchant le Samuel ! Le latéral droit de Bari s’en souviendra, même si on ne se rappellera pas de lui comme de Del Horno non plus. Le camerounais était de tous les bons coups, à la création côté gauche, à la finition quand l’action partait de Maicon. Fuoriclasse !
Remplacé à la 88ème par Cambiasso, qui ne restera pas longtemps sur le banc.

Nous sommes bientôt de retour à 4 points du leader actuel que je ne nommerai pas. On peut donc encore conserver nos 4 titres…

6 thoughts on “L’Internazionale académie note Bari-Inter (0-3)

  1. L’ancien Adriano alors ! Parce que Maicon a plus couru en 2011 que l’Imperatore depuis 2006 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.