Osasuna-Real Sociedad (0-0) : la Txuri-Urdin académie livre ses notes

Pas d’alcool, pas de but. Sale weekend pour Patxi

Aupa !

Nouvelle victoire la semaine dernière, et nouvelle semaine tranquille –de merde. Ça devient une habitude. Histoire de sortir de cette affligeante monotonie, j’ai profité d’être en repos ce week-end pour sortir avec mon pote Ander vendredi soir. Alors qu’on débarque pépères sur le Boule –la place centrale de St-Seb- pour un poteo des plus classiques, voilà pas qu’on tombe nez à nez avec 150 connards assis par terre campant devant une meute de casques rouges.

« – Tu vois Ander, c’est pour que ça qu’ils m’emmerdent les indépendantistes. Y’a qu’eux pour m’empêcher de me bourrer la gueule dans la parte vieja un vendredi soir.
– Et qu’est-ce que t’en sais que c’est des indépendantistes, hein ?
– Ander, un peu de sérieux quand… »

Pas le temps d’en placer une que j’en entends déjà un crier sa mère derrière moi.

« – JE SUIS JOURNALISTE ! JE SUIS JOURNALISTE ! JE SUIS JOURNALISTE ! JE SUIS JOURNALISTE ! JE SUIS JOURNALISTE !
– Bon c’est bon connard, on a compris que t’étais journaliste, tu veux quoi, mon cul encadré parce que t’as ta carte de presse couille ?
– Non, mate ça Patxi, je crois qu’il se fait tabasser le gars-là en fait.
– Où ça ?
– Derrière toi.

 

Putain, sympa l’ambiance. Sinon, t’as quand même une raison à cte rassemblement de fonctionnaire ? Non histoire que je sache au moins pourquoi on m’empêche d’aller m’enfiler des verres.
– Je crois qu’ils sont à peu près 150 présents pour cacher-empêcher l’arrestation de quelques gars par la police.
– Quoi, ça y est ? Ils veulent renvoyer Vela au Mexique ? »

Finalement, les manifestants étaient bien présents pour cacher des gens. Mais pas de Carlos Vela, juste des anciens condamnés pour proximité trop étroite avec ETA. Pas de chance pour eux, la police de chez nous est calée en Où est Charlie, faut dire que ça se branle pas mal les couilles au bureau. Du coup avec Ander, on a préféré lâcher l’affaire. On a bien fait quand on sait que ça a duré jusqu’à 8h15. A la place, on s’est fait soirée pizza/branlette devant le classement de la Liga. Mieux vaut en profiter tant qu’on le peut. Bah ouais, je sais pas pourquoi, je trouve qu’il pue ce déplacement à Osasuna. Il pue la purge de match nul, comme à l’aller (0-0). C’est toujours pareil toute façon contre eux. En plus, pas de Illarra, suspendu pour le match, et pièce centrale au milieu de terrain, ni de De la Bella, blessé et en forme ces derniers temps. Je m’abstiendrai par contre de parler de « derby », puisque j’accorde autant de crédit aux matchs contre Osasuna que contre Alcorcon. Et encore.

Pre-jokoa :

« Je sais que c’est le genre de match qui vous fait pas bander, je vous rassure moi non-plus. Faut juste pas perdre, parce que Valence a éclaté Malaga et qu’on se les tape la semaine prochaine. Pour la compo, deux changements par rapport au week-end dernier. L’occasion de troller un peu, ça faisait longtemps. Enfin c’est surtout que j’avais prévu de vanner sur mon départ à Montpellier, mais Nicollin a tout gâché en annonçant Fernandez. C’est con, j’avais prévu un déguisement, franchement j’y avais passé du temps. Passons, je réutiliserai cette perruque de poils de bite une autre fois. La place d’arrière gauche revient donc à Liassine (NDP : Cadamuro), à qui j’offre sa première titularisation de la saison à un poste auquel il n’a jamais évolué. Et à la place de Illarra, je sais que vous attendez tous Ruben, surtout après avoir volontairement blessé Zurutuza, c’est pourquoi ce sera Gorka (NDP : Elustondo) qui jouera avec Markel. Ca valait pas ma vanne prévue sur les couilles de Nicollin posées sur mon nez, mais bon, on se console avec ce qu’on peut. »

Compo Osasuna

Jokoaren :

Markel avait visiblement oublié de passer aux chiottes avant le match
La rangée de devant avait visiblement oublié de passer aux chiottes avant le match. Enfin surtout Markel, en plein effort.

4’ : Griezmann récupère un ballon à gauche, rentre dans la surface et frappe, Andres repousse

7’ : Coup-franc pour Osasuna à l’entrée de la surface. Armenteros frôle la lucarne, quant à moi je vais changer de caleçon.

24’ : Sur un corner frappé par Elustondo, Andres manque sa sortie, Agirretxe reprend de la tête sur le poteau. La balle revient sur Xabi Prieto qui frappe dans le but vide… mais c’était sans compter sur le retour éclair de Andres, passé du tocard au génie.

Mi-temps : On se fait chier, et comme il faut. On a chié une énorme occasion, et comme il faut.

47’ : Enorme tacle par derrière sur Iñigo dans la surface d’Osasuna. Spécialiste de l’anal et d’horsjeu.net, l’arbitre a considéré que ce « par derrière » était insuffisant et a donc décidé de montrer l’exemple nous enculant profondément en ne sifflant pas de pénalty.

50’ : Vela se fait éjecter dans la surface. L’arbitre devait penser qu’une seule levrette n’avait pas suffi.

65’ : Long ballon de Cadamuro pour Prieto à droite. Sa demi-volée est repoussée en corner par Andres.

80’ : Griezmann perd son face à face contre Andres

84’ : Enorme retour de Oier sur Ifran, pourtant idéalement servi par Agirretxe

Fin du match : Un match médiocre et un nul logique. Même si, même si on a cette énorme occasion en première mi-temps et ces deux pénos non-sifflés… Du côté d’Osasune, on peut dire merci à Andres, héroïque dans les buts. Mais attention quand même, ça fait deux semaines que l’adversaire, pourtant très moyen, a la possession et qu’on déjoue un peu. Ce serait con de lâcher maintenant, surtout avant de recevoir Valence…

Jokalari :

Bravo (3/5) : Impeccable dans toutes ses prises de balle et un maillot qu’il pourra réutiliser au prochain match

C.Martinez (3/5) : Il a retrouvé de son allant offensif et a su rester maître de son couloir. Ça manque quand même un peu de régularité sur 90 minutes.

M.Gonzalez, I.Martinez (3/5) : Toujours très solides derrière avec malgré tout quelques moments d’inattention. Heureusement qu’on était face à Osasuna.

Cadamuro (Un peu mieux que 2, pas tout à fait 3/5) : Arrière-droit en équipe nationale, axial à ses heures perdues, son début de match était bourré de fautes de placement. Il s’est réveillé ensuite, en réalisant notamment plusieurs transversales de haut niveau. Ça aurait pu être pire, pour une première titularisation cette saison à un poste qui n’est pas le sien.

Markel, Elustondo (3/5) : Avec deux récupérateurs à vocation très défensive, fallait pas s’attendre à des coups de génie. Ils ont été solides, et c’est bien là le principal.

Xabi Prieto (3/5) : Bon par intermittence mais pas assez pour peser pleinement sur le jeu offensif. Il rate une énorme occasion (24’).

Griezmann (3/5) : Il a parfois manqué de clairvoyance, comme la semaine dernière. Je me répète, mais faudrait pas que ses récentes performances le pousse à la médiocrité post chevilles-qui-gonflent jusqu’à la fin de saison.

Antoine souhaite profiter de cette fin de saison pour vous offrir sa grimace hebdomadaire. Pour la première, voyez la collaboration exceptionnel de ce joueur d’Osasuna, qui y a, semble-t-il, mis tout son cœur.
Antoine souhaite profiter de cette fin de saison pour vous offrir sa grimace hebdomadaire. Pour la première, voyez la collaboration exceptionnelle de ce joueur d’Osasuna, dont je tairai le nom à défaut de le connaître, qui y a, semble-t-il, mis tout son cœur.

Vela (3/5) : Il s’est procuré très peu d’occasions et a parfois manqué de percussion. Mais il est toujours capable de chevauchées fantastiques.

Agirretxe (3/5) : Ses déplacements ont eu moins d’impact dans le jeu que d’autres fois, mais son apport reste considérable.

Ordezte :

Chory Castro (Elustondo, 68’) : Entré pour apporter de la vitesse

Ifran (Vela, 81’) : Il se fait reprendre sur ce qui aurait pu être son premier but depuis… ouh, très longtemps. A défaut, il s’est contenté de ses 10 minutes hebdomadaires.

Bonus « Les arbitres aussi peuvent faire peur » :

3_300x347

Ce qu’il faut retenir :

• Les images du match sont . Mais c’est vraiment si t’as rien à branler.

• La Real vient de découvrir les inconvénients du Mariage pour tous

• Xabi Prieto est un bel homme

 

Faudrait pas que Griezmann continue à prendre la grosse tête, ça commence à devenir inquiétant
Faudrait pas que Griezmann continue à prendre la grosse tête, ça commence à devenir inquiétant

• Montanier n’a pas signé à Montpellier. Le 10sport doit être le seul surpris.

• Malgré ce nul, la Real reste 4e, 2pts devant Valence

• Match capital pour la LDC la semaine prochaine. Real-Valence, dimanche, 21h.

Muxus,

Patxi

 

1 thought on “Osasuna-Real Sociedad (0-0) : la Txuri-Urdin académie livre ses notes

  1. Bah mince, pour une fois que je me motive à voir un match de la real, il fallait que je tombe sur ce match. J’ai pas tenu une mi-temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.