Liverpool ( 4 2 3 1 sans pression ) : Mignolet – Johnson Skrtel Sakho Flano – Gerrard Allen – Hendo Coutinho Sterling – Suarez
West Ham ( 4 3 3 fumé ) : Jääskelaïnen – Demel Collins Tomkins McCartney – Noble Nolan Diame – Downing Maïga Jarvis

 

Trois jours après la démonstration contre Norwich, Liverpool recevait à nouveau une équipe de milieu de tableau, les Hammers de West Ham. Sur le papier c’est loin de faire peur, et avec des joueurs du calibre de Modibo Maïga, Guy Demel et bien sûr ce sniper de Stewart Downing, les Reds se devaient d’empocher les trois points. Côté compo, Mamadou faisait son retour en charnière avec Skrtel tandis qu’Allen se voyait de nouveau titularisé en lieu et place de Lucas.
Après une première occasion londonienne, Liverpool domine des ébats aussi plaisants à regarder qu’un POV avec Katerina Hartlova. West Ham tient près d’une mi-temps mais sous les coups de boutoir d’un Suarez tonitruant notamment, c’est Guy Demel qui propulse le ballon dans ses propres filets juste avant de rentrer aux vestiaires. Malgré bon nombre d’actions léchées, c’est à nouveau avec un but gag que les Reds vont doubler la mise. But chanceux mais tout premier but en rouge pour Kirikou!
S’ensuit une complète maitrise des locaux qui gèrent leur match. C’était sans compter sur Skrtel qui va relancer West Ham en trompant Mignolet d’une jolie tête. 2-1. Les Hammers se sentent pousser des ailes et ça sent la fin de match compliquée. Liverpool en a cependant sous la pédale et ne va pas se contenter de deux buts bennyhillesque pour plier West Ham. Suarez fait vraiment mal, souvent bien servi par Coutinho. Mais c’est sur un centre au cordeau de Johnson qu’il va ouvrir son compteur but d’une tête puissante, avant de fixer la fébrile défense pour s’offrir le doublé, juste après l’expulsion de Nolan.
Match plein, et victoire cruciale pendant que City ne ramenait qu’un point de Southampton et que Chelsea perdait à Stoke grâce à un late goal d’Oussama…. Assaidi (prêté par Liverpool, de loin sa meilleure contribution pour nous). Liverpool prend donc la deuxième place du classement. Les rageux vont rager, mais il était important de prendre tous les points à domicile contre des équipes plus faibles, la suite de la saison s’annoncant plus ardue avec des rencontres contre Tottenham, City et Chelsea.

The Lads :

Mignolet (4/5) : Un bel arrêt et un but gag encaissé. Des relances moins hasardeuses.

Johnson (4/5) : Un gros match et un centre décisif sur le troisième but.

Skrtel (2/5) : Match moyen et une boulette de csc. Allez, au prochain coup on tente Agger-Sakho.

Kirikou (4/5) : Enfin titularisé. Il est à l’aise dans ses relances et physiquement quel roc. Après avoir qualifié la France au Mundial, il marque son tout premier but sous ses nouvelles couleurs. LIVERPOOL TU PEUX PAS TEST … KESKIA !!

Flanagan (4/5) : Le pompier de service rend de nouveau une copie correcte. Plus un pour son imitation de « Arrêtes de t’prendre pour Beckenbauer! » lors du rouge de Nolan.

Gerrard (4/5) : C’est le taulier figure! Il gambade comme à l’époque où il avait le numéro 17 sur le dos, affûté comme jamais. Il sort à la 56′, pour un taquet soi-disant mais surtout par soucis d’économie.

Allen (4/5) : Sur la lancée de son match contre Norwich, sérieux et appliqué.

Henderson (3/5) : Sur l’aile droite again. Quelconque. Il prend une jolie semelle en fin de match par Nolan.

Coutinho (4/5) : Rodgers a plus d’un schéma dans son sac et le malheur des uns fait le bonheur des autres. Avec la blessure se Sturridge, Coutinho se voit replacé en 10 à son poste de prédilection. Il régale dans les espaces, trouve Suarez à merveille, bref, un super match.

Sterling (3/5) : Il a alterné le brillant et le médiocre. Trop irrégulier, à conserver encore un ou deux ans en cave.

Suarez (5/5) : Fucking beast. Jimmy Deux-Fois. Et dire qu’on a failli laisser partir ce joyau. 15 buts en 10 matchs et meilleur buteur/joueur d’Angleterre.

The Subs :

Lucas (3/5) : Rentre pour Gerrard à la 56′. Fait le taf, tranquilou, comme on épile son minou.
Moses (2/5) : Remplace Sterling à la 72′. Loin de marcher sur l’eau, peu importe, Suarez s’en charge.
Kelly (non noté) : Remplace Flanagan à la 79′. « Bonjour, je voudrais le maillot third floqué Kelly s’il vous plait »

 

Robbie Fowler te balance les Highlights du match.

La prochaine rencontre aura lieu dimanche 15 Décembre à Tottenham.
Tu peux suivre la Reds Academy sur Facebook, ainsi que ses membres JustWideJimmy Caravane ou moi-même Robbie fuckin’ Flower sur Facebook et Twitter.

5 thoughts on “LIVERPOOL-WEST HAM 4-1, LA REDS ACADEMY LIVRE SES NOTES

  1. Les 6 poings tranquilou en 3 jours à domicile vont faire du bieng, ça change des saisons précédentes.
    A venir, 5 matchs en 15 jours dont 3 gros le tout sans captain et ken en plus du stu, on va voir si nos reds sont taillés pour le big four.
    Préparez vos pack de slips propres pour les fêtes.

  2. Yep ces 6 points vont faire du bien avant la partouze du haut de tableau qui se prépare. Flanagan ça sent la relève, c’est bon!!

    Ca fait zizir de voir Allen à ce niveau, mais face à Yaya Touré, ou aux buffles de Tottenham au milieu, j’ai un peu peur quand même, surtout si Stevie n’est pas au top..
    Mais on y croit, 4 points contre les trois gros à l’extérieur pourraient déjà être pas mal.

  3. Mea culpa, erratum,toussa toussa, de vilains retour de lsd m’ont fait croire que Skrtel avait marqué de la tête et que la frappe de Suarez sur le dernier but était cadrée(et donc pas de csc). J’ai aussi cru que Gerrard faisait du chiqué pour souffler mais il ne rejouera pas de l’année (6 semaines). On va devoir se taper le Boxing Day sans lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.